Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Comment les ONG organisent l’immigration des filières de clandestins impunément

Article d’Alexandre del Valle pour Atlantico du 31 mars(extrait)

Chaque jour en Sicile (ou ailleurs dans les îles grecques ou dans les Balkans ou encore à Ceuta et Melilla au Maroc espagnol) débarquent des milliers de clandestins que les Italiens appellent « les récupérés » parce qu’ils sont quotidiennement secourus et « récupérés » grâce aux efforts assidus des navires de sauvetage (illégaux) exploités par des organisations humanitaires idéologiquement engagées dans le refus des frontières et l’immigrationnisme de principe (Moas, Jugend Rettet, Stichting Bootvluchting, Médecins Sans Frontières, Save the Children, Proactiva Open Arms, Sea-Watch.org, Sea-Eye, bateau Life). 

Sans surprise, parmi ces « récupérateurs » qui « prêtent » leurs bateaux (extrêmement bien équipés et coûteux), on retrouve les sponsors habituels des « No borders » comme les multiples institutions et ONG « humanitaires » qui gravitent autour du « milliardaire philanthrope » George Soros (Open Society).

Comme l’ont montré nombre de reportages, documents, rapports nationaux et européens tout à fait officiels, on sait que la seule galaxie d’ONG « anti-frontières » liée à la fondation Open Society (cofinancée par d’autres bienfaiteurs) a accordé, pour la seule année 2015, 500 millions de dollars pour promouvoir « l’arrivée des migrants » en Europe. Sur une période de dix ans, on estime les investissements destinés purement et simplement à contrer les politiques européennes d’immigration entre 2 et 5 milliards de dollars. Mais Soros n’est pas le seul contributeur. Human Rights Watch (HRW) a, par exemple, financé des structures de « récupérateurs » à hauteur de 100 millions de dollars sur une période équivalente. HRW est mentionnée explicitement sur les sites d’ONG pro-migrants clandestins qui affrètent les bateaux, notamment W2eu et WatchTheMed. Lire la suitesur Atlantico

Kirghizistan: pépinière de djihadistes méconnue

Deux proches de Larossi Abballa interpellés à Mantes-la-Jolie lundi

Lu sur France-bleu du 4 avril :

Deux personnes ont été mises en garde à vue dans l’affaire de l’assassinat de Magnanville (Yvelynes). Un proche et la sœur du djihadiste Larossi Abballa ont été interpellés par la sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire qui a mené une opération lundi matin à Mantes- la-Jolie.Lire la suite

Aquila a fui l’Algérie et l’islam. Elle prend la plume pour dénoncer le totalitarisme islamique

Son autobiographie peut s’acheter ici.

Présentation: Née au cœur de l’Islam, l’Algérie, elle y (sur)vécut trois décennies avant de pouvoir s’en évader, comme on s’évade de prison. Trois décennies dont une noire (ou rouge) : celle de la guerre civile au nom d’Allah, pendant laquelle le sang des Algériens et des étrangers (les moines de Tibhirine entre autres) y coule à flot. Le terrorisme islamique a par la terreur mis à genou tout un pays. Contre vents et marées, en temps de paix comme en temps de guerre et au risque de sa vie, elle résiste et refuse de se soumettre à l’Islam. Aquila ne s’est jamais sentie musulmane, elle a rejeté très tôt la religion de sa naissance. Elle force son destin en quittant l’Algérie à 30 ans pour une terre non-musulmane : la France. Elle coupe les ponts avec sa famille qui voulait la forcer, même en France, à un mariage avec un musulman, lui interdisant de se marier avec un non-musulman. Devenue femme libre et indépendante en France, elle découvre que la France et l’Occident sont à leur tour des terres déjà conquises en partie par l’Islam, via l’immigration musulmane légale et illégale encouragée et subventionnée par la lâcheté des politiques et la naïveté des peuples qui les élisent.

Alors que des hordes de musulmans et terroristes déguisés en réfugiés déferlent par milliers sur les rivages sud de l’Europe dans la sidération générale d’une société désarmée, elle quitte avec sa famille chrétienne la France pour un îlot de paix du Pacifique pour se soustraire à l’islamisation de l’Occident et à la vallée du carnage qui s’annonce. C’est au fil de ce périple, tant géographique que spirituel, qu’Aquila nous dévoile le véritable visage de l’Islam. Elle nous alerte des dangers de l’islamisation du monde libre et de ce qui nous attend si nous continuons d’ignorer la déclaration de guerre ouverte de l’islam contre l’Occident. Un regard implacable et critique de l’intérieur, un témoignage précieux, une torche qui éclaire les ténèbres et montre la voie vers la lumière.

L’auteur : Aquila est une kabyle née en Algérie où elle a vécu 30 ans, avant de pouvoir enfin partir en France pour s’y réfugier. Fuyant un mariage forcé, une culture où la femme est systématiquement rabaissée, et un climat de terreur permanente, elle a refait sa vie en France. C’est son premier livre, dix ans après son départ de la terre natale.

Les musulmans maintiennent la pression devant la mairie de Clichy

Lu dans Le Parisien du 2 avril 2017:

a protestation continue. Ce dimanche midi, entre 600 et 800 personnes, selon la préfecture, se sont réunies devant la mairie de Clichy pour un « rassemblement citoyen ». Ils dénoncent la fermeture, il y a une dizaine de jours, de la salle de prière de la rue d’Estienne d’Orves. La ville et les associations de musulmans étaient liées par un bail précaire arrivé à échéance en juin dernier. Et le maire (LR) Rémi Muzeau a décidé de transformer le lieu en médiathèque.

