Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Les imâms « norvégiens » justifient des viols en nette hausse

norway-flag-burned-by-muslims-in-norway-not-eu-flag-in-photo

« Selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100% des viols commis à Oslo depuis 2005 l’ont bien été par des immigrés « non-occidentaux ». Les enquêtes, régulièrement publiées dans le quotidien « Dagbladet » (équivalent de notre « Parisien »), précisent que ces crimes ont tous été commis par des Kurdes, des Pakistanais ou des Africains, notamment des réfugiés somaliens, nombreux dans ce pays. […] Le 23 juin dernier, après le viol de quatre Norvégiennes en une seule nuit, la chaîne de télévision a profondément remué l’opinion publique en faisant témoigner deux jeunes femmes. La première a raconté avoir été agressée alors qu’elle rentrait chez elle. Elle a été « frappée et violée pendant des heures » par un immigré qui la jugeait « provocante ». L’autre a été victime d’un Pakistanais bavard et porté sur l’exégèse coranique. Il a notamment pris le temps de lui expliquer que la religion musulmane l’autorisait à la violer […]  Des imams, interrogés par les autorités, estiment que ces viols seraient dus «au comportement insouciant ou provoquant des jeunes filles norvégiennes ». »

Source: Minute du 27 juillet au 3 août 2011.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : des jeunes filles enlevées chaque jour par les Salafistes

Déjà des centaines de filles chrétiennes enlevées, silence des médias français…

Assyrian International News Agency

15.07.2011 – Egyptian Muslim Ring Uses Sexual Coercion to Convert Christian Girls : Report

« Le nombre de jeunes filles chrétiennes enlevées et forcées de se convertir à l’Islam depuis la révolution égyptienne du 25 Janvier » a explosé, selon le père Filopateer Gamil de l’église St. Mary de Gizeh. « Plus de deux à trois jeunes filles disparaissent tous les jours à Gizeh seul », at-il dit. « Les cas qui sont portés à l’attention du public sont rares par rapport à ce que les chiffres sont en réalité. »

Beaucoup de chrétiens blâment le conseil militaire pour ne pas mettre un terme à ce problème, qui a dégénéré après la Révolution en raison de « l’émergence des salafistes musulmans », déclare le militant Copte Mark Ebeid qui croient fermement que la conversion d’un infidèle chrétien permet de gagner un ticket pour le paradis, pour ne pas mentionner la rémunération qu’ils obtiennent des Saoudien« .

Eclairage de l’Observatoire : Le Salafisme, un islam déviant, marginal et non représentatif  ?

Le professeur de droit Yadh Ben Achour (Université de Tunis), spécialiste de l’islam politique, nous éclaire dans son ouvrage La deuxième Fâtiha, l’islam et la pensée des droits de l’homme paru aux Presses universitaires de France, 2011 :

« L’erreur serait de supposer que ce salafiste est un pauvre égaré dans l’histoire de l’islam. Cessons de croire à la théorie de l’aberration qui veut que le salafiste ne représente pas l’islam ou que c’est l’enfant maudit de la famille. Il faut rappeler que ce dernier ne manque ni de cohérence, ni de force de conviction et de persuasion. Derrière lui, pour le soutenir, se profilent les armées du savoir religieux, avec des chefs remarquables: les ‘Ash’arî, Shâf’i (lire ses textes), ‘ibn Hanbal, Bâqillânî, Ghazâlî (note de l’Obs-i : loué par BHL), ‘ibn ‘Asâkir,Subkî, Fakh a-dine a-Râzi (loué par BHL aussi), ‘ibn Taimiyya. Derrière lui, une tradition triomphant à travers les siècles de tous les adversaires, hérétiques, libres penseurs, poètes maudits, philosophes. Devant lui, sous sa bannière, sur tout l’espace de la planète, des peuples entiers se mobilisent pour la défense et l’intégrité de leur religion. Des États et des gouvernements se mobilisent pour le servir. La sainte alliance n’a jamais disposé d’autant de force »

