Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

L’imâm de la mosquée de St-Etienne-du-Rouvray déjà condamné pour avoir frappé sa femme, ligotée, à coups de bâton

Capture d’écran 2016-07-26 à 17.56.53

Nota Bene: l’imâm condamné a été remplacé par un étranger ne parlant pas un mot de français comme l’atteste un reportage de France 3.

Lu dans Paris-Normandie du 31 août 2010 (extrait)

« Abdelbaki A., 52 ans, est poursuivi pour violences conjugales. Il est soupçonné d’avoir violemment frappé au ventre son épouse, laquelle s’est vu prescrire une interruption temporaire de travail (ITT) de trois jours. Pour ces faits, il a été placé sous contrôle judiciaire.Affaire malheureusement classique. Sauf que dans le cas présent, c’est un imam qui est mis en cause par la justice. Abdelbaki A., qui se dit aussi exorciste, exerce notamment son ministère à la mosquée Yahia de Saint-Etienne-du-Rouvray, du jeudi au dimanche depuis le début de l’année.

Frappée à coups de bâton.

L’homme, d’origine marocaine mais naturalisé français, a été déféré devant le procureur de la République d’Avesnes-sur-Helpe le 18 août dernier. Il est ressorti du palais de justice avec une convocation pour « violences et blessures volontaires » ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours.Au cours de son audition par les enquêteurs de Maubeuge, Abdelbaki A. aurait affirmé avoir procédé à un exorcisme sur son épouse de 45 ans ligotée en lui assénant des coups de bâton sur l’abdomen. Ce sont d’ailleurs des membres de la famille de la victime qui ont dénoncé les faits à la police. 

La mosquée de St-Etienne-du-Rouvray est construite sur une parcelle offerte par la paroisse catholique

Capture d’écran 2016-07-26 à 17.56.53Lu dans L’Express:

« Je ne comprends pas, toutes nos prières vont vers sa famille et la communauté catholique », a déclaré l’imam. « C’est quelqu’un qui a donné sa vie aux autres. On est abasourdis à la mosquée », a-t-il ajouté.  Le dignitaire musulman est d’autant plus touché que la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray a été inaugurée en 2000 sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville. »Lire la suite

Allemagne: un « migrant » syrien a tué une femme à coup de machette et blessé deux autres.

Capture d’écran 2016-07-24 à 22.54.03

Bild :Un homme armé d’une machette a tué une femme ce dimanche, et blessé deux autres personnes, dans la ville de Reutlingen (Bade-Wurtemberg), située à environ 40 kilomètres de Stuttgart. L’assaillant a été arrêté par la police, indique le quotidien Bild.  L’homme a été renversé par le conducteur d’une BMW selon le journal allemand Bild.

Le SoirIl s’agirait d’un demandeur d’asile syrien de 21 ans connu des services de police. Cet homme « a eu une dispute »avec cette femme et l’a tuée «avec une machette», avant de blesser une deuxième femme et un homme, a souligné la police dans un communiqué, sans pouvoir donner immédiatement d’explication sur les motifs de l’agression.

Les vagues d’arrestations de salafistes continuent au Maroc

Abou-HafsKettani-et-Omar-Haddouchi-©-Yassine-Toumi-680x365_c

Les leaders charismatiques salafistes du Maroc : Abdelwahab Rafiki, Omar Haddouchi et Mohamed Fizazi

Lu sur Bladi du 23 juillet:

Une vague d’arrestations dans les milieux salafistes marocains a été menée par les services de police dans plusieurs villes à travers le royaume.

Ces arrestations ont débuté dans la nuit de mardi à Tanger, Tétouan, Marrakech, Fès ou encore Salé, rapporte EFE, précisant que ces interpellations ont duré quelques heures à peine et une majorité d’entre eux a été relâchée le même jour.

D’après Abderraim Ghazali, le porte-parole de la Coordination de défense des détenus salafistes, six personnes sont encore actuellement aux mains des forces de police.

Cette rafle serait en lien avec l’attentat qui a touché la ville de Nice le 14 juillet dernier, avance EFE, mais les arrestations peuvent être aussi liées à la cellule terroriste démantelé le jour même par le FBI marocain.

Il est à noter que ces interpellations sont assez courantes au Maroc, explique Ghazali, soutenant qu’elles sont cycliques et se produisent environ tous les six mois ce qui permet aux autorités de mettre à jour leurs données et de surveiller de plus près les salafistes marocains.

Corse: des prédicateurs salafistes prient sur une plage, ils sont expulsés et retrouvent leurs pneus crevés.

ostriconi-plage-desert-agriates

La Balagne est une région de la Haute-Corse, située sur la côte nord-ouest de l’île de Beauté.

