Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Illustration de la connivence entre EMF (étudiants UOIF) et UNEF à l’université de Caen

Pour comprendre la radicalité de l’EMF, lire le livre-confession de son ancien dirigeant (Frère musulman repenti) Mohamed Louizi.

Grèce : émeute géante dans un camp de migrants, des Kurdes attaqués par des Musulmans parce qu’ils ne faisaient pas le ramadan, 72 blessés

Lu dans Rudaw.net / Kurdistan24 (traduit par Fdesouche)

Dans le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos, en Grèce, une bagarre géante entre Kurdes, accusés de ne pas faire le ramadan, et réfugiés syriens et irakiens musulmans a fait 10 blessés graves.

Le représentant du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) en Grèce, Sarbast Mohammed, a déclaré au Kurdistan 24 qu’aucun Kurde n’était mort dans les affrontements qui ont éclaté ce week-end dans un camp de réfugiés grecs. Il a cependant confirmé que dix d’entre eux étaient grièvement blessés, tous d’Afrin, de Kobani et de Sulaimani.

Il a indiqué que 72 personnes au total avaient été blessées lors des affrontements et que les autorités grecques avaient arrêté trois suspects ethniquement arabes.

Mohammed a également suggéré que de nombreux réfugiés dans le camp ont hérité d’une idéologie similaire à celle de l’État islamique (EI).

Moro Tarbush, un réfugié kurde syrien vivant dans le camp a déclaré que les assaillants se sont servis de bâtons et de barres de métal pour battre un homme de 60 ans, lui cassant les jambes et les pieds.

La police est arrivée plus tard pour rétablir l’ordre, mais les tensions ont perduré pendant des heures.

Les djihadistes revenants d’Irak et de Syrie seront presque tous libérés avant dix ans

Le Centre d’analyse du terrorisme (site) vient de publier le 25 mai 2018 un rapport intitulé « La justice pénale face au terrorisme, le traitement judiciaires, des filières sirop-irakiennes (2014-2017) » téléchargeable ici. 

« Le Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT) estime que depuis janvier 2013, 980 français ou résidents ont manifesté des velléités de départ vers la zone syro-irakienne tandis que 1269 individus dont 538 enfants seraient toujours présents en Syrie et en Irak et que 335 sont revenus en France (dont 258 majeurs et 77 mineurs). »

Extrait du rapport :

« Début janvier 2018, 12 revenants jugés entre 2014 et 2017 ont théoriquement déjà été libérés. Sur l’ensemble des revenants jugés, 45% d’entre eux soit 37 personnes auront purgé leur peine d’ici 2020. 44% des individus, soit 36 personnes, auront purgé leur peine entre 2021 et 2023 ; les 11% restant concernent 9 individus qui auront purgé leur peine après 2023. »

La peine maximum a été infligée aux hommes de la famille Garrido qui s’illustrèrent sur une vidéo de l’Etat Islamique en brûlant leur passeport, et en appelant les musulmans en France à commettre des attaques terroristes : seulement 15 ans de prison, alors qu’il serait plus prudent d’enfermer à vie ces islamistes qui ne renieront sans doute jamais leur foi.

La France, par le laxisme de sa justice, va devoir se préparer à affronter un futur sanglant. 

Observatoire de l’islamisation, mai 2018.

Avignon : des turcs s’en prennent à l’affichage de la Une du Point consacré à « Erdogan le dictateur »

La Grande mosquée de Madrid, lieu de recrutement pour le jihad de l’Etat Islamique


(Archive janvier 2015) Largement commenté dans la presse espagnole, le démantèlement d’une filière jihadiste au sein même de la grande mosquée de Madrid  inaugurée en grande pompe par le roi Juan Carlos d’Espagne et le roi Fadh d’Arabie Saoudite en 1992, fait couler de l’encre outre-pyrénées. Mais ce qui se passe dans la plus grande mosquée d’Europe n’intéresse pas les médias français.

Une brigade de l’Etat Islamique dénommée Al-Andalus et dirigée par un ancien prisonnier de Guantanamo vivant en Espagne, Lahcen Ikassrien, a été mise à jour par le juge anti terroriste Pablo Ruz. La très officielle mosquée de Madrid appartenant à la Ligue islamique mondiale, bras prosélyte de l’Arabie Saoudite, était un lieu de rendez-vous privilégié pour endoctriner les recrues dont certaines sont déjà mortes sur le terrain entre la Syrie et l’Irak. Un membre de la cellule est imâm dans la ville voisine de Yunquera de Henares où il donnait les cours de coran aux enfants de la communauté rapporte El Pais.

La caféteria était ouvertement le lieu où les islamistes s’entretenaient avec des adeptes de plus en plus nombreux, au sein de l’établissement qui accueille 2000 personnes le vendredi pour la prière. La cafétéria a été fermée par la police en décembre dernier suite à l’affaire.

