Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Merah: La réaction nauséabonde du Collectif des Musulmans de France

Ennasri Nabil, président du Collectif des Musulmans de France (CMF), proche de Tariq Ramadan, écrit sur Havre de savoir :

« Pourquoi parle-t-on de Merah comme s’il avait effectivement été le responsable de tous ces meurtres ? Que je sache, la justice n’a pas encore rendu son verdict ? En parlant d’“assassin“, de “monstre“ et de “tueur“, comment les plus hautes autorités de l’Etat peuvent se permettre à ce point de fouler aux pieds la règle élémentaire de la présomption d’innocence ? Parce qu’en l’occurrence le présumé avait tout pour être désigné comme le coupable idéal ? »

Lu sur leur site:« Né au début des années 1990, le Collectif des Musulmans de France (CMF) est un réseau (de musulmans, associations et mosquées) qui promeut un Islam de France respectueux, autonome et ouvert sur la société et le monde. Il s’inscrit dans l’aspiration toujours grandissante des citoyens français de confession musulmane à une participation active et constructive aux débats de société nationaux et internationaux »

Une journaliste de la BBC dans la ville islamique de Luton expérimente le décalage civilisationnel

Consulter toutes nos notes sur la Grande-Bretagne.

Observatoire de l'islamisation

Maroc: 90% des demandes de visas pour la France acceptées

Le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue français Alain Juppé à Rabat, le 9 mars 2012

Lu dans Au fait Maroc (extrait):

« Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani et son homologue français, Alain Juppé, ont plaidé vendredi à Rabat pour une coopération triangulaire Maroc-France-Afrique à travers le développement de programmes d’action en Afrique.(…)Le chef de la diplomatie française a, en outre, annoncé que 90 pc des demandes de visas déposées dans les différentes représentations consulaires françaises au Maroc, ont été acceptées, assurant que la France veillera à alléger encore les procédures d’obtention de visas« suite

Dans la même logique Alain Juppé a fait acheter un terrain par la mairie de Bordeaux afin de le mettre à disposition d’un islamiste marocain, Tareq Oubrou, qui se réfère dans ses ouvrages aux plus extrémistes des juristes hanbalites (Ibn Tayymiya, Ibn Qayyim Al-Jawziyya) et au fondateur des Frères Musulmans Hassan al-Banna.

Pour une analyse complète du futur imâm de la Grande mosquée de Bordeaux lire Ces Maires qui courtisent l’islamisme, éditions Tatamis.

Erdogan

Islamisation scolaire en Turquie : 300 000 élèves dans les écoles d’imams

Contre 60 000 en 1999 ! L’argument du président Erdogan pour inciter les jeunes à apprendre l’islam dans ces écoles dont les élèves sont favorisés pour être admis dans le supérieur est le suivant : « Vous péférez que la jeunesse se drogue ? » (sic) ,
lire le long article de MyEurope qui regorge d’informations sur la stratégie d’islamisation des islamistes au pouvoir.

Tunisie: Ennahda confirme la spécificité politique de l’islam

Lu sur Businesnews (extrait):

« Ceux qui veulent séparer la religion de la politique touchent à la base de l’Islam »

Sahbi Atig, président du groupe parlementaire d’Ennahdha, a présenté les lignes générales que défendra son partie quant à l’élaboration de la Constitution, aujourd’hui 28 février 2012, en séance plénière de l’Assemblée constituante.

M. Atig a rappelé, pendant 20 minutes d’une allocution de près d’une demi-heure, les principes islamiques qui prévalent, selon Ennahdha, dans l’élaboration de la Constitution. Il a notamment affirmé que celle-ci ne devra pas être contraire aux principes édictés par le Coran et la Sunna du Prophète, qui doivent être la source principale de la Loi fondamentale.

