Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La pédophilie est licite en islam selon les juristes sunnites

« Il n’existe pas d’âge minimum pour le mariage tant pour les hommes que pour les femmes dans la Loi musulmane. (…)Dans certains pays islamiques, l’âge de la maturité sexuelle peut être huit ou dix ans » Dr Abd Al Hamid Al’Ubeidi, expert irakien en loi islamique. 

« Le prophète Mohamed est l’exemple à suivre, il a pris Aisha pour épouse alors qu’elle avait six ans, mais n’a eu des relations sexuelles avec elle que lorsqu’elle avait neuf ans »  Cheikh Ahmad Al-Mub. Vidéo de cette citation ici.

Opération antiterroriste en cours : sept interpellations (Le Parisien)

Lu dans Le Parisien ce matin (07/11/17):

Sept personnes âgées de 18 à 65 ans, dont deux frères, ont été interpellées ce mardi matin, dans le cadre d’une opération antiterroriste, dans la région PACA et en banlieue parisienne. Des perquisitions sont en cours.

Selon nos informations, les interpellations ont eu lieu, notamment, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), à Menton (Alpes-Maritimes) et en Seine-Saint-Denis.

Cette importante opération est menée, avec l’appui du RAID, par les policiers de la Sous direction antiterroriste (SDAT), de la Direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Ces différents services agissent dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en mai dernier par la section antiterroriste du parquet de Paris pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste ».

Selon nos informations, un projet d’attentat pourrait avoir été déjoué car l’intention semblait matérialisée. Les enquêteurs évoquent en outre des «conversations inquiétantes ».

Faute de quatre témoins, la charia couvre Tariq Ramadan rappelle son frère Hani

Creil: la première agence de finance islamique a ouvert

Lu dans Le Courrier Picard:

La première agence franchisée de Noorassur, premier réseau de France en épargne et assurance islamique a été inaugurée à Creil le 27 octobre.

Le prénom Noor (ou Nour) signifie lumière en arabe. Cette notion, Sonia Mariji la fondatrice de NoorAssur, premier réseau français de finance islamique, y tenait. « C’était très important d’utiliser cette notion de lumière, elle a une connotation forte. C’est le contraire de l’obscurité, la lumière c’est joyeux », souligne-t-elle. Et la lumière, vendredi 27 octobre, était dirigée vers la ville de Creil dans l’Oise, pour l’inauguration de la première agence franchisée du groupe en Picardie. Lire la suite

La mosquée des djihadistes de Sartrouville a réouvert hier suite à la fin de l’état d’urgence

La mosquée salafiste de la cité des Indes à Sartrouville (78), fermée le 3 octobre 2017 par la Préfecture, a pu rouvrir hier, grâce à la fin de l’état d’urgence. Sa fermeture avait suscité des réactions violentes avec de nombreuses nuits d’émeutes rapportées par Le Parisien.

France 3 donnait les raisons de cette brève fermeture :

« Les termes de l’arrêté qualifiant et justifiant la fermeture sont sans équivoque et très sévères :   » la mosquée salle des Indes constitue un lieu de référence influent de la mouvance salafiste, représentant, par les propos qui y sont tenus, par sa fréquentation et par son influence au sein de la communauté musulmane locale, une menace grave pour la sécurité et l’ordre publics« .

Un soutien aux grandes figures du jihadisme

L’ensemble de l’arrêté est de même teneur. Les griefs qui y sont faits à l’égard de la mosquée sont nombreux et graves. La mosquée, dit le texte, est un « foyer ancien de l’islam radical au sein duquel s’est développé un soutien pérenne aux grandes figures du jihadisme comme Oussama Ben Laden. » La préfecture ajoute que « certains fidèles y ont été signalés en 2013 en partance vers la Syrie et que d’autres, y exerçant un prosélytisme exacerbé, ont été mis en examen et incarcérés pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes« .

« Actuellement« , poursuit encore l’arrêté, « la salle de prière demeure le théâtre d’un prosélytisme intense » par « la diffusion par son imam ou par des imams extérieurs, de prêches radicaux, marquant » notamment « leur hostilité aux principes républicains« . Source France 3

Gérard Collomb a confirmé sur RTL le 31 octobre la réouverture progressive de toutes les mosquées fermées ces derniers mois. Les mosquées ne sont fermées que temporairement, le temps de nettoyer les bureaux des associations les gérant de membres trop radicaux. Elles rouvrent dès qu’un nouveau bureau a été présenté au préfet, mais sans évidemment que la tendance salafiste n’en soit remise en cause. Les fidèles sont bien les mêmes.

Fermée pour « apologie du terrorisme », une salle de prière de Fontenay rouvre à cause de la Loi Collomb

Addendum 03/11/17: Nous apprenons que la mosquée salafiste de la cité des Indes à Sartrouville (78), fermée le 3 octobre par la Préfecture, a également pu rouvrir hier, grâce à la fin de l’état d’urgence.

Extrait du Parisien du 2 novembre 2017 :

Les fidèles de la salle de prière des Blagis à Fontenay-aux-Roses vont retrouver leur lieu de culte ce vendredi. La préfecture des Hauts-de-Seine l’avait fait fermer fin septembre dans le cadre de l’état d’urgence. Pour motiver sa décision, elle faisait état de propos « constituant une provocation à la haine ou à la violence » et qui « font l’apologie du terrorisme » tenus, à deux reprises, début septembre, au sein du lieu de culte.

