Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

“Celui qui mange du porc a tendance à avoir le comportement d’un porc” affirme un imâm de la mosquée de Villetaneuse


25/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Lors d’un prêche à la mosquée de Villetaneuse, le prédicateur musulman Mehdi Kabir, disciple du cheikh tunisien pro-Ennahdha Béchir Ben Hassen, s’en prend violemment à tous ceux qui – non-musulmans – consomment de la viande de porc :

« Celui qui mange du porc a tendance à avoir le comportement d’un porc. C’est pour cela que les consommateurs de viande de porc, tu les trouves parmi les gens les plus sales. Les gens qui n’ont pas de pudeur vis à vis d’Allah. Les gens qui embrassent leur femme devant tout le monde, sans aucune pudeur ni aucune honte. Pourquoi ? Car ils consomment de la viande de porc. »

Observatoire de l'islamisation

Un sénateur UMP veut remplacer le Français par l’Arabe comme langue d’apprentissage dans les écoles arabisées !

Observatoire de l'islamisation

Les mairies UMP et PS, premiers bailleurs fonciers des mosquées ? (Le Figaro)

Lire l’excellente tribune de Jean-Christophe Moreau (EHESS) dans Le Figaro intitulée « Mosquées: comment les élus contournent la loi de 1905 »

« Lorsque les élus sont directement concernés par l’implantation de nouveaux lieux de culte, en particulier lorsqu’il est question de l’islam, le souci de neutralité s’efface au profit d’un volontarisme municipal évident. Sur 190 lieux de culte musulmans en chantier (ou inaugurés depuis 2011), on constate que 114 projets ont été rendus possibles grâce à la cession d’un terrain municipal (dont 76 terrains vendus après déclassement et 38 terrains mis à disposition par bail emphytéotique administratif). Tout porte donc à croire que les municipalités -toutes tendances politiques confondues à l’exception du Front national- sont en passe de devenir les premiers bailleurs fonciers du culte musulman. »

Lire l’article intégral

Pour en savoir plus sur la collaboration politique entre UMP, PS et islamistes, lire l’enquête utilisée Jean-Christophe Moreau, Ces Maires qui courtisent l’islamisme, éditions Tatamis, 320 pages, 2015.

Observatoire de l'islamisation

Un candidat Front de Gauche affiche son soutien aux Frères Musulmans

Candidat du canton de Nîmes 4 aux départementales, Hichame Abderrazak est le porte parole de la mosquée Lumière et Piété, gérée par l’association ImanoPaix. Nous avons démontré dans notre livre Ces Maires qui courtisent l’islamisme que cette mosquée est acquise aux thèses des Frères Musulmans, leurs responsables et soutiens y venant prêcher (Abdallah Ben Mansour (UOIF), Nabil Ennasri, Hani Ramadan…), et leurs bulletins internes citant les écrits de Yussef al Qaradawi.

Abderrazak affiche le signe de ralliement des Frères Musulmans, la main noire sur fond jaune, dite « main de Rabaa » du nom de la place où les Frères avaient constitué en août 2013 un camp retranché où ils torturaient des opposants au sein même de la mosquée de Rabaa, et où des snipers du Hamas tiraient sur l’armée venue à juste titre déloger les islamistes qui multipliaient les attaques contre leurs opposants et retenaient en otage de nombreuses personnes. Aussi, des jeunes filles y furent utilisées pour le « djihâd du sexe » (jihâd al-nikaa) (source de ces affirmations sur Raba’a : Histoire secrète des Frères Musulmans de Chérif Amar paru en février 2015 aux éditions Ellipses, préfacé par Alain Chouet de la DGSE).

