Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

2013: les responsables de l’UNEF étaient contre le voile. 2018: soumission à l’islamisation

 2013 : L’UNEF déclare « militer contre cette pratique (le port du voile, ndlr) qui enferme les femmes dans une situation de soumission par rapport aux hommes ». (Source). Le président de l’époque,  Emmanuel Zemmour, disait « se battre contre le port du voile en tant que président de l’UNEF » (vidéo).

2018 : Le processus d’entrisme des musulmans pratiquants dans l’organisation étudiante aboutit à la soumission des membres français de souche, qui ne s’ opposent plus à la nomination d’une responsable voilée ( de peut d’être taxés de raciste et islamophobe?). Voir les réactions de la présidente Lila Le Bas. Une illustration de la « Stratégie de l’intimidation » (Del Valle) :

Rappelons que pour les musulmans pratiquants, la femme hérite moitié moins que les hommes du patrimoine parental, que son témoignage dans les tribunaux islamique pèse moins que celui d’un homme, qu’elle peut être battue par son mari si elle désobéit (sourate 4 verset 34), qu’elle est un « champ de labour » pour son mari et ne peut refuser ses pulsions (sourate 2 verset 223), que « les anges la maudissent jusqu’au matin » si elle refuse de se livrer ne serait-ce qu’un soir selon la Tradition authentique (Boukari et Muslim). 

En commentaire, Julien Dray, conseiller régional socialiste, cofondateur de SOS-Racisme en 1984, abonde : « En tant que membre fondateur de l’UNEF… la direction du syndicat qui accepte cette jeune dame comme dirigeante souille tout notre combat mené dans les universités… bien des membres de l’UNEF doivent être effarés… » M. Dray a participé en 1980 à la fondation de l’UNEF-ID, fusion du courant trotskiste lambertiste (majoritaire) et de celui de la Ligue communiste révolutionnaire avec quelques socialistes. L’UNEF-ID a ensuite fusionné avec l’UNEF-SE en 2001.

Le ramadan fêté dans une église catholique bruxelloise

Célébration du ramadan dans une église | Euronews

Lu sur Euronews du 18 mai 2018 :

« C’est par des chants que des représentants de différentes religions ont partagé le premier repas du ramadan. Musulmans, chrétiens, juifs ou athées étaient rassemblés en l’église catholique Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage à Bruxelles pour célébrer ce moment de paix.Pour le président de l’association Al Mowan, à l’origine de cette initiative, il s’agit d’envoyer un message de solidarité. « Nous avons choisi ce moment du ramadan le mois sacré, le mois du partage et du pardon pour partager un moment convivial avec toutes les communautés, toutes les personnes porteuses de cultures, pour montrer au monde entier que les musulmans ne sont pas tous des terroristes et que tout le monde est prêt à faire un effort pour une belle cohabitation » explique Lahcen Hamouch.[…]

« Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit » l’enquête de 300 pages.

mosquees-radicales-livre

Se procurer l’ouvrage sur Amazon ici . Il peut se commander dans n’importe quelle librairie, les libraires les reçoivent dès le lendemain.

« En 2020, 64% des djihadistes condamnés auront quitté l’univers carcéral, soit plusieurs centaines de personnes »

Thibault de Montbrial, président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure et avocat au barreau de Paris, est interrogé dans Le Figaro du 14 mai (extrait) :

« Le pire est devant nous. Les premiers combattants à l’étranger et condamnés en France en 2013 et 2014 commencent aujourd’hui à sortir de prison. En 2020, on estime que 64 % d’entre eux auront quitté l’univers carcéral, soit plusieurs centaines de personnes. Or une immense majorité d’entre eux reste déterminée à combattre notre pays. Leur profil est inquiétant car il s’agit de personnes aguerries au combat. S’ajoutent à cela, des milliers de djihadistes francophones qui n’ont été ni arrêtés ni tués en Irak ou en Syrie. » Lire l’entretien intégral

19745 musulmans fichés au FSPRT : le gouvernement totalement démuni

Comme l’a affirmé Emmanuel Macron à Jean-Pierre Pernaut le 12 avril dernier, le gouvernement n’interdira pas le salafisme -pourtant matrice idéologique des djihadistes- doté de 120 mosquées en France, ni le mouvement tabligh (147 mosquées) et encore moins les Frères Musulmans de l’UOIF qui contrôlent 170 mosquées soutenues localement par des élus LREM.  Les islamistes turcs ne sont pas en reste, avec les députés LREM qui soutiennent leurs projets de mosquées

Rappelons que  Macron veut « organiser le financement étranger des mosquées » conjointement avec l’Arabie Saoudite salafiste.

