Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Ilhan Omar ciblée par Donald Trump est-elle une simple musulmane démocrate ?

Ilhan Omar, membre démocrate du Congrès se distinguant par son port du hijab islamique -une première dans le parlement américain- est-elle victime d’un acharnement injuste de Donald Trump qui a suggéré de la reconduire dans son pays ? Madame Omar est née à Mogadiscio en Somalie en 1981, pays où l’islam pratiqué est des plus intégriste comme l’a justement rappelé Donald Trump. Membre de l’aile gauche du Parti Démocrate, elle a déclenché la polémique en mars dernier lors d’une conférence du Council of American Islamic Relations (CAIR), association clairement liée aux Frères Musulmans, nous allons le montrer. Sa phrase sur les attentats du onze septembre 2001 lors de cette soirée, « des gens ont fait un truc », comme si la nature islamiste n’était pas avérée a provoqué un « tweet » du président américain. La présence de la congresswoman aux côtés du CAIR lors de sa soirée de levée de fonds, qui a pour co fondateur Nihad Awad, partisan du Hamas, et qui est une branche américaine des Frères Musulmans, n’est pas anodine. Un haut responsable des Frères en Egypte, Mohamed Habib interrogé sur la présence du mouvement aux Etats-Unis en 2008 par le média Pajamasavait répondu que oui, en effet, des liens existaient entre la maison mère égyptienne et le CAIR, et que le sujet était très sensible.  Ce n’est pas tout, dans le livre-enquête Muslim mafia (éditions WND, 2009), fruit d’une longue enquête d’infiltration dans le CAIR, on apprend que :

-Le Cair a eu des relations avec des membres d’Al-Qaida aux Etats-Unis.

-Le Cair est financé par des fonds provenant d’Arabie Séoudite

-Le Cair a donné 40 000 euros à la Holy Land Fundation, qui au même moment a transféré 40 000 euros au Hamas.

– Des membres du bureau du Cair ont eu des relations avec les jihadistes ayant tenté de réaliser un attentat dans la base de Fort Bragg.

Ilhan Omar semble acquise aux Frères Musulmans. Ainsi, elle a tenu une réunion à huis clos à l’automne 2017 avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Selon un article curieusement supprimé du périodique local en langue somalienne de son district, le Tusmo Times, elle et le président islamiste se sont rencontrés au cours de sa visite à l’Assemblée générale des États-Unis à New York.

Selon un compte rendu, ils ont discuté des points suivants : « Des questions concernant la Somalie, la ville natale d’Omar, et des questions concernant les Somaliens du Minnesota. Elle [Omar] a remercié Erdogan pour le soutien de la Turquie au peuple Rohingya au Myanmar. Ils ont également discuté des investissements et des échanges commerciaux entre la Turquie et la Somalie. La réunion a pris fin lorsque Erdogan a demandé à Omar d’exprimer son soutien à la Turquie. Le rapport conclut en ajoutant qu’Omar a non seulement rencontré Erdogan, mais également le Premier ministre turc et d’autres hauts responsables turcs. « 

Omar n’est pas diplomate, elle n’avait pas à rencontrer le président turc. D’autant que les images de violences des gardes du corps d’Erdogan en mai 2017 à Washington tabassant des manifestants kurdes pacifiques avaient largement ému l’opinion aux Etats-Unis. Douze gardes du corps d’Erdogan ont été mis sous mandat d’arrêt après cet épisode. Même sans cet épisode, le fait qu’Erdogan emprisonne plus d’une centaine de journalistes, qu’il ait aidé les djihadistes en Syrie et qu’il soutienne publiquement les Frères Musulmans, aurait dû au minimummoralement empêcher la somalo-américaine d’accepter cette rencontre. 

Les appels d’Ilhan Omar à boycotter les produits israéliens ont suscité les critiques des lobbys israéliens aux Etats-Unis.

Lors d’une interview d’Omar sur Al Jazeera en 2018, le journaliste de la chaine qatari déclare que certains conservateurs américains estiment que la « montée de l’islamophobie » s’explique non par la haine mais par une « peur légitime, disent-ils » de l’islam, avant d’énumérer un certain nombre d’attentats terroristes islamistes. Omar a immédiatement rejeté cette suggestion et a plutôt blâmé les hommes blancs.

« Je dirais que notre pays devrait craindre davantage les hommes blancs parce qu’ils sont à l’origine de la plupart des décès dans ce pays », a-t-elle répondu. « Si la peur devait être le moteur des programmes politiques visant à assurer la sécurité des Américains, nous devrions donc surveiller et créer des politiques pour lutter contre la radicalisation des hommes blancs ».

