Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Islam-islamisme : comprendre avec le professeur Johan Bourlard

Depuis plusieurs années, l’islam et l’islamisme reviennent régulièrement à la une de l’actualité et génèrent presque à chaque fois autant de débats à tous les niveaux de la société. Et pourtant, malgré ce flot abondant et incessant d’informations diverses – ou peut-être justement à cause de cela – l’islam et l’islamisme suscitent toujours autant d’interrogations, que ce soit sur leurs origines respectives, sur les valeurs qui les unissent ou les opposent, ou encore sur les conséquences de leur présence pour notre avenir. Les questions qui se posent sont multiples et interrogent l’islam et/ou l’islamisme sous des angles très divers. Et pour cause : le sujet, qui mêle religion, politique, culture et idéologie, est complexe, déroutant voire décourageant pour le non-spécialiste.

L’auteur :

Bourlard Johan : Historien et islamologue, Johan Bourlard enseigne l’histoire de l’islam médiéval à l’Université catholique de l’Ouest (UCO, Angers). Auteur et conférencier, il a notamment publié un livre réédité en 2015, Le Djihad. Les textes fondateurs de l’islam face à la modernité (Editions de Paris) et intervient régulièrement à l’Institut de Formation politique (IFP, Paris). Achat en ligne 18 euros

Egypte : des universitaires musulmans rééditent un livre préconisant la destruction des églises

Dimanche des Rameaux 2017 à Tanta au nord du Caire. Deux attentats contre des églises fait 44 morts.


L’émission «cri et espoir» du canal chrétien csat.tv a diffusé un dialogue de Mme Nadia Youssef mené par téléphone avec le conseiller du gouvernement Ahmed Maher goo.gl/3mG3de

Mme Nadia Youssef lui a demandé d’exprimer son opinion à propos du livre «L’établissement de la preuve éclatante pour la démolition des églises d’Égypte et du Caire», dont l’auteur est Ahmed Abdel Moneim Al-Damanhori, grand cheikh de l’Azhar, décédé en 1192 AH (1778 AD) (à partir de la 45e minute), et dont la couverture a été présentée à l’écran.

Le conseiller a répondu que l’auteur du livre est «un salafiste et non pas un azharite». Mme Nadia Youssef lui répéta le nom de l’auteur et son titre, grand cheikh de l’Azhar, mais Ahmed Maher affirma à nouveau que l’auteur du livre est «un salafiste et non pas un azharite».

Mme Nadia Youssef a rappelé que le livre est toujours sur le marché, et Ahmed Maher a répondu que la police de sûreté devrait faire son travail, que l’État devait le confisquer et examiner qui a accordé la licence pour le publier.

Mme Nadia Youssef a dit alors pour la troisième fois que la couverture mentionne le nom du grand cheikh de l’Azhar comme auteur, mais Ahmed Maher rétorqua de façon catégorique qu’il «exonère l’Azhar de ce livre, que ce soit dans le passé comme dans le présent», en ajoutant que «la police de sûreté et les services de renseignement doivent retirer ce livre et enquêter sur son origine». La question doit être traitée avec fermeté, ce livre étant, selon lui, contraire au texte du Coran, qui dit: «Si Dieu ne repoussait pas les humains les uns par les autres, auraient été démolis des ermitages, des églises, des lieux de prière, et des sanctuaires, où le nom de Dieu est beaucoup rappelé. Dieu secourra qui le secourt» (22:40). «Nous devons collaborer pour que les synagogues des juifs, les églises des chrétiens et les mosquées les musulmans restent protégées. Les trois doivent rester protégées. Et c’est bien cela l’islam.»

Le livre est bel et bien écrit par un ancien grand cheikh de l’Azhar

Face à l’insistance de Mme Nadia Youssef sur le fait que le livre a été écrit par un ancien grand cheikh de l’Azhar, et la négation d’Ahmed Maher affirmant que l’auteur du livre est «un salafiste et non pas un azharite», nous avons estimé nécessaire d’enquêter sur l’auteur de ce livre et son contenu.

Le livre, dont la couverture a été présentée à l’écran par Mme Nadia Youssef (à partir de la 45e minute) porte la mention suivante:
«L’établissement de la preuve éclatante pour la démolition des églises d’Égypte et du Caire»

اقامة الحجة الباهرة على هدم كنائس مصر والقاهرة

Il est écrit par Ahmed Abdel Moneim Al-Damanhori, grand cheikh de l’Azhar, décédé en 1192 AH (1778 AD). Le titre de ce livre est mentionné dans la biographie de l’auteur sur Wikipedia goo.gl/VTiDuv. Il a occupé la fonction de grand cheikh de l’Azhar de 1182 à 1190 AH (1768 à 1776 AD).

