Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Une jeune musulmane rouée de coups par ses cousines pour sa liaison avec un catholique

idomesticviolence611Information BFMTV/Parisien de ce 20 octobre:

Une jeune femme amoureuse d’un catholique harcelée par sa famille doit faire face à ses agresseurs présumés, ce jeudi matin, au tribunal correctionnel de Reims.

Ils ont tous deux 22 ans et ils s’aiment. Leur problème? La famille de celle que Le Parisien appelle Nawel, musulmane, n’accepte pas sa liaison avec son amoureux, catholique d’origine portugaise. […]

Ce jeudi matin, Nawel fait face à ses bourreaux présumés devant le tribunal de Reims. Deux de ses cousines, 21 et 27 ans, l’auraient attaquée le 25 janvier dernier, à l’issue d’un rendez-vous pris pour tenter d’apaiser les tensions familiales.

La plaignante dit s’être fait insulter, tirer les cheveux et frapper à coups de poings et de pieds. Les deux jeunes femmes auraient tenté de faire monter Nawel à bord de leur véhicule, selon ses dires. Les deux prévenues nient aujourd’hui l’ensemble des faits. Une certitude: l’épisode aura valu à la jeune femme 10 jours d’ITT.

Du côté des parents et de la fratrie, le tableau n’est pas meilleur. Nawel affirme que son père a proféré des menaces de mort contre elle. Ses sœurs dont elle « était si proche » ne lui répondent plus. « Ils m’ont effacée de leur vie du jour au lendemain », déplore-t-elle. Dégradation de sa boîte aux lettres et du véhicule de son compagnon, coups de fil incessants, la jeune femme a dû quitter Reims pour échapper au harcèlement de sa famille. Elle a depuis trouvé un poste d’infirmière dans une autre ville. […] Lire la suite

Lyon : brandissant un couteau, il fait l’apologie du terrorisme rue du Palais de Justice

Lu sur M Lyon du 19 octobre:

Un Lyonnais de 22 ans a été interpellé ce lundi soir rue du Palais de Justice, dans le 5e arrondissement de Lyon.

En brandissant un couteau, il a menacé une personne par téléphone et a ensuite pris la fuite en tenant des propos faisant l’apologie des actes de terrorisme. Interpellé par un équipage de la police municipale, il sera présenté à un officier de police judiciaire jeudi prochain.

Accusé de « racisme », un enseignant frappé devant ses élèves: « Il n’y a qu’un seul maître, c’est Allah »

220px-Argenteuil-Carte_de_Cassini1Lu dans Le Parisien du 17 octobre (extrait) : 

« Le professeur venait de remettre à sa place une de ses élèves qui disait des gros mots et qui sortait du rang. Les deux agresseurs sont sortis de leur voiture et lui ont crié : « Tu lui parles pas comme ça, raciste ! » L’enseignant a alors rétorqué : « Mais je suis leur maître. » Tout en s’approchant du quinquagénaire, l’un des assaillants a alors répondu : « Et moi, je suis une racaille. »

L’enseignant a tenté de les repousser avec son bras et un parapluie. Mais ses assaillants l’ont finalement fait tomber au sol en effectuant une balayette par-derrière et lui ont donné un coup de poing. Selon une source syndicale, l’un d’eux aurait lancé : « Il n’y a qu’un seul maître, c’est Allah. » […]

Les agresseurs, à peine majeurs selon les témoignages, sont toujours en fuite. […] Lire la suite

Saint-Denis : un « déficient mental » agresse un soldat Sentinelle informe Le Parisien…

une-figaro-magazine« Ce mardi vers 16 h 45, à Saint-Denis, à côté du RER D, dans la rue de la Charronnerie, un homme a tenté de dérober l’arme d’un militaire qui patrouillait dans le cadre du dispositif Sentinelle.

L’individu s’est rué sur le soldat et a cherché à s’emparer de son fusil d’assaut. « Il est parvenu à toucher l’arme et le militaire », précise une source militaire. Mais il n’est pas parvenu à arracher l’arme, un FAMAS, solidement sanglé et tenue des deux mains par le militaire.
Après sa tentative avortée, l’agresseur est resté à proximité. Tout en essayant de calmer cet homme très agité, les militaires ont appelé la police qui a interpellé le suspect. […]
En revanche, il est apparu qu’il n’était pas en possession de toutes ses facultés mentales. Et pour cause, il s’agit d’une personne vulnérable, sous curatelle. Il a été placé en garde à vue au commissariat local. Les militaires ont porté plainte, « comme nous le faisons systématiquement lors de ce type d’incident », explique le colonel Benoit Brulon, porte-parole du Gouverneur militaire de Paris. […] Le Parisien

Deux policiers blessés par des musulmans à Albi (La dépêche)

cite_episcopale_650230(2)Lu dans La Dépêche du 14 octobre

« Deux policiers en tenue du commissariat d’Albi ont été blessés lors d’une interpellation, dans la soirée de mercredi, quartier de Rayssac à Albi.

