Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Mounir « Je ferai tout péter en sortant. Je ferai un attentat comme Mohamed Merah »

Tribunal d’Orléans.

Lu dans La République du Centre du 18 mars 2017

Saran (45) L’expert psychiatre, qui l’a examiné en octobre dernier, a beau soutenir que Mounir ne souffre d’aucune pathologie, il n’est pas nécessaire d’avoir fait dix ans de médecine pour percevoir des failles dans le comportement agité et les propos décousus de ce garçon de 33 ans.

À l’époque, le jeune Orléanais avait été condamné à dix-huit mois de prison ferme, pour avoir fait l’apologie d’actes de terrorisme et menacé de « mettre une bombe dans le tram ».

Cette peine a été confirmée par la cour d’appel le 28 février. Trois jours plus tard, Mounir interpellait verbalement les gardiens de la prison de Saran, auxquels il tenait des propos du même tonneau. « Mohamed Merah a eu raison de tout faire péter. C’est la faute de la justice qui n’a pas voulu me pardonner, malgré mes excuses. Je ferai tout péter en sortant. Je ferai un attentat comme Mohamed Merah?! », a promis Mounir avant de hurler à plusieurs reprises « Allah akbar?! » […]

un an ferme, assortie d’un maintien en détention.

L’assaillant d’Orly était fiché, sous contrôle judiciaire, et déjà perquisitionné dans le cadre de l’état d’urgence

L’islamiste de 39 ans abattu ce samedi par les forces de sécurité à l’aéroport d’Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir attaqué une patrouille militaire, a dit être prêt à tuer et «là pour mourir par Allah», a déclaré le procureur de la République de Paris, François Molins. 

Zyed Ben Belgacem, déjà condamné pour plusieurs vols avec violence, s’est attaqué à cette patrouille en lançant: «Posez vos armes, je suis là pour mourir par Allah. De toutes façons il va y avoir des morts», a rapporté le procureur au cours d’une conférence de presse. Sur lui ont été retrouvés un Coran ainsi que 750 euros en liquide. 

L’homme, né en février 1978 à Paris, «était connu des services de renseignement», avait déclaré dans la journée Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Il n’était pas fiché S [Sûreté de l’État] par la Direction générale de la sécurité intérieure. Il était néanmoins inscrit au fichier J des personnes recherchées par la police pour des faits de droit commun.Le procureur Molins a confirmé que son casier judiciaire comportait «neuf mentions», dont des vols aggravés et du trafic de stupéfiants. Au moment des faits, il était sous contrôle judiciaire. Il avait été mis en examen par le tribunal de Paris en mars 2016 après divers vols par effraction. Il avait bénéficié d’une libération conditionnelle en septembre 2016. Selon le procureur, il avait été repéré comme radicalisé en prison en 2011/2012.Lire la suite dans Le FigaroLire la suite

Erdogan aux Turcs vivant en Europe : «Ne faites pas trois, mais cinq enfants. Vous êtes l’avenir !»

Lu sur RT :

Particulièrement en verve, le dirigeant turc s’est lancé dans une nouvelle série de propos provocateurs à l’attention du Vieux continent, une cible qu’il affectionne particulièrement ces derniers temps.

«J’en appelle à mes citoyens, mes frères et sœurs en Europe […] Allez vivre dans de meilleurs quartiers. Conduisez les meilleures voitures. Vivez dans les meilleures maisons. Ne faites pas trois, mais cinq enfants. Car vous êtes l’avenir de l’Europe. Ce sera la meilleure réponse aux injustices contre vous.» Voilà le conseil qu’a donné Recep Tayyip Erdogan aux Turcs expatriés.

Le président turc a livré ses recommandations lors d’un meeting le 17 mars dans la ville d’Eskisehir, au cours duquel il s’exprimait sur la réforme constitutionnelle soumise à un référendum qui doit se tenir le 16 avril.