Un adepte, Hicham Chentouf, parti combattre en Syrie à l’automne 2013, posait sur sa page Facebook Kalashnikov en main en juin 2014, depuis Homs. Un autre, Ismail Afalah, est parti rejoindre l’Etat Islamique après trois ans passées avec le chef opérationnel de la brigade, Omar el Harchi, qu’il fréquentait à la mosquée de la capitale espagnole.

D’autres camarades de combat de la mosquée, Abdelatif El Morabet y Bilal El Helka, sont morts au combat en 2012.

Une ferme proche de la ville d’Avila servait de camp d’entrainement pour la brigade Al Andalus.

Dans le domicile de Lahcen Ikassrien (photo), la police a trouvé de la documentation à la gloire d’Oussama Ben Laden. Pas étonnant chez celui qui fut justement emprisonné à Guantanamo pour avoir été membre d’Al Qaida. Un de ses bras droit dont le domicile a aussi été perquisitionné en décembre 2014, Mohamed Bouyakhlef, possédait une clé USB avec des vidéos de décapitation de l’Etat Islamique. (Source).

On comprend mieux pourquoi le précédent imâm de la mosquée, Moneir el Messery, s’est fait écarté pour avoir critiqué Abou Qutada, le référent d’Al Qaida à Londres, ce qui suscita beaucoup d’inimités envers cet égyptien, remplacé par un imâm saoudien qui ne parle pas un mot d’espagnol rapporte El Pais.

En Espagne comme en France, les mosquées sont des lieux de recrutement pour le djihad, ce qui gène les journalistes français, qui ont refusé de parler de ce démantèlement spectaculaire dans la plus grande mosquée d’Espagne…et d’Europe.

Lire aussi l’article de El Mundo.

Joachim Véliocas- Observatoire de l’islamisation, 4 janvier 2015.

Draguignan : Il crie « Allah akbar » dans un hôpital, six mois de prison ferme

Lu dans www.ouest-france.fr

Un homme a créé la panique en hurlant « Allah akbar » et en imitant le bruit d’une explosion sur le parking de l’hôpital de Draguignan (Var) vendredi. L’homme voulait simplement « faire peur », selon les autorités qui l’ont interpellé. Jugé en comparution immédiate, il a écopé d’une peine de prison de six mois ferme.

Un homme qui rendait visite à une personne hospitalisée vendredi 18 mai à l’hôpital de Draguignan (Var) a complètement perdu les pédales. Dans la chambre, il a dû faire face aux cris récurrents de la patiente, atteinte de démence.

Excédé, l’individu a lui aussi perdu le contrôle de lui-même et s’est mis à hurler « Allah akbar »sous le patio conduisant au parking de l’établissement, rapporte Var Matin. Il a ensuite imité ensuite le bruit d’une explosion, « joignant à la parole un geste explicite », précise le quotidien.

« L’islam dans le terrorisme islamique » : livre important de l’islamologue Ibn Warraq

Acheter ici

Ibn Warraq aborde plusieurs idées fausses concernant la cause du terrorisme islamique. Beaucoup de chercheurs refusent de prendre en compte les croyances des terroristes et beaucoup semblent penser que le  » terrorisme islamique  » n’a émergé que depuis une quarantaine d’années.. Ibn Warraq, d’autre part, soutient que nous devons prendre au sérieux les croyances des djihadistes. Les actes de l’EI, des Talibans ou de tout autre groupe djihadiste ne sont pas des actes de violence au hasard commis par une foule de vandales psychopathes, frustrés et appauvris, mais des opérations soigneusement planifiées et stratégiques qui font partie d’une longue campagne menée par des musulmans instruits et riches qui souhaitent instaurer un Etat islamique basé sur la charia, la loi sainte islamique dérivée du Coran, de la Sunna et des Hadiths.
Lire la suite

Tunisie: Fréquenter les restaurants durant le ramadan, « une provocation » pour le ministre de l’Intérieur

Lu dans BusinessNews du 21 mai 2018 (extrait)

En 2018, les libertés individuelles sont encore sujet à débat surtout lors du mois de ramadan où le fait de manger déchaîne les passions. Face à la polémique stérile liée à la liberté, ou non, de ne pas jeûner en public, le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem vient mettre le feu aux poudres en affirmant que la loi devrait protéger la majorité pratiquante contre  la minorité non-pratiquante. Pourtant, la loi, elle, ne fait pas cette distinction…

Le ministre a indiqué que l’ouverture des cafés et des lieux de restauration pendant les horaires du jeune était « une provocation pour les citoyens pratiquants et une menace à l’ordre public qui pourrait induire des réactions violentes, voire même engendrer des attentats terroristes ». Lire l’article intégral

« Le Ramadan est le mois du djihad » pour IslamWeb , média qatari aux 1 millions de « j’aime » Facebook

Copie d’écran d‘IslamWeb

Le fameux média musulman IslamWeb.net  dépendant du ministère des Affaires islamiques du Qatar, média officieux des Frères Musulmans du Moyen-Orient, réalise une série d’articles en arabe intitulé « L’axe du Ramadan pour l’année 1439« , notre année 2018.  Dans cette série, un article est intitulé « Le ramadan est le mois du djihad » nous alerte l’islamologue franco-libanaise Lina Murr Nehmé, qui scrute méticuleusement la presse arabe (son site). Le contenu de cet article donnant au djihad un sens guerrier évident que certains voudraient reléguer derrière un sens spirituel secondaire, est inquiétant alors qu’islamWeb a une énorme influence dans le monde sunnite, avec 975 200 « likes » Facebook pour sa seule version arabe.

