Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Tunisie: Ennahda selon le professeur Hamadi Redissi

Juriste et écrivain, Hamadi Redissi est professeur de sciences politiques à l’Université de Tunis. Il est l’un des penseurs critiques de la modernité dans le monde arabe. Hamadi Redissi est membre fondateur, avec le politologue tunisien Riadh Sidaoui, du Centre arabe de recherches et d’analyses, basé à Genève3, dont le nom change en 2010 en Centre arabe de recherches et d’analyses politiques et sociales (Caraps)

Dans le numéro de décembre du Courrier de l’Atlas, il est longuementn interrogé sur le parti islamiste tunisien Ennhada ayant remporté les élections.

« Ennhada se dit un parti civil, mais commence tous ses meetings par la basmallah [ = Au nom d’Allah, le miséricordieux etc.], du takbir » [= cri de guerre historique en islam] et quelques versets du coran. Il les fini par le rappeur Psycho M, un rappeur antisémite, misogyne et violent (il avait notamment appelé au meurtre du cinéaste Nouri Bouzid) »

« ils [les islamistes d’Ennahda] entretiennent cette ambiguité de la condamnation ferme de la violence publiquement, mais dans le même temps, au niveau de la prise de position, la condamnation de l’atteinte à ce qu’ils appellent le « sacré » ou encore « les bonnes moeurs » et autres arguments de cette nature justifient la violence à demi-mot. (…) Une police des moeurs est entrain d’être instituée, une sorte de hissba, de commanderie du Bien et d’interdiction du Mal sur le modèle wahhabite, mais dont j’anticipe que les islamistes vont se disculper. Ils nous diront dans les jours à venir qu’ils n’ont rien à voir avec ces dérives »

« Ennahda est une hydre à plusieurs têtes(…) Ennahda est dans un flou artistique régulièrement entretenu et inquiétant.(…) Aussi bien avant qu’après les résultats [des élections], Ghannouchi affirme que les salafistes sont ses « frères » et qu’ils ont le droit d’avoir un parti légal. Ce parti étant contre la démocratie, contre le pluralisme, et voulant appliquer la charia in integrum, sans le jeu de référentialité ou ou les ruses sémantiques de Ennahda« 

Angleterre: le leader des salafistes se félicite de la progression de ses troupes

Une militante pakistanaise pro-voile devient ministre de la culture en Norvège

Le suicide civilisationnel continue chez les sociaux-démocrates norvégiens. Une musulmane d’origine pakistanaise, Hadia Tajik,  vient d’être nommée ministre de la culture. Ses premières annonces ont été de s’engager à défendre le droit de la minorité musulmane, notamment pour le port du voile dans les lieux publics. A lire sur AhramOnline

Pakistan:un pasteur emprisonné pour refus de célébrer l’Aïd al-Adha

Source : Assist News Service traduction par Daniel Hamiche de l’Observatoire de la christianophobie

Le 13 octobre dernier, dans la ville de Sanghla Hill, selon Assist News Service, le pasteur pakistanais Karmas Patras priait au domicile d’une famille de chrétien. Après cette prière, un membre de l’assistance lui demanda s’il était permis à des chrétiens de participer à la fête musulmane de l’Aïd al-Adha qui est censée commémorer l’épisode du sacrifice d’Abraham. Sauf que l’Ibrahim coranique n’a rien à vous avec l’Abraham biblique, ne serait-ce que parce que pour les musulmans ce n’est pas Isaac qu’Abraham s’apprêtait à sacrifier à Dieu mais Ismaël… supposé être l’ancêtre des Arabes. S’appuyant sur l’Écriture, le pasteur déclara qu’il n’était pas permis à des chrétiens d’y participer. Or, dans cette assemblée réunie dans cette maison privée, se trouvaient des mahométans qui s’empressèrent d’aller dénoncer les explications du pasteur à d’autres mahométans de la ville. Il ne fallut guère de temps pour que les haut-parleurs des mosquées appellent à sa punition pour avoir interdit aux chrétiens de participer à l’Aïd : c’était un infidèle et il devait être tué. Le pasteur dut subir un assaut en règle de son domicile par une tourbe de musulmans excités et sans l’intervention rapide, pour une fois, de la police, son sort était réglé. Exfiltré de chez lui, il a été placé en détention préventive dite de “protection” dans une prison, mais le 15 octobre, la police a enregistré un procès verbal de dépôt de plainte (First Information Report) pour « blasphème ».