Il est publié par Dar Al-Farouk, Mansoura, en 2012 , 215 pages. Il est aussi fait mention de ce qui suit sur la couverture:Lire la suite

Edouard Philippe (LR et pro Macron) a inauguré une mosquée radicale proche des Frères Musulmans

Edouard Philippe est maire du Havre depuis 2010. Son prédécesseur, Antoine Rufenacht, du même parti (UMP), avait mis à disposition un terrain municipal pour la mosquée Mesjed Ennour (radicale, voir plus bas) lors de la séance du conseil municipal du 14 mai 2007 :

« Le terrain d’assiette représentant une emprise d’environ 1 812 m² issue des parcelles cadastrées section RN n° 77, 59 et 81, propriété de la Ville du Havre, sera mise à disposition de l’association dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif en cours de finalisation. » Lire l’intégralité de la délibération.

A postériori, interrogé dans le quotidien Paris-Normandie, Edouard Philippe justifiait ce coup de pouce« La délivrance d’un permis s’inscrit strictement dans le respect du droit de l’urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou de participer au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel. » (source)

Edouard Philippe a inauguré cette mosquée comme on peut le voir sur la page Facebook de la mosquée et sur cette vidéo :Lire la suite

Terra Nova (boite à idée de Macron) suggère un jour férié pour l’Aid el-Kébir et la rémunération publique des imâms en Alsace-Moselle

Copie d’écran du site Terra Nova du 6 mai 2017.

Dans son étude « L’émancipation de l’islam en France » publiée le 22 février sur son site, le réservoir d’idée Terra Nova dont des dirigeants sont très proches d’Emmanuel Macron (voir l’article de Libération), nous pouvons lire :

« Sur les 11 jours fériés officiels, 4 sont liés à des fêtes chrétiennes ou catholiques (ascension, jeudi de pentecôte, assomption de la Vierge, Noël), 2 sont des lundis chômés qui suivent des fêtes religieuses chrétiennes (lundi de Pâques, lundi de Pentecôte), aucun ne concerne les fêtes solennelles des autres religions. Nous sommes donc dans une situation d’une République laïque qui garde des traces de l’organisation catholique des temps collectifs, sans que ces grands moments ne correspondent, pour la majorité des Français, à des rituels collectifs significatifs. Pour autant, cet héritage historique n’est pas non plus fondamentalement contesté, tant il est dilué dans les usages d’une société sécularisée. Mais pour que les toutes les confessions soient traitées à égalité, il convient d’intégrer désormais au moins deux nouvelles dates importantes, le Kippour et l’Aïd-el-kébir, dans le compte des jours fériés, quitte à supprimer les deux lundis qui ne correspondent à aucune sollenité particulière (…)

Alsace-Moselle 

Le régime concordataire maintenu en Alsace et Moselle concerne les cultes dits « reconnus » (église catholique, église réformée et luthérienne, judaïsme). En tant que culte non reconnu, l’islam ne bénéficie pas du financement public pour rémunérer les imams mais les collectivités locales sont libres de financer les édifices du culte. Dans ce cas, c’est le respect de l’égalité entre les cultes qui prévaut et cet équilibre convient aux représentants musulmans qui se sont exprimés sur le sujet. On peut regretter que les imams ne soient pas salariés à l’instar des cultes reconnus. (…) » Télécharger l’étude.

Rappel de Libération :

« (…) Thierry Pech serait en effet à «la tête» de la «centaine d’experts» occupés à travailler au «plan d’action» que le ministre de l’Economie et leader d’En Marche compte dévoiler à la rentrée de septembre. De quoi laisser planer un sérieux doute sur l’indépendance du laboratoire d’idées… Et ce, d’autant plus que le think tank compte parmi ses administrateurs Henry Hermand, entrepreneur picard proche de la deuxième gauche mais surtout mentor d’Emmanuel Macron, dont il fut le témoin de mariage. (…) Thierry Pech, qui ne cache pas sa «proximité intellectuelle» avec le ministre de l’Economie, aurait préféré éviter d’avoir à faire un démenti un rien «désobligeant» pour son ami. Mais déjà confronté à la fougue de certains soutiens de Macron, le directeur de Terra Nova sait désormais le risque de laisser dire. Le 12 juillet, peu avant le début du meeting de Macron à la Mutualité, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, donnait ainsi rendez-vous aux macronistes dans sa ville. «Les 23 et 24 septembre, nous organiserons à Lyon un colloque des réformistes européens et mondiaux avec l’Institut Montaigne, les think tanks Les Gracques et Terra Nova. » Lire l’article

Clichy : prière de rue en direct ce vendredi 5 mai

« Nous allons faire l’intégralité du ramadan dans la rue » annonce le porte parole. Le préfet socialiste laisse faire. 

