Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Égypte : « Je hais les chrétiens et ils me dégoûtent » (savant musulman)

Dr Abdullah Badr est un « savant » musulman égyptien diplômé de l’Université islamique d’Al-Azhar avec laquelle la Grande Mosquée de Paris veut établir un partenariat, professeur de jurisprudence islamique.

Emprisonné pendant 10 ans sous Moubarak puis libéré par Morsi avec des centaines d’autres islamistes, il a récemment offert un excellent résumé de la seconde moitié de la doctrine islamique de la discorde wala ‘wa bara (« Amour et haine »), à savoir que le vrai musulman doit aimer et aider les autres musulmans, et ressentir de la haine et du dégoût pour les non musulmans.

Lors d’une conférence la semaine dernière retransmise par la chaine salafiste al-Badr, il a expliqué que les chrétiens le « dégoûtent » tellement qu’il ne boirait pas dans un verre qui aurait été touché par l’un d’eux :

« Ce n’est pas une question de piété mais de dégoût. Je ressens du dégoût. Vous comprenez ? Du dégoût, je suis dégoûté, je ne peux pas supporter leur odeur… Je ne les aime pas, c’est mon choix. Et ils me dégoûtent, leur odeur, leur apparence, je me sens dégoûté. Ils me dégoûtent, et beaucoup d’autres choses aussi me dégoûtent. »

Suite chez nons confrères de Poste de Veille

Les Oulémas marocains décident la peine de mort pour les musulmans qui changent de religion (Akhbar Al Youm)

Information -pourtant très importante- censurée sans surprise par les grands médias français.  Imaginons si la Conférence des évêques de France avait adopté une motion appelant à tuer les Chrétiens passés à l’islam, le tollé médiatique serait mondial !

Lu sur le média marocain indépendant Lakom du 16 avril 2013:

« L’institution présidée par Mohammed VI, « Commandeur des croyants », vient d’émettre une fatwa affirmant que le musulman qui change de croyance (règle de l’apostasie) mérite la peine de mort, selon le quotidien Akhbar Al Youm.

Selon le quotidien «Akhbar Al Youm » de ce mardi, le Conseil supérieur des Oulémas vient d’émettre une fatwa interdisant aux musulmans la liberté de croyance (déjà interdite par le code pénal marocain). Cette fatwa a été sollicitée par la délégation ministérielle des droits de l’Homme, dirigée par El Mahjoub El Haiba, dans le cadre de la préparation du rapport périodique relatif aux droits civiques et politiques.

Le journal ajoute que le Conseil des Oulémas a émis cet «avis juridique» comme réponse officielle à la délégation interministérielle, affirmant que le musulman qui change de croyance (règle de l’apostasie) mérite la peine de mort.

Contacté par Lakome suite à l’information publiée ce mardi par Akhbar Al Youm, le Conseil Supérieur des Oulémas a tenu à clarifier la situation. C’est le ministère des Habous qui a demandé le point de vue du Conseil sur la liberté de religion. Ce dernier y a répondu en avril 2012. Le point de vue en question fait partie d’un recueil de fatwas (2004 – 2012) qui vient tout juste d’être publié par le Conseil Supérieur des Oulémas et dont Lakome détient une copie.

Le point de vue du Conseil, page 291, sur le châtiment à infliger aux apostats est explicite : « le musulman qui change de croyance mérite la peine de mort ». Source

Un camouflet pour les islamologues de salon vantant la modération supposée de l’islam de l’école juridique malékite, officielle au Maroc et en Algérie. L’Observatoire de l’islamisation a ces dernières années publié des extraits des ouvrages de l’école malékite enseignant les peines corporelles ou le djihad offensif. Ils sont disponibles à l’Institut du Monde Arabe et vendus en Fnac…

Le président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohamed Moussaoui, marocain, dirige la principale fédération de mosquées en France, le RMF (Rassemblement des Musulmans de France) dont tous les membres du bureau sont aussi marocains…

Observatoire de l’islamisation, avril 2013.