Sur une estrade, devant le parvis de la mairie, fermé à la population et encadré par un important dispositif policier, fidèles et élus locaux se relaient au micro pour demander « un lieu de culte digne ». « On s’est rassemblés pour faire valoir nos droits », lâche Hamid Kazed, le président de l’Union des associations des musulmans de Clichy.

« On aimerait ne pas avoir à bloquer la rue mais on ne nous entend pas sinon » Lire la suite dans Le Parisien

Sixième mosquée à Roubaix: décryptage de Véliocas sur Boulevard Voltaire

Maquette de la sixième mosquée de Roubaix en chantier, Eyup Sultan, pour 6 millions d’euros.

Se procurer le livre Mosquées Radicales sur Amazon

Mosquées Radicales : Joachim Véliocas invité de Méridien Zéro

Se procurer le livre sur Amazon

Déchéance de nationalité des islamistes nés en Europe : le Danemark montre l’exemple

Lu dans Le Figaro du 31 mars (extrait):

Un Turco-Danois a été déchu aujourd’hui par la justice de sa nationalité danoise pour avoir combattu pour l’organisation État islamique en Syrie, devenant le premier natif du Danemark à en perdre la citoyenneté.

Enes Ciftci, 25 ans, d’origine kurde, a été condamné par ailleurs à six ans de prison pour complicité d’actes terroristes après s’être rendu à deux reprises en Syrie en 2013, a indiqué la cour d’appel de Copenhague dans un communiqué.

Il est le deuxième Danois à se voir retirer sa nationalité, après un imam islamiste radical marocain qui avait été condamné en 2015, mais qui avait obtenu cette nationalité par naturalisation.

Le cas d’Enes Ciftci est différent, puisque ce jeune homme a passé toute sa vie au Danemark, pour finir cuisinier dans une pizzeria de Tune, une petite ville de la région de Copenhague. Lire la suite

Benoit Hamon rencontre un islamiste à Béziers

Benoit Hamon et Mehdi Roland jeudi 31 mars.

Lu sur Boulevard Voltaire (extrait)

 » Ce jeudi, Benoît Hamon était à Béziers. L’occasion pour lui – on n’a pas de mal à l’imaginer – de dire tout le mal qu’il pense de Robert Ménard, le maire de la ville. Tout y est passé : racisme, xénophobie, islamophobie… La panoplie complète des poncifs d’une gauche à bout de souffle et prête à tout pour séduire un électorat issu de l’immigration. Faute de convaincre une classe ouvrière qu’elle n’a cessé de trahir.

De ce périple en terre biterroise, on n’aurait rien à retenir si ce n’est un moment tout simplement sidérant. Entouré de ce qui reste de socialistes – en fait, bien peu de monde -, le porte-drapeau du Parti du même nom s’est offert une promenade dans le quartier de La Devèze, un quartier « difficile » comme on dit pudiquement.

Entre deux selfies et quatre poignées de mains, approuvant de la voix les tirades anti-Ménard des militants « associatifs », Benoît Hamon a pris la peine et le temps de saluer les plus islamistes d’entre eux.

Ceux-là même qui perturbent régulièrement les séances du conseil municipal, insultent la police, manifestent sous les fenêtres du maire.

Surtout, le prétendant à l’Elysée n’a pas hésité à s’afficher avec l’un d’entre eux, connu de toute la ville. Le dénommé Mehdi Roland. Ce converti proposait, il y encore peu sur son Facebook, une image de Marianne… décapitée. Dont la tête avait été remplacée par… un Coran !

Lire la suite d l’article sur Boulevard Voltaire

Mosquées Radicales , une « enquête très fouillée » selon L’Homme Nouveau

Article paru dans L’Homme nouveau, n° 1634, 11 mars 2017.

Joachim VELIOCAS, Mosquées radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit, DMM, 318 p., 24 €.

Directeur de l’Observatoire de l’islamisation, l’auteur dresse un catalogue des mosquées de France (plus quelques-unes situées dans quatre autres pays européens) où se pratique et s’enseigne un islam idéologique incompatible avec les fondements de notre civilisation, laquelle est d’ailleurs considérée par l’islamisme comme l’ennemie de la religion musulmane.

Ainsi, dans ces mosquées relevant des Frères musulmans (ceux-ci bénéficient d’une reconnaissance officielle), et salafistes, ainsi que dans les écoles qui leur sont affiliées, des Français mahométans sont invités à se méfier de leur propre pays ! Promouvoir un « islam de France » ne convient pas à une religion dont la citoyenneté est universelle. C’est pourquoi Mamadou Daffé (malien et imam à Toulouse), « veut éviter à tout prix une solubilité des musulmans dans le bain culturel chrétien en France », relève Joachim Véliocas.

Etayés par des citations du Coran mais aussi par de nombreux hadîths (récits rapportant les comportements et paroles de Mahomet), tout ce qui constitue la charia revient sans cesse dans les sermons des imams locaux et des prédicateurs étrangers invités, dont certains savants islamistes très influents (l’auteur les présente dans une annexe très utile) : apologie du djihad et du martyre, dévalorisation des femmes, obligation du port du voile, interdiction de toute mixité, y compris entre adultes, sanctions pénales pour apostasie, blasphème, pratique du chant et de la musique, homosexualité, etc. Ces thèmes sont en outre développés dans les ouvrages vendus librement dans les libraires islamiques. Pour effectuer son enquête, qui est très fouillée, Véliocas a rencontré des imams, lu et analysé des dizaines de livres et de sermons dont certains sont diffusés sur Internet.

En terminant cette lecture, on est consterné par la complaisance des dirigeants français face à une réalité terriblement dangereuse pour la paix civile de notre pays.

Annie Laurent (biographie)

Se procurer le livre sur Amazon