Ces derniers jours, le dirigeant a enchaîné les attaques contre l’Europe. Le 16 mars, il avait en effet accusé la Cour de justice de l’Union européenne d’avoir «lancé une croisade contre le croissant», celle-ci ayant estimé qu’une entreprise pouvait, si elle le souhaitait, interdire le foulard islamique. Lire la suite

Flavigny (54) : Un individu dangereux s’est introduit à l’OHS et aurait crié » Allah akbar

Un individu qualifié de dangereux s’est introduit dans l’enceinte de l’établissement. Il serait habillé en noir et tiendrait des propos incohérents et à connotation raciste. Il aurait crié  » Allah akbar » mais la thèse de l’attaque terroriste qui aurait pu être envisagée initialement est écartée. L’individu est en fuite. L’Est Républicain

Un tunisien fiché S vêtu d’une djellaba égorge père et frère à Paris en criant « Allah Akbar »

Actualisation 19h30 : L’individu a pu être identifié : Ramzi D., un Tunisien originaire de la ville de Tataouine, est fiché S en raison de sa radicalisation. 

Selon BFMTV, la piste privilégiée à ce stade est le double homicide intrafamilial. Les deux victimes sont le père et le frère du suspect, indique une source proche de l’enquête. La police judiciaire de Paris va être saisie de l’enquête.


Le Figaro
de ce 17 mars 2017 informe:

« Un homme a égorgé au moins deux personnes ce matin rue de Montreuil, dans le XIearrondissement de Paris. L’individu a été interpellé par les forces de police et les deux victimes sont décédés malgré l’intervention des secours.

Les autorités appellent à la plus grande prudence sur ses éventuellement motivations. Selon une source policière, l’individu a crié « Allah akbar ! » au moment de passer à l’acte. Thomas, 21 ans, habitant de la résidence qui regroupe deux immeubles de treize étages, a raconté à l’AFP avoir «entendu un homme crier au secours» peu avant 11h00. «J’ai regardé par la fenêtre, j’ai vu un homme par terre, il y avait beaucoup de sang. Il y avait un autre homme debout à côté de lui. Il était habillé en blanc avec une djellaba. Il a lâché son couteau, il s’est mis à genoux et il a fait ses prières jusqu’à ce que la police vienne le chercher», a-t-il ajouté.

Australie : des élèves musulmans menacent leurs instituteurs de décapitation

Lu sur Yahoo infos :

Les élèves âgés de 11 ans ont apparemment menacé de décapiter les enseignants d’une école publique du sud-ouest de Sydney. Les professeurs d’une école primaire de Sydney ont révélé que les élèves montrent des signes de radicalisation extrême dès leur plus jeune âge. Les instituteurs indiquent qu’ils sont traumatisés par les menaces de décapitation et d’autres comportements violents.

De très jeunes enfants prononcent des menaces et font pression sur leurs camarades afin qu’ils lisent le Coran dans l’école publique de Punchbowl, située dans le sud-ouest de Sydney, rapporte le Daily Telegraph.

Les documents transmis au journal révèlent qu’au moins trois membres du personnel ont pris un congé suite au stress, ils ont reçu des conseils et perçoivent une indemnisation suite aux intimidations effectués par des élèves musulmans.

Une enseignante affirme avoir dû démissionner de son emploi après avoir, ainsi que sa famille, été menacée de décapitation par 6 élèves lorsqu’elle les a empêchés de suspendre un drapeau syrien dans la salle de classe.

Turquie : un ministre prédit « des guerres de religion » en Europe

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu (photo) a affirmé ce jeudi que les dirigeants européens sont en train de « conduire l’Europe vers le précipice », ajoutant que « des guerres de religion vont commencer », car l’Europe effectue un dangereux pas en arrière.

« Honte à l’UE. A bas vos principes européens, vos valeurs, votre justice (…) Ils ont ouvert une confrontation entre la Croix et le Croissant, il n’y a pas d’autre explication« , a-t-il déclaré à une foule de partisans. En savoir plus sur Sud Presse  et Le Point

Jugés pour s’être entrainés au djihad dans les jardins publics de Strasbourg et Paris

Voir la vidéo de Enquête Exclusive.

Lu dans Le Figaro du 16 mars (extrait) :

Poursuivis pour «associations de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste», ces quatre individus sont jugés à Paris jusqu’à lundi ou mardi. Ils encourent dix ans de prison.

