Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Deux mairies sarkozystes cèdent leurs terrains municipaux pour des Grandes Mosquées

Deux mairies sarkozystes cèdent leurs terrains municipaux pour des Grandes Mosquées

Le tout en moins d’une semaine :

– A Perpignan, lors de la séance du Conseil Municipal du jeudi 25 juin, le maire Jean-Marc Pujol et toute la majorité Républicains ont voté la vente d’un terrain situé à l’ouest de la ville dans le quartier Mailloles : la parcelle en question, d’une superficie de 2400 m2 cédée pour un prix modique de 144 000 € (soit 60 € le m2 constructible!) à l’ASSATE (Association arabo-turque de l’Ensoleillée) permettra, en lieu et place de la petite salle de prière existante, la construction d’une grande mosquée et de salles de prières sur une emprise de près de 1000 m2.

Ce vote fait suite à une promesse électorale de Jean-Marc Pujol lui-même, lors de sa campagne des municipales de 2014…

Seuls les 12 élus du Groupe FN/RBM (présidé par Louis Aliot) se sont opposés dans sa forme à cette transaction, mettant notamment en alerte les pouvoirs publics sur la provenance des fonds nécessaires à la construction de cette nouvelle Grande Mosquée Perpignanaise.

La ville de Courbevoie (92) vient de voter un bail emphytéotique de 80 ans permettant à l’association Cultuelle des Musulmans de Courbevoie (ACMC) de construire une mosquée sur un terrain communal. Floriane Deniau, Conseillère Municipale FN, déclare :

Lors du Conseil Municipal de Courbevoie du 29 juin 2015, tous les élus «Républicains», PS et Divers Droite ont voté le bailemphytéotique de 80 ans pour un terrain communal, en vue d’une future mosquée sur une surface au sol de 680 m2, à l’Association Cultuelle des Musulmans de Courbevoie (ACMC). Seuls les deux élus FN s’y sont opposés. Un vote accordé les yeux fermés sans connaître le montant des loyers qui seront communiqués plus tard par le député Maire, Monsieur Jacques Kossowski.

Le maire Sarkozyste de Suresnes achète un terrain 977 000 euros pour une mosquée !

« L’association Islamique Al Badr peut avoir le sourire. Tous les élus municipaux Ump Ps pcf ont voté hier [28 mai] lors d’un Conseil municipal houleux un bail emphytéotique administratif pour l’inauguration d’une salle de prière musulmane de 349M²au 5 rue des Velettes.
Laurent SALLES, Chef de file du FN Suresnois, a une nouvelle fois dénoncé le double jeu de la fausse droite qui, au niveau national reprend nos thématiques, mais qui au niveau local applique le programme du Parti socialiste. Cette délibération est symptomatique des libertés que l’UMPS prend avec les principes fondamentaux de la laïcité édictés par la loi de 1905. Depuis 2006, vraie gauche et fausse droite ont permis aux élus locaux de contrevenir au principe de non-subventionnement des cultes, grâce au bail emphytéotique administratif. Nous ne voyons pas en quoi un édifice ou un local cultuel constituerait une mission de service public ou même une opération d’intérêt général comme le sont les crèches, les commerces par exemple… alors que cela relève d’un intérêt privé. En achetant en VEFA ce lot nu au promoteur Bouygues pour 977 000€, on peut considérer que la Ville a pris à sa charge le coût du gros œuvre, ce qui est à notre sens un avantage considérable accordé à cette association cultuelle, même si il lui est laissé le soin de réaliser les travaux de second œuvre évalués par France Domaine à 506 000€. […]
Laurent SALLES s’insurgea contre le Maire C. Dupuy quand celui-ci évoqua le financement de lieux de culte antérieur à la loi de 1905 : « Monsieur le Maire vous n’allez tout de même pas comparer nos cathédrales, nos églises avec des mosquées en parpaing !?. Il s’agit là de notre patrimoine. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons chaque année 70 millions de touristes ! » »
Les deux élus vont attaquer la délibération en justice devant le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Membre de l’Association Libyenne des Oulémas, il prescrit la conversion, l’impôt ou la mort pour les non musulmans.

Le 16 mai 2015, sur la grande chaîne libyenne Tanasuh TV, le « savant » Muhammad Bujalila a enseigné doctement le sunnisme traditionnel : le jihâd comprend la triple alternative , conversion, impôt islamique (jizya) ou combat contre les non musulmans « même s’ils n’ont pas été hostiles à l’islam préalablement« .

L’Association Libyenne des Oulémas s’est constituée dans le sillage du Conseil National Syrien dominé par les islamistes, installé par Nicolas Sarkozy sur les conseils avisés de BHL.
Observatoire de l'islamisation

Islam totalitaire au Maroc : un Chrétien encore arrêté par la police pour possession d’une Bible

Si « l’islam modéré » existe, dans quel pays se trouve-t-il ? 

Le média marocain Yabiladi rapporte le 20 janvier :

« Nouvelle interpellation dans les milieux présumés convertis au christianisme. La police de Fès a interrogé pendant onze heures, un jeune homme en possession d’une Bible.