On lit «  Le djihad dans la voie d’Allah est le plus important devoir dans l’islam. En lui on garde la force physique dans ce monde et dans l’au-delà. (…) C’est un des actes les plus importants, et une des offrandes les plus dignes. Les musulmans ont été humiliés que lorsqu’ils ont abandonné le djihâd, ils se sont fiés à ce monde, et leurs ennemis se sont précipités sur eux (…). Il faut rappeler de faire le djihad dans ce mois béni, un rappel du passé glorieux. Nous avons absolument besoin de nous rappeler ce passé pour pouvoir sortir d’une crise qui a durée très longtemps. »

Il s’agit de la doctrine classique enseignée jusqu’aux responsables du CFCM en France. En effet,  le président du Conseil régional du culte musulman de Lorraine, l’imâm de Nancy Amine Nejdi dit à ses fidèles que « le djihad est un acte d’adoration qui est très très bon » comme nous l’avons révélé dans cette enquête. Membre du Conseil des oulémas marocains, cet étranger est étrangement toléré sur notre territoire par Gérard Collomb malgré ses autres propos enregistrés sur l’esclavage, la lapidation et le meurtre des prisonniers de guerre.

Puis le même article  d’IslamWeb continue :

« Allah le puissant et le loué a donné l’ordre de faire le djihad et il a poussé à le réaliser, et il nous l’a fait désirer et il a décrit celui qui s’offre lui-même dans la voie d’Allah, il l’a décrit comme quelqu’un qui vend son âme à Allah, ah quel bonheur que cette vente puisque Allah a dit  » Allah achète aux croyants leur âme et leurs biens pour qu’ils aient le jardin (le paradis). Ils combattent dans le sentier d’Allah. Ils tuent et sont tués. Promesse d’Allah dans la Thora, l’Evangile et dans le Coran. Et qui mieux que Allah tient son engagement ? Réjouissez-vous du marché conclu. Succès sans bornes » (Sourate 9 verset 111).

Nous avions déjà parlé de IslamWeb, lire notre article d’archivePour IslamWeb, site islamique officiel du Qatar, le « djihad sur le sentier d’Allah » concernait la conquête de toute l’Espagne

Voir aussi la liste des attaques terroristes mise à jour sur Dreuz pendant ce mois de ramadan.

2013: les responsables de l’UNEF étaient contre le voile. 2018: soumission à l’islamisation

 2013 : L’UNEF déclare « militer contre cette pratique (le port du voile, ndlr) qui enferme les femmes dans une situation de soumission par rapport aux hommes ». (Source). Le président de l’époque,  Emmanuel Zemmour, disait « se battre contre le port du voile en tant que président de l’UNEF » (vidéo).

2018 : Le processus d’entrisme des musulmans pratiquants dans l’organisation étudiante aboutit à la soumission des membres français de souche, qui ne s’ opposent plus à la nomination d’une responsable voilée ( de peut d’être taxés de raciste et islamophobe?). Voir les réactions de la présidente Lila Le Bas. Une illustration de la « Stratégie de l’intimidation » (Del Valle) :

Rappelons que pour les musulmans pratiquants, la femme hérite moitié moins que les hommes du patrimoine parental, que son témoignage dans les tribunaux islamique pèse moins que celui d’un homme, qu’elle peut être battue par son mari si elle désobéit (sourate 4 verset 34), qu’elle est un « champ de labour » pour son mari et ne peut refuser ses pulsions (sourate 2 verset 223), que « les anges la maudissent jusqu’au matin » si elle refuse de se livrer ne serait-ce qu’un soir selon la Tradition authentique (Boukari et Muslim). 

En commentaire, Julien Dray, conseiller régional socialiste, cofondateur de SOS-Racisme en 1984, abonde : « En tant que membre fondateur de l’UNEF… la direction du syndicat qui accepte cette jeune dame comme dirigeante souille tout notre combat mené dans les universités… bien des membres de l’UNEF doivent être effarés… » M. Dray a participé en 1980 à la fondation de l’UNEF-ID, fusion du courant trotskiste lambertiste (majoritaire) et de celui de la Ligue communiste révolutionnaire avec quelques socialistes. L’UNEF-ID a ensuite fusionné avec l’UNEF-SE en 2001.