Université de Manchester: la conférencière musulmane rappelle l’ordre de tuer les homosexuels

L’étudiant Colin Cortbus a assisté, le 13 février, à une réunion de l’Union des étudiants organisée par la société Global Aspirations of Women (aspirations globales des femmes).

Il a demandé à la présidente de la réunion si «dans la société islamique que vous prônez», les gens «se sentiraient à l’aise, personnellement et moralement, de tuer un homosexuel ?» «Absolument», lui a-t-elle répondu. Plus tard, des conférencières ont ajouté que l’homosexualité est  «une atrocité car elle va à l’encontre de la parole de dieu».

Cortbus leur a également demandé si, dans l’état islamique qu’elles prônent, elles se sentiraient à l’aise de le tuer s’il «faisait quelque chose d’aussi innocent que d’embrasser un homme devant le local de l’Union des étudiants ?»

La présidente de l’assemblée a répondu au petit groupe : «Ouais, absolument. Mais c’est le fait que vous ne puissiez le voir tel que c’est. Les gens ont un problème avec ces châtiments, avec le code pénal, ils disent que c’est inhumain, mais qui affirme que ces choses sont inhumaines ?»

Cortbus a parlé d’un islam pluraliste et fait valoir que plusieurs musulmans n’exécuteraient pas les homosexuels, ce à quoi on lu a répondu : «Beaucoup le feraient».

Source : « Homosexuals would be executed » says Islamist speaker at campus event, Student Rights, 18 février 2013. Traduction par Poste de veille

Observatoire de l'islamisation

Le ministre des Affaires étrangères Turc veut rétablir l’Empire Ottoman

« Davutoglu appelle l’ottomanisme comme un nouvel ordre pour le Moyen-Orient », titrait Al Monitor du 10 Mars :

Davutoglu sur deux jours consécutifs, les 3 et 4 mars, a affirmé que la Turquie pour la première fois est de retour sur les terres qui ont été perdues au cours de l’époque ottomane, et il suggère qu’il est temps pour la Turquie de prendre l’initiative d’établir un ordre pour ces terres et les rebrancher une fois de plus :

« Sans aller jusqu’à la guerre, nous saurons de nouveau lier Sarajevo à Damas, Benghazi à Erzurum et à Batoumi « Le siècle dernier, n’était qu’une parenthèse pour nous. Nous allons clore cette parenthèse. Nous allons le faire sans aller à la guerre, ou nommer des ennemis, sans manquer de respect aux frontières, nous allons à nouveau relier Sarajevo à Damas, Benghazi à Erzurum à Batoumi. C’est le cœur de notre pouvoir « , a-t-il dit. Ils vous semblent des pays différents à vos yeux, mais le Yémen et Skopje faisaient partie d’un même pays il y a 110 ans, ou d’Erzurum et de Benghazi. Quand nous disons cela, ils l’appellent « le nouveau ottomanisme« . Ceux qui unissent l’ensemble de l’Europe ne deviennent pas des nouveaux Romains, mais ceux qui unissent la géographie du Moyen-Orient sont appelés des nouveaux ottomans. C’est un honneur d’être de nouveau nommé Ottomans, les Seldjoukides, Artuklu ou Eyyubi. « 

L’influence turque est largement diffusée par la confrérie du magnat islamiste Fethulla Gulen, qui ouvre des écoles et universités dans de nombreux pays limitrophes, dont une nouvelle université à Sarajevo, ainsi que par le Milli Gorus, mouvement islamiste dont nous avons révélé l’impressionnant développement en France dans le numéro de novembre 2011 du mensuel de l’Observatoire de l’islamisation (consultation gratuite).

