Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Un djihadiste ayant exécuté 20 soldats syriens désarmés accueilli dans un foyer de réfugiés en Autriche

Capture d’écran 2016-11-10 à 16.05.00

Image tirée du site officiel de la brigade Al Farouk ( membre de l’ASL) soutenue par l’occident, « non djihadiste » selon l’AFP…

L’Orient Le Jour / AFP du 10 novembre

« Un Syrien de 27 ans a été formellement mis en accusation en Autriche pour l’exécution de 20 soldats gouvernementaux désarmés alors qu’il combattait dans une unité de l’Armée syrienne libre (ASL), a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
L’homme avait été arrêté en juin dans un foyer de réfugiés de Kufstein, au Tyrol (ouest de l’Autriche), après avoir été dénoncé par un compatriote.

En garde à vue, il a reconnu avoir « achevé » 20 soldats gouvernementaux blessés et désarmés à l’issue de combats, des faits qui se sont produits en 2013 et 2014 à Homs et dans sa région, dans le centre de la Syrie. Il est depuis revenu sur ses aveux, a précisé le parquet d’Innsbruck.

Le suspect combattait au sein des Brigades al-Farouk, une unité de l’ASL »

En mai 2013, le commandant de cette brigade (soutenue par la France et les Etats-Unis) a soulevé l’indignation  en mangeant le coeur d’un soldat syrien.

« J’ai entendu l’apologie de la pédophilie dans une grande mosquée de Bruxelles » Farah Kay

Joachim Véliocas de l’Observatoire de l’islamisation s’est entretenu avec Farah Kay , belgo-marocaine qui a renié l’islam après avoir étudié les « sciences islamiques » dans les mosquées bruxelloises. La violence des textes, les appels à la haine et les justifications de la pédophilie l’ont définitivement vacciné de l’hérésie islamique. Cette courageuse femme libre sort un livre : Mon père, ma mère, Allah et moi aux éditions de la Boite à Pandore (septembre 2016). Entretien du 9 novembre 2016.

Les Frères Musulmans qualifient de « désastre » l’élection de Donal Trump

Capture d’écran 2016-01-27 à 15.13.04 2Mamdouh al-Muneer, un membre de la direction du parti des Frères Musulmans en Egypte, a déclaré que la victoire de Donald Trump était « un désastre ».

MiddleEast Monitor (source) :

« Goliath est redevenu lui-même, avec ses chevaux et ses hommes. Notre nation [musulmane] a été témoin de quelque chose et ce qui vient est quelque chose de différent. Si allah le veut, ce sera pour nous et non contre nous. »

Une proche conseillère d’Hillary Clinton, Huma Abedin, est effectivement très liée à la confrérie islamiste de par sa famille. Aussi, Dahlia Mogahed, une égyptienne voilée qui soutient les Frères Musulmans était conseillère de Barak Obama pour les questions islamiques, avec un bureau dans la Maison Blanche. Dahlia Mogahed était présente lors de l’inauguration en janvier 2012  du Centre de recherche pour la Législation islamique et l’éthique (CILE) du Qatar, co dirigé par Youssef Al Qaradawi et Tariq Ramadan (voir notre article à l’époque). Elle fut un artisan de la rédaction du discours du Caire de Barak Obama très philo-musulman en 2009.

La situation en Syrie en ce début novembre : décryptages

Faites un don pour les civils syriens à Alep avec Aide à l’Eglise en Détresse qui a des relais locaux.

Mosquées Radicales: Joachim Véliocas présente son enquête sur Radio-Libertés

En vente sur Amazon dès le 10 novembre.

L’hygiène déplorable du supermarché halal de Roubaix : 8000 euros d’amende

606753231hbLu dans La Voix du Nord :

Supermarché d’envergure (3.000 m2) à vocation halal, le Triangle ouvre rue de l’Épeule à Roubaix le 22 juin 2013. Quelques mois plus tard, les services préfectoraux l’épinglent sur l’hygiène. Deux ans plus tard, d’autres séries de contrôles montrent une situation pas vraiment plus reluisante. (…) 

De la semoule est également stockée à même le sol. Enfin, des bouteilles de produit d’entretien sont repêchées dans des sachets contenant des épices…

Enfin, la DDPP a de nouveau poussé les portes du Triangle en septembre et novembre 2015. Selon le même principe. À cette occasion, elle a découvert un stockage de viande non protégée dans un chariot dans un atelier, des caisses de viande verdâtre, sans oublier des moisissures dans l’atelier de fabrication de merguez. « Nous avançons en fonction de nos moyens », insiste le manager. « Le consommateur n’a rien demandé, rétorque le procureur Stéphane Magnino. Il n’a pas à prendre les risques. » Sanction : plus de 8.000 euros en amendes diverses, pour les seules constatations de 2013. Lire la suite

Les vrais ennemis de l’Occident : conférence d’Alexandre del Valle

Le professeur Alexandre del Valle présentait son dernier essai au cercle du Dialogue franco-russe le 26 octobre, Les vrais ennemis de l’occident: du rejet de la Russie à l’islamisation des sociétés ouvertes (éditions L’Artilleur). La caméra de l’Observatoire de l’islamisation était présente, il manque les 20 premières minutes qui analysaient les crises ukrainiennes et géorgiennes, objets d’un chapitre du livre.

