Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Orléans : une église incendiée et taguée «Allahou akbar».

correctif : Ce n’est pas l’église Saint-Pierre-du-Martroi qui a été vandalisée à Orléans, mais la Maison Saint-Pierre qui appartient au diocèse
Lu dans 20 Minutes du 26 juillet:

 Des partitions de musique religieuse ont été incendiées, du mobilier a été dégradé et des tags haineux ont été découverts sur plusieurs murs de l’édifice religieux. Au milieu de ces graffitis, les enquêteurs ont découvert, l’inscription « Allah ou Akbar » (sic), précise cette source.

L’incendie, rapidement pris en charge par les pompiers, n’a pas touché la structure du bâtiment. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat d’Orléans.

Maroc : une « webcampagne » pour couvrir les femmes fait un carton d’adhésion


Lu sur Telquel.ma du 16 juillet :

Depuis quelques jours, le hashtag #كن_رجلا (#Soisunhomme) appelle les internautes marocains à couvrir « leurs femmes » en cette période estivale. Sur Facebook, la première page à avoir relayé ce hashtag s’appelle « La campagne nationale pour réclamer une vraie banque islamique au Maroc » et compte plus de 170.000 membres. Dans un post publié le 9 juillet, celle-ci annonce le lancement de la campagne. « Sois un homme et ne laisse pas tes femmes et tes filles sortir dans des vêtements serrés », peut-on lire dans la publication.

En moins d’une semaine, le post en question a été liké plus de 3.300 fois et partagé à plus de 13.500 reprises. Lire la suite sur Telquel

Fontaine (Isère) : Un professeur de maths poursuivi pour apologie du terrorisme

Lu dans Le Dauphiné :

Un Isérois de 52 ans a été interpellé mardi à Fontaine par les policiers de l’antenne grenobloise de la direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon.

Dans l’ordinateur de cet ancien professeur de mathématiques de lycée saisi fin 2017 dans le cadre d’une perquisition administrative, plus de 1 500 photos, vidéos ou documents relatifs au djihadisme ou au groupe État islamique avaient été découverts. Dont du matériel pédagogique à destination des enfants et une vidéo de 45 minutes expliquant comment commettre un attentat avec un camion. Lire la suite

(…)

Grisolles (82) : retranchée dans un centre d’accueil pour enfants, une islamiste en burqa criant « Allah Akbar » menace d’y mettre le feu


Une forcenée s’est retranchée, ce mercredi matin, dans un centre d’accueil pour enfants à Grisolles dans le Tarn-et-Garonne.

Vêtue de noir et de gants, et d’un vêtement qui s’apparenterait à une burqa, elle a fait irruption à 7h50 dans la structure. En croisant une employée, elle a crié « Allahou Akbar » et a fait mime de l’égorger. Seuls un enfant, deux animateurs et une femme de ménage étaient présents. Ils ont pu s’enfuir en la voyant. De nombreuses forces de gendarmerie, autour du lieutenant-colonel Ronde, se sont immédiatement rendues sur place pour débuter les négociations.

(…) La Dépêche

(…) Elle a aussi indiqué que la jeune femme l’a agressée physiquement et menacée de l’égorger. Elle aurait ensuite saccagé les lieux et tenté de mettre le feu avec une poubelle. Elle a également confirmé que la femme ne parlait pas français. (La Dépêche précise qu’elle est canadienne, pays où l’immigration musulmane est très importante).

(…) La jeune femme, qui était donc seule retranchée dans les locaux, a ensuite indiqué aux négociateurs qu’elle était en possession de plusieurs bombes. Des sacs ont été saisis par les gendarmes mais les démineurs, venus de Toulouse, n’ont découvert aucun engin explosif.France 3

Fusillade à Toronto, deux morts et treize blessés: l’ Etat Islamique revendique

www.francetvinfo.fr rapporte : Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque qui a fait deux morts, dimanche à Toronto (Canada), annonce, mercredi 25 juillet, son agence de propagande. L’attaque a été perpétrée par « un des soldats de l’EI » qui a suivi les « appels à cibler les ressortissants des pays de la coalition » internationale antijihadiste (…).

CBS News complète (traduction Fdesouche) :

Une source policière a confié à CBS News que les enquêteurs canadiens avaient des raisons de penser que Faisal Hussein visitait des sites liés à l’État islamique, et aurait pu avoir exprimé son soutien pour le groupe terroriste. Des vérifications étaient en cours concernant la possibilité que Hussain ait séjourné en Afghanistan et peut-être au Pakistan, d’après cette source. Rien n’indique cependant qu’Hussein ait perpétré cette attaque sur les consignes de l’EI.
(…)

Les enquêteurs ont perquisitionné l’appartement modeste où Hussain vivait avec sa famille (…). On attend les résultats de l’autopsie de l’assaillant, qui devait avoir lieu mardi (…).

Le chef de la police Mark Saunders s’est refusé à spéculer sur les motifs possibles de l’attaque de dimanche. « Nous ne savons pas encore pourquoi cela s’est produit« , a-t-il déclaré, « cela va prendre du temps. »

(…) Les autorités n’ont pas communiqué l’identité de la fillette de 10 ans qui a été tuée, ni les noms des 13 blessés, six femmes ou jeunes filles, et sept hommes, qui ont entre 17 et 59 ans.