Eglise Constuction

Égypte : trois Chrétiens assassinés sur fond de construction d’église

La presse française n’en parle pas…

Selon un récent article de El Watan du 15 mars, trois frères chrétiens ont été abattus à leur domicile par des armes automatiques, quelques semaines avant le mariage de deux d’entre eux. La famille des victimes (de 13 membres) a été précédemment accusée d’avoir tenté de construire une église sur la terre qu’ils possédaient lorsqu’ils ont acheté des matériaux de construction pour construire une maison sur ce terrain. La rumeur au sujet de la construction d’une église s’est répandue pendant le sermon du vendredi à la mosquée. Après le sermon, deux mille musulmans ont pris d’assaut la terre et tentèrent de détruire la maison, la voiture et le tracteur, ce qui a entraîné l’assassinat des trois frères chrétiens.

Toutes les persécutions anti-Chrétiennes en Égypte sont méticuleusement répertoriées dans notre catégorie Égypte. Base de données unique avec toutes les attaques non communiquées par la presse française.

Observatoire de l'islamisation

Encore une église incendiée en Égypte par les islamistes

« Quand des chrétiens sortent de la Messe ou d’un service le dimanche, il ne leur viendrait pas à l’idée d’aller en cortège attaquer une mosquée voisine et d’y mettre le feu. Dans les pays musulmans, par contre, il n’est pas rare qu’après la “grande prière” du vendredi, des musulmans chauffés à blanc par des prônes haineux contre les chrétiens décident de passer de la théorie à la pratique. C’est ce qui s’est, une nouvelle fois, passé hier dans le village de Sarsena (province du Fayoum à une centaine de km au sud-ouest du Caire). Menée par des salafistes, une foule de musulman s’est précipités vers l’église Saint-Georges qui compte deux cents familles coptes, au motif que « le voisinage de cette église avec des musulmans était illégale et qu’elle devait être déplacée ». Déplacer une église n’étant pas chose aisée, le plus commode est de la démolir et de l’incendier. Ce à quoi se sont échinés ces musulmans, lançant des pierres et des briques contre le bâtiment, grimpant sur le toit pour démolir le dôme y bouter le feu, provoquant son effondrement dans l’église. Plusieurs chrétiens, dont le curé, le Père Domadios, ont été blessés par les assaillants agissant dans la parfaite passivité des forces de polices présentes sur place. »

Source : Assyrian International News Service via Observatoire de la Christianophobie

Pasteur Emre Karaali

Turquie : « la haine de la population envers les chrétiens est tangible »

Le 15 janvier, la police turque a interpellé 14 personnes soupçonnées de préparer un attentat contre Emre Karaali, pasteur de l’église d’Izmitdans le nord-ouest du pays. Un groupe de terroristes avait prévu de l’assassiner lors de l’une des réunions d’évangélisation qu’il s’apprêtait à présider.

Emre Karaali reconnaît qu’il travaille dans un environnement difficile. Depuis quatre ans, il est pasteur de la petite église d’Izmit qui compte une vingtaine de membres, tous des Turcs convertis au christianisme. « Ici, les gens sont fermés et des groupes d’islamistes radicaux travaillent contre nous, la haine de la population envers les chrétiens est tangible » raconte-t-il.

Déjà, en janvier 2012, il avait reçu des menaces de mort par téléphone, puis de nouveau l’été dernier. « Tu parles trop » lui avait-on reproché, « si tu continues, ça finira mal pour toi » (…)

Malgré la menace, le pasteur Karaali a décidé de continuer son service pastoral à Izmit : « Il y a deux ans, des problèmes de santé ont failli me coûter la vie, mais le Seigneur m’a préservé. Il l’a fait de nouveau aujourd’hui, en permettant que la tentative d’assassinat échoue. Il me protège, et pour moi cela signifie que le Seigneur a besoin de moi ici. Nous n’avons pas perdu confiance, au contraire, nous sentons plus que jamais que le Seigneur est avec nous et nous continuerons de faire sa volonté ! »

Source : Fil Rouge (Portes Ouvertes)

