Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Rechercher

Résultats de la recherche pour : ‘fiché S’

La nouvelle recrue musulmane de l’UMP

Mercredi 12 août France 3 propose deux documentaires sur les Arabes installés en France. Le journal Le Monde des 9 et 10 août rapporte leur contenu édifiant.

Le documentaire d’Emmanuelle Machtou intitulé Code et coran (extrait ci-dessus), dresse le portrait d’une jeune arabe de 30 ans, avocate et pleine d’ambition, ayant été recrutée par l’UMP des Hauts-de-Seine. A la mairie de Levallois, elle a les faveurs de Patrick Balkany, qui lui promet de parler d’elle à Nicolas Sarkozy. Jolie, brillante, issue de la « diversité« ,  ne rechignant pas à tracter le weekend dans les rues de Clichy ( commune proche de Levallois-Perret mais dont les habitants sont très « diversifiés » ) elle parait effectivement avoir un profil prometteur.

Là où on s’inquiète vraiment, c’est quand les proches de la juriste affichent de manière décomplexée leur refus catégorique de construire une famille avec un Français, fusse-t-il converti à l’islam !

Je cite Le Monde :

« Faudrait qu’il soit « musulman de père en fils » dit sa famille, pas un Français converti, ah non. « Que Dieu nous préserve du Diable« . Et un musulman qui boit de l’alcool et mange du porc, demande la jeune femme? Pas de problème dit la parentèle. Et un Noir, un Noir musulman? Ca va aussi. Mais un Français converti ? Pas question« 

On imagine bien que, confrontées aux refus des parents et des frères, nombreuses jeunes femmes nées musulmanes rêvant de mener une vie à la française se heurtent à un mur de taille, l’islam classique, dont une des règles unanimement partagée par ses juristes est catégorique : interdiction de quitter le groupe ou de se marier avec un mécréant. Le contrevenant est punissable de mort selon les 4 écoles juridiques du sunnisme.

Ainsi, l’intouchable droit du sol automatique pour toute la descendance de l’immigration est une absurdité, une folie politique, un crime contre la France, ouvrant la voie à une libanisation dont nous voyons déjà les pires effets.

Le deuxième documentaire suit la pathétique vie d’ arabes mâles tuant leur temps dans une salle municipale du 8ème arrondissement de Lyon à jouer aux cartes. La mairie a réussi à négocier avec eux afin qu’ils prètent  » six à dix fois par an » (sur 365 jours), la salle aux femmes afin qu’elles puissent profiter d’activités culturelles. Point trop n’en faut, réactions des anciens fellaghas :

« On va se révolter, on va tout casser comme les jeunes »

Question que se poseront certainement les téléspectateurs du service public : Mais qu’est-ce qu’ils font chez nous ? Si la première finira certainement Garde des sceaux, les derniers auront le temps d’apprendre à leurs enfants les bonnes manières à suivre en pays conquis.

> Mercredi 12 août France 3, 23 heures, Strip-Tease.

Joachim Véliocas, Observatoire de l’islamisation, août 2009.

Observatoire de l'islamisation

Guérini : « un bonheur » de rencontrer le bourreau des Harkis


Jean-Noël Guérini (PS), président du Conseil général des Boûches-du-Rhône, visita Alger en février 2009 dans le cadre d’un partenariat entre le Département et la capitale algérienne, où il rencontra -outre Bouteflika Djamel Ould-Abbes, ministre de la Solidarité nationale et de la communauté algérienne à l’étranger, qui déclara : « Nous souhaitons qu’elle soit la plus importante mosquée de France ». En parlant de la Grande Mosquée de Marseille qui sera financée à hauteur de 1 million d’euros par Alger…

Lundi 21 juin 2004, le ministre algérien des Affaires religieuses, Bouabdallah Ghlamallah, dénonça l’évangélisation des kabyles en Algérie dans une conférence de presse à Alger. Il rappela que l’islam est la « religion d’Etat et de tous les Algériens », puis avertit que l’apostolat chrétien entraînerait irrémédiablement un affrontement : « Il y aura effusion de sang ». En mars 2008, il tient des propos tout aussi durs dans le journal L’Expression : « J’assimile l’évangélisation au terrorisme ». Entre ces deux déclarations fracassantes, en mars 2006, une loi algérienne marqua clairement le virage islamique du régime. La loi prévoit des peines de 2 à 5 ans de prison et une amende de 500.000 à 1.000.000 de dinars (5.000 à 10.000 euros) contre toute personne qui « incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ». Les mêmes sanctions sont prévues contre toute personne qui « fabrique, entrepose, ou distribue des documents imprimés ou métrages audio-visuels ou tout autre support ou moyen, qui visent à ébranler la foi musulmane ». La loi n’a pas tardé à être suivie d’application.

