Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Le Maroc va contrôler totalement la Grande Mosquée de Strasbourg

438288Strasbourgmosquee650x434Lu sur Rue89 (extrait):

C’était réunion de crise ce week-end à la grande mosquée de Strasbourg à la veille de l’ouverture du Ramadan. Le président de l’association qui gère l’institution vient de démissionner, comme trois autres présidents avant lui depuis 2013. À l’origine de ce dernier retournement, une visite à Rabat début mai lors de laquelle le Maroc a menacé de cesser de financer la mosquée si elle ne suivait pas ses conditions.(…)D’après des informations qui ont fuité sur cette visite, Abdellah Boussouf a posé un ultimatum aux administrateurs de la grande mosquée : soit ils acceptent de passer une convention avec le Maroc et de mettre en place un recteur et une équipe salariée fixe à la tête de la mosquée, payés grâce à des subventions marocaines, soit ils ne pourront à l’avenir plus compter sur le soutien financier du royaume chérifien Lire la suite

Rappel : la mosquée a été financée en partie par la ville à l’époque de l’UMP Fabienne Keller (610 000 euros), le département LR (510 000 euros) et la région LR (420 000 euros). Pour plus d’informations lire l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015) dont un chapitre démontre la radicalité de cette mosquée financée par les sarkozystes.

Les évêques soudanais dénoncent le pilonnage des civils par le président islamiste

Le président El-Bechir avec sa femme.

Le président El-Bechir avec sa femme.

(Information non traitée par les médias français)

Radio Vatican du 2 juin 2016

« Les évêques du Soudan ne cachent pas leur colère : ils condamnent avec la plus grande fermeté les raids aériens incessants dans les Monts Nouba qui tuent et blessent sans discrimination et qui répandent une culture de peur et de mort au sein de la population. Ces jours derniers, une école catholique a été touchée au Kordofan du Sud, entre les deux Soudans, une zone contrôlées par les rebelles, qui contestent le pouvoir du président Omar el-Béchir.Lire la suite

Egypte: les islamistes s’attaquent aux chrétiens et s’en prennent à leurs maisons et magasins

primopiano_1782Minya (Agence Fides 27 mai 2016) – Sept maisons et magasins appartenant à des chrétiens coptes ont été incendiés et saccagés, une chrétienne âgée insultée et rouée de coups et enfin dénudée en public par une bande d’assaillants furieux. Tel est le bilan provisoire de la nouvelle phase de violences sectaires à l’encontre des coptes ayant explosé à Al-Karm, en province de Minya, en Haute Egypte. Cette fois, la férocité des bandes extrémistes a été suscitée par des rumeurs locales concernant l’existence d’une relation sentimentale entre un égyptien copte – fils de la femme de 70 ans agressée – et une musulmane.
La nouvelle explosion de violence sectaire, arrivant quelques jours après la rencontre à Rome entre le Pape François et le grand imam d’al-Azhar, Ahmed al Tayyib, a attiré de nouveau l’attention du débat public en Egypte, surtout à cause des violences et des humiliations perpétrées à l’encontre de la femme âgée. Le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, actuellement en Autriche, a diffusé un communiqué dans lequel il estime possible que les faits d’al-Karm pourraient être utilisés pour déclencher une nouvelle spirale d’affrontements confessionnels et appelle tout un chacun à préserver ensemble la coexistence pacifique entre les différentes composantes de la population égyptienne. Le Président Abdel Fattah al Sisi – indique un communiqué du 26 mai provenant de la Présidence – a lui aussi fait appel aux ministères compétents afin que les responsables des violences d’al-Karm soient rapidement identifiés et punis. Selon ce qu’indique la presse locale, au moins cinq personnes auraient déjà été arrêtées pour avoir participé aux attaques contre la femme âgée et les habitations des coptes. (GV) (Agence Fides 27/05/2016)

Inauguration d’une deuxième Grande mosquée (radicale) à Saint-Etienne

Quatre ans après l’inauguration de la mosquée Mohammed VI dirigée par le Maroc, la mosquée El-Moustapha a été inaugurée samedi 21 mai 2016 dans le quartier de Montreynaud, en présence d’élus locaux et du prêtre qui juge « nécessaire » son édification.

Plusieurs marqueurs de radicalisme sont pourtant exprimés par les comptes sociaux de la mosquée:  Sur Twitter la mosquée relaie les publications de la librairie Oummati,  wahhabite, sis à Saint-Etienne, qui vend les livres des savants saoudiens Outheymine et Fawzan qui prescrivent de tuer ceux qui négligent les prières, de tuer les homosexuels, de « détester les mécréants » (Saleh Fawzan, Guide de la croyance authentique, édition Al Bayinnah, page 101), qui interdisent les photos, etc. Les publications des salafistes de ‘Islamic Knowledge » sont aussi relayées, proche des Deoband pakistanais.

