Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La mosquée de Stains (proche de Fillon) restera fermée sur décision du Conseil d’Etat pour être un foyer djihadiste.

Lu dans Le Monde du 20 janvier:

« Considérée comme un lieu de « polarisation » de la mouvance djihadiste par les services de renseignement, la mosquée Al- Rawda n’a pas été jugée apte, en l’état, d’empêcher le retour de ce type de fidèles dans ses murs : « On ne peut aujourd’hui être certain que le risque de la fréquentation de cette mosquée par la mouvance salafiste a disparu », a écrit dans un communiqué la plus haute juridiction administrative.

Lors de la décision de fermeture d’Al-Rawda, la mosquée avait effectivement pour imam principal un jeune homme de 30 ans, Hatim Roinzo, proche de la mouvance salafiste. D’après diverses notes des services de renseignement, il incitait au djihad « en aparté », ou appelait à faire des « douas » (invocations) pour les « frères syriens », considérés comme des allusions aux combattants de l’EI. Chose dont Salih Attia assurait cependant ne pas être au courant. Lire la suite sur Le Monde

Le Maroc achète une des grandes mosquées de Mantes-La-Jolie

Capture d’écran 2017-01-23 à 09.18.53Lu dans Le Parisien :

« Fin d’un interminable feuilleton à Mantes-la-Jolie. La mosquée Othmane IbnAffane du Val-Fourré vient d’être acquise par le royaume du Maroc. Mercredi, des représentants de l’association éponyme et les services du Royaume se sont retrouvés pour signer la cession du bâtiment.

Il n’y a pas eu de contrepartie financière. Le royaume chérifien, via son « ministère des Habous », est désormais le propriétaire des lieux. Le royaume, qui avait déjà débloqué plus de 5,6 M€ ces dernières années pour les travaux, va continuer à investir afin de boucler le chantier au plus vite. A terme, la mosquée devrait être l’une des plus grandes de France et pourra accueillir 4 000 à 5 000 fidèles. Elle sera cogérée avec l’association Othmane, mais le Maroc choisira les imams qui y prêcheront »Lire la suite

Le Maroc est un pays christianophobe qui fait la chasse aux évangélistes, interdit les conversions au christianisme. Ses imâms officiels en France promeuvent la charia la plus stricte avec son lot de sanctions physiques comme nous l’avons démontré dans le livre Mosquées Radicales (éditions DMM, 2016).

Le lycée public Jules Verne de Nantes en visite à la mosquée UOIF ! (France 3 confirme)

Actualisation : France 3 fait un reportage sur ce qui devient une polémique nationale. La chaine publique fait semblant d’ignorer la nature radicale de l’UOIF, alors que de nombreux documentaires et livres l’ont démontré.

visite eleves assalam

15 décembre 2016 : les terminales du lycée Jules Vernes se déchaussent à leur arrivée à la mosquée Assalam.

Le 15 décembre dernier, une classe de terminale ES du lycée public Jules Verne de Nantes, s’est rendue à la mosquée Assalam de l’Association Islamique de l’Ouest de la France (membre de l’UOIF) dans le cadre de cours de sciences sociales et de cours d’histoire, les professeurs voulant les immerger dans l’ambiance d’une mosquée. Durant une heure, après s’être préalablement déchaussés, les élèves ont visité le premier bâtiment avec les salles de cours de langue arabe et la bibliothèque (financé par la ville socialiste sous Jean-Marc Ayrault à hauteur de 200 000 euros). Ils se sont ensuite dirigés dans la salle de prière et ont rencontré l’imam Ben Said Belgacom (copie d’écran ci-dessous) qui leur a professé doctement les préceptes de l’islam. Un temps de questions-réponses a clôturé l’après-midi avec un thé servi avec gâteaux.

Cette mosquée étant membre de la fédération des islamistes de l’UOIF, connue pour son congrès annuel où viennent s’exprimer des cheikhs orientaux appelant à tuer pêle-mêle apostats, juifs, homosexuels et à conquérir l’Europe de manière ouverte (cheikh Qaradawi, Swaidan, Qarni, Hejazi, Masri etc.), devrait être fermée depuis longtemps (lire Le Figaro). D’ailleurs en 2012, six des prédicateurs attendus à leur congrès furent interdits de séjour.  Les dirigeants de l’UOIF n’ont jamais caché être des Frères Musulmans, organisation qui a attaqué 80 églises lors de l’été 2013 en Egypte… »Nous sommes des Frères Musulmans, tout le monde doit être fier des Frères Musulmans » expliquait le président de l’UOIF au journal algérien L’Expression en 2002, Lhaj Thami Breze.

