Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Quand la mosquée d’Aubervilliers s’indignait de la restauration du clocher classé monument historique

Non contents d’avoir obtenu un bail emphytéotique leur mettant à disposition un terrain municipal pour leur grande mosquée, non contents d’avoir à disposition le gymnase municipal pour leur fête de l’Aid El-Adha, les responsables de la mosquée frériste d’Aubervilliers s’indignent qu’un clocher du XVème siècle, monument historique, soit entretenu par la France. Pour plus d’informations sur l’église Notre-Dame des Vertus lire ici. Il n’y a aucune raison de mettre à égalité les islamistes d’Aubervilliers qui invitent Hani Ramadan et notre patrimoine historique d’une valeur artistique inestimable.

Capture d’écran 2016-04-21 à 14.51.58

Cliquer pour agrandir.

La sourate Fatihâ psalmodiés à la cathédrale de Lyon sur invitation du cardinal Barbarin

barbarinIslamLu sur Dreuz, par la plume d’un témoin de la soirée :

Le 3 avril 2016, dimanche de la Miséricorde, s’est déroulé en la cathédrale St-Jean de Lyon une messe présidée par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Primat des Gaules.

La cathédrale était archi comble des différentes communautés de réfugiés, notamment syriennes et irakiennes chrétiennes de Lyon, conviées en tant que « migrants » afin de « partager un temps de prière commune ».

Le diocèse de Lyon explique dans un communiqué :

« Cet événement veut témoigner de l’engagement du diocèse pour l’accueil et l’accompagnement des familles contraintes de fuir leur pays, un témoignage d’espérance dans notre contexte socio-politique ». (…)

Dès les débuts de son homélie, et au nom du sempiternel dialogue interreligieux, le cardinal fit bien entendu comme régulièrement depuis des années référence au coran, à cette notion de miséricorde dans l’islam et au verset introductif de la quasi totalité des sourates « Au nom d’Allah, le tout miséricordieux, le très miséricordieux », pour nous convaincre que la religion islamique est « doublement miséricordieuse » (ses mots dans l’homélie). Vraiment ?

Après son homélie, plusieurs témoignages émouvants de réfugiés furent prononcés. Dans la foulée, une jeune femme voilée, lyonnaise musulmane, a récité la Fatiha au micro, au sein de la cathédrale (lire : La Fatiha et la culture de la haine).(…)

Cet incident de la Fatiha récitée dans une cathédrale s’est répété intentionnellement le lendemain lors de la célébration de la fête de l’Annonciation, le 4 avril, dans un sanctuaire lyonnais en l’église de Notre-Dame-du-Liban, juste après le Notre Père chrétien. Il faut avouer que cela fait désordre, d’autant plus qu’en ouverture de ce « rendez-vous interreligieux à la fois spirituel et festif », le muezzin a appelé à la prière (le Adhan) :

« Allah est le plus grand. J’atteste qu’il n’y a de dieu qu’Allah. J’atteste que Muhammad est le messager d’Allah. Venez à la prière, venez à la félicité. La prière est meilleure que le sommeilAllah est le plus grand. Il n’y a de vraie divinité hormis Allah ».

Tout est dit et son contraire !

Exit juifs, chrétiens et autres « mécréants » de cette prétendue miséricorde coranique louée par le cardinal et sous ses clochers, sachant, par ailleurs, que le pardon et la miséricorde d’Allah sont seulement donnés à ceux qui se tournent vers l’islam (Sourate 5, Hégirienne, « La table servie » ou « Le banquet », versets 34-37). Les ouvrages musulmans rapportent que même Mahomet n’a pas été autorisé à demander la miséricorde d’Allah pour sa propre mère parce qu’elle était morte mécréante. Lire l’article intégral sur Dreuz.info

« La France djihadiste » d’Alexandre Mendel, une enquête de terrain dans les mosquées radicales

Capture d’écran 2016-04-20 à 00.04.41

En vente dans toutes les librairies. Nous reviendrons ces prochains jours sur son contenu.