CCIF : l’ex responsable Marwan Muhammad compare les blancs à des cochons

Reims: sorti de prison, il crie «Allah Akbar! Vive Daesh!» et menace de faire sauter la cathédrale

L’Union du 23 juillet 2018 (extrait):

Samedi soir, après le spectacle son et lumière, un individu a crié « Allahou Akbar ! Vive Daech ! Je vais vous égorger ! » à toutes les personnes qu’il croisait devant la cathédrale de Reims. « Je vais faire un attentat ! Je vais faire sauter la cathédrale ! », a-t-il ajouté. Un passant qui s’interposait a été giflé.

Interpellé par la police, l’auteur présumé des propos est un Rémois de 19 ans sorti de prison vendredi et qui aurait déclaré s’être converti en détention, ce qu’il a démenti lors de son passage ce lundi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal de Reims pour « apologie publique d’un acte de terrorisme. » Lire la suite dans l’Union

Albi : arrestation d’un islamiste qui tentait de réaliser des explosifs

Les policiers de la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure, ont interpellé mardi dernier à leur domicile d’Albi un couple qui était surveillé depuis plusieurs semaines. Placé en garde à vue à Toulouse puis à Levallois-Perret dans les locaux de l’anti-terrorisme, Julien T., 28 ans, a été présenté ce samedi à un magistrat du parquet anti-terroriste, au palais de justice de Paris. Ce Tarnais a été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », « fabrication non autorisée d’engins explosifs en relation avec une entreprise terroriste » et « apologie d’acte terroriste ». Sur réquisition du parquet, le juge des libertés et de la détention l’a placé sous mandat de dépôt. Il a été incarcéré dans une maison d’arrêt de la région parisienne. Lire la suite dans La Dépêche

Alexandre Benalla a fréquenté deux ans l’avocat Karim Achoui très proche des islamistes

Lu sur M6 infos

« Selon nos informations, Benalla a entretenu des relations avec l’avocat Karim Achoui, radié du barreau de Paris, notamment pour manquements déontologiques. Alexandre Benalla a-t-il assuré la sécurité d’Achoui ? D’après plusieurs sources, l’avocat controversé a sollicité par l’intermédiaire d’un confrère les services d’Alexandre Benalla en 2013. »(…)

Karim Achoui répond à M6 : “Il n’a jamais été mon garde du corps. Nous nous sommes fréquentés pendant deux ans. Il était très sensible à la cause musulmane et à la ligue de défense judiciaire des musulmansLire l’article intégral

Décryptage de l’Observatoire de l’islamisation :

Karim Achoui  fonda en 2013 la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM). La même année, il attaque l’hebdomadaire Charlie Hebdo qui avait réalisé une couverture satirique sur le Coran. Il attaque également le maire de Chalon-sur-Saône qui voulait supprimer les menus alternatifs en cas de présence de porc dans un plat de cantines scolaires (Buzzfeed).

La LDJM d’Achoui est partenaire de la « Coordination contre le racisme et l’islamophobie » de Abdelaziz Chaambi, fiché S, qui milite contre la loi de 2004 interdisant le voile islamique à l’école. Pour le boutefeux Chaambi la police aurait déclaré la guerre à l’islam (vidéo). Caroline Fourest rappelait à propos de Chaambi lors d’un débat sur France 5 en 2008 que cette figure de l’islam associatif aurait des liens avec le Front Islamique du Salut: « ce monsieur [Chaambi] fait venir des penseurs du FIS à Lyon dans l’organisation dont il s’occupait  l’UJM, Mustafa Abrahami vous connaissez? ». Nous n’avons pu vérifier mais Fourest n’a pas été attaquée en diffamation. Lors de cette même émission, Chaambi reconnait avoir invité Hani Ramadan à l’UJM : « Hani Ramadan on connait il est où le problème? ». Rappelons que Hani Ramadan milite pour que le jihâd armé rétablisse le califat : 

« Le monde musulman est en ébullition. Cette force peut et doit être orientée vers un Etat islamique, un Etat appliquant le Coran et la Sunna.(…) Les musulmans ne retrouveront jamais leur bonheur perdu s’ils ne reviennent pas au jihad et ne cherchent pas à établir un Etat Islamique ». (Hani Ramadan, Sermons du vendredi rappels et exhortations, éditions Tawid, 2011, page 465.)

Karim Achoui est élu personnalité de l’année 2013 par le site islamiste Oumma.com (site qui promeut les livres de Qaradawi en page d’accueil) et remporte la première place du podium devant Claude Askolovitch, et le CCIF50.

Observatoire de l’islamisation, 23 juillet 2018.

50 islamistes radicaux vont sortir de prison en région rennaise

Lu sur Actu17 du 20 juillet :

Dans les mois à venir, environ 50 islamistes radicaux en fin de peine sortiront de prison en région Rennaise.

En effet, en Bretagne, les services de renseignement croulent sous les dossiers d’islamistes radicaux. Dans cette région, les gendarmes, les renseignements territoriaux et la DGSI sont les principaux services ayant pour mission de les « traiter ». 

Ils doivent alors estimer l’« importance » du dossier : S’il y a des suppositions sur un potentiel passage à l’acte ou de départ en Syrie, celui-ci passe en milieu « fermé » à la DGSI. Sinon, ce sont les policiers des renseignements territoriaux, aidés par le groupe zonal d’appui et de recherche, constitués de 27 agents, qui sont en charge de la surveillance. Les policiers sont inquiets. Lire la suite sur Actu 17