Tout a commencé par un banal contrôle de police. Le 13 octobre 2014, une patrouille de police repère dans un parc strasbourgeois six à sept personnes, décrites comme «des barbus en djellaba», qui s’entraînent à des techniques de self-défense et avec des armes factices. Ils semblent être sous la direction de Farid Boukhouch, spécialiste des arts martiaux et membre d’un groupe d’Airsoft (jeu utilisant des répliques d’armes de guerre). Parmi les participants figurent Youssef Lamrini et Nicolas Langevin. Au moment du contrôle, Farid Boukhouch traite les policiers de «kouffars» (infidèles) et leur dit d’aller «brûler en enfer» pendant que ses camarades lancent des «Allah Akbar». Lire la suite dans Le Figaro

Enquête Exclusive avait infiltré ce groupe dans un jardin public du 13ème arrondissement de Paris.

Des entrainements similaires ont été effectués dans la forêt de Fontainebleau en 2005 , et dans la forêt des Ardennes en 2014 comme l’atteste ce reportage :

Législatives aux Pays-Bas : 3 élus pour le parti turc

Les membres du parti turc Denk

Lu sur Le Salon Beige du 16 mars :

Denk, fondé par des dissidents d’origine turque du Parti social-démocrate : 3 sièges. Denk signifie « réfléchis » en néerlandais et « égal » en turc. Il a été créé en 2015 par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk, deux députés mis à la porte du Parti travailliste pour avoir critiqué la politique migratoire du gouvernement du Premier ministre Mark Rutte. Cette formation, dirigée par des Néerlandais d’origine turque, veut combattre « le racisme institutionnel des Pays-Bas », en luttant mieux pour « l’acceptation des immigrés ». « Nous voulons écrire l’histoire, sous la direction d’enfants d’immigrés : nous voulons prendre la place qui nous revient dans la démocratie et cela passe par le Parlement », indique le numéro deux du parti, Farid Azarkan. Denk a été accusé par une partie de la presse d’être « le long bras d’Erdogan »…source

Valérie Boyer gênée par une mosquée salafiste créée indirectement par sa mairie (Marseille)

Un décalage abyssal entre le discours de fermeté de François Fillon et l’action de ses élus locaux, analysée dans l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme.

Maire du 12ème arrondissement de Marseille, tenante d’une ligne de droite dure chez les Républicains, Valérie Boyer est accusée par les habitants de son secteur d’avoir permis la permanence d’une mosquée salafiste par l’entérinement d’une « convention de mutualisation » entre celle-ci et l’association Jeunesse qui l’abrite dans ses locaux.

Cette association Jeunesse a été allègrement subventionnée par la mairie et le conseil général (tous deux Républicains), du temps du prédécesseur de Valérie Boyer, Roland Blum, dorénavant 3ème adjoint au maire de Jean-Claude Gaudin, en charge des finances, ça ne s’invente pas .

Cette mosquée -dite des Caillols- est gérée par l’association Les jardins de la paix, située donc dans le local de l’association Jeunesse d’un dénommé Karim Rebouh, proche des animateurs de la mosquée, on l’a compris. D’obédience salafiste assumée, la mosquée suscite l’inquiétude des riverains, qui se souviennent que Valérie Boyer a en personne annoncé cette mutualisation de local en septembre 2014, alors invitée par les islamistes pour fêter cela, en compagnie des élus de sa majorité. 

Les ravages de la propagande islamique diffusée par cette mosquée sont déjà mesurables au sein du collège du quartier des Caillols, où la direction se plaint de l’opposition grandissante des enseignements. Victime directe de la politique de la « droite », une des filles d’un des responsables de la mosquée refuse se voir son père, qu’elle estime trop radical.

Seul le FN, par la voix d’Elisabeth Philippe (aujourd’hui en rupture avec ce parti), s’est opposé politiquement à ce contournement de la loi de 1905 au profit des radicaux, lors du conseil d’arrondissement du jeudi 12 février 2015, en lui réclamant la fermeture de ce local fréquenté par des salafistes et qui doit de fait son existence à l’argent du contribuable.

Observatoire de l’islamisation, mars 2017.

Page 3 sur 105«12345»102030...Dernière »