Observatoire de l'islamisation

Bardo : l’attentat de trop pour un État islamique qui risque de perdre son attrait

Jusqu’à présent, les atrocités de l’État Islamique pouvaient trouver une justification dans la tradition islamique et les actes de Mahomet, ainsi que l’ont expliqué des journalistes égyptiens et même des responsables musulmans condamnant cette herméneutique mimétique du rapport aux textes fondateurs (Coran-Sîra-Hadith). Réduire en esclavage des Chrétiens, proposer l’alternative conversion, taxe islamique ou la mort, tuer les « hypocrites » (mauvais musulmans), détruire les idoles païennes, inclure les femmes dans le butin de guerre, autant d’attitudes validées par les premiers califes de l’âge d’or de l’islam, les « biens guidés » (rashîdun), les juristes fondateurs des écoles sunnites et Mahomet lui même d’après le hadith. L’attentat contre Charlie Hebdo, à titre d’exemple, correspond à la prescription de tuer celui qui insulte le prophète, codifiée dans la charia sunnite sur la base de la vie de Mahomet, ayant assassiné trois chansonniers jugés trop moqueurs de son vivant.

L’affaire du musée de Tunis va elle à l’encontre de l’éthique islamiste, car tuer de simples civils musulmans pour la visite de ce lieu, qui contient certes des éléments relatifs à l’Empire romain païen et à Carthage, mais aussi un département islamique avec des céramiques et des vieux coran, ne contrevient pas aux interdictions des fous d’Allah.

L’Etat islamique qui avait un pouvoir d’attraction envers des jeunes certes fanatisés, mais non fous, qui pouvaient cautionner nombre de violences, risque de vivre une perte de crédibilité et une vague de réprobation même chez les islamistes les plus convaincus.

Bardo, l’attentat de trop ? Les prochains mois nous diront si, sur la défensive en Irak et en Syrie, l’État islamique gagne encore les coeurs des islamistes les plus exhaltés ou si il connaitra une hémorragie de volontaires.

Joachim Véliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation.
Dernier livre paru Ces Maires qui courtisent l’islamisme, éditions Tatamis, réédition 2015.

Observatoire de l'islamisation

L’ex UOIF Mohamed Louizi révèle les documents internes secrets du mouvement en soutien au professeur du Lycée d’Averroès jugé pour diffamation

Sur son blog Médiapart, Mohamed Louizi qui eut des responsabilités au sein de l’UOIF, notamment dans le Nord, publie un livre au format PDF, gratuit, très documenté sur la nature et la stratégie réelle des Frères Musulmans en Europe. Le procès du professeur de philosophie Soufiane Zitouni du lycée Averroès, créé par le président de l’UOIF Amar Lasfar, dénonçant la nature islamiste de l’établissement, a poussé Louizi à rendre public tout ce qu’il sait sur la branche française des Frères Musulmans, extraits :

Je suis conscient que ce témoignage intervient dans un contexte national marqué par l’approche des deux tours des élections départementales, les 22 et 29 mars prochain. Le risque que son propos soit instrumentalisé politiquement est plus que vraisemblable. Cependant, c’est bien l’UOIF du « Collège-Lycée Averroès » qui a choisi la procédure d’urgence et, indirectement,  fixé la date du procès au vendredi 3 avril, au lendemain des élections. Les citoyens, comme bien d’autres responsables de la chose publique, sont en droit de connaître le fond du sujet et d’examiner des éléments de preuves bien avant le procès. D’où l’impératif de le publier aujourd’hui nonobstant le contexte politique.

Ce « témoignage citoyen d’intérêt public » tente de dissiper les épaisses et obscures couches de nuages entourant l’UOIF, et favorisant l’ignorance de ce qu’est réellement et idéologiquement cette entité politico-religieuse, agissante à travers de nombreuses institutions, et s’entourant de nombreux établissements pour assurer la marche vers son cap visé, et permettre la réalisation du rêve de domination par l’idéologie d’Hassan Al-Banna demain, ici et ailleurs. Le « Collège-Lycée Averroès » n’est qu’un établissement parmi d’autres. Ses élèves ne seraient qu’une réserve en ressources humaines à éduquer et à former pour assurer la relève d’une organisation, somme toute, vieillissante. »

Extrait du livre :

