Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La bataille d’Idleb comme si vous étiez : le reportage embarqué de l’agence Anna News

Beyrouth, Liban (10 h 45) – L’Agence de presse Anna a publié une séquence inédite de l’offensive syro-russe dans le gouvernorat d’idliv tournée du 23 février au 6 mars.

Selon l’agence de presse Anna, les rares images couvrent l’offensive du point de vue de la 25e Division des Forces de Mission Spéciale, alors qu’elles tentent d’avancer à travers les défenses militantes d’Idlib.
La vidéo montre l’armée syrienne progressant à travers la campagne d’Idlib, alors que l’armée de l’air russe leur fournit un soutien militaire rapproché.

Au cours de cette opération de deux semaines, l’armée arabe syrienne a réussi à prendre le contrôle de la majeure partie de la région de Jabal Al-Zawiya, y compris de la région impérative de Jabal Shashabo qui a été sous contrôle militant pendant la majeure partie de la guerre.

Une ONG recense 13 groupes armés issus des Frères Musulmans en Egypte

Lu dans EgyptToday du 18 février 2020 :

LE CAIRE – 18 février 2020: Une organisation égyptienne de défense des droits de l’homme a publié le 17 février dernier un rapport indiquant que le groupe des Frères musulmans était à l’origine de la création de 13 mouvements armés qui ont perpétré des attaques terroristes en Égypte entre 2013 et 2019.

Le rapport du Forum pour le développement et le dialogue sur les droits de l’homme, une organisation non gouvernementale, a ouvertement accusé le Qatar et la Turquie de financer le groupe des Frères musulmans classé terroriste par l’État égyptien.

Le forum a décrit le mouvement comme le «groupe de référence pour toutes les organisations terroristes violentes au Moyen-Orient», affirmant qu’il «adopte un discours qui incite à la violence, au racisme, à la haine et à l’exclusion des femmes et (des personnes) d’autres religions».

Il a également accusé les deux pays d’abriter des fugitifs du groupe illégal, qui sont recherchés par la justice égyptienne pour des crimes terroristes qui ont causé la mort de nombreux civils et innocents.

Parmi ces 13 groupes se trouve une organisation connue sous le nom de Brigades Ansar Al-Sharia en Égypte, qui héberge des fugitifs des Frères musulmans qui ont fui la prison de Wadi Al-Naturn à Beheira, au nord du Caire, en 2011, selon le rapport, ajoutant que cette prison recrutait des jeunes et envoyait des les en Syrie.

Le rapport mentionne les noms de nombreux autres groupes et donne une explication détaillée des accusations  auxquelles ils sont confrontés, mais n’a pas fourni de preuve claire qu’ils appartiennent tous au groupe des Frères musulmans, qui a été qualifié d’organisation terroriste après la destitution du président Mohamed Morsi, le président frériste en 2013.

Depuis lors, l’État a blâmé le groupe pour toutes les opérations terroristes qui ont eu lieu ainsi que les plans terroristes que les autorités de sécurité nationale ont réussi à déjouer. Cependant, les FM, en tant que groupe international, n’a jamais revendiqué la responsabilité d’une attaque terroriste en Égypte depuis les incidents de 2013 et a toujours affirmé qu’il s’agissait d’une organisation pacifique.

Plus tôt en février, l’observatoire du forum a condamné les attaques terroristes qui visaient les points de contrôle de sécurité dans le nord du Sinaï, appelant les Nations Unies à désigner les Frères musulmans interdits comme un organisme terroriste.

Le forum a fermement condamné la tentative d’attaque terroriste contre une concentration militaire dans le nord du Sinaï, au cours de laquelle le brigadier Mostafa Abido a été tué.

Le porte-parole militaire Tamer al-Refaei a annoncé dimanche que les forces armées égyptiennes avaient déjoué l’attaque terroriste, tuant 10 terroristes et détruisant un véhicule à quatre roues motrices. Cependant, l’échange de tirs a fait sept morts, deux officiers et cinq soldats.

Le forum égyptien a appelé les Nations Unies à annoncer les Frères musulmans en tant que groupe terroriste car il est responsable de toutes les attaques terroristes qui ont eu lieu dans le Sinaï depuis la révolution du 30 juin 2013.

Le forum a déclaré que les FM ont plusieurs organisations terroristes qui mènent des attaques terroristes sous différents noms, affirmant que certains des membres fugitifs des FM sont les cerveaux derrière de telles attaques.

Les FM violent les droits humains légitimes internationaux et en conséquence, ils devraient être désignés comme un « groupe terroriste » dans le monde, a ajouté le forum.

Voir leurs mosquées en France

Rappel 1 : Le groupe terroriste Hasm est bien membre des Frères Musulmans

Rappel La France est une terre d’accueil pour les Frères Musulmans étrangers étonnamment tolérés :

Une candidate voilée sur la liste En Marche à Marseille

Lu dans Le Figaro du 2 mars 2020 :

« Au RN et chez LR, la photo circule déjà de téléphone en téléphone. Et elle fait bondir les adversaires du macroniste Yvon Berland. Il s’agit du trombinoscope des candidats LREM à Marseille, où une femme voilée, Sarah Labidi, a été investie dans le 1er secteur (1er et 7e arrondissements).