à 21 h 20, le commissariat d’Albi reçoit un appel dénonçant de jeunes perturbateurs dans le hall du bâtiment L7, rue du Maréchal-Juin. Selon un premier rapport, six hommes, en tenue et en civil, se rendent sur place. Ils constatent que le hall est effectivement occupé par quatre jeunes, dont deux connus de leurs services (…)

[…] «Ici vous êtes sur une terre d’Allah. C’est pas des mécréants qui vont nous dicter leur loi… Je vais te tuer, toi et ta famille» Ces propos, cités dans le rapport des policiers, auraient précédé une confrontation physique avec l’un des jeunes, auteur d’un coup de poing dans la figure d’un policier, avant d’être maîtrisé et plaqué au sol. Un deuxième jeune, interpellé dans la foulée, aurait cravaté le policier pour tenter de lui faire lâcher prise. (…)Un rôle minime qui pourrait expliquer l’absence de blessure. Pendant leur garde à vue les deux jeunes n’ont reconnu ni la version des policiers, ni, en dehors d’insultes, les propos à caractère religieux dont ils les accusent. à ce point de l’enquête, hier le parquet n’a pas demandé leur comparution. Ils ont été laissés libres vers 18 h. […]Lire la suite

Espagne : un islamiste Marocain expulsé après avoir attaqué plusieurs églises médiévales

Capture d’écran 2016-10-11 à 21.34.38Un jeune Marocain a été expulsé d’Espagne vendredi 7 octobre après avoir commis des attaques à caractère religieux, rapporte le quotidien régional Noticias de Navarra. Il s’agit d’un dénommé Naoufal El Khayat, 21 ans, auteur de plusieurs dégradations dans des édifices religieux le mois dernier dans les villes de Ribaforada, où il réside, et Fontellas (nord est). Lire la suite sur Yabiladi

On peut voir ses méfaits ici dans l’église de Fontellas. et là dans l’église de Ribeforadas ville où se situe une mosquée et où les colons musulmans sont passés de 23 en 1996 à 313 en 2012 !

Deux recruteurs de l’Etat Islamique arrêtés dans le nord de l’Espagne

Le Figaro/AFP du 11 octobre (extrait) :

  • L’homme arrêté à Gijon, un Espagnol d’origine marocaine qui avait juré loyauté au chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait créé « un réseau de diffusion virtuelle important et organisé » et sécurisé, et communiquait avec « des membres et dirigeants de Daesh ».
  • L’homme arrêté à Saint-Sébastien, marocain, en plus de ses activités en ligne, recrutait dans « le milieu radical jihadiste » de sa province, notamment auprès de « personnes risquant l’exclusion sociale », précise le ministère de l’Intérieur.Lire la dépêche intégrale

Allemagne : le migrant syrien préparant une attaque à l’explosifs arrêté avec 3 complices

Lu dans Le Figaro de ce lundi : « La chasse à l’homme a tenu en haleine tout le pays pendant près de 48 heures. La police allemande a finalement annoncé avoir mis la main dans la nuit de dimanche à lundi sur le jeune fugitif syrien, soupçonné de préparer un attentat. «Nous avons réussi, nous sommes vraiment ravis: l’homme soupçonné de terrorisme Djaber Albakr a été arrêté pendant la nuit à Leipzig», a déclaré la police du Land de Saxe sur Twitter.

D’après l’hebdomadaire Der Spiegel , il se trouvait à Leipzig dans l’appartement occupé par deux Syriens, qu’il avait abordé dans la gare de la ville. Les hôtes auraient prévenu les forces de l’ordre après avoir compris qu’il s’agissait du fugitif recherché. Selon Bild , ils l’ont ligoté avec une corde et l’un d’eux s’est rendu dans un commissariat pour le dénoncer. »

Farouk Ben Abbes, tunisien assigné à résidence pour islamisme, touche le RSA.

UnknownLu sur BFMTV:

« Interrompu au printemps par une période d’incarcération, le Conseil départemental de Haute-Garonne a repris le versement d’un Revenu de solidarité active à Farouk Ben Abbes au mois de septembre. Cet islamiste radical toulousain est surveillé par les autorités depuis plusieurs années, notamment pour sa proximité avec Fabien Clain de l’EI.

Un islamiste somalien poignarde 8 personnes dans un Mall aux Etats-Unis

La série noire des attaques de l’Etat Islamique aux Etats-Unis continue, dans l’indifférence des médias français. L’attaque a eu lieu dans un centre commercial de Saint-Cloud dans le Minnesota samedi soir.  Revue de presse réalisée par Fdesouche.com

« L’assaillant serait un certain Dahir Adan, somalien de 22 ans. »

Source et Source


L’attaque à l’arme blanche qui a fait huit blessés samedi soir dans un centre commercial de St Cloud dans l’Etat américain du Minnesota « a été menée par un soldat de l’Etat islamique », a annoncé ce dimanche l’agence Amaq, organe de propagande du groupe Etat islamique.

« L’exécutant des attaques au couteau menées dans le Minnesota hier était un soldat de l’Etat islamique, en réponse aux appels à prendre pour cibles les ressortissants des pays appartenant à la coalition des croisés », indique Amaq. […]

L’Express


Un homme faisant « des références à Allah » a blessé huit personnes samedi soir à l’arme blanche, dans un centre commercial de l’Etat du Minnesota (nord des Etats-Unis), avant d’être abattu par un policier qui n’était pas en service, a annoncé la police.

« Nous avons confirmation qu’il a demandé à une personne au moins si elle était musulmane avant de l’attaquer », a également indiqué Blair Anderson, le chef de la police de St. Cloud, une ville à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Minneapolis, où les faits se sont produits dans le centre commercial Crossroads Center.

M. Anderson a toutefois souligné que l’enquête était toujours en cours. « Je ne peux pas dire maintenant s’il s’agit ou non d’une attaque terroriste parce que nous le savons pas », a-t-il dit.

Plusieurs blessés ont été conduits à l’hôpital, et l’un d’eux a dû être maintenu hospitalisé.

Source