Sur Facebook la mosquée relaie les actualités de l’IESH, l’école d’imâms des Frères Musulmans de l’UOIF.

Aussi, le programme des leçons de la mosquée de Montreynaud indique que le livre « Les 40 hadith » de l’imâm Nawâwi est enseigné lors du ramadan. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 :

«Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa »

Cette Grande Mosquée est dotée de salles de classe pour l’apprentissage de toutes ces horreurs.

Observatoire de l’islamisation.

11 500 chrétiens tués au Nigéria en moins de 10ans

fulani-muslim-herdsmen-massacre-christians-in-nigeria« En moins d’une décennie, près de 11500 chrétiens ont été tués dans le Nord du Nigeria. Au cours de la période 2006-2014, ils sont 1,3 million à avoir été contraints de fuir la région alors que 13000 églises ont été soit détruites soit abandonnées, affirme Mgr Joseph Bagobiri, évêque de Kafanchan, dans un rapport présenté lors d’un congrès qui se tenait début mai au quartier général des Nations unies, organisé conjointement par le Saint-Siège et l’ONG espagnole Citizen Go.Lire la suite dans La Croix

L’Institut Catholique de Paris va autoriser les professeurs d’al-Azhar à diriger les thèses de ses élèves

al-azhar

Photo: Université islamique d’al-Azhar, Le Caire, Egypte.

La Croix du 25 mai rapporte :

« Le recteur de l’université d’Al Azhar, Ibrahim Al-Hodhod, et celui de l’Institut catholique de Paris, Mgr Philippe Bordeyne, ont signé mercredi 25 mai une convention entre leurs facultés de lettres, ouvrant la voie à des recherches communes.

(…) La convention encadre pour trois ans des activités de recherche communes, dans les domaines de la traductologie, des études littéraires, des études médiévales ainsi que du dialogue interreligieux.

La mise en place à l’ICP à la rentrée d’un séminaire doctrinal sur le dialogue interculturel, dans lequel interviendront des enseignants d’Al Azhar, sera la première traduction concrète. Des thèses françaises et égyptiennes pourront également être codirigées par des professeurs des deux institutions. » Lire l’article intégral sur La Croix

Pour comprendre l’islam totalitaire enseigné à Al-Azhar, modèle pour le CFCM, se reporter au chapitre sur l’institution dans le livre L’islamisation de la France.

Lire en complément:

Un Professeur d’Al-Azhar (partenaire CFCM) rappelle que le viol des captives de guerre est halal

 Au Collège des Bernardins, le professeur d’islam enseigne que Mahomet est annoncé dans la Bible et que la science prouve la divinité du Coran.

La Malaisie va renforcer les tribunaux islamiques

shariacountriesLu dans La Croix du 30 mai 2016:

« Le premier ministre malaisien, Najib Razak, a présenté jeudi 26 mai au Parlement un projet de loi (Syariah Courts Act) renforçant le pouvoir et la compétence des tribunaux islamiques. Cette décision a choqué certains membres du gouvernement et fait craindre de nouvelles tensions dans ce pays multi-ethnique.

Le texte était initialement porté par le groupe islamiste Parti Islam se-Malaysia, précise l’agence Reuters.

Ce parti souhaiterait notamment mettre en œuvre un code pénal islamique prévoyant les « hudud » – ces sanctions prescrites par le Coran ou la Sunna, la tradition prophétique – dans un État du Nord de la Malaisie, aux confins de la Thaïlande, le Kelantan. » Lire la suite sur La Croix

La Turquie fête la 563 ème année de la prise de Constantinople devant 1 million de turcs

6a00d83451619c69e201b8d1ef34d9970c

6a00d83451619c69e201bb0908e7ea970d

Le président islamiste Recep Tayyip Erdogan a tenu à organiser une fête gigantesque ce 29 mai sur la place Yenikapı d’Istanbul pour fêter la victoire historique des ottomans sur l’occident il y a 563 ans, soit une année non importante laissant transparaitre une provocation à l’égard de la Russie. Des milliers de bus (5000!) et 146 ferrys  ont été affrétés dans les 18 districts de la province pour amener un maximum de public par mer et sur terre. 9000 policiers, 5 hélicoptères ont assuré l’encadrement de l’évènement.

Un écran géant a projeté une animation montrant le Sultan Mehmed II conquerrant la ville par les armes.