Sahbi Atig a, en outre, déclaré que l’histoire de l’Islam ne connaît pas de séparation entre la religion et la politique, et que la chose religieuse, dans l’Islam, ne se limite pas à la sphère privée, mais est un principe de société organisant la sphère publique. Il affirme, en ce sens, que ceux qui appellent à la séparation entre la religion et la politique touchent aux bases fondamentales de la pensée islamique. Suite

Les salafistes expulsent 62 familles coptes d’un village près d’Alexandrie

Les salafistes expulsent 62 familles coptes d’un village près d’Alexandrie

Alexandrie, 10 février 2012 (Apic) Des milliers de musulmans fanatisés, guidés par des leaders salafistes, ont attaqué à plusieurs reprises les chrétiens coptes du village de Kobry-el-Sharbat (el-Ameriya), près d’Alexandrie. Des maisons et des magasins coptes ont été pillés avant d’être incendiés, rapporte l’agence de presse catholique AsiaNews à Rome dans son édition du 9 février.
Lire la suite.

Observatoire de l'islamisation

20 000 musulmans attaquent une église en Égypte

Nota bene : Le chiffre de 20 000 de l’agence AINA parait exorbitant. The Egypt Independant est plus prudent et ne donne pas de chiffres exacts.

Depuis février 2011 le bilan est maintenant porté à 6 églises vandalisées, 2 monastères attaqués, 3 pogroms, des dizaines de filles enlevées. 90 000 coptes ont fui le pays depuis la révolution islamique.

(Assyrian International News Agency) 15.02.2012- traduction Observatoire de l’islamisation

Une foule de près de 20.000 musulmans radicaux, principalement salafistes, a tenté ce soir de brûler l’Église de Sainte-Marie et Saint-Abram (photo) dans le village de Meet Bashar, dans la province de Sharqia. Ils réclamaient la mort du révérend Guirgis Gamil, pasteur de l’église, qui a été incapable de quitter sa maison depuis hier. Près de 100 Coptes terrorisés ont cherché refuge à l’intérieur de l’église, tandis que les émeutiers musulmans jettaient des pierres pour tenter de pénétrer dans l’église, afin d’agresser les Coptes et de brûler le bâtiment. Une maison près de l’église copte et la maison du concierge de l’église ont été incendiés, ainsi que trois voitures.

La foule demandait le retour de Rania Khalil Ibrahim, âgée de 15 ans, à son père. Elle se trouve chez la Direction de la sécurité depuis hier. Née chrétienne, Rania s’était « convertie » à l’islam trois mois après la conversion de son père il y a deux ans, qui est en charge de sa garde. Elle avait disparu du village samedi, aprèsêtre partie pour faire du shopping. Selon le révérend Guirgis Gamil, elle avait un désaccord de son père, qui avait arrangé un mariage pour elle avec un homme musulman.

Son père, Khalil Ibrahim, est allé à la police le samedi et a accusé le révérend d’être derrière sa disparition, et a dit qu’elle était allée vivre avec sa mère copte.

Hier une foule de 20.000 salafistes s’est rendue au domicile du prêtre et détruit ses meubles et sa voiture, au milieu de l’église et il jeté des pierres. Ils ont démoli une grande partie de la clôture l’église.Dans la soirée, les forces de sécurité ont annoncé qu’ils avaient trouvé Rania au Caire et qu’elle n’avait pas été enlevée par des chrétiens; elle a été amenée au poste de police dans Meet Bachar.

« Après avoir entendu ces nouvelles, hier tout le monde était soulagé« , a déclaré copte militante Waguih Jacob. « Toutefois, les Coptes constaté que les musulmans ne se sont pas dispersés complètement, mais étaient en vol stationnaire dans toutes les rues. » La sécurité quelques forcé qui étaient stationnés en face de l’église ont été rejetées comme le village semblait revenir à la paix.

voir tous nos articles sur l’Égypte.

alcool

Vers la prohibition totale de l’alcool en Algérie

Avec l’islamisation, l’Algérie glisse vers la prohibition officieuse. Les fermetures de bars s’accélèrent, les points de vente se raréfient, reléguant la consommation d’alcool sur le bord des routes ; Seules la Kabylie et l’Oranie résistent.