Pour toutes ces raisons que les médias français se gardent de livrer, il n’est pas choquant que le président des Etats-Unis l’invite à retourner en Somalie, pays où une charia plus conforme au style de vie des Frères Musulmans lui permettrait de s’épanouir socialement.

Baromètre 2019 du prénom musulman : 21,6% de naissances en France l’an passé, 53,4% dans le 93

22/07/2019 L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’Etat Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en France depuis 1900.
Ces fichiers sont téléchargeables via ce lien.

Pour la 4ème année consécutive, Fdesouche publie en exclusivité le baromètre des naissances enregistrées en France sous prénom musulman.

Pour rappel, cette étude a été « validée » cette année par Jérôme Fourquet (directeur de l’IFOP), dans son essai L’Archipel français (Seuil,2019)…

La situation des chrétiens d’Egypte en 2019, entretien avec le Père Henri Boulad d’Alexandrie.

Entretien du 4 juillet 2019 avec le Père Henri Boulad de la société des Jésuites, ayant officié toute sa vie dans son pays l’Egypte en tant que directeur de séminaire et d’école, président de Caritas Egypte et Provincial des Jésuites au Proche-Orient. Auteur de nombreux essais et préfacier de L’Eglise face à l’islam entre naiveté et lucidité (éditions de Paris, 2018).

 Le Père Boulad s’exprime sur la gouvernance du maréchal Sissi en butte à l’inflexibilité doctrinale des oulémas et professeurs de l’université islamique d’al-Azhar. Sont abordés les discriminations contre les chrétiens et leur situation de minoritaires sur le temps long. 

Une association «féministe» de Tourcoing compare l’interdiction du burkini à l’Holocauste

Lu dans La Voix du Nord :

La présidente d’une association féministe et musulmane de Tourcoing a comparé sur Facebook l’interdiction du burkini à l’extermination des juifs. Lire dans la Voix du Nord

La mairie socialiste de Rennes rénove une mosquée pour 430 000 euros

 Le centre culturel et cultuel islamique At Taqwa, boulevard du Portugal, a été rénové ces derniers mois. La ville de Rennes, propriétaire des lieux, y a consacré un budget de 430 000 €. Lire la suite dans Ouest France du 23 juin 2019

Burquini à la piscine de Grenoble : l’association islamiste Alliance Citoyenne a reçu 80 000 dollars de Soros

L’association islamiste figure comme bénéficiaire de l’Open Society Foundation

Georges Soros est l’une des personnalités les plus influentes de notre époque. L’activisme de George Soros, qui se considère lui-même comme « un chef d’État sans État », touche en fait tous les domaines et tous les continents.

Durant les dernières décennies, peu de nations ont été épargnées par l’action ou l’influence de son ensemble de fondations : l’Open Society Foundations. Partout où la souveraineté politique et la stabilité sociale sont attaquées, on retrouve la trace de Georges Soros, de ses réseaux, de ses militants, de ses milliards. Que ce soit au travers de l’immigration de masse, de la dépénalisation des stupéfiants, des nouvelles normes sociétales, de la promotion des théories du genre ou des révolutions colorées. Dans chacun de ces domaines, Soros œuvre avec une étonnante constance à la réalisation d’un même objectif : l’avènement d’un nouvel ordre politique international fondé sur la notion de société ouverte et la fin des États-nations. Lire la suite

Peine allégée en appel pour Farouk Ben Abbes du site djihadiste Ansar Al-Haqq, 3 ans « fermes » aménageables

Le Figaro du 3 juillet rapporte:

[…] Farouk Ben Abbes, ancienne figure de l’islam radical, a été condamné ce mercredi en appel à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour son activité à la fin des années 2000 sur Ansar Al-Haqq, qui fut le site djihadiste francophone de référence.