La municipalité a aussi organisée « La fête de la jeunesse et de la conquête ». Le jour d’avant , le 28 mai, des islamistes se sont réunis dans le même esprit devant la basilique Sainte-Sophie, musée depuis l’époque kémaliste, pour réclamer sa remise en service en tant que mosquée. Ils ont appelé leur action « La prière de la conquête ».

Chaque année, la France délivre plus de 100 000 visas pour les turcs chaque année, pourtant peu diplômés et très communautaristes, votant à 70% pour les islamistes de l’AKP dans les bureaux de votes de leurs consulat en France.

Lire plus d’information sur Hurriyet

Une galerie commerciale de Marseille évacuée pour prêcher le djihâd (témoignage) !

alexandre-mendel-la-france-djihadiste1Le journaliste Alexandre Mendel est interrogé par le journal Algérie Patriotique sur son livre-enquête La France djihadiste (Ring), extrait :

Pouvez-vous nous décrire quelques témoignages qui vous ont paru «surréalistes» ? 
Treizième arrondissement, Marseille, géré par le sénateur-maire FNS téphane Ravier. Le vendredi, jour de prière, des musulmans investissent une galerie commerciale. Ils prient à l’intérieur et sur le toit de cette galerie. Ils ferment les portes de cette galerie aux non-musulmans et ces derniers acceptent. Ils font le prêche avec des haut-parleurs. Un jour, j’y ai assisté et cela s’est mal passé. Il a fallu appeler la police, car ils voulaient me casser la gueule. Dans le prêche que j’ai enregistré, l’imam, qui s’appelle Ismaïl, raconte à ses ouailles que la plus grande récompense au paradis sera accordée à ceux qui font le djihad. Cela s’est passé trois à quatre mois après les derniers attentats. Quand je me suis fait virer de la mosquée, je suis parti en voiture, mais je me suis perdu, me retrouvant dans une rue où des islamistes faisaient un prêche dans un garage. Ils avaient déroulé les tapis et mis des slogans anti-Bachar Al-Assad. Voilà ce qui se passe. Il y a aussi un témoignage avec un djihadiste de Liège, en Belgique, d’origine turque. J’ai trouvé la discussion que j’ai eue avec lui surréaliste et rigolote, car quand je lui ai demandé ce qui se passait à Rakka, en Syrie, ce jeune s’est plaint du prix de la boisson Red Bull, trop chère pour lui. » Lire l’interview intégrale 

Rapprochement entre Al-Azhar et le Pape, aboutissement d’une politique vaticane islamophile.

REUTERS1450254_Articolo(Radio Vatican – 24 mai 2016) « Après après avoir rencontré le Pape François le lundi 23 mai 2016 au Palais apostolique, le Grand Imam de la mosquée d’Al-Azhar au Caire, le professeur Ahmed al-Tayeb, a donné aux médias du Vatican une interview exclusive, qui s’est déroulée à la résidence de l’ambassadeur d’Égypte près le Saint-Siège. Durant cet échange d’une quarantaine de minutes, le Grand Imam a répété sa volonté d’un engagement commun des institutions religieuses dans la lutte contre le terrorisme. »

L’analyse de l’Observatoire de l’islamisation :

L’évènement est important dans la mesure où les relations diplomatiques étaient rompues depuis la demande de protection des églises formulée par le pape en 2011, qui avait suscité l’ire de l’institution islamique (!), en pleine vague d’attaque contre les églises égyptiennes. Le Pape François a tout fait pour renouer le dialogue, jusqu’à insérer dans son encyclique Evangelii Gaudium  que « Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.(SIC)« 

Le Pape ne pouvait aller plus loin dans la flagornerie séductrice, après le lavement des pieds de musulmans le Jeudi Saint, l’accueil de réfugiés exclusivement musulmans, et son communiqué souhaitant un bon ramadan aux musulmans, première dans l’histoire de la papauté. Dans interview dans La Croix, il perçoit l’intégration des migrants comme un moyen de palier au déficit démographique de l’Europe, et met en parallèle la notion de conquête islamique et celle de l’Evangile ! Pour couronner le tout, il est dérangé par l’évocation des racines chrétiennes de l’Europe.

Aussi, la bienveillance de Ahmed al-Tayeb et sa volonté de réformer la lecture violente des textes islamiques (lire plus bas) ne doit pas être perçue comme une avancée majeure dans la modération de l’islam, car le chef d’al-Azhar est avant tout le porte voix du président Sissi, honni par les musulmans pratiquants du monde entier pour avoir écarté les Frères Musulmans du pouvoir, et dont le discours face aux religieux d’Al Azhar qui réclamait une autocritique a été très mal perçue par les musulmans jusqu’en France.

Transcription de l’interview :Lire la suite