«C’est une conception très particulière de la laïcité qu’En Marche! nous livre là ! ironise Stéphane Ravier, le candidat lepéniste. Surtout au lendemain de la dénonciation du ‘séparatisme’ islamique par Emmanuel Macron, et après que Jean-Michel Blanquer a considéré que le voile n’était ‘pas souhaitable’ dans la société».

Ces critiques laissent de marbre Arnaud Devigne, tête de liste LREM dans le secteur. Il «assume» et défend Sarah Labidi : «C’est une républicaine».

Rappel : l’entrisme islamique au sein de LREM et le soutien de ses élus aux mosquées radicales expliqué dans ce documentaire :

Syrie : des jihadistes français actifs dans la bataille d’Idleb

France 24 révèle que des jihadistes français sont actifs dans la bataille d’Idleb contre le régime syrien. Ils obéissent sur place aux ordres du recruteur de jihadistes français Omar Omsen, qui revendique son indépendance par rapport à l’organisation État islamique et Al-Qaïda.

La Russie affirme que les militaires turcs tués à Idlib se trouvaient avec les terroristes

Lu sur le média russe Sputnik du 28 février :

Des militaires turcs qui se trouvaient le 27 février aux côtés de formations terroristes près du village de Bekhoun en Syrie ont été pilonnés par l’armée syrienne, indique un communiqué du ministère russe de la Défense diffusé le 28 février.

Selon les informations transmises par Ankara, aucune unité de l’armée turque «n’était présente et n’aurait dû se trouver dans la zone concernée», souligne le ministère. Selon la Défense russe, ayant appris que des militaires turcs avaient été blessés dans l’attaque, la partie russe a pris des mesures pour que les troupes syriennes cessent le feu et pour assurer une évacuation sécurisée des militaires tués et blessés à Idlib vers le territoire turc. (…)La frappe de l’armée de l’air syrienne réalisée le 27 février a fait 33 morts et 36 blessés dans les rangs de l’armée turque à Idlib, dans le nord de la Syrie. Ankara a riposté en frappant des positions syriennes.

La réaction turque

«Il a été décidé de donner une réponse proportionnelle aux actions» syriennes, a déclaré Fahrettin Altun, le chef de l’Office de communication de la présidence turque, ajoutant que les forces turques continuaient de pilonner les troupes gouvernementales syriennes. »

Le gouvernement turc a ensuite pris la décision de considérer les forces syriennes comme des cibles hostiles, a déclaré le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP) Omer Celik, cité par le journal Sabah. Une frappe a ciblé les positions syriennes.

Avignon : un Marocain, pratiquant un « islam rigoriste », condamné à la perpétuité pour avoir tué Martial, 47 ans, d’un coup de fusil

Lu dans Le Midi Libre du 24 février 2020

« El Mehdi Namous, un Marocain de 32 ans, est accusé d’avoir tué un client d’un magasin d’informatique à Avignon le 22 janvier 2016, et d’avoir grièvement blessé le vendeur, à coups de fusil. Des faits qu’il a toujours niés, et qui lui ont valu d’être condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d’assises du Vaucluse en mai 2019. Après avoir toujours nié, il vient d’avouer à l’ouverture de son procès en appel. (…)

« En fait c’était un braquage qui est mal passé. Sous l’effet de l’arénaline, de la panique, ça a dégénéré. »

(…) Ce Marocain de 32 ans a avoué qu’il est bien l’auteur de cet assassinat et de cette tentative d’assassinat, restés jusqu’ici incompréhensibles.

Le 25 janvier 2016, quatre coups de fusil sont tirés à l’intérieur du magasin d’informatique Cybertek, situé au centre commercial Cap Sud à Avignon. Martial Debauge, 47 ans, qui était allé chercher son ordinateur en réparation, atteint au flanc, est tué sur le coup. Yan Vigouroux, le vendeur, touché au milieu du dos et au crâne, survit miraculeusement à ses blessures. Mais il n’a aucun souvenir, juste celui d’un client entré quelques secondes plus tôt, et à qui il avait dit bonjour.

(…) Il est identifié comme étant El Mehdi Namous, un Marocain aujourd’hui âgé de 32 ans, dont l’épouse vit alors à Bagnols-sur-Cèze, et qui semble pratiquer un islam rigoriste.

(…) »

Nicole Belloubet annonce que 43 djihadistes sortiront de prison en 2020, 60 en 2021

Invitée de la matinale sur RTL, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a annoncé lundi 24 février que 43 djihadistes condamnés en France sortiront de prison en 2020. Cette mesure concerne «une soixantaine d’autres pour 2021», a dit la ministre.