– En juin 2006, une trentaine d’étudiants Africains, qui eurent tort d’assister à un séminaire chrétien en Kabylie, eurent 10 à 15 jours pour quitter le territoire, une fois confisqué leurs titres de séjours.
– Le prêtre catholique Pierre Wallez, résidant en Algérie depuis de nombreuses années, fut été condamné le 30 janvier 2008 à un an de prison avec sursis par le tribunal de Maghnia (ouest Algérien).
– A Oran, le père Hugh Johnson, en retraite depuis 2006, vit toujours sous la menace d’une expulsion. Il attend la réponse au recours introduit devant le Conseil d’Etat.
– Le 21 mars 2008, huit ressortissants Suisses, devant animer des séminaires en Kabylie furent priés par la police de quitter le territoire.
– Il n’est pas possible non plus pour les prêtres français d’obtenir des visas pour l’Algérie, à l’image de l’évêque de Pontoise Mgr Riocreux qui s’est vu refuser une visite à la communauté catholique d’Algérie en mars 2008.
-En juillet 2008, deux Algériens convertis au Christianisme furent condamnés à 1000 euros d’amende.
-Selon Mustapha Krim, président des Eglises protestantes en Algérie, rien qu’entre janvier et mars 2008, dix églises protestantes ont été fermée dans tout le pays.

Les médias français restèrent très discrets sur le sujet jusqu’à une affaire largement médiatisée suite à un article[1] du Figaro en mars 2008, concernant Habiba Kouider, mère de famille comparaissant devant le tribunal de Tiaret pour…possession de bibles. Le caricaturiste Algérien Dilem note pertinemment : « On s’indigne de l’évangélisation de la Kabylie mais on trouve parfaitement normal que des imams islamisent toute la banlieue en France ! ».

L’Algérie de son côté a envoyé en France en février 2008, 29 imams et deux femmes prédicatrices (« mourchidate« ) pour encadrer des mosquées en application d’un accord entre le ministère algérien des Affaires religieuses et l’ Association de la mosquée de Paris. Déjà, au mois d’octobre 2005, près de soixante imams furent envoyés en France au début du ramadan par le ministère des Affaires religieuses pour diriger les prières, à la demande de communautés musulmanes établies en France. La tolérance française vis à vis de l’islam est largement unilatérale, sans aucune réciprocité. Il est scandaleux que la Grande Mosquée de Marseille soit financée par l’Algérie pratiquant une épuration anti-chrétienne légale, affichée et fièrement assumée. En autorisant la construction de mosquées sponsorisées par l’Algérie (la mosquée de Tours a également bénéficiée d’un soutien financier Algérien), la France envoie un signal clair à tous les pays musulmans dotés de législations anti-chrétiennes: vous pouvez non seulement continuer à nous islamiser, mais nous ne vous tiendrons jamais rigueur des discriminations et persécutions appliquées à vos minorités, fussent-elles autochtones, au nom de ce même islam dont nous vous assurons la bienveillante protection.

Joachim Véliocas, Observatoire de l’islamisation, février 2009.

[1] Arezki Ait-Larbi, Offensive anti-chrétienne en Algérie, Le Figaro, 27/05/2008

Observatoire de l'islamisation

Le bilan dérisoire de Brice Hortefeux

Source : Ministère de l’Immigration.

La France compterait quelques millions de chômeurs et serait en crise économique aiguë… L’idée de l’UMP ? Passer des accords avec les pays africains pour importer des travailleurs souvent à faible qualification…

Rappel : selon un rapport du Sénat (n°300 série 2005-2006, rapporteur Othily) 600 000 clandestins traverseraient les frontières françaises chaque année, Dom-Tom inclus. Le ministère de l’Intérieur, pour ne pas effrayer les Français, parle lui d’environ 100 000… Ce qui n’empêche pas Brice Hortefeux dans son discours du 13 janvier, de se féliciter du chiffre  de 29 000 reconduites (mais seulement 19 000 allochtones contraints, les autres, volontaires, ont touchés un chèque…). Un bon chiffre annuel, afin de ne pas aggraver l’invasion, aurait été 600 000 expulsions. Mais pour cela, il faudrait de vrais moyens : un parc de bus fourni pour assurer les rotations avec l’Afrique, une multiplication des camps de transit, une armée en partie réaffectée à l’interception des individus (le tout avec courtoisie mais fermeté). L’autorisation par le Conseil d’État de ficher « biométriquement » tous les bénéficiaires d’un visa court séjour, première source d’infiltration, à leur entrée, est elle une urgence absolue (Hortefeux distribue 170 000 visas par an rien qu’aux Algériens…que des touristes ?).

Une citation de la Constitution européenne (aujourd’hui Traité de Lisbonne, pourtant rendu illégal par le vote des peuples Français, Irlandais et Néerlandais) rend compte de l’idéologie des fédéralistes européens :

« Article III-166

L’Union européenne développe une politique visant à :

a) assurer l’absence de tout contrôle des personnes, quelle que soit leur nationalité, lorsqu’elles franchissent les frontières intérieures »

Lire l’excellent dossier du chercheur Patrick Weil sur l’enfumage de l’opinion publique:
Politique d’immigration : le dessous des chiffres– Le Monde / 14.01.09 . Par Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS.

Observatoire de l'islamisation

Politique volontariste d’islamisation en Algérie

Le ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, M. Bouabdellah Ghoulamallah, vient de réaliser cet été une tournée des nouvelles écoles coraniques et mosquées financées par le pays du FLN. Dans les villes de Hadjout, Tipasa, dans la localité de Menacer, les projets grandioses se multiplient…L’ islamisation en Algerie est sous tendue par une volonté politique affichée. Imaginons le tollé que provoquerait un comportement similaire en France pour la promotion du Christiannisme…

Lire l’article de l’agence islamique internationale de presse. (organe de l’OCI)

Page 13 sur 13« Première...«910111213