page 175

« La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l’histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. Mais le plus important est de garder à l’esprit qes entre les salafistes et les autres sont plus apparentes que réelles. C’est précisément de là que provient le malentendu le plus grave. Il convient, par conséquent, de rappeler l’existence d’accords fondamentaux, avec des divergences sur la seule action politique, entre cet islam intégriste et l’islam « de tout le monde ». Sur le fond, les deux islams se retrouvent : la cité terrestre doit préparer la cité céleste, la parole incréée de Dieu définit les droits de Dieu et ceux des hommes, pour la restauration de l’ordre divin et naturel le musulman est tenu par un « devoir de violence », qu’on ne peut nommer autrement et qui se manifeste notamment par la loi pénale (hudûd) et la théorie du djihâd. L’existence entière s’articule autour du culte et des prières qui rythment la vie, mais également autour des règles détaillées sur le licite et l’illicite moral et juridique. Le poids des anciens, salaf, pèse également sur les uns et les autres. »

page 179

Consulter tout notre Dossier Égypte

Londonistan : la police anglaise a capitulé

25/07/11 – 09h00
LONDRES (NOVOpress) – La police britannique est accusée d’avoir supprimé des informations concernant une vague de menaces, abus et violences dans certaines zones de Londres et sa banlieue fortement islamisées, et plus particulièrement la ville de Tower Hamlets.

Les victimes racontent que la police de cette ville, redoutant des accusations de racisme, a ignoré ou sous-estimé des cas où des personnes (musulmanes ou non) ont été menacées ou frappées pour cause de non-respect des “normes islamiques”. L’une de ces victimes, Mohammed Monzur Rahman, a perdu partiellement la vue après avoir été passé à tabac par la foule pour avoir fumé durant le ramadan. Selon un militant anti-extrémiste local, Rahman a rapporté l’incident à la police mais celle-ci lui a répondu qu’elle ne pouvait rien faire car il n’y avait pas de témoins – ce qui est absurde au vu de la fréquentation de la rue et des caméras de vidéosurveillance présentes dans cette même rue. Lire la suite sur Novopress

Observatoire de l'islamisation

Copé explique la colonisation algérienne

Répondant à un journaliste de Tout sur l’Algérie, le secrétaire général de l’UMP explique « l’immigration pour les nuls » :

« La France délivre près de 140 000 visas par an, pour environ 200.000 demandes. Le taux de refus diminue, nous délivrons de plus en plus de visas de circulation et nous avons fait un effort important pour améliorer les conditions d’accueil, notamment par le recours au prestataire Visa France. L’Algérie bénéficie en outre d’un régime favorable pour les visas de longue durée et pour le séjour, conformément aux accords de 1968 que nous sommes prêts à améliorer encore, pourvu que nos préoccupations soient prises en compte, conformément au principe de réciprocité. D’un point de vue personnel, je pense que la renégociation de l’accord de 1968 doit être l’occasion d’améliorer la mobilité des chefs d’entreprise, des chercheurs, des artistes. »J-F Copé dans TSA

Heureusement que ce sont des chefs d’entreprise, des chercheurs et des artistes…pour ceux qui croiraient voir autre chose dans leur rue…

Grave attentat aux Philippines

 Deutsche Presse-Agentur – 27.06.2011:

Manille – Deux personnes ont été tuées et huit autres blessées quand une bombe a explosé devant une cantine près d’une église catholique dans le sud des Philippines, a annoncé la police dimanche.

L’explosion s’est produite samedi dans la ville d’Isabela, à Basilan province, 900 km au sud de Manille, selon commandant régional Khu Felicisimo.

Khu déclaré que l’explosion a provoqué un incendie dans la cantine.

Basilan est l’un des bastions de la branche philippine d’Al-Qaeda, dont les activistes se sont rendus responsables des pires attaques terroristes et de l’enlèvement d’ otages étrangers.

Wah

Encore deux filles Coptes enlevées : manifestation à El-Minya

Lu sur BlogCopte du 16 juin :

L’Agence de nouvelles Reuters, citant des sources non confirmées de la sécurité ont déclaré que trois policiers et six manifestants coptes ont été blessés mercredi dans un affrontement entre les deux parties dans la ville d’El Minya au sud de l’Égypte.

L’agence a déclaré que la police a utilisé des matraques pour battre les manifestants, qui ont riposté contre la police en lançant des pierres.

Les affrontements ont éclaté lorsque la police a tenté de disperser les manifestants, qui ont bloqué une route pour protester contre la disparition de deux adolescentes coptes.