Les musulmans de Science-Po organisent une journée port du hijab dans l’école

Hijab day1

hijabDay2

Salaam Science-Po est l’association d’étudiants musulmans de Science-Po Paris, qui a invité récemment l’imâm d’Ivry Mohamed Bajrafil dont les « grandes références » selon son autobiographie sont les penseurs islamistes Safwat Hegazy et Yusuf Al Qaradawi, supporters du Hamas. Le Hamas vient de se réjouir de l’explosion d’un bus de civils à Jérusalem lundi dernier.

Le Hamas se félicite de l’attentat contre un bus de civils à Jérusalem

« Une explosion d’origine criminelle s’est produite en fin d’après-midi, lundi 18 avril, dans un bus municipal circulant au sud de Jérusalem. Selon la police, 21 personnes ont été blessées, dont deux grièvement. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’engin a été actionné à l’arrière d’un bus, qui a pris feu. Un autre bus qui se trouvait à proximité a également été détruit sous l’effet du souffle. Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a promis que les services de sécurité identifieraient les auteurs ainsi que les commanditaires. Tous les groupes armés palestiniens, à commencer par le Hamas, ont salué cette attaque. » Le Monde

Les Frères Musulmans palestiniens sont des terroristes. Ils sont admirés par les responsables et fidèles de l’UOIF en France.

Les Enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO): la machine à ne pas assimiler

57238492

Cliquer pour agrandir

Marion Duvauchel, Professeur de lettres et de philosophie, nous communique son papier sur ce dispositif d l’Education Nationale :

« Dans une très grande discrétion et dans l’indifférence générale – en particulier de la part des associations de parents d’élèves » on a mis en place un nouveau dispositif dans nos lycées et collège de France: ce sont les enseignements de langue et de culture d’origine, on dit ELCO. Ils concernent 9 Pays, listés par ordre alphabétique. Et ils ont pour objectif, « entre autres ( ?) de valoriser les langues étrangères à l’école ». Examinons la manière dont cet objectif va se mettre en place.

Quels sont les pays concernés ? Quatre pays musulmans : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Turquie. Trois pays méditerranéens, qui jusqu’à jour, sauf erreur de ma part, n’ont posé aucun problème d’intégration : l’Espagne, l’Italie, le Portugal et deux pays d’Europe de l’Est, la Croatie et la Serbie.

Ces enseignements « sont mis en œuvre sur la base d’accords bilatéraux prenant appui sur une directive européenne du 25 juillet 1977 visant à la scolarisation des enfants des travailleurs migrants ». Depuis près de quarante ans, il existe une directive européenne que jamais personne n’a jugé bon de mettre en œuvre jusqu’à aujourd’hui.

Car nul ne l’ignore puisque nul n’est tenu d’ignorer la loi européenne : « les pays membres sont tenus de promouvoir un enseignement de la langue maternelle et de la culture du pays ».

Lire la suite

« La barbarie de la communauté internationale est bien plus grande que celle de Daesh » selon Hani Ramadan

Interview de Hani Ramadan dans Nice Matin samedi 16 avril. Il était invité par la Fédération des Musulmans du Sud, qui soutiennent le projet de construire la mosquée En Nour de l’UMAM (UOIF) dont il sont très proches :

nm-17042016-HaniRamadan+FN

La France est incluse dans la « communauté internationale » dénoncée par Hani Ramadan. Tolérer cet islamiste étranger sur notre sol est insupportable.

« Une partie significative de musulmans a dansé à l’occasion des attentats » selon le ministre de l’Intérieur belge

ministreLu sur France TV infos:

C’est une déclaration qui ne devrait pas passer inaperçu en Belgique. Le ministre belge de l’Intérieur, le flamand Jan Jambon, a affirmé, samedi 16 avril, « une partie significative de la communauté musulmane a dansé à l’occasion des attentats ». Il y voit une preuve de l’échec politique d’intégration des étrangers en Belgique, explique-t-il dans cet entretien avec le quotidien flamand De Standaard.

