Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Dolce & Gabbana, YSL, Valentino et Gucci se convertissent à la mode halal (JDD)

Numériser 10

La haute couture occidentale s’islamise pour se lancer en terre d’islam et s’adapter au changement de peuple. Lu dans Le Journal du Dimanche du 24 janvier 2016 :

Numériser 7

Un tribunal islamique à Avignon + des cours de coran dans une salle municipale (Paris Match)

860xNx860_x870x489_pm2.jpg,Mic.iebazg-p1.jpg.pagespeed.ic.DkTTbKpQPN

France bleu revient sur le reportage de Paris Match qui consacre  quatre pages sur le quartier de la Reine-Jeanne à Avignon, intitulé « la cité des salafistes ». Sur France Bleu Vaucluse, l’auteur de l’article Djaffer Ait Aoudia explique sa démarche. Et la mairie s’offusque. 

Le journaliste de Paris Match se met en scène pour critiquer le quartier et ses habitants : »Quand j’avance entre les immeubles lépreux » (c’est ainsi que Djaffer Ait Aoudia décrit la Reine-Jeanne, NdlR), je suis sidéré. C’est la cour des miracles islamistes. On est revenu quatorze siècles en arrière. »

Le journaliste affirme aussi l’existence d’un tribunal islamique à Avignon. 

Le reporter compare le quartier avec ce qu’il était dix ans auparavant : le cabinet médical et le kiosque à journaux ont fermé, les salafistes se sont installés dans un garage-mosquée pour lancer leurs tentacules vers le quartier Saint-Jean voisin. Djaffer Ait Aoudia affirme entendre des religieux dire qu’ils n’ont rien à voir avec les rites de l’Occident, mais leur ton change pour parler aux politiques ou à la police :

« Il n’y a pas de sensationnel, il suffit de sortir des remparts pour voir la réalité des quartiers, avec un islamisme. La majorité des quartiers populaires, difficiles, sont aujourd’hui pour la plupart gagnés par les salafistes. En partant de Monclar jusqu’à Montfavet, nous comptons dix mosquées avec sept mosquées dites salafistes. » […]

Le maire adjoint délégué aux quartiers nord Amine El Kathmi est sidéré par cet article. Il a relevé beaucoup d’erreurs et assure que depuis deux ans, la ville investit massivement pour rénover le quartier. […]

Djaffer Ait Aoudia assure qu’il peut prouver la présence de salafistes à Avignon avec d’autres vidéos, notamment celle de cours coraniques dans la salle municipale du château de Saint-Chamand.

« J’en fais la démonstration en images dans la mesure où j’ai filmé des élèves qui disent « nous apprenons le Coran ». Et tout cela se passe à l’intérieur d’une salle municipale. » 

Pour ceux qui découvrent cette situation, lire notre enquête de 320 pages sur la collaboration entre les mairies LR-PS et les islamistes, intitulée Ces Maires qui courtisent l’islamisme :

Pour un imam de Cologne, les 500 femmes violées sont responsables.

1601200317560093Source : Breitbart

« Allemagne :Pour Sami Abu-Yusuf imam de la mosquée salafiste « Al-Tawhid » de Cologne les victimes des attaques du Nouvel An sont responsables de leurs agressions sexuelles :

Une interview de l’Imam salafiste Sami Abu-Yusuf à la chaine russe REN TV déclenche un début de polémique. « Les femmes sont responsables des évènements du 31 décembre, car elles étaient parfumées et à moitié nues. Ce n’est pas surprenant que les hommes aient voulu les agresser » a-t-il déclaré à la chaine de télévision russe en enjoignant les femmes allemandes à « ne pas mettre de l’huile sur le feu ».

(au 20 janvier, 800 plaintes ont été déposées à Cologne, dont 521 pour agression sexuelles, source)

Le père Vincent Feroldi parle de « trésors de la spiritualité islamique »

feroldiDirecteur du Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France, le père Vincent Feroldi s’est récemment fait remarqué pour avoir affirmé croire en « un Islam spirituel, chemin qui mène à Dieu » (source) et que Mahomet est un « Prophète » , avec une majuscule s’il vous plait (source).