Dimanche après-midi à la gare ferroviaire de Fès, les services de la sûreté ont procédé à l’interpellation d’un jeune homme, originaire de Béni Mellal, soupçonné s’être converti au christianisme. Une fouille dans sa valise a permis l’identification d’une Bible et de quelques livres religieux chrétiens. (…) S’il s’avère que le jeune entrepreneur a tenté de diffuser le christianisme auprès d’autres Marocains, il tombera alors sous la coupe de l’article 220 du code pénal. Un texte qui prévoit de « 6 mois à 3 ans de prison et d’une amende de 100 à 500 dirhams » Lire l’article intégral.

Le président du Conseil Français du Culte Musulman, Mohamed Moussaoui, de nationalité marocaine et ex président du Rassemblement des Musulmans de France (RMF) courroie de transmission du Maroc pour encadrer sa diaspora en France, ne réagira pas comme lors des nombreux autres cas, car il est avant tout solidaire de l’islam totalitaire appliqué dans son pays. Son expulsion et la dissolution du RMF devrait être une mesure de prudence évidente afin de ne pas importer l’islamisme marocain en France.

Observatoire de l’islamisation

Observatoire de l'islamisation

La mosquée où enseigne Sid Ahmed Ghlam liée à l’UOIF et à des références salafistes

Sid Ahmed Ghlam a enseigné l’arabe à la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier, ainsi que l’a affirmé sa sœur devant les caméras d’I-Télé. En se renseignant sur les activités de la mosquée, tirant son nom de la sourate guerrière 48 du Coran, on remarque qu’elle a organisé un bus spécial pour que ses fidèles se rendent au Rassemblement annuel de l’UOIF qui regorge de littérature djihadiste (voir notre reportage).

Aussi un séminaire d’apprentissage du coran a été dirigé par un cheikh de « Château Chinon » soit la ville où siège l’école d’imams de l’UOIF, l’IESH aux orientations radicales :

Parmi les références inquiétantes de la mosquée, on remarque sur sa page Facebook officielle qu’elle relaie une vidéo de l’ancien grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz Ibn Baz’ (1910-1999) dont les fatwa récusent l’idée d’un jihâd seulement défensif :

« Allah lui (Mahomet) a révélé ses versets qui commandent le jihad contre tous et de ne pas rechigner à combattre tout le monde jusqu’à ce qu’ils entrent dans la religion d’Allah ou jusqu’à ce qu’ils paient la jizya, s’ils font parti des gens de la jizya comme mentionné précédemment. » (…) L’islam invite d’abord les mécréants à se convertir mais s’ils refusent, ils devraient payer la jizya, et s’ils refusent, ils devraient être combattu tant que possible comme l’a déclaré le précédent hadith de Bourayda. »

Le Jihâd en tant que concept uniquement défensif ? « Allégation basée sur du vent ».

« Cheikh Salih Ibn Ahmad al-Masou’y  a réfuté ces allégations et invalidé ce que ces auteurs prétendent, que le jihad en islam n’est accompli que dans un but défensif. Également, notre bien-informé frère Abou al-A’la al-Mawdoudy a écrit un traité sur le jihad et expliqué la fausseté de ces affirmations, en disant que cela est une allégation basée sur du vent. »
Extraits de Majmou’ Fatâwa wa-Maqalât Moutanawi’a, ‘Abd al-‘Azîz Ibn Bâz, volume 3, p.190-201, Dâr al-Qâsim.

Aussi , dans une vidéo de la page Facebook de la mosquée El Fath (publiée 11 août 2014) on entend l’auteur expliquer qu’à la fin des temps une guerre totale éclatera entre les musulmans et les mécréants, et que nous entrons justement dans cette époque apocalyptique. Gloups.

Une autre vidéo postée (le 8 octobre 2014) traite des signes de la fin des temps, où le Mahdi est attendu après la restauration du califat « dans les pays du Machrek, ça peut passer par l’Irak, l’Iran  ou le Pakistan, il a dit où apparaissent ces étendards noirs de ces pays là, il a dit si vous pouvez allez-y, même en rampant, parce qu’il y aura le califat d’Allah et le Mahdi (…) on a vu que 99% des signes de la fin des temps se sont passés déjà » explique Adbelrahman de la mosquée de la Guynemere a Creil, relayé sur la page de la mosquée de Saint-Dizier.

Ou comment faire comprendre aux fidèles que rejoindre l’État Islamique fait parti du dessein d’Allah…

La mosquée est toujours ouverte à cause du laxisme total du gouvernement socialiste redoutant la réaction de son électorat musulman en cas de mesures fermes adoptées à l’encontre des islamistes étrangers en France.

Sid Ahmed Ghlam est sous les verrous, mais sa mosquée parle toujours…

Observatoire de l'islamisation

Sid Ahmed Ghlam donnait des cours à la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier… qui restera ouverte !

Bernard Cazeneuve ne prendra pas la précaution élémentaire de fermer la mosquée où le djihadiste était professeur, qui porte de surcroit un nom délibérément guerrier.
Sid Ahmed Ghlam, le jeune homme soupçonné d’avoir voulu perpétrer un attentat contre « une ou deux églises » catholiques de la région parisienne, n’est pas « un extrémiste de l’islam », a assuré ce jeudi une de ses sœurs.