Khairat-el-Shater

Le Projet totalitaire des Frères musulmans expliqué par le numéro deux de la Confrérie

Khairat el-Shater est le Guide suprême adjoint des Frères musulmans. Il a été chargé par le Conseil d’orientation de la Confrérie de revoir la stratégie du mouvement dans l’ère post-Moubarak.
Le Hudson Institute a traduit en anglais son important discours du 21 avril 2011 à Alexandrie dans lequel il décrit le projet des Frères non seulement pour l’Égypte et la région mais aussi pour l’ère post-Moubarak.

Il annonce l’ouverture d’un vaste chantier d’édification de l’Homo Islamicus sans frontières. Un document édifiant à lire sur Poste de Veille

Les rebelles islamistes des Philippines attaquent 11 villes

Lu sur Romandie.com avec AFP (extrait)

COTABATO (Philippines) – Des rebelles islamistes armés de tronçonneuses et de fusils ont lancé dans la nuit de dimanche à lundi des attaques coordonnées contre 11 villes du sud des Philippines qui ont fait au moins trois morts, a-t-on appris auprès de la police et de l’armée.

Les Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (BIFF, Combattants islamiques pour la liberté de Bangsamoro, photo) ont attaqué des détachements de l’armée dans la province méridionale de Maguindanao et mis hors d’état des postes électriques, plongeant plusieurs villes dans l’obscurité.

Un civil et deux combattants du BIFF ont été tués, selon l’armée.

Des tirs nourris sporadiques se sont poursuivis dans la matinée, mais nous avons dressé des barrages routiers pendant que l’armée s’affrontait aux rebelles, a déclaré à l’AFP le commandant de la police provinciale Marcelo Pintac.

Les rebelles auraient disposé des bombes artisanales le long d’une autoroute qui traverse le Maguindanao et le relie aux autres provinces de l’archipel.

Ils ont saboté des lignes électriques et attaqué 11 villes. Nous avons maintenant largement la situation sous contrôle, à l’exception d’une portion de l’autoroute qui reste fermée en raison des combats qui y font rage, a indiqué le gouverneur de la province, Esmael Mangudadatu.

Nous tentons d’établir un contact avec eux pour négocier une cessez-le-feu, a-t-il ajouté.

Le BIFF, qui prône la création d’un Etat islamiste indépendant dans le sud des Philippines, pays catholique de 90 millions d’habitants, est dirigé par Ameril Umbrakato, un fondamentaliste éduqué en Arabie saoudite.Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

La solution finale des Coptes : des tracts aux actes

Par Raymond Ibrahim, égypto-américaine, chercheur associé au Middle East Forum. 20 août 2012 :

Quelques heures après que des organisations jihadistes égyptiennes aient distribué des tracts promettant de « récompenser » tout musulman qui tuerait un Copte chrétien en Égypte, en particulier dans plusieurs régions, notamment Assiout, la presse a récemment évoqué le meurtre gratuit d’un propriétaire de magasin chrétienne.

Selon le journaliste Magdi Menna, dans un article du 14 août et intitulé « Le massacre des coptes a commencé en Assiout« , des hommes non identifiés ont pris d’assaut un magasin de chaussures, tuant le propriétaire chrétien, Refaat Eskander tôt dans la matinée. Le fils du copte tué témoigne que les meurtriers ont profité du fait que son père était seul dans le magasin, ajoutant que son père n’avait pas de querelles connues avec qui que ce soit. Un seul témoin a vu l’un des assassins car ils ont fui la scène, qui était habillé en tenue salafiste.