Sur le média islamique Saphirnews, dans un entretien du 12 janvier 2016, il s’adresse aux musulmans :

« Amis musulmans, vous êtes porteur d’une foi* en Dieu s’inscrivant dans la révélation coranique. Partagez-nous les trésors de votre spiritualité. Vous êtes divers et nous savons que, si certaines dérives existent et amènent certains à mépriser, voire à tuer ceux qui sont différents d’eux, la très grande majorité d’entre vous êtes des croyants de la miséricorde et de l’hospitalité, de l’adoration et de l’aumône, désireux de construire, avec d’autres, un monde où les injustices pourront être combattues et la Nature donnée par Dieu préservée. Soyez des citoyens croyants heureux ! 

Amis chrétiens, ne nous replions par sur nous-mêmes ! Allons à la rencontre des croyants d’autres traditions et de nos contemporains humanistes, sans peur, ni aprioris ! »

* Le père Feroldi contredit la déclaration Dominus Iesus de la Congrégation pour la doctrine de la foi publiée en 2001, signée par le cardinal Ratzinger :

« On doit donc tenir fermement la distinction entre la foi théologale et la croyance dans les autres religions. Alors que la foi est l’accueil dans la grâce de la vérité révélée, qui « permet de pénétrer le mystère, dont elle favorise une compréhension cohérente », la croyance dans les autres religions est cet ensemble d’expériences et de réflexions, trésors humains de sagesse et de religiosité, que l’homme dans sa recherche de la vérité a pensé et vécu, pour ses relations avec le Divin et l’Absolu.« 

Allemagne : Des chrétiens réfugiés martyrisés par des vigiles musulmans dans les centres pour migrants

1601190112510105Lu sur le journal allemand Welt.de

Les réfugiés chrétiens sont exposés dans les centres d’accueil pour migrants au harcèlement et la violence des islamistes. Mais certains membres du personnel de sécurité d’ascendance turque et arabe ne détournent pas seulement le regard, ils les battent.Lire la suite

Rappel d’octobre 2015 où France 5 avait recueilli des témoignages allant dans le même sens :

« L’étape du djihad n’est pas encore arrivée au Canada (…) retenez vos chevaux » (imâm)

Cheikh Abdi Hersy, imâm canadien, annonce le programme :

Source: « ISIS,Terrorism and Jihad against Canada and the West – Sh. Abdi Hersy », https://www.youtube.com/watch?v=lpcT6… 

«Le jihad n’est pas le résultat final de l’Islam. Ce n’est pas l’intention de l’Islam. C’est l’un des outils pour la Dawha (prédication, diffusion de l’islam). Si quelque part, des gens décident d’interdire la Dawah et disent: «Cessez la Dawah! Vous ne pouvez plus parler à quiconque de l’Islam. Vous ne pouvez plus diffuser le message.» Alors, vous combattez ces gens-là, et ça s’appelle le jihad.

Je peux répandre la Dawah au Canada. Le Canada n’est pas un pays musulman.

Durant 14 ou 15 ans, le Prophète n’a pas combattu quiconque. Focalisez sur le Dawah, nous n’en sommes qu’à cette étape. Nous devons propager la Dawah.

Et si Allah le veut, lorsque viendra l’étape du jihad, que nous constatons l’opportunité réelle d’un véritable jihad légitime, alors nous nous y joindrons tous, incluant moi-même. Mais pour le moment, retenez vos chevaux, allez-y doucement.»

« Les attaques contre les femmes ont à voir avec l’islam » (Hamed Abdel-Samad)

Hamed Abdel-Samad est politologue germano-égyptien, auteur, entre autres, de Ein Araber und ein Deutscher müssen reden (avec Hans Rath) et Islamic Fascism.

Extrait:

« Dans mes livres, j’ai examiné les causes de cette épidémie, et surtout le rôle que joue l’islam.