La source a déclaré que le choc a eu lieu en face de la Direction de la sécurité, où un millier de manifestants coptes se sont réunis mardi. Des centaines de manifestants, qui ont campé pendant la nuit, ont affirmé que les filles ont été enlevées par des musulmans et forcées de se convertir à l’islam.

Algérie : un Chrétien lourdement condamné pour un CD...chrétien

Algérie : un Chrétien lourdement condamné pour un CD…chrétien

C’est encore au nom de l’inique ordonnance 06-03 prise en 2006 par le gouvernement algérien pour réglementer les cultes non musulman, qu’un chrétien algérien vient d’être condamné à la peine maximum.

Le tribunal pénal du district de Djamel (Wilaya de Béjaïa) avait à entendre d’une affaire où le prévenu, Siaghi Krimo, accusé d’avoir transmis à un de ses voisins un CD sur le christianisme, tombait sous le coup de l’article 144 du code pénal algérien qui punit quiconque « dénigre les dogmes ou les préceptes de l’islam » par tout moyens ou supports connus ou à découvrir…

Le soi-disant voisin n’était même pas présent à l’audience et les preuves inexistantes. Cela n’empêcha pas le procureur de requérir une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende de 50 000 dinars (490 €) – sachant que le salaire mensuel minimum en Algérie est de 15 000 dinars.

Le président du tribunal ne suivit pas le procureur, et condamna Siaghi Krimo au maximum de la peine prévue par le code : cinq ans de prison et une amende de 200 000 dinars (1 900 €) ! Comme on le sait, la chasse aux chrétiens protestants est ouverte dans cette Wilaya qui vient de se singulariser en fermant administrativement sept temples voici quelques jours. La liberté de croyance et de culte des quelque 100 000 chrétiens que compterait l’Algérie est en très grand péril.

Source : Observatoire de la christianophobie, 3 juin 2011

Observatoire de l'islamisation

Égypte : Un télé-prédicateur salafiste préconise l’esclavage pour relancer l’économie

Abi-Ishaq al-Huwayni est un des prêcheurs vedette de la chaîne égyptienne Al-Nas TV, créée en 2006 par un riche Séoudien. Son idée pour redresser l’économie ? Relancer le djihad en vue de la capture d’esclaves et de saisies de biens (le fameux tribut). Représentant un poid non négligeable, les salafistes viennent de sceller un accord électoral avec les Frères Musulmans pour les prochaines élections…

« Nous sommes à l’ère du djihad. L’ère du djihad est arrivée, et le djihad dans le chemin d’Allah est un plaisir. C’est un réel plaisir.

Les compagnons (du prophète) s’émulaient les uns les autres dans la poursuite du djihad. La pauvreté qui nous afflige n’est-elle pas due à notre abandon du djihad ? Par contre, si nous menions une, deux ou trois opérations de djihad chaque année, de nombreuses personnes à travers le monde deviendraient des musulmans. Et nous combattrions ceux qui rejettent cette da’wa (prosélytisme) ou voudraient nous barrer la route, nous les ferions prisonniers, nous confisquerions leurs biens, leurs enfants et leurs femmes – et tout cela représente de l’argent.

Le moudjahidine reviendrait du djihad les poches pleines. Il reviendrait avec trois ou quatre esclaves, trois ou quatre femmes, et trois ou quatre enfants. Multipliez chaque tête par 300 dirhams, ou 300 dinars, et vous avez un excellent profit. S’il allait en Occident et concluait une transaction commerciale, il ne ferait pas beaucoup d’argent. Chaque fois qu’il rencontre des difficultés financières, il pourrait vendre un prisonnier, et atténuer ses difficultés. Il le vendrait comme on vend des provisions à l’épicerie. « 

Les livres de Al-Huwayni sont commercalisés (exemple 1 et 2) en France dans les milieux salafistes…dont les librairies ont pignon sur rue à Paris (rue Jean-Pierre Thimbaud).