Au total, la Garde des sceaux a assuré que d’ici 2023, ils devraient être 300 détenus à retrouver la liberté.

En janvier dernier, le premier à être sorti était Flavien Moreau. Il avait été condamné en 2014 pour «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme» à une peine de sept ans qu’il aura purgé au-delà. En détention depuis 2013, Flavien Moreau avait été fait de multiples tentatives de voyage en Syrie. Selon les surveillants, Flavien Moreau est resté en détention un leader radical charismatique. Il est désormais dans la nature.

En 2018, Nicole Belloubet avait prévenu de ces libérations dans Complément d’enquête :

Oui il y aura encore des imâms étrangers en France, et des financements étrangers (Discours Macron à Mulhouse)

Plusieurs journalistes qui commentent les déclarations du président Macron à Mulhouse surinterprètent certains passages afin de tenter de rassurer la population. Sur les « imâms détachés » par les pays d’origine dont la suppression est annoncée pour 2024, il ne s’agit de 300 personnes rémunérées par leur pays. Mais les imâms de nationalité étrangère rémunérés (ou non) par une association cultuelle musulmane ne sont pas du tout concernés par cela, et pourront continuer à prêcher, surtout dans les 152 mosquées salafistes qui en comptent beaucoup dans leurs rang et non concernées par les imâms détachés.

Sur les financements étrangers, Macron parle d’une organisation, d’un contrôle (notamment lors de son interview du 12 avril 2018 chez Pernault) et non une interdiction. L’Arabie Saoudite a reçu l’engagement du président qu’il sera possible de continuer (video). De plus le Qatar a fini de financer l’essentiel des grandes mosquées de nos principales villes comme à Mulhouse, Nantes, Poitiers, Le Havre etc. Et il faudrait maintenir ces lieux de propagation de l’idéologie djihadiste des Frères Musulmans ouverts ? 

Une mesure forte aurait été l’expulsion des 3391 étrangers du fichier de signalements pour la prévention à la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT, chiffre de septembre 2018) qui compte plus de 20 459 noms. Ou l’expulsion des bi nationaux et étrangers présents (plus de 60% des personnes) dans les bureaux associatifs déclarés en préfecture des associations gérant les 152 mosquées salafistes, 147 mosquées tablighis et 200 mosquées des Frères Musulmans de l’UOIF.

 

Un séminaire pour collégiens à la mosquée de Vigneux avec un prédicateur lisant un texte appelant à combattre ceux qui nient la divinité d’Allah

Mohamed Nadhir Al-Khanoussi est un prédicateur et imâm sunnite qui anime une chaîne Youtube à succès, intitulée Din-ul Qayyima. Il consacre une vidéo aux fameux « 40 hadith » de l’imâm Nawâwi (1233-1277) , une des meilleures ventes de livres musulman en France. Et pour cause l’auteur est un des plus grands contributeurs de l’école sunnite chaféite. 

Mohamed Nadhir lit sans mise en garde son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14 écouter) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité digne d’être adorée sauf Allah, et que Mohammed est Son Messager». (l’écouter ici)

Malheureusement, la mosquée de Vigneux-sur-Seine l’invite ce jeudi 13 février 2020 à animer un séminaire pour les jeunes. Ce n’est pas étonnant car le 2 décembre dernier la mosquée à invité le « directeur scientifique » de l’école de charia des Frères Musulmans en France l’IESH de Château-Chinon, Larbi Bechri.

Les jeunes arabes d’Albi couvrent l’église de Rayssac des drapeaux de leurs pays : communiqué du Curé

Communiqué du 10 février 2020 du diocèse d’Albi  :

« L’église catholique Saint-Jean-Baptiste, au cœur du quartier de Rayssac à Albi, a été utilisée par un groupe de jeunes dimanche 9 février pour poser un acte de défiance.

Le curé de la paroisse, le Père Paul de Cassagnac, a déposé plainte ce lundi 10 février.

Il exprime son soutien à ceux qui ont été heurtés par cette scène exécrable, en particulier les habitants du quartier.

Il appelle à rechercher la paix et à réveiller le sens religieux « pour faire face aux tendances individualistes, égoïstes, conflictuelles, au radicalisme et à l’extrémisme aveugle sous toutes ses formes et ses manifestations », comme y invitaient le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar le 4 février 2019 à Abou Dhabi. »

Construite à la fin des années 1960, l’église Saint-Jean-de-Rayssac prend place au cœur d’Albi, dans le département du Tarn. Œuvre des architectes Henri Avizou et Philippe Dubois, son architecture s’inspire du style mondialement connu de Le Corbusier, et se compose de briques et de béton.

Inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, elle présente en son intérieur des vitraux imaginés par Albert Aymé, ainsi qu’un très beau Christ en bois de 1981. Les amateurs d’architecture apprécieront son style qui s’inscrit véritablement dans celui des édifices religieux du milieu du XXe siècle et s’intègre avec harmonie avec le reste du paysage. Source

Page 3 sur 203«12345»102030...Dernière »