Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

En Marche infiltré par des islamistes et leurs idiots utiles

Documentaire faisant le point sur les islamistes et leurs collaborateurs/idiots utiles au sein de La République En Marche. 

La laïcité recule à Marseille dans les écoles publiques islamisées

En complément, lire Marseille : douze mosquées salafistes dirigées par des étrangers tolérés sur notre sol

Une mosquée avec minaret sur un terrain cédé par Les Républicains dans le Bas-Rhin

Mosquée  El Fath « la Conquête » des turcs à Haguenau

La mosquée monumentale de Haguenau dans le Bas-Rhin est presque terminée, cette photo a été prise en novembre 2017. Rien n’aurait été possible sans le terrain municipal mis à disposition par la droite de Laurent Wauquiez. Le site musulman Dômes et Minarets, le mieux informé sur ces constructions, précise :  « En 2010, l’association a fait une demande de terrain auprès de la mairie qui a mis à disposition 40 hectares rue Ettore-Bugatti via un bail emphytéotique de 50 ans. En septembre 2015, le permis de construire a été délivré. »

 Les responsables locaux du FN dans un communiqué d’octobre 2016 s’insurgeaient : 

« Des militants Bas-Rhinois étaient réunis ce samedi 8 octobre à Haguenau afin de dénoncer les agissements du député-maire Claude Sturni. Ce dernier, apparenté aux « républicains » à l’Assemblée nationale a mis à disposition d’une association communautariste un terrain de 4000m2 au sein de Haguenau à un prix dérisoire.

Le bail emphytéotique signifiant cet accord a facilité la construction d’une mosquée au doux nom de « El fath », en français « la victoire éclatante ». L’utilisation d’un terme faisant référence à une bataille pour une construction religieuse est étonnante. Cette dénomination nous prouve la volonté de cette association d’avoir une communauté musulmane affirmée.

De plus, la population avoisinante souffre de cette situation. Elle n’avait même pas été consultée avant l’instauration de cette mosquée qui, pour certains, se trouve en face de leur habitation. Ces mêmes personnes souffrent quotidiennement de menaces de mort suite à une pétition contre l’instauration de l’école coranique de ce même quartier.

Avec Marine Le Pen, garantissons la laïcité en France et l’unité des français de toutes origines et de toutes religions.

Virginie Denjean-Obernesser

Secrétaire Front national de la 9ème circonscription du Bas-Rhin

Secrétaire des jeunes du Front national du Bas-Rhin

Sébastien Wiegand

Secrétaire Front national du canton de Haguenau

Ce documentaire explique le décalage entre les discours et la réalité chez Les Républicains :

Autodafé sans flammes en Turquie : 139 141 livres détruits issus des bibliothèques

Autodafé en Allemagne en 1933.

Selon le ministre de la Culture turc au Parlement, 139 141 livres ont été retirés puis détruits des bibliothèques turques. Et ce n’est qu’un début car de nombreuses publications sont encore en cours d’examen. L’Etat islamique a brûlé les livres de la grande bibliothèque de Mossoul, les talibans en 1998, en Afghanistan, s’attaquèrent à plus de 55 000 livres précieux, pour ne conserver que le Coran.

Dès lors, comment encore parler d’islamisme modéré ou démocratique pour qualifier le régime du neo sultan Recep Taiep Erdogan ? Emmanuel Macron n’a pas évoqué ce sujet lors de sa rencontre. Les médias n’en parlent guère.

Alès : course-poursuite de la police avec un islamiste criant « Allah akbar » et agressant les policiers

Lu dans Le Midi Libre du 5 janvier 2018 (extrait):

[…] Ce 31 décembre, après avoir ressassé dix jours durant un sentiment de trahison concernant la non-virginité hypothétique de sa future épouse, le prévenu, âgé de 21 ans et sans antécédent judiciaire, souhaite prendre conseil auprès d’un imam. Au cours du trajet, vers 12 h 50, l’équipage de police de la BAC le croise inopinément, prêt à s’engager dans le mauvais sens du giratoire de la cathédrale.

Une course-poursuite s’ensuit, à allure modérée, le conducteur grillant cependant plusieurs feux au rouge. Le jeune homme vêtu d’une djellaba de couleur claire, à la barbe fournie, insensible à toute injonction, fait naître, par son comportement, le doute d’une menace terroriste dans l’esprit des fonctionnaires de police. Le véhicule est finalement immobilisé sur la chaussée en direction de Saint-Christol-lèz-Alès, quand le policier entend alors l’homme hurler plusieurs fois “Allah akbar” […] Lire la suite sur Le Midi Libre

Père Hamel: la Préfecture de police avait intercepté des messages d’Adel Kermiche où il annonçait son acte

« La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris a eu connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a alors postdaté deux documents afin de masquer sa passivité. Révélations sur les pratiques du service de renseignement parisien. (…) www.mediapart.fr

Ex salafiste, Youssef Souleimane dénonce la violence coranique

Extrait de son interview au Point:

Auteur du « Petit Terroriste » dans lequel il raconte son enfance salafiste, Omar Youssef Souleimane défend la liberté de critiquer la religion. Entretien.

Vos parents ont fait de longues études, cela ne correspond pas vraiment à l’image que l’on se fait du salafisme en France…

En France, le salafisme reste effectivement attaché à des gens qui n’ont pas ou peu de diplômes. Mais les salafistes arabes ont souvent étudié à l’université, car l’islam dit qu’il faut étudier. Ils vivent dans un certain confort et voyagent dans le monde entier…, ce qui ne les empêche d’ailleurs pas de penser qu’il faut frapper les femmes pour plaire à Dieu.

(…) 

Vous dites islam et non pas islamiste. C’est volontaire ?