Source : Egyptian Shaykh : Jihad Is Solution to Muslims’ Financial Problems, Translating Jihad, 31 mai 2011. Traduction par Poste de veille

Observatoire de l'islamisation

Égypte : des accords électoraux entre salafistes et Frères Musulmans

Lu dans Al-Masry Al Youm, version anglaise du 24 mai :

Khaled Saeed, fondateur du Parti Fadila [Parti de la vertu] créé par les salafistes, a exprimé son accord avec les Frères Musulmans consistant à ne pas présenter de candidat en cas de présence d’un candidat de l’un ou l’autre parti dans les circonscriptions au cours des élections parlementaires

Nous allons nous rencontrer dans quelques jours afin de déterminer combien de sièges parlementaires seront ciblés et par quel parti » a dit Saeed, ajoutant :  » Nous ne voulons pas d’antagonisme avec tout parti basé sur des références religieuses »

Lire aussi sur le même sujet :

Islamisation politique : le Guide suprême des Frères Musulmans lève les derniers doutes

Rapprochement historique entre Al-Azhar et les Frères Musulmans

Égypte : Les Frères Musulmans parlent déjà des sanctions physiques divines [Hudud]

eglise

Algérie : les églises de Béjaïa sommées de fermer

« On s’indigne de l’évangélisation de la Kabylie mais on trouve parfaitement normal que des imams islamisent toute la banlieue en France ! « 

Dilem, caricaturiste Algérien.

Lu dans Tout sur l’Algérie du 23 mai :

Toutes les églises protestantes de la wilaya de Béjaïa sont sommées de fermer en vertu d’un arrêté datant du 8 mai dernier et qui a été rendu public dimanche. « C’est le wali en personne qui a signé un arrêté pour la fermeture définitive de toutes communautés protestantes de la wilaya de Béjaïa », a indiqué Mustapha Krim de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA) à TSA. « Ils ne nous ont donné aucune raison. Ils nous ont simplement signifié que c’est en rapport avec la loi 06‑03 du 28 février 2006 régissant la pratique du culte non musulman en Algérie »

a‑t‑il ajouté. Lire la suite

Analyse de l’Observatoire de l’islamisation :

Lundi 21 juin 2004, le ministre algérien des Affaires religieuses, Bouabdallah Ghlamallah, dénonça l’évangélisation des kabyles en Algérie dans une conférence de presse à Alger. Il rappela que l’islam est la « religion d’État et de tous les Algériens », puis avertit que l’apostolat chrétien entraînerait irrémédiablement un affrontement : « Il y aura effusion de sang ». En mars 2008, il tient des propos tout aussi durs dans le journal L’Expression : « J’assimile l’évangélisation au terrorisme ». Entre ces deux déclarations fracassantes, en mars 2006, une loi algérienne marqua clairement le virage islamique du régime. La loi prévoit des peines de 2 à 5 ans de prison et une amende de 500.000 à 1.000.000 de dinars (5.000 à 10.000 euros) contre toute personne qui « incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ». Les mêmes sanctions sont prévues contre toute personne qui « fabrique, entrepose, ou distribue des documents imprimés ou métrages audio-visuels ou tout autre support ou moyen, qui visent à ébranler la foi musulmane ». La loi n’a pas tardé à être suivie d’application.

– En juin 2006, une trentaine d’étudiants Africains, qui eurent tort d’assister à un séminaire chrétien en Kabylie, eurent 10 à 15 jours pour quitter le territoire, une fois confisqués leurs titres de séjours.

– Le prêtre catholique Pierre Wallez, résidant en Algérie depuis de nombreuses années, fut été condamné le 30 janvier 2008 à un an de prison avec sursis par le tribunal de Maghnia (ouest Algérien).

– A Oran, le père Hugh Johnson, en retraite depuis 2006, vit toujours sous la menace d’une expulsion. Il attend la réponse au recours introduit devant le Conseil d’Etat.

– Le 21 mars 2008, huit ressortissants Suisses, devant animer des séminaires en Kabylie furent priés par la police de quitter le territoire.

– Il n’est pas possible non plus pour les prêtres français d’obtenir des visas pour l’Algérie, à l’image de l’évêque de Pontoise Mgr Riocreux qui s’est vu refuser une visite à la communauté catholique d’Algérie en mars 2008.

-En juillet 2008, deux Algériens convertis au Christianisme furent condamnés à 1000 euros d’amende.

-Selon Mustapha Krim, président des Eglises protestantes en Algérie, rien qu’entre janvier et mars 2008, dix églises protestantes ont été fermées dans tout le pays.

Consulter notre catégorie sur l’Algérie

Observatoire de l’islamisation, mai 2011