Trois églises attaquées en Indonésie, plus grand pays musulman du monde

Des milliers de musulmans manifestent contre le gouverneur chrétien de la capitale indonésienne, Basuki Tjahaja

Lu dans L’Express du 13 mai 2018 :

« Trois attaques, qui ont été perpétrées dans trois églises différentes de la ville de Surabaya en Indonésie, ont fait au moins treize morts et une quarantaine de blessés ce dimanche aux aurores. Selon l’AFP, les faits auraient eu lieu à dix minutes d’intervalle. La première explosion s’étant produite à 7h30 heure locale, dans l’est du pays musulman le plus peuplé au monde. Les attaques ont été revendiquées dans la journée par l’organisation État Islamique (EI).  

Les auteurs sont six membres d’une même famille: la mère, le père, les deux filles de 9 et 12 ans et les deux fils de 16 et 18 ans, a annoncé le chef de la police nationale, Tito Karnavian. La famille était liée au mouvement radical Jamaah Ansharut Daulah (JAD), qui soutient le groupe État islamique.  » Lire la suite

Un arabo-islamiste à Montpellier « Jeanne d’Arc c’est de la merde ça »

Le maire Front de Gauche de Choisy (94) a cédé un terrain municipal pour la grande mosquée

Lu dans Le Parisien du 5 mai 2018 :

« C’est un jour historique, une étape marquante pour la communauté, insiste Yahya Lakhel, président de l’ACMC. Après de nombreux déménagements sur la ville, il était légitime que Choisy ait sa propre mosquée. On souhaite que ce soit un lieu vivant, ouvert, notamment aux scolaires», a-t-il souligné avant de saluer « l’accompagnement » de Didier Guillaume (PCF), le maire, ainsi que l’ « attention bienveillante » de la préfecture.

La parcelle de 1800 m² a en effet été achetée à l’AP-HP par la mairie et revendue au même prix (Ndlr, 650 000 €) à l’association. L’acte définitif d’achat remonte à février dernier seulement. «Ce projet nous tient particulièrement à coeur car il permet aux musulmans d’avoir un lieu digne pour vivre leur spiritualité », a quant à lui exprimé l’édile. Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman, s’est quant à lui dit doublement « honoré » d’être présent en tant que président du CFCM mais aussi en tant que Choisyen, ville où il réside depuis 1999. Article intégral ici

Didier Guillaume, vice -président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a rejoint le Front de Gauche dès 2009.

La mosquée est dotée d’une école afin d’enseigner le coran, l’arabe et le « Fiqh » , la jurisprudence de la charia :

Dans le Matn d’Ibn Achir, on lit  « Obéissez au khalifah qui est Dirigeant Islamique. II doit avoir de la science et être un bon croyant. »

Dans Ar Risala (l’Epître) des malékites, de Qayrawani, on lit :

Scan du chapitre 30, page 85, issu de l’exemplaire de l’Institut du Monde Arabe édité par l’Office des Publications Universitaires, Alger (code bibliothèque 244.221 IBN A).

Un collège de l’Académie de Marseille recense les élèves faisant ramadan pour l’intendance

Belgique : la théorie du djihad armé offensif dans la formation d’imams et profs de religion islamique

RTL Info  du 8 mai 2018:

VIDEO RTL ICI

Notre journaliste Jean-Pierre Martin a pu obtenir un document confidentiel de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) sur la formation des imams et des professeurs de religion islamique en Belgique.

De ce document, il ressort que « l’enseignement de la religion musulmane de la section arabe du centre islamique et culturel de Belgique (CICB) n’est généralement en rien adapté au cadre de référence belge ou européen. Ce contenu s’appuie sur des idées et doctrines salafistes qui incitent au rejet de toute idée différente et des libertés et droits fondamentaux constitutionnels« .

Par ailleurs, l’OCAM insiste sur le fait que « nombre de mosquées et centres islamiques en Belgique disposent toujours dans leurs bibliothèques et dans le cadre de leurs activités de formation de manuels et textes présentant un contenu problématique sur le plan du radicalisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme« .

L’OCAM précise toutefois « qu’une génération de jeunes imams et théologiens voit le jour, bien qu’elle soit encore limitée en nombre, qui entend limiter de manière consciente et proactive la religion et l’enseignement religieux dans la pensée contemporaine« .