Plus aucun bar n’existe à Constantine. Ni à Chlef, Tlemcen, Batna ou Boumerdès. A Sétif, il n’en reste plus que deux. A Alger, réputée autrefois pour ses nombreux bistrots, une quinzaine seulement subsiste. Le 23 janvier, deux des plus vieux estaminets bien connus dans la capitale algérienne, la Butte et la Toison d’or, ont baissé leur rideau. Les uns après les autres, les bars vendant de l’alcool ferment, les points de vente se raréfient. L’Algérie glisse vers la prohibition.

Lire la suite

Egypte : Le leader des salafistes : “on peut traiter avec les Égyptiens “infidèles” [chrétiens] comme Mahomet l’a fait avec les Juifs de Médine”

Égypte : Le leader des salafistes : “on peut traiter avec les Égyptiens “infidèles” [chrétiens] comme Mahomet l’a fait avec les Juifs de Médine”

Les Juifs de Médine ont fini massacrés par Mahomet (lire) . 27% des égyptiens ont voté pour les salafistes aux législatives…

Traduction de Bivouac-ID :

Yasser Al-Burhami : Nommer des infidèles à des postes d’autorité sur les musulmans est interdit. Allah a dit: “Jamais Allah ne donnera les moyens aux infidèles [de triompher] sur les croyants.

Nous n’avons pas peur de perdre les élections ou de ne pas obtenir des votes. Nous ne cherchons pas à convaincre le peuple.

Est-ce qu’on peut comparer les chrétiens d’Égypte aux Juifs de Médine ? Le cas des Juifs de Médine est un exemple des relations entre musulmans et infidèles. Les musulmans peuvent adopter toute les forme de conduite que le prophète Mohammed a lui-même utilisé. Quand le prophète Mohammed était encore à la Mecque, il traitait avec les infidèles d’une certaine manière, et quand les musulmans sont en position de faiblesse, ils doivent composer avec les infidèles de cette même façon. “S’abstenir de toute action, prier, et payer les zakkat.

Dans de nombreux pays peuplés d’infidèles, comme la Palestine occupée, nous demandons juste aux musulmans de faire comme ça. Nous ne disons pas aux musulmans à Gaza de tirer des roquettes tous les jours, car ceci conduirait à la destruction de tout le pays. Nous leur disons de respecter la trêve.

Quand le prophète Mahomet est arrivé à Médine, il a signé un traité avec les juifs, sans les forcer à payer l’impôt de capitation la jizya. Il ne pouvait pas faire autrement à l’époque, mais quand ils ont violé le traité, il les a combattu, et finalement, il a imposé la jizya [taxe pour la protection] aux Gens du Livre.

Les chrétiens [d’Égypte] peuvent être traités comme les Juifs de Médine. Cela est possible.

Source : Memri traduction Bivouac-id

Bouabdellah Ghlamallah

Algérie : les prêtres étrangers interdits de visas

Alors que la France tolère sur son sol des centaines d’imâms Algériens…

25/01/2012 – 11h00
ALGER (NOVOpress)Bouabdellah Ghlamallah, le ministre des affaires religieuses algériennes, souhaiterait que sept églises chrétiennes, qui célèbrent leur culte clandestinement, puissent « régulariser leur situation ». Le dirigeant musulman a ajouté que « les chrétiens en Algérie exercent librement leur culte ». Une réalité sérieusement travestie par la propagande de l’Etat algérien.

Mgr Ghaleb Moussa Bader, archevêque d’Alger, note que l’administration algérienne refuse de plus en plus souvent de délivrer des visas à des prêtres ou des religieux. Lors d’un récent colloque, le prélat s’est inquiété du « risque d’asphyxier à petit feu la communauté catholique ». Tandis que les évêques d’Algérie exprimaient début 2010 leur « grande peine » suite au saccage d’un temple protestant à Tizi Ouzou (Est d’Alger) et se déclaraient « très inquiets des entraves mises à la pratique du culte chrétien dans le pays ». Fin septembre 2010, France Soir soulignait aussi que « depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie, où l’islam est religion d’État ».

Lire aussi : Algérie : les églises de Béjaïa sommées de fermer