France 3 du 23 juillet 2016 (extrait):

« Des prédicateurs venus du continent qui tentaient de faire une prière sur la plage de Bodri, près d’Ile Rousse, ont été priés de quitter les lieux par des personnes présentes sur place. Une prière de rue, ou plutôt une prière de plage, a tourné court mercredi 20 juillet à Bodri, une plage située sur la commune de Corbara près d’Ile-Rousse en Haute-Corse.

Six prédicateurs, qui depuis plusieurs années viennent en Corse prêcher auprès des jeunes musulmans notamment, ont tenté de faire une prière sur le sable.

Des personnes présentes leur ont demandé de quitter les lieux, les responsables de la mosquée d’Ile-Rousse n’ont a priori pas souhaité mettre à leur disposition le lieu de culte de la commune.

Plus tard ces religieux venus du continent ont retrouvé leur camionnette avec les pneus crevés. Ils ont depuis quitté la Corse mais n’ont pas déposé plainte. »

L’Allemagne paye sa participation à la coalition contre l’Etat Islamique

829846-000_dv1938077L’Allemagne a envoyé 40 instructeurs militaires en Irak . Elle a livré également aux peshmergas 30 systèmes de missiles antichars, 16 000 fusils d’assaut et 8 000 pistolets.  Six avions Tornado de reconnaissance et un avion ravitailleur ainsi qu’une frégate destinée à protéger le porte-avions français Charles-de-Gaulle. Entre 400 et 500 soldats sont affectés aux Tornado et aux satellites de reconnaissance, 300 à la frégate, 150 à l’avion de ravitaillement et 50 officiers seront envoyés au QG de la coalition contre l’EI. Environ 900 soldats allemands donc. 

A ce titre, le djihad est devenu obligatoire pour les islamistes ayant fait allégeance au « califat », s’estimant attaqués. Le million de réfugiés accueilli ces derniers mois, provenant de pays islamistes comme l’Afghanistan, le Soudan, la Syrie et le Maghreb, est un vivier propice à l’émergence d’islamo-terroristes. 

L’albanais complice du tueur aurait dû être reconduit à la frontière en mai : encore une faille

« C’est ce que révèle une main courante de la police municipale, que Le Point s’est procurée et publie en exclusivité. Dans ce document (n° 2 016 018 602), il est mentionné que l’homme, mentionné que l’homme, Artan H., avait été arrêté – en compagnie d’un autre individu – pour une banale infraction au Code de la route le 2 mai dernier. Il se trouvait à bord d’une voiture immobilisée. « Le véhicule, en panne de batterie, est stationné, mais les vitres ne se referment pas », note l’agent. Interrogé, comme le veut la procédure, l’officier de police judiciaire « demande la surveillance du véhicule par une caméra CSU » (NDLR : le centre de supervision urbain de Nice qui pilote les 1 250 caméras de la ville). Il précise également : « Étant donné que les vérifications sont sans suite, le contrevenant récupère son véhicule. »

Le document précise qu’Artan H est né le 30 janvier 1978 en Albanie et qu’il faisait l’objet, ce 2 mai 2016, d’une fiche de reconduite à la frontière. Las, indique la main courante, le 3 mai, « sur ordre de l’OPJ, les deux individus sont laissés libres ». Et n’ont donc pas été expulsés du territoire français. Pourquoi ? Une question dont la réponse ne manquera pas de relancer la polémique… » L’article du Point

Ils s’opposent à l’Institut islamique financé par nos impôts et les salafistes, et finissent en garde à vue

CnJb8ZZWIAA9o42

L’ IFCM, l’institut Français de Civilisation Musulmane , va recevoir 2 millions d’euros de subventions des collectivités locales, qui s’ajoutent à celles de l’Arabie Saoudite et l’Algérie, deux pays anti-chrétiens, qui donneront 1 million. Son conseil d’administration est présidé par Kamel Kabtane de la mosquée de Lyon, inaugurée en 1994 par l’ambassadeur du royaume wahhabite saoudien, et qui invite des salafistes ou des Frères Musulmans en conférence comme nous l’avions prouvé

La police politique a perquisitionné et mis en garde à vue (19 juillet) deux militants identitaires qui avaient eu le tort de venir dénoncer ces subventions lors du Conseil de la Métropole lyonnaise dirigée par le PS.

On remarque une inquiétante photographie de Sainte Thérèse de Lisieux dans la chambre perquisitionnée.

Voici la délibération qui renseigne sur le gigantisme du projet :Lire la suite

Mohamed Lahouaiej Bouhlel était islamiste au moins depuis janvier 2015, et bien entouré.

La conférence de presse du procureur François Molins est très instructive. 