« Mon frère n’a jamais été un extrémiste de l’islam. Il a toujours été droit. Il donnait des cours de langue arabe aux hommes et moi aux femmes, à la grande mosquée El-Fath (à Saint-Dizier, ndlr). (…) Il était toujours souriant, il rendait service. (…) On est très, très choqué par ce qui se passe en ce moment. On ne s’attendait pas à cela »

El-Fath signifie La Conquête en arabe, c’est le nom de la sourate 48 du coran dont voici des extraits :

« En vérité Nous t’avons accordé une victoire éclatante,
Et afin qu’Il (Allah) châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d’Allah. Qu’un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l’Enfer. Quelle mauvaise destination!
A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre; et Allah est Puissant et Sage.(…)

C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de vérité [l’Islam] pour la faire triompher sur toute autre religion. Allah suffit comme témoin.

Muḥammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants.

Sourate intégrale

Observatoire de l'islamisation

« Un génocide programmé pour vider le Moyen-Orient de ses chrétiens » Mgr Raphaël Minassian

Mgr Raphaël Minassian est l’archevêque des arméniens catholiques. Il a longtemps officié au Liban pendant la guerre civile.

Observatoire de l'islamisation

Les prières de rue s’imposent à Lyon : seul le FN réagit

Lu dans 20 Minutes du 21 avril :

Des prières de rue en plein cœur de Lyon? Selon Romain Vaudan, conseiller FN du 3e arrondissement de la ville, le phénomène s’est produit au moins à deux reprises ces dernières semaines. A chaque fois, le vendredi à 13h à l’angle des rues de l’Epée et Guntenberg.

« Un groupe d’au moins une trentaine d’individus de confession musulmane s’est en effet adonné à la prière de rue sur la voie publique », dénonce l’élu dans une lettre adressée au préfet du Rhône, évoquant «une provocation inacceptable». Ce dernier aurait d’ailleurs pris la demande au sérieux, demandant qu’une enquête soit menée, selon nos informations.

« Ces faits, qui constituent une atteinte grave au principe de laïcité, se font en plus au mépris des règles de sécurité. Cela peut créer des tensions dans le quartier. Les riverains se sont déjà plaints», ajoute Romain Vaudan ».
(suite de l’article)

La mairie PS refuse de faire intervenir la police et préconise « le dialogue ».

L'islamiste algérien qui projetait d'attaquer deux églises était déjà fiché "S" par la DGSI !

L’islamiste algérien qui projetait d’attaquer deux églises était déjà fiché « S » par la DGSI !

Selon RTL, un homme d’origine algérienne, islamiste radical, a été arrêté dans le XIIIe arrondissement de Paris dimanche 19 avril. Il était muni d’un arsenal de guerre et «projetait un attentat vraisemblablement contre une ou deux églises» selon Bernard Cazeneuve.

Dimanche vers 8h50, un homme qui vient d’être agressé appelle le SAMU. Un individu vient de lui tirer dessus avec un pistolet à plomb pour lui voler son sac. Les secours arrivent très rapidement sur place et découvrent l’homme blessé, à terre. Les policiers arrivent à leur tour, puis suivent les traces de sang qui les mènent à une voiture. Le suspect se trouve dans le véhicule et se serait blessé tout seul. La voiture est alors immédiatement perquisitionnée : un arsenal de guerre est trouvé. Dans le coffre, un fusil mitrailleur et deux pistolets automatiques. La police a également perquisitionné le domicile du suspect et découvrent trois autres kalachnikovs, quatre gilets pare-balles, et du matériel de téléphonie.

L’enquête est confiée à la Brigade criminelle du quai des Orfèvres ainsi qu’à la DGSI.

Cet étudiant en informatique de 24 ans a été «immédiatement placé en garde à vue» selon le ministre de l’Intérieur. Il est également soupçonné du meurtre d’Aurélie Châtelain à Villejuif, jeune professeur de fitness de 32 ans et mère d’une petite fille de cinq ans. Son ADN aurait été retrouvé sur les lieux du meurtre.

L’homme était déjà connu des services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et faisait l’objet d’une fiche «S» pour sureté de l’État. Selon RTL, au moment de son arrestation, il était présenté comme «un islamiste radical dangereux». Il est par ailleurs soupçonné d’être impliqué dans le meurtre d’une jeune femme de 32 ans retrouvée morte dans une voiture dimanche à Villejuif, près de la capitale, a-t-il ajouté.

Observatoire de l'islamisation

Les islamistes étrangers fichés S sont donc autorisés à séjourner librement en France !

L’étudiant algérien projetant de réaliser des attaques contre deux églises était encore sur le sol français, alors que la DGSI l’avait repéré depuis des mois, et l’avait fiché S, soit présentant un risque pour la sureté de l’État. Combien d’étrangers fichés pour islamisme sont eux aussi libres de circuler sur le territoire national ? Il serait bon de le savoir. Le laxisme du gouvernement et de la justice est très inquiétant.