[…]

Ce Belgo-Tunisien de 33 ans n’était pas présent pour écouter le délibéré de la cour d’appel de Paris, qui l’a également condamné à une interdiction du territoire français pendant dix ans mais n’a pas émis de mandat d’arrêt contre lui. Le 6 juillet 2018, le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné à quatre ans de prison ferme et à une interdiction définitive du territoire français. Lire la suite sur Le Figaro

Le Monde complète : « Accusé d’avoir traduit et diffusé sur Ansar Al-Haqq de la propagande djihadiste entre 2007 et 2009, alors qu’il séjournait en Egypte puis dans la bande de Gaza, il avait assuré lors de son premier procès être « revenu » des discours dans lesquels il baignait à l’époque. »Farouk Ben Abbes ayant passé plus d’un an en détention provisoire dans ce dossier, la peine ferme qui lui reste à purger est aménageable, selon ses avocats » Lire la suite

Limoges: accusé d’avoir tenu des prêches haineux, un Palestinien conteste son assignation à résidence

France 3 du 27 juin :

On reproche à ce palestinien des propos virulents contre l’occident et sa participation à la radicalisation de 2 jeunes partis en Syrie. Actuellement sur La Souterraine, il est assigné à résidence depuis 3 ans. Ce jeudi 27 juin 2019, il a contesté cette mesure devant le tribunal de Limoges.

Une affaire particulière, ce jeudi 27 juin 2019, au tribunal administratif de Limoges. Un homme, d’une quarantaine d’année, conteste une mesure d’assignation à résidence. Depuis le 19 mars 2016, il est assigné à résidence. Il a séjourné successivement à Parthenay, puis à Sauzé-Vaussais, dans les Deux-Sèvres puis à Saint-Junien. Il est aujourd’hui logé dans un hôtel à La Souterraine.

Les faits qui lui sont reprochés, eux, se sont déroulés en Alsace, un trouble à l’ordre public. Dans 3 mosquées de Strasbourg, il aurait tenus des propos virulents contre la France et l’occident,des faits qui seraient déroulés entre 2010 et 2015. Par ailleurs, il lui est également imputé le fait d’avoir participé à la radicalisation de 2 jeunes, partis combattre en Syrie. Deux personnes depuis rentrées en France et lourdement condamnées par la justice.

islamisme à la RATP : des personnels ne serrent pas de la main droite les « mécréants »

Trois ans après les révélations de Ghislaine Dumesnil, accusée de mythomanie, la RATP, des journalistes et des parlementaires reconnaissent la réalité de l’islamisation de la régie des transports.

Le Parisien du 25 juin :

« Dire que le sujet est sensible est un euphémisme.
[…] […] […]

Un autre agent glisse qu’« au GPSR (NDLR : les agents de sécurité de la RATP) par exemple, certains membres refusent de travailler avec les collègues femmes ». C’est encore John, contrôleur, qui affirme qu’« il y a quelques années, un collègue avait refusé de rencontrer la responsable des ressources humaines parce que c’était une femme. Mais nous sommes sortis de cela aujourd’hui », assure-t-il, avant d’ajouter, un peu nonchalamment : « Bon, il y a bien des collègues qui nous serrent la main de la main gauche parce que nous sommes des mécréants. Mais ce n’est pas grave. Si on ne prête pas attention, ça ne se voit pas. »

« On est parfois obligé de fermer les yeux, reconnaît un cadre. Les véhicules doivent tourner, au risque d’avoir des pénalités. Alors on tolère certaines choses. » « Mais il ne faut pas dramatiser, soupire un autre. La RATP est le premier employeur en Ile-de-France. Les mutations sociologiques qu’elle connaît sont à l’image de l’Ile-de-France ».
Lire la suite dans le Parisien.

Procès de l’animatrice française qui conduisait dans la Vallée de la Mort alors qu’elle faisait ramadan (2 ados décédés)

Lu dans Le Figaro du 25 juillet

[…]jusqu’à 30 mois de prison avec sursis ont été requis mardi contre l’animatrice qui conduisait et l’organisateur du voyage.
[…]
Outre les décès d’Orane, 15 ans, et Léa, 17 ans, quatre adolescents et la conductrice avaient été blessés dans l’accident, survenu dans la Vallée de la Mort, en Californie. Le minivan qui les transportait avait fait une sortie de route dans des circonstances controversées. L’ex-organisateur et la société étaient également poursuivis pour pratiques commerciales trompeuses. (…)Quant aux responsabilités incombant à la conductrice, la magistrate a souligné que malgré la fatigue éprouvée, celle-ci avait «décidé de jeûner» pour le ramadan, qu’il n’y avait «pas de consigne stricte» de bouclage des ceintures de sécurité, qu’elle avait adopté tout au long du voyage une «conduite dangereuse» et qu’elle s’était finalement «endormie au volant». Toutes choses farouchement niées par l’intéressée, malgré une multiplicité de témoignages contraires.
Décision attendue le 28 août. Lire l’article intégral dans Le Figaro

Page 2 sur 194«12345»102030...Dernière »