Aussi, l’association « Solidarité copte » rapporte que les « chrétiens coptes en Haute-Égypte sont l’objet d’attaques, quelques heures après un appel à leur éradication est apparu sous la forme de tracts appelant les musulmans à tuer les Coptes, nommant spécifiquement les régions de Haute-Égypte. » Le rapport raconte comment les chrétiens sont actuellement frappés, leurs entreprises par le feu, et leurs propriétés pillées, de même que leurs agresseurs déclarent que « tout chrétien qui ose sortir de sa maison soit tué. » Comme d’habitude, la police arrive sur place après les agressions et que les terroristes aient pris la fuite avec leur butin.

Source en anglais.

Lire tous nos articles sur le sujet.

Observatoire de l'islamisation

Algérie islamiste : 117 non-jeûneurs interpellés

Lu dans Le Temps d’Algérie du 5 août :

« La plupart des mis en cause ont été pris en flagrant délit de rompre le jeûne en public sur des plages. Le bilan ne fournit pas de détails sur les wilayas où ces interpellations ont été effectuées et encore moins si les interpellés ont été déférés devant la justice. »

« Par ailleurs, les mêmes services ont annoncé avoir traité durant la même période 15 000 affaires liées aux différents délits et crimes. Pas moins d’une dizaine d’affaires relèvent du domaine criminel, alors que les agressions à l’arme blanche constituent l’essentiel des affaires traitées par ces services. »

Lire toutes nos notes de la catégorie Algérie

Observatoire de l'islamisation

Les Algériens deviennent plus violents en période de ramadan

Source : Réflexiondz.net

« Durant ces premiers jours du mois sacré de Ramadhan, la tension est montée d’un cran dans les rues et quartiers de la wilaya d’Oran, surtout durant les deux dernières heures de la journée. Les bagarres, les agressions et accrochages entre malfaiteurs et autres individus se multiplient, et les acteurs de ces derniers se retrouvent toujours, en dernier, aux urgences médicochirurgicales, du centre hospitalo-universitaire d’Oran.

En effet, et selon des sources hospitalières, une moyenne de 6 personnes se rendent quotidiennement aux UMC du CHU d’Oran, pour recevoir les soins nécessaires à cause de blessures infligées lors des bagarres ou agressions à l’aide d’armes blanches. Notre source nous précisera qu’à chaque mois sacré de Ramadhan, les staffs médicaux des hôpitaux d’Oran se mettent en garde, sachant qu’ils sont au courant du dur travail qui les attend durant ce mois.(…)

Notre même interlocuteur nous précisera, d’un autre côté, que le mois de Ramadhan est sensé être le mois de la piété, de la foi et de la miséricorde, mais de nos jours, il est devenu le mois de la bouffe, des agressions, des nerfs, des bagarres et surtout de le « manque de pitié », que ce soit des commerçants envers les consommateurs, ou des citoyens entre eux mêmes.« 

Un Copte tué pour avoir demandé à des musulmans de faire moins de bruit avec leurs armes

Un Copte tué pour avoir demandé à des musulmans de faire moins de bruit avec leurs armes

Shubra el Khayma, Provience de Qaliubya – Agence Aina- 26 Juillet :

Dr Maher Ghaly looked out from his window at dawn and asked a group of Muslim Salafis who have a shop in the same building not to fire their weapons in the air in celebration of another day of the Ramadan fast. He explained to them that in his household there are sick persons and children who are greatly disturbed.

« Their answer was to shoot at him. One of his eyes was blown away and there is no hope of replacing the cornea in his other eye, »

said his brother Fayez. He said that the Muslims wanted to break the main building door and go to his flat but were unable.

« Although the police issued a report, they have done nothing to arrest the culprits. »

Dr. Ghaly is hospitalized in the French hospital in Cairo.