Le tueur semble avoir envisagé son passage à l’acte « plusieurs mois avant » a aussi souligné le procureur de la République de Paris. « La poursuite des exploitations téléphoniques et informatiques a permis de découvrir sur un téléphone du terroriste plusieurs clichés révélateurs », a-t-il détaillé.

Ont notamment été retrouvés « un cliché du 25 mai 2015, qui est photographie d’un article ‘Captagon, potion magique des combattants' »‘. Ou « une photographie, en date du 14 juillet 2015, du feu d’artifice de Nice. Puis le 17 juillet 2015, d’un concert sur la promenade des Anglais avec divers zooms sur la foule ». Et « une photo, le 15 août 2015, du feu d’artifice, toujours avec un focus sur la foule ».

Ont aussi été découvertes une « photographie du 1er janvier 2016 d’un article journal Nice Matin du même jour, intitulé ‘Il fonce volontairement sur la terrasse d’un restaurant' », « une photographie du 9 juillet 2016 d’un article internet relatif au fait commis à Paris contre le commissariat du 18e arrondissement, intitulé ‘L’homme tué devant le commissariat de Barbès est un Tunisien »’, et enfin « une photographie du 24 janvier 2016 d’une intervention télévisée d’un professeur de médecine relative aux attentats de Paris ».

Egalement mis en examen et détenu de manière préventive, Mohamed Oualid G., 40 ans, a échangé pas moins de 1.278 appels avec le tueur depuis juillet 2015. Dans son téléphone portable, les enquêteurs ont retrouvé des images du 15 juillet de la promenade des Anglais, alors encore investie par les secours. Des clichés de Mohamed Oualid G. dans l’habitacle du camion les 11 et 13 juillet ont été retrouvées dans le portable du chauffeur. Il a aussi envoyé le 10 janvier 2015 un SMS à Mohamed Bouhlel : « Je ne suis pas Charlie… Je suis content, ils ont ramené les soldats d’Allah pour finir le travail ».

L’imâm soutenu par Estrosi dit « comprendre » les djihadistes en raison des « discriminations » et de la « laïcité » à la française.

FB_IMG_1440063788216L’imâm Abdelkader Sadouni, que Christian Estrosi soutient (« de toutes mes forces » assura-t-il sur RTL, voir la vidéo) contre Marion Maréchal Le Pen qui avait dénoncé à juste titre ses liens avec les islamistes des Frères Musulmans (preuves dans la vidéo), vient de donner une interview éclairante à Il Giornale (Milan).

Victimisation, dénonciation de la laïcité républicaine, et compréhension du mouvement djihadiste expliqué par le sort supposément terrible des musulmans en France, malgré leurs droits d’association et de réunion et même d’enseignement à l’inverse des chrétiens en Turquie, Algérie, Egypte etc. 

Extraits :

« La discrimination des musulmans en France, les attaques islamophobes et l’interdiction de porter des symboles religieux en public donnent l’impression à ces jeunes de ne pas faire partie de la communauté nationale et ce sentiment les motive à  rejoindre ceux qu’ils estiment être leurs semblables.

Selon moi, la situation des musulmans en France est le premier facteur qui pousse de nombreux jeunes à aller se battre. Aussi longtemps que les mosquées seront si peu nombreuses, que leur construction suscitera des protestations et que les musulmans seront discriminés, il y aura ce genre de réactions. Réactions certes erronées, mais bien réelles, face auxquelles nous devons extirper le phénomène qui les génère. 

(…) Le problème de la communauté musulmane est qu’elle n’a pas sa place dans la société française. La France est un pays laïc, opposé à la promotion de la religion et à sa manifestation visible. Ce faisant l’Islam est mis dans un coin,  les musulmans sont discriminés et  attaqués seulement parce qu’ils veulent pratiquer leur foi. Le problème ne vient pas de la communauté musulmane, mais par le fait qu’il y ait un manque de volonté de lui donner plus d’espace dans la société. »

La laïcité serait un principe équitable si elle garantissait la liberté de culte à tous. Ce n’est pas ce qui se passe en ce moment. Aujourd’hui, la laïcité est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. Les  chrétiens se sont adaptés, pas les musulmans qui la perçoivent comme une injustice. Si la laïcité continue à être appliquée telle qu’elle l’est aujourd’hui, alors le désir de rejoindre les musulmans qui luttent en Syrie sera fort chez de nombreux jeunes.

La charia est la loi d’Allah, non la loi de l’Etat. Je m’identifie à la nation française et je souhaite qu’elle promulgue des lois qui permettent aux fidèles de vivre en public, comme en privé, la loi divine, la loi d’Allah.

Il Giornale: Vous comprenez leur raison de partir faire le djihâd ?

A.Sadouni: Oui je comprend, mais je ne le justifie pas. Article intégral.

En savoir plus sur les aides des maires LR/PS avec les Frères Musulmans en lisant notre enquête :