Totalement, car il faut être très clair : il n’existe pas de différence entre l’islam et les islamistes. Le djihad, les violences, les interdits…, tout cela s’appuie sur des versets du Coran qui disent très clairement qu’il faut faire triompher l’islam jusqu’à la fin du monde.

Comment avez-vous vécu le 11 septembre 2001 en Arabie saoudite ?

Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais à l’école. Tous les profs ont arrêté leur cours et se sont mis à nous parler des vertus d’Al-Qaïda ! Notre professeur de monothéisme parlait de miracle. Nous avons célébré ce qu’il décrivait comme « la victoire du monde musulman contre l’Amérique ». Nous rêvions tous de djihad !

Acheter son livre sur Amazon

Réveillon à Berlin : sept migrants musulmans arrêtés pour agressions sexuelles

Sources: Die Welt et Russia Today du 01/01/2018 :

Police have arrested several people in Berlin and Cologne over suspected sexual assault against women during New Year’s Eve celebrations, police and media say. Most of the suspects were young men from Syria and Afghanistan.

At least seven people were arrested for sexual assault in the German capital, police said, as cited by Die Welt newspaper.

The incidents took place during a New Year’s Eve festival at Berlin’s Brandenburg Gate area, which drew hundreds of thousands of spectators, accordingto the event’s organizers.

“Cases of sexual assaults were unfortunately reported during Welcome2018 events in Berlin. We do not tolerate such acts. Suspects were arrested,” Berlin police tweeted on Monday morning. 

In most cases, women were “groped between their legs or their buttocks,” Thomas Neuendorf from the Berlin police press office told Ruptly. The suspects were predominantly young men from Syria or Afghanistan,” he said.

Traduction de la dernière phrase : « Dans la plupart des cas, les femmes étaient «prises entre leurs jambes ou leurs fesses», a déclaré Thomas Neuendorf du bureau de presse de la police berlinoise à Ruptly. « Les suspects étaient principalement des jeunes hommes de Syrie ou d’Afghanistan« , a-t-il dit.

L’Algérie invite des figures de l’islam radical international à discourir (Le Matin)

Le Matin d’Algérie – 30 décembre

Prédicateurs, terroristes et repris de justice pour « rééduquer » la jeunesse algérienne !

L’Algérie officielle a trouvé la solution à ce qu’elle appelle « la catastrophe sociétale » en organisant un colloque international islamique ce samedi 29 décembre à Alger, avec la participation de plusieurs prédicateurs salafistes et djihadistes, dont des membres de l’organisation terroriste de l’Union internationale des Oulémas musulmans que préside un certain Youcef Al Qaradaoui. Cette organisation dont le siège se trouve au Qatar, a été dernièrement rajoutée par les États-Unis, l’Égypte, l’Arabie Saoudite, la Tunisie, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis, dans la liste des organisations terroristes.

Un ramassis de prêcheurs wahhabite, de l’islamisme international et du djihadisme

C’est donc sous le haut patronage des ministères de la Culture de Azzedine Mihoubi et des Affaires religieuses de Mohammed Aïssa que se déroulera ce samedi à 9 heures, et durant trois jours, au palais de la culture Moufdi Zakaria d’Alger, un colloque qui a pour but «le rétablissement des valeurs islamiques de la société algérienne» qui serait, selon les organisateurs, en «déliquescence» et qui nécessiterait bien entendu un traitement islamiste de choc !

Et pour ce faire, les commis du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ont invité un ramassis de prêcheurs du wahhabisme et de l’islamisme international, dont le passé témoigne, pour la plupart, d’une activité terroriste certaine, afin de prodiguer à l’Algérie les recettes, mille fois tentées ailleurs avec succès d’ailleurs, puisque les organisations terroristes y ont pris racine, comme en Syrie ou en Iraq.

Le pire est que Lire la suite sur Le Matin d’Algérie du 30 décembre 

Un tiers des mosquées algériennes contrôlées par les salafistes (El Watan)

Abdelfatah Hamadache, président du Front de l’Eveil islamique.

Extrait d’un long article du journal algérien El Watan:

« Après l’obtention du diplôme, nous apprend notre source, les étudiants déjà acquis aux thèses salafistes reviennent pour s’insérer dans le département des Affaires religieuses par le biais du concours au poste d’imam sur tout le territoire national. «Personne ne peut le leur refuser, puisqu’ils disposent d’un diplôme reconnu par l’Etat», indique notre interlocuteur.

Et c’est de cette manière que le département des Affaires religieuses se retrouve confronté à des imams plus prompts à diffuser le wahhabisme que l’islam majoritairement pratiqué par les Algériens. Quand le ministère de Mohamed Aïssa s’en est rendu compte, c’était trop tard, le mal était déjà fait.

Ce sont des centaines de jeunes, précise notre source, à avoir pris part aux concours de recrutement des Affaires religieuses. «Si un tiers des imams de la République est aujourd’hui salafiste, dans dix années, et si cela continue à fonctionner de la même manière, 80% des imams seront salafistes», prévient notre source.

Les réseaux salafistes travaillent insidieusement en profondeur la société algérienne et se donnent les moyens de leur politique. Ils ont un «markez salafi» à Rouiba, contrôlent plusieurs mosquées dans lesquelles ils dispensent des cours et organisent périodiquement des séminaires aux quatre coins du pays.

Ils ont monté une véritable machine de propagande qui leur permet aussi de distribuer des centaines de milliers de prospectus, de dépliants et des flyers contenant des fatwas sur plusieurs sujets de société, allant de la hauteur des talons des femmes, jusqu’aux questions de sexualité les plus taboues dans la société. Lire la suite dans El Watan

Lire aussi Les salafistes algériens partent en guerre contre les intellectuels

Page 2 sur 146«12345»102030...Dernière »