Moins de 20% des adolescents musulmans se sentent « totalement français » selon une étude (Le Point)

1611050613580090Le fait de se sentir français suivant la religion a son importance chez les adolescents, source : Polis, Lyon-Grenoble (+ : religion déclarée qui est jugée importante ; – = religion déclarée qui n’est pas jugée importante)

Rapporté par le sociologue Sébastien Roche dans Le Point du 3 novembre

La proche conseillère d’Hillary Clinton, Huma Abedin, membre d’une famille d’islamistes patentés

14906857_10211275518748687_4190423895880979376_nPar Mohamed Louizi (extrait) :

« Cette conseillère s’appelle Huma Abedin (هما عابدين) (3). Son père, originaire de l’Inde, s’appelle Syed Zainul Abedîn (1928-1993). Il fut islamiste de sa jeunesse à sa mort. Après être formé idéologiquement par deux figures islamistes indopakistanaises très célèbres : Abul Ala Maududi (1903-1976) – fondateur de la « Jamaat Islamiyya » au Pakistan et prônant, en son temps, l’application de la charia et le jihad armé global – et Abu el-Hassan el-Nadawi (1914-1999), il est parti s’installer aux USA pour enseigner à l’université. Sa fille Huma est née donc en 1976 aux USA. Mais, quelques années après sa naissance, la famille Abedin s’est installée en Arabie Saoudite. Car le papa a été invité par le régime wahhabite saoudien pour enseigner à l’université de Djeddah. Huma Abedin a donc été élevée chez les saoudiens wahhabites durant toute sa jeunesse, dans une famille islamiste très engagée. Il a rejoint les États-Unis ensuite pour ses études universitaires.

Lors de son séjour aux USA, son père avait constaté que la « minorité musulmane » américaine est « contrainte à se soumettre aux lois américaines non-islamiques ». De ce fait, « l’identité islamique est en danger » selon ses dires. En devenant conseiller de l’organisation salafiste saoudienne LIM (Ligue Islamique Mondiale) et membre des savants musulmans, à côté d’un certain Youssef Al-Qaradawi, il décida de créer l’IMMA (Institute of Muslim Minority Affairs) (4) depuis Djeddah. Quelques années plus tard, le siège social de l’IMMA a été transféré en Angleterre, à Londres. Aujourd’hui, c’est la maman de la conseillère spéciale d’Hillary Clinton qui le préside. Elle s’appelle Saleha Mahmoud Abedin, d’origine pakistanaise. L’objet de l’IMMA est clair depuis sa création : œuvrer pour préserver « l’identité islamique » en Occident et faire en sorte que les « lois islamiques » soient introduites, petit à petit, dans le monde occidental (les fameux accommodements raisonnables) (5).

Le site arabe « Al-Arabia » (6) explique la stratégie islamiste du père de Huma Abedin. Lire la suite sur Europe-Israel

Fermeture de 4 mosquées radicales dont une défendue par un maire Les Républicains

b_1_q_0_p_0Le député-maire Républicain de Villiers-sur-Marne, Jacques-Alain Bénisti (photo),  qui ne voulait pas jeter les bébés islamistes avec l’eau du bain de la mosquée fréquentée par les imâms ultra radicaux Béchir Ben Hassen (Frère Musulman qui prescrit le meurtre des caricaturistes) et Mustafa Mraoui (parti rejoindre l’Etat Islamique), rencontre une défaite politique : la mosquée Islah, sise sur un terrain municipal généreusement alloué par la municipalité de droite, vient d’être fermée par l’Intérieur dans le cadre de l’Etat d’Urgence. 

Pourtant, Jacques-Alain Bénesti (LR) assurait cet été « ce lieu n’a jamais été salafiste ni un foyer de radicalisation » (source), pire il avait déjà prévu de déplacer la mosquée sur un autre terrain municipal : 

« Le terrain sur le quel se trouve actuellement la mosquée (route de Bry) et celui sur lequel elle devrait être transférée (derrière la zone d’activité commerciale, en bordure des Hautes noues) nous appartiennent tous les deux et l’objectif est de faire un échange » (source).

Comme nous l’avons démontré dans nos deux éditions de Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2010 et 2015), des dizaines de maires LR aident les mosquées radicales par le biais de mise à disposition de terrains ou locaux municipaux, voire des subventions.

Les trois autres mosquées fermées hier sont celles de Stains, Clichy-sous-Bois, et Ecquevilly. Cette dernière tout comme celle de Villiers-sur-Marne fait l’objet d’un chapitre de notre livre-enquête Mosquées Radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (DMM,2016) qui vient de paraitre. Coïncidence de calendrier ou tentative d’éteindre les accusations en laxisme ?

Observatoire de l’islamisation, novembre 2016.