Cette figure de proue de la Nouvelle alliance flamande (N-VA) ne précise pas où il aurait observé ces pas de danse, ni à quels attentats il fait allusion. Mais il enchaîne : « ils ont jeté des pierres et des bouteilles en direction de la police et de la presse au moment de l’arrestation de Salah Abdeslam. C’est ça le vrai problème ».

« Les terroristes, on peut les arrêter, les écarter de la société. Mais ils ne sont qu’une pustule. En dessous se trouve un cancer beaucoup plus difficile à traiter. Nous pouvons le faire, mais pas du jour au lendemain », assure encore le ministre, qui revendique de dépasser « la pensée politiquement correcte » et d’ »appeler un chat un chat ».

Il explique aussi que le « danger » lié à la radicalisation de jeunes issus des troisième et quatrième générations de l’immigration a désormais « trop profondément pris racine » dans certains quartiers, car la Belgique « a ignoré pendant des années les signaux de détresse ». […] Lire la suite

Hollande a menti: la mosquée salafiste de Brest n’est pas fermée, elle est soutenue par la mairie PS !

dialoguesSur le plateau de Dialogues Citoyens, l’émission politique de France 2 diffusée jeudi 14 avril, François Hollande a réagi à la diffusion d’une vidéo de l’imam salafiste controversé Rachid Abou Houdeyfa, dans laquelle ce dernier compare notamment les amateurs de musique à « des porcs ». Le chef de l’État a alors affirmé que la mosquée Sunna de Brest, où l’imam prêche, a été « fermée ». Il s’avère pourtant que ce n’est pas le cas.

En 2012, le prédicateur a affirmé tranquillement que ne pas porter le voile, c’était s’exposer au viol :  « Comment une femme peut dire qu’elle a beaucoup de pudeur, alors qu’elle sort de chez elle sans son hijab  ? Le hijab, c’est l’honneur de la femme. Et si elle sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là. »

Il dirige aussi l’école Al Amâna qui ” propose un cursus d’étude pour les enfants (5-15 ans) réparti sur 4 niveaux : maternelle, débutants, intermédiaires, avancés. “. La mairie socialiste de Brest a délivré le permis de construire pour cette école (voir Le Télégramme), le ministère de l’Intérieur n’y voit rien à redire. Fustiger l’islamisme dans les médias, et continuer à le soutenir localement pour conserver le vote musulman, stratégie cynique du PS est décrite dans une enquête de 320 pages, Ces Maires qui courtisent l’islamisme(éditions Tatamis, 2015).

Lire l’article du Télégramme de Brest sur la construction de l’école salafiste approuvée par la mairie socialiste.

« On comprend pourquoi beaucoup de jeunes détestent cette France » selon l’école musulmane de Toulouse

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.44.04Un enseignant de l’école primaire privée Al Badr (liée à l’UOIF)  a été mis en garde à vue hier pour des raisons troubles, lors de la visite d’inspecteurs du travail et de policiers. Nous ne connaissons que la version du site salafiste Islam et Info. Il est possible que la police ait abusé de son pouvoir, comme peuvent l’ expérimenter aussi des Français qui aiment leur pays. Révélatrice est la réaction du compte Facebook officiel du Groupe scolaire Al-Badr , tirant son nom de la première victoire armée de Mahomet, qui attaqua une caravane de commerçants mecquois en 624.

Le fond de la pensée des responsables de cette école, qui n’aurait jamais dû ouvrir vu son orientation salafi, est exprimée de manière claire: Il est normal de détester la France, c’est si compréhensible.

Dans une conférences filmées sur l’engagement du musulman l’imâm Rahhaoui qui gère l’école rappelle l’existence de trois cas licites pour faire couler le sang d’un homme. Les spécialistes connaissent très bien le « hadith » auquel il fait allusion, qui autorise de tuer l’auteur d’adultère, le meurtrier et… l’apostat. (14 ème hadith rapporté par Nawâwi)Lire la suite