Un ancien militaire radicalisé interpellé à Evreux : Coran et cartouches.

Ce vendredi 5 mai, un ancien militaire a été interpellé ce matin dans le cadre d’une opération antiterroriste menée près d’une base d’Évreux. Fiché S pour radicalisation, le suspect aurait été envoyé par le passé en « Opex » (opération extérieure). Un Coran et une cartouche ont été retrouvés lors des perquisitions.

Une source proche du dossier précise au Figaro que le parquet de Paris a co-saisi la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et la Direction interrégionale de PJ (DIPJ) de Rennes.

Les plus gros sites web islamistes appellent à voter Macron

Prétendre que Marine Le Pen fait le jeu des islamistes est donc totalement erroné. Certes, l’Etat Islamique y verrait l’occasion de radicaliser quelques furieux paranoïaques ayant le sentiment d’être persécutés, mais le simple fait de combattre au Mali et en Syrie, action qui sera poursuivie par E.Macron, met la France sur la liste des ennemis à abattre.

Les islamistes majoritaires et intelligents des Frères Musulmans et sunnites malékites ne s’y trompent pas : seul le FN freinerait les constructions de mosquées, les ouvertures d’écoles musulmanes, et dissoudrait l’UOIF.

Europe 1 reconnait que Macron s’est trompé sur les terroristes fichés S et multirécidivistes

Lu sur le Vrai/Faux de l’info sur Europe 1 :

Emmanuel Macron : « Je rappelle qu’il n’y a qu’un quart des terroristes depuis 2012, depuis le début des attentats, un quart étaient fichés S« . 

Et il s’est trompé. Depuis 2012 et Mohamed Merah, 27 terroristes ont frappé la France. 12 d’entre eux étaient fichés S, donc près de la moitié, et 12 autres étaient connus des services de police, soupçonnés de radicalisation. Quand ont dit « connus », c’est réellement. 17 d’entre eux avaient déjà un casier judiciaire ou fait de la prison. Donc en réalité, seuls trois terroristes sur 27, avaient vraiment échappé aux radars et sont sortis de nulle part. Ce qui donne du poids aux arguments de Marine Le Pen qui veut des condamnations plus systématiques, plus lourdes et des expulsions pour les étrangers. Sept étaient dans ce cas, étrangers ou bi-nationaux. Monsieur Macron lui, plaide pour un renforcement des services de renseignements, et rappelle qu’une fiche S ce n’est qu’un soupçon. Et il a raison, cela n’est pas une base suffisante pour une condamnation. » Europe 1

Pourquoi les islamistes de l’UOIF appellent à voter Emmanuel Macron : décryptage

Les Frères Musulmans de l’UOIF ont émis un communiqué le 24 avril 2017 appelant à voter pour Emmanuel Macron. Joachim Véliocas de l ‘Observatoire de l’islamisation explique ce choix sur Radio Libertés le 3 mai 2017. 

Pour plus d’informations sur les liens du maire de Montpellier (PS-En Marche) Philippe Saurel et l’islamiste Mohamed Khattabi, imâm, lire cette article.

Opération antiterroriste : cinq personnes interpellées, quatre armes retrouvées.

Lu sur France-Info du 2 mai 2017:

Cinq personnes ont été interpellées par les policiers dans plusieurs villes françaises. Elles sont soupçonnées par les services antiterroristes d’avoir voulu commettre une action violente, selon les informations du Parisien, confirmées à franceinfo par une source judiciaire.

Les cinq individus ont été arrêtés lors d’une opération antiterroriste menée mardi 2 mai au matin dans plusieurs communes. Les forces de l’ordre sont notamment intervenues à Bihorel, une ville proche de Rouen, en Seine-Maritime, à Villeneuve d’Ascq, dans le Nord et à Roanne, dans la Loire.

Dans la commune proche de Rouen, les perquisitions ont permis de découvrir plusieurs armes. Les calibres des quatre engins de tir confisqués allaient du 7,62 au 9 millimètres. Il s’agissait de deux armes de poing et de deux fusils mitrailleurs.

L’enquête est menée par la police judiciaire. Elle a été ouverte par le parquet de Paris le 8 mars dernier, selon les sources judiciaires de franceinfo. »