Mais l’état d’urgence s’est achevé ce mercredi. C’est la loi antiterroriste, signée par le président Macron, qui vient s’y substituer. Or, « la nouvelle loi définit de nouveaux critères, qui ne sont pas ceux qui ont présidé à la fermeture décidée au mois de septembre », explique la préfecture.

Sous l’égide de l’ancienne loi, le préfet pouvait faire fermer un lieu de culte pour « des propos constituant une provocation à la haine ou à la violence ou une provocation à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes »

Selon la nouvelle loi, le préfet peut faire fermer un lieu de culte uniquement « aux seules fins de prévenir la commission d’actes de terrorisme ». Il faudrait désormais établir des corrélations entre le lieu de culte et la menace terroriste. Lire la suite où l’on apprend que le maire UDI se réjouit.

Comme nous l’avions analysé à l’Observatoire de l’islamisation, la nouvelle loi est laxiste et permet déjà la réouverture de la plupart des mosquées fermées.

Quand le « Mr islam » de l’Intérieur défendait le rôle « bénéfique » de Tariq Ramadan


Janvier 2008. Bernard Godard du bureau des cultes du ministère de l’Intérieur, en charge de l’islam jusqu’en 2014 (Wikipedia), était invité à débattre sur France O avec Joachim Véliocas, André Bercoff et Ghaleb Bencheikh. Il disait reconnaitre à Tariq Ramadan un « rôle plus bénéfique qu’on ne veut bien le dire aujourd’hui » sur la jeunesse musulmane. Pourtant, en 2008, de nombreux livres avaient déjà démasqué l’islamiste révélant ses réseaux et son double langage. Aujourd’hui,
contacté par Marianne, il affirme connaitre de longue date ses pratiques agressives avec les femmes. En Mars 2017, il affirmait que « le procès fait à Tariq Ramadan est aujourd’hui dépassé » (source).

Aussi, lors du même débat il mettait en doute la réalité de l’existence d’une conférence vidéo de Tareq Oubrou défendant le califat politique, pourtant sur Dailymotion, que citait Joachim Véliocas. Chose impossible alors qu’il était aux RG en charge de l’islam ! Neuf ans après, l’histoire donne donc raison au directeur de l’Observatoire de l’islamisation. 

Vidéo de l’islamiste de Manhattan (Fox News)

New York Times du 31 octobre :

Eight people were killed when a man drove 20 blocks down a bike path beside the Hudson River in Lower Manhattan on Tuesday afternoon before he crashed his pickup truck, jumped out with fake guns and was shot by police officers, the authorities said.

Federal authorities were treating the incident as a terrorist attack and were taking the lead in the investigation, a senior law enforcement official said. Two law enforcement officials said that after the attacker got out of the truck, he was heard yelling, “Allahu Akbar,” Arabic for “God is great.”

Collomb annonce la réouverture progressive des onze mosquées fermées

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, était l’invité de RTL le 31 octobre 2017. Est mis en comparaison du chiffre dérisoire de 11 mosquées radicales fermées les centaines recensées par la police. Le livre Mosquées radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM), apporte toutes les preuves et les précisions sur ce laxisme d’état. 

Gérard Collomb laisse les prédicateurs wahhabites étrangers entrer en France

Lu sur Algérie 1 du 24 septembre 2017 :

La mouvance salafo-wahabbite, qui travaille en profondeur la société algérienne dans les mosquées et dans les quartiers, grâce aux moyens financiers dont elle dispose et les supports de propagande, se concentre désormais sur nos ressortissants en France.

En effet, l’une des têtes pensantes de ce mouvement intégriste, qui reçoit les aides et les programmes de prosélytisme d’Arabie Saoudite, a «opéré» dès mercredi dernier à Roubaix, au nord de la France.

Pendant trois jours, ce théoricien et pratiquant du salafisme, version orthodoxe, a tenté d’attirer les jeunes fidèles parmi la communauté algérienne résidente au nord de la France. Cheikh Abdou Al Khalik Madhi, il s’agit de lui, originaire de Blida, a ainsi animé une longue harangue entre la prière de l’Asr et d’Al Icha.

Ce Cheikh, d’obédience wahabbite, a même prononcé le sermon du vendredi à la mosquée Abou Bakr Essedik de Roubaix. ,

Une large publicité a été faite sur les réseaux sociaux sur l’arrivée d’Algérie de ce «Cheikh» qui s’est entre autres épanché sur le texte «Fadhlou al Islam», du fondateur de ce mouvement rigoriste en Arabie Saoudite,  Mohamed Ben Abdelouahab.

Il faut tout de même noter, pour la petite histoire, que sur les flyers distribués (photo), en langue française, le nom du concepteur du wahabisme, Mohamed Ben Abdelouahab, est écrit en langue arabe, certainement pour ne pas attirer l’attention des autorités françaises.

  Du coup, les salafistes ne se limitent plus à diffuser leur dangereuse idéologie dans les mosquées algériennes dont ils contrôlent une bonne partie, mais vont aussi à l’assaut de nos compatriotes en France dans l’espoir de les «retourner».