En Égypte et au Maroc, j’ai vu de mes yeux des cas d’abus collectif. Presqu’à chaque fois, les coupables ne sont pas de jeunes croyants isolés, mais des petits groupes qui étaient souvent sous l’influence de drogues. Il est interdit pour un croyant musulman de toucher une femme à qui il n’est pas marié, même sa propre fiancée. Des musulmans particulièrement fervents s’interdisent même de serrer la main à une femme, et des salafistes en Égypte croient qu’un homme dans le bus ne peut même pas prendre un siège qu’une femme vient de quitter, de peur que la chaleur de son corps seule pourrait l’exciter sexuellement.

Pourtant, malgré ces règles – ou peut-être même à cause d’elles – il est impossible de dire que la violence sexuelle n’a rien à voir avec l’islam, parce que ces mœurs sexuelles strictes, cette structure hiérarchique et cette séparation complète entre les sexes tendent à suggérer le contraire. Une religion qui considère les femmes comme étant la possession d’un homme ou une menace pour sa moralité doit être tenue en partie responsable.

Il y a quarante ans, presqu’aucune femme au Caire ne portait le foulard, et le harcèlement sexuel public était rare. Aujourd’hui, presqu’aucune femme n’est pas voilée, mais elles sont harcelées et pelotées sur la voie publique. La même chose pourrait être dite pour l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan, ainsi que la plupart des autres pays à prédominance musulmane. Lire la suite

Questions d’un avocat au professeur Sami Aldeeb autour de l’islam et de l’islamophobie

Question 1 : Mr Aldeeb, vous êtes un islamologue reconnu, traducteur de la constitution suisse en arabe pour la Confédération, traducteur du Coran en français par ordre chronologique, et auteur d’une trentaine d’ouvrages. Pouvez-vous nous parler de l’incitation à la violence, à la haine et à la discrimination que contiennent les textes fondamentaux de l’islam et les doctrines islamiques ?

Lire l’interview sur le blog de Sami Aldeeb

« Le Coran est notre hymne, notre identité (…) notre constitution. » Imâm de Montpellier

Capture d’écran 2016-01-14 à 19.20.59

Nous révélions en exclusivité en décembre dernier que l’Intérieur avait levé l’assignation à résidence de l’imâm maroco-canadien Khattabi de Montpellier (proche du maire socialiste) alors même que son pays le Canada ne le tolère plus ! Il peut continuer à soutenir les moudjahidines (combattants d’Allah) dans ses prêches. Dans son dernier sermon du 1er janvier, en arabe, il a insisté sur la prévalence du Coran sur notre constitution. Cliquer ici pour la vidéo.

« Dans un sermon du vendredi à Montpellier, l’imam Mohamed Khattabi dénonce les critiques à l’égard des musulmans qui ignorent les paroles de La Marseillaise et demande : « Sommes-nous censés préférer les paroles de l’homme à celles transmises par Dieu ?! »
Et d’ajouter : « [Le Coran] est notre hymne, notre identité. On a dit que le Coran est notre constitution. 
» Le sermon a été prononcé le 1er janvier 2016 et mis en ligne sur Internet. 

Allemagne : Des migrants algériens attaquent une femme enceinte de 8 mois parce qu’elle porte une croix

BREIZATAO  (14/01/2016) En Allemagne, une femme d’origine érythréenne enceinte de huit mois marchait aux côtés de son mari lui-même érythréen quand des musulmans originaires d’Algérie les ont violemment agressé.

Le couple était de sortie avec deux autres personnes. Alors qu’ils étaient devant la vitrine d’un magasin, les quatre personnes se sont faites approcher par un groupe d’une dizaine d’algériens. Un des algériens a alors vu une croix autour du cou de la femme enceinte de 25 ans et a commencé à l’insulter. La situation a rapidement dégénéré, un des algériens la frappant avec une bouteille de verre..Quand la police est intervenue, les algériens s’étaient déjà enfuis.

(Source : PressPortal.de)