Observatoire de l'islamisation

AQMI a la même revendication que le président égyptien Morsi : libérer Abdel-Rahman

Alors que nous avons été le seul média français à rapporter la supplique récente du président Mohammed Morsi demandant à Obama de relâcher le « cheikh borgne » qui s’est vanté d’avoir commandité les attentats de 1993 au World Trade Center, voilà qu’un porte-parole des preneurs d’otages d’in Aménas réclame la même chose :

Figaro du 22/01/2013

« Le groupe islamiste armé qui a attaqué le site gazier d’In Aménas, en Algérie, sur ordre de Mokhtar Belmokhtar menace de commettre de nouvelles attaques, contre notamment la France, a affirmé lundi soir l’hebdomadaire Paris-Match, assurant avoir parlé avec son porte-parole. La France « des croisés et de Juifs sionistes paiera son agression contre les musulmans du nord Mali; mais pas seulement, ses valets aussi », a affirmé par téléphone à un collaborateur de l’hebdomadaire ce porte-parole, Joulaybib (de son vrai nom Hacen Ould Khalil), précise le magazine. Le porte-parole a aussi assuré que son groupe a contacté les autorités françaises pour des négociations, ce que ces dernières ont démenti. Le commando voulait l’arrêt de l’offensive française au Mali contre les islamistes, la libération d’Omar Abdel-Rahman, dit « le cheikh aveugle », détenu aux États-Unis pour son rôle dans les attentats du World Trade Center de 1993, et la remise en liberté d’une scientifique pakistanaise, Afiaa Siddiqui, également incarcérée en Amérique pour terrorisme. »

Les islamistes Algériens manifestent contre l’intervention militaire au Mali

Des islamistes algériens ont manifesté, vendredi, à Alger, contre l’intervention française, au Mali, et la décision du Président Abdelaziz Bouteflika d’autoriser les chasseurs français à survoler l’Algérie. « Bouteflika a trahi les martyrs, 50 ans après l’indépendance de l’Algérie », proclamait une pancarte brandie par des manifestants, en majorité, islamistes. Le Chef islamiste et ex-numéro deux du FIS, Ali Benhadj, a pris part à la manifestation, qui a commencé, à la sortie d’une mosquée, à Kouba, dans la banlieue Sud-Est de la capitale, après la grande prière du vendredi.

Ali Benhadj a récemment soutenu Mohammed Merah.

Le Front Islamique du Salut qu’il co-dirigeait avait séduit la majorité des électeurs Algériens. Lors des élections locales de 1990, premières élections libres en Algérie, le FIS avait remporté 953 communes sur 1539 et 32 wilayas (provinces) sur 48. Le 26 décembre 1991 eut lieu le premier tour des élections législatives. Le FIS obtint 188 sièges sur 231, soit près de 82 %, le FFS 25 sièges et le FLN 15 sièges, les candidats indépendants remportent 3 sièges.

Observatoire de l’islamisation.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : 15 ans de prison pour une mère et ses 7 enfants pour conversion au christianisme

Source : Egypt, 15 years in prison for mother and seven children, converts to Christianity, Asia News, 14 janvier 2013. Traduction par Poste de veille

« La cour criminelle de Beni Souef (115 km au sud du Caire) a condamné une famille entière à la prison pour s’être convertie au christianisme. »

Nadia Mohamed Ali et ses enfants Mohab, Maged, Sherif, Amira, Amir, et Nancy Ahmed Mohamed Abdel-Wahab passeront 15 ans en prison. Sept autres personnes impliquées dans l’affaire ont été condamnées à cinq ans de prison. Suite de la traduction.

Le consensus des juristes sunnites prévoit la peine de mort, cette famille a donc « eu de la chance« . Aucune condamnation ne sera prononcée par l’UOIF en France dont le président vient de rencontrer le président Mohammed Morsi, Frère Musulman comme lui. Le CFCM est aussi silencieux, ce qui n’étonne plus.