« Je n’ai – de part mes anciennes responsabilités au sein du bureau de la « Ligue Islamique du Nord » (LIN) – ni tout vu ni tout lu. Mais, il me suffit un seul document top secret, qui m’a été donné – 80 pages mais sans sa page de garde – par un notable de la LIN. Ce document je ne l’ai pas dérobé. Il ne s’agit pas d’un recel ou d’un faux. Lorsque j’étais en 2002/2003 président de la section lilloise de l’association des «Etudiants Musulmans de France», affiliée à l’UOIF, et donc membre de droit du bureau de la LIN, représentant les étudiants, je devais, en parallèle de mes responsabilités estudiantines déclarées, servir de courroie de transmission de la pensée des « Frères Musulmans » au sein du monde étudiant, pendant les prêches de vendredi dans les salles de prière du campus, et au sein de cellules fermées d’éducation de la mouvance ; là où de nouvelles recrues sont conditionnées et embrigadées.

(…) il s’agit du document «Le Guide Educatif » (ج ا روي), adopté à l’échelle de l’Europe et préconisé par la FOIE.

(…) Pour mettre la FOIE et l’UOIF devant le fait accompli. Que le déni cesse. La FOIE, et sa filiale UOIF, portent dans le cœur et dans l’action les standards de l’idéologie des « Frères Musulmans » en Europe et en France, un point, c’est tout.

(…)

– La phase dite « Introductive », visant un public, âgé au moins de 17 ans. Cette étape s’adresse aux futures recrues sélectionnées, des phases précédentes, pour adhérer et rejoindre les « Frères Musulmans », à travers les organisations affiliées à la FOIE, dans chaque pays. Les personnes sélectionnées suivront une formation religieuse fondamentale, la découverte de l’idéologie des « Frères musulmans », la familiarisation avec le concept du travail en groupe structuré et organisé, un parcours de conscientisation politique est aussi prévu, etc. Le formateur doit s’appuyer sur les références fréristes pour préparer ses séquences : Hassan Al Banna, Fayssal Mawlaoui, Sayyed Sabiq, Mostapha Zarka, Fathi Yakan, etc.

Il (le document) propose aussi, entre autres, d’étudier le concept et les règles du Jihad, au sens du combat pour la cause d’Allah, et la notion de l’hégémonie et de la domination de l’islam: le Tamkine. Les références bibliographiques, en ce qui concerne l’engagement et l’activisme islamiste, sont à 99 % clairement « Frères Musulmans » (…)

Chakib Benmakhlouf, ex-président de la FOIE (2006-2010), a déclaré, dans une interview au journal londonien arabe Ascharq Al-Awsat, le 20 mai 2008, je traduis : « Au sein de la FOIE, nous avons un plan d’action, nous avons un plan d’action sur 20 ans; sur le court terme, le moyen et le long terme. »

Télécharger le livre de Mohamed Louizi ici

Les députés musulmans algériens dénoncent un projet de loi protégeant les femmes violentées au sein du foyer

Les députés musulmans algériens dénoncent un projet de loi protégeant les femmes violentées au sein du foyer

Lu dans Le Figaro Madame:

Les députés algériens ont adopté le 5 mars une loi criminalisant les violences contre les femmes. Cette loi a été vivement dénoncée par les conservateurs qui y voient une intrusion dans l’intimité du couple contraire aux valeurs de l’islam. La loi veut défendre les femmes contre les violences de leur conjoint et préserver leurs ressources financières des convoitises de celui-ci, considéré comme le chef de famille dans les sociétés traditionnelles. Ce texte, qui modifie et complète le Code pénal, introduit également la notion de harcèlement dans les lieux publics et celle de harcèlement moral conjugal.