Capture d’écran 2017-01-11 à 23.04.55

L’inquiétant prédicateur de l’UOIF Hassan Iquioussen est venu en conférence plusieurs fois dans cette mosquée. Dans ses vidéos, il fait un parallèle sur les anciens musulmans qui osent critiquer l’islam, et les « collabos » de la seconde guerre mondiale qui recevaient « 12 balles dans la tête et le peloton d’exécution« , en plus de présenter le psychopathe Youssef al-Qaradawi (qui voit la Shoa comme un « châtiment divin« ) comme « le pape de l’islam » car « il fait l’unanimité chez la majorité des savants« . Qaradawi veut exterminer les homosexuels, les juifs et les apostats de manière décomplexée, professant toutes ces horreurs publiquement depuis 30 ans. Il est membre du « conseil scientifique » de l’école d’imâms de l’UOIF, l’IESH.  Aussi Iquioussen est un négationniste du génocide arménien, il affirme :  » il n’y a pas eu de génocide, j’ai le preuves historiques qu’il n’y a pas eu de génocide » (preuve vidéo).

Pour plus d’informations sur ces prédicateurs de l’UOIF, lire notre enquête Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016).

Lire aussi en complément « La conquête de l’Europe évoquée au congrès de l’UOIF: 7 islamologues alertent »

Ces étranges professeurs de l’Education Nationale n’ont pas prévu de visiter quelconque collégiale, cathédrale ou abbaye nous informent les élèves qui nous ont contacté directement. Mais que fait l’inspection académique ? Affaire à suivre.

Observatoire de l’islamisation, janvier 2017.

Allemagne : procès d’un réfugié ayant tué une « infidèle »

130507HeilbronnUnglubigeLu dans Bild.de

Personne ne sait comment il s’appelle vraiment ni où il est né. Il se trouvait vendredi sur le banc des accusés du Tribunal d’instance de Heilbronn [Bade-Wurtemberg]. Pour meurtre. Abubaker C., dont on suppose qu’il a 27 ans, aurait tué Maria M., une retraitée de 70 ans, parce que c’était une infidèle. 

Selon la représentante du ministère public, ce demandeur d’asile a pénétré dans l’habitation de la retraitée. Puis il l’aurait étranglée avec un cordon de téléphone. Pour finir, il aurait fracassé le visage de sa victime avec une barre de fer et se serait enfui en emportant argent liquide et bijoux.

Lorsque la police est arrivée, les murs étaient entièrement maculés de caractères arabes. Il y avait en plus l’inscription „It‘s payback time“ (« Le moment de rembourser est arrivé »).[« It‘s payback time“ peut aussi signifier « Le moment de la vengeance est arrivé »]

Explication de la représentante du ministère public : « L’accusé voulait tuer quelqu’un qui, à son sens, était un infidèle. »
Elle estime que la faute du Pakistanais est particulièrement grave et veut mettre Abubaker C. pour au moins 20 ans derrière les barreaux.

L’accusé a laissé de nombreuses traces ADN sur les lieux du crime, mais il nie en bloc. Jugement en février.

(Traduction Fdesouche)

Angers : un fiché S libéré de prison à cause d’une erreur de procédure

Lu dans Ouest-France (extrait) :

L’islamiste radicalisé David Pagerie a été remis en liberté, mercredi, à cause d’une erreur de procédure. Cet Angevin de 29 ans a, de nouveau, été assigné à résidence. Dans l’attente de la décision de la cour d’appel d’Angers, le 23 février prochain.

 David Pagerie, 29 ans, a été remis en liberté, mercredi 18 janvier. Cet islamiste radicalisé angevin, condamné en septembre dernier pour consultation habituelle de sites liés au terrorisme et violation de son assignation à résidence, a bénéficié d’une erreur procédurale. » Lire la suite

Menaces de mort contre Nadia Remadna (brigade des mères) provenant de la mairie écolo de Sevran !