Dès lors, quiconque porte volontairement des coups à sa conjointe risque entre un et vingt ans de prison, voire la réclusion à perpétuité en cas de décès de la femme. Un autre article prévoit de six mois à deux ans de prison pour « le mari qui exerce sur son épouse des contraintes afin de disposer de ses biens ou de ses ressources financières ». Au sein de l’Assemblée nationale, qui ne compte pourtant pas d’islamistes radicaux, des élus ont accusé le gouvernement de vouloir imposer des normes occidentales à une société musulmane. Le texte est « contraire aux préceptes coraniques et vise la dislocation de la famille », a estimé le député Naamane Belaouar de l’Alliance pour l’Algérie verte, une coalition de partis islamistes. Les députés d’une autre formation islamiste, El Adala, ont réclamé des lois visant à ce qu’il soit mis fin « au non-port du voile et à la nudité des femmes dans les lieux publics, causes principales des harcèlements » selon eux.

Lire la suite

56 bibles

Totalitarisme islamique en Algérie : 2 chrétiens interpellés avec 56 bibles

Information du 16 mars 2015 du média Où va l’Algérie :

« Les services de Gendarmerie Nationale ont arrêté avant-hier deux jeunes qui se trouvaient à bord d’un véhicule en leur possession 56 bibles.

Ainsi, B.K, 23 ans et son ami B.N, 33 ans ont été interpellés sur la RN 111 au niveau de la commune de Sidi Abderrahmane alors qu’ils revenaient de la wilaya d’El Bayadh. Il s’agirait selon toute vraisemblance du retour de ces deux missionnaires ou ils s’adonnaient à la christianisation de certaines régions.

Les livres ont été saisis et les deux jeunes relâchés. Ils ont expliqué aux gendarmes qu’ils activaient légalement en vertu d’une autorisation officielle délivrée par l’église catholique. »

Source

Une loi algérienne de mars 2006 punit de lourdes amendes et jusqu’à de la prison ferme l’apostolat chrétien. Régulièrement, chaque année, plusieurs Chrétiens sont arrêtés dans l’indifférence de la presse française.

Mosquee Angers

La prochaine Grande Mosquée d’Angers dévoilée : « une chance » pour le maire UMP

Extrait de Angers Mag du 11 mars :

« Dans l’entourage du maire d’Angers, on voit dans ce projet de mosquée « une occasion en or d’unifier la communauté » et, par là-même, de « rassurer les Angevins : tout ce qui est visible et compréhensible y participe ». Si elle s’interdit, au nom de la laïcité, « d’organiser le culte », la municipalité voit dans la construction de la mosquée « une chance inouïe d’ouvrir le débat sur une laïcité et un vivre ensemble à l’angevine ». Que ce soit tu ou non, les autorités mesurent bien, également, l’intérêt d’avoir, dans une mosquée « cathédrale », le discours unifié d’un imam. »

Lire l’article intégral

Les travaux ont déjà commencé, un minaret de 21 mètres est-il indispensable dans cette magnifique ville ?

Mohamed El Hourch, le porte-parole de l’Association des musulmans d’Angers, né au Maroc, explique :

« Dans le monde musulman, deux universités font autorité: l’université Al-Azhar en Egypte, bien sûr, et l’Institut Mohamed VI à Rabat au Maroc, qui fournit pour toute l’Afrique des imams aujourd’hui, en parfaite concertation avec les autorités du pays. C’est lui que nous avons sollicité pour trouver un imam qui nous corresponde »

source

Syrie: 5 églises détruites lors des attaques de l’État Islamique dans la région d’Hassaké

L’offensive lancéele 23 février par l’État Islamique sur les 35 villages chrétiens assyriens de la vallée de la Khabour, se serait soldée par la destruction d’au moins cinq églises selon une dépêche d’Assyrian International News Agency d’hier. Voici la liste de ces églises : église de Tel Hurmiz, église Mar Bisho de Tel Shamiran, église de Qabr Shamiyi, église de Tel Baloua et église Saint-Sawa de Tel Jadiya (cette dernière ville a été reprise par les combattants assyriens et kurdes).

Source Assyrian International News Agency (16 mars)

Rappelons que selon les livres musulmans les plus vendus en France, comme La Voie du Musulman  d’al Djazairi disponible à la Fnac, ou les Statuts Gouvernementaux d’El Mawerdi, il est interdit de construire des églises en terre d’islam. L’Etat islamique agit de manière tout à fait orthodoxe.