Nadia Remadna (Présidente de l’association « La Brigade des Mères », une association qui tente de retrouver les valeurs républicaines dans les quartiers et récupérer certains jeunes qui pourraient être tentés par le combat) dit avoir reçu des menaces de mort par téléphone, émanant du service financier de la mairie écologiste de Sevran (identification par la police), au lendemain d’ une marche militante médiatisée…

Le communautarisme à la mairie de Stéphane Gatignon (Parti écologiste) a été démontrée dans l’émission Dossier Tabou (M6).

Opérations antiterroristes autour de Strasbourg et Trappes ce mardi

Capture d’écran 2017-01-18 à 17.23.28Lu dans Le Point de ce mercredi 18 janvier :

« Une vague de perquisitions et d’interpellations a été menée mardi dans cette commune des Yvelines, « bastion » du djihadisme français.

Les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) épaulée par le Raid ont investi plusieurs appartements des quartiers populaires de la ville de Trappes, dans les Yvelines. Selon différentes sources, certains des individus interpellés seraient en lien avec des « Trappistes » combattants en Syrie. D’autres sources font état de l’achat de matériel « sensible » nécessaire à la préparation d’attentats. Contacté par Le Point, le parquet antiterroriste n’a pas répondu à nos sollicitations. Le ministère de l’Intérieur a confirmé l’information, mais ne souhaite pas « faire plus de commentaires à ce stade de l’enquête ». La direction de la DGSI, quant à elle, « ne souhaite pas communiquer sur une enquête en cours ».(…)

Depuis plusieurs mois, Trappes fait l’objet d’une attention particulière de plusieurs services de renseignements français. Près d’une centaine de jeunes hommes et femmes parfois avec leurs enfants ont rejoint les rangs de l’organisation État islamique dans les zones de combat en Irak et en Syrie ces dernières années.  (…) Lire la suite

A Strasbourg :

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a mené plusieurs opérations antiterroristes, ce mardi dans la banlieue de Strasbourg. Selon les informations de nos confrères des Dernières Nouvelles d’Alsace, les hommes de la DGSI ont pénétré dans un immeuble de deux étages, situé dans un quartier résidentiel de Schiltigheim.

Un jeune homme d’origine turque, entre 20 et 30 ans, qui vivait là avec sa mère et deux autres membres de sa famille, a été placé en garde à vue.

Toujours selon le quotidien, d’autres opérations ont été dirigées en même temps. Selon des témoins, des policiers lourdement armés et encagoulés auraient été aperçus devant un immeuble de la route du Rhin, à Neudorf.

Trois personnes auraient été placées en garde à vue. 

Encore 700 « français » chez l’EI, 200 « revenants » et 1000 ayant des velléités de départ (UCLAT)

XVM5261b4cc-dcab-11e6-8620-c271acfe3201 Loïc Garnier, chef de l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste(photo) , décrypte en exclusivité le travail de ses services pour Le Figaro. Extraits :

« LE FIGARO – Quel est le dernier état des lieux des Français engagés sous la bannière de Daech en Syrie et en Irak?

 Loïc Garnier: La France reste le plus gros contributeur de l’Union européenne. On évalue à 700 le nombre des Français ou résidents sur zone et à 232 celui de nos compatriotes présumés décédés. Entre ceux que l’on croit morts à tort et ceux qui ont été ensevelis sous les décombres d’un immeuble bombardé sans qu’on le sache, il faut conserver une certaine prudence sur ces données même si l’on réussit à avoir une vision assez précise de ce qui se trame sur place. Pour le reste, nous estimons qu’un millier de velléitaires manifestent dans l’Hexagone la volonté de partir sans que l’on sache toujours si leur envie est vraiment réelle. Il y a du tri à faire et c’est tout le travail des services de renseignements car celui qui reste peut se révéler tout aussi dangereux que celui qui part.(…) »

Et les «revenants» de Syrie?

À notre connaissance, ils sont aujourd’hui un peu plus de 200 sur le territoire national. Certains sortent de nos radars en prenant des routes improbables et trompent la vigilance des services de police.Lire l’intégralité dans Le Figaro

La vie des derniers français de Saint-Denis en zone musulmane (Enquête Exclusive)

« A Saint-Denis, c’est nous la minorité visible » Enquête Exclusive sur le remplacement de population