Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La mairie PS de Sarcelles donne 150k€ pour la mosquée et le terrain pour l’euro symbolique

Le Parisien du 12 septembre 2016 présentait le projet ambitieux de grande mosquée de Sarcelles piloté par deux associations, celle des musulmans d’inspiration sunnite en France (Amis) et Dar-At-Tawid, notoirement salafiste, regroupées pour la cause de l’édifice dans la Fédération des Musulmans de Sarcelles :

« La municipalité a déjà donné 150 000 €, a souligné Mamadou Gassama, le président de l’Amis. C’est un geste considérable. » Cette subvention concerne la partie culturelle du centre, qui doit accueillir bibliothèque et salles de cours. Difficile de savoir combien coûtera réellement la construction. « On est en train d’évaluer tout ça », indique Sabar Ladj, en ajoutant que la collecte de fonds n’en est qu’à ses débuts. » Lire l’article

Capture d’écran 2016-12-14 à 11.00.28

Un autre article du Parisien du 14 décembre 2016 rappelle que le terrain « a été cédé pour un euro symbolique à la fédération des musulmans de Sarcelles »

L’association Dar At Tawid, intégrée à la fédération des musulmans de Sarcelles, a vu sa salle de prière fermée administrativement en janvier 2016. Son trésorier, Issam.N, est également le trésorier de l’association salafiste « Al-Islah-La Réforme ». Un des imâms occasionnels de Dar At Tawid est le syrien Abou Layth Al Armany, dirigeant l’institut salafiste Sounnah, qui assume parfaitement son orientation salafiste. Lire la suite

La Fondation pour l’islam va être financée par la SNCF (276K€), ADP (276k€) et l’état (1400K€) !

661-magic-article-actu-510-5f7-9fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255e-quel-visage-pour-la-fondation-pour-l-islam-de-france|5105f79fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255eLe premier média musulman de France, Saphirnews, se réjouit de la création de la Fondation pour l’islam et précise ses dotations :

« Côté financier, pour supporter le fonctionnement (environ 500 000 € par an) et les projets, la fondation est dotée cette année d’une subvention de l’Etat (1,4 millions d’euros). Pour financer la recherche en islamologie, un crédit de 1 million d’euros par an fourni par la fondation Aga Khan, du nom du chef spirituel des ismaéliens, vient compléter le fonds. 

S’agissant du fonds de garantie, il s’élève à 1,6 million d’euros, constitués du reliquat de la précédente fondation (948 000 € donnés par Dassault) et des dotations de la SNCF et d’ADP (chacune 276 000 €) et du bailleur social SNI (110 000 €). Un fonds qui restera intact » Lire l’article intégral

Jean-Pierre Chevènement a précisé sa fonction : financer des thèses (favorables à l’islam), financer la « formation » des imâms avec des diplômes universitaires (créés pour les imâms et d’un niveau dérisoire, axés sur la laïcité), créer des bibliothèques musulmanes…Il va sans dire que la « recherche en islamologie » financée sera présidée par une intention apologétique, surveillée de près par le conseil d’administration musulman de la fondation.

Attentat du Caire dimanche dernier : quatre frères musulmans arrêtés

Capture d’écran 2016-01-27 à 15.13.04 2

Livre indispensable pour comprendre les Frères Musulmans qui contrôlent 200 mosquées en France via l’UOIF. Amazon

Lu dans Le Figaro du 13 décembre:

Deux jours après l’attentat kamikaze qui a tué 25 Coptes dans une église du Caire, l’enquête privilégie la piste islamiste. Il n’y a pas eu de revendication, mais le ministère de l’Intérieur égyptien accuse clairement les dirigeants des Frères Musulmans établis au Qatar d’en être à l’origine, avec pour objectif de «créer un conflit religieux à grande échelle». 

Quatre suspects proches des Frères musulmans ont été arrêtés lundi, a déclaré le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. «L’auteur de l’attentat est Mahmoud Chafiq Mohamed Mostafa, il a 22 ans et il s’est fait exploser à l’aide d’une ceinture explosive», a-t-il affirmé lundi, lors des funérailles des victimes en présence de proches accablés par la douleur. Un prélèvement ADN sur les parties du corps du kamikaze, qui s’est fait exploser dans la partie de l’église réservée aux femmes et aux enfants, a permis de l’identifier.

«Trois hommes et une femme ont été arrêtés et deux autres personnes étaient toujours recherchées», a précisé le président égyptien. Le premier, Mohamed Abdel Hameed Abdel Ghani, est soupçonné d’avoir caché les explosifs et d’avoir logé et préparé le kamikaze. Les trois autres personnes arrêtées sont Mohsen Mostafa el-Sayed Qassem, Mohamed Hamdi Abdel Hamid Abdel Ghani et Ola Hussein Mohamed Ali, la femme. Ces quatre suspects seront présentés à la sûreté de l’État égyptien.

Les autorités continuent de rechercher d’autres suspects, selon le communiqué du ministère de l’Intérieur. Parmi eux, Mohab Mostafa el-Sayed Qassem, surnommé «Le Docteur», qui dirigeait le groupe. Il s’était rendu en 2015 au Qatar pour rejoindre les dirigeants des Frères musulmans qui avaient fui l’Egypte. Ces derniers lui auraient offert un soutien logistique et financier afin de mener des attaques terroristes en Egypte. A son retour en Egypte, il se serait rendu dans le nord du Sinaï pour s’entraîner au maniement des armes et à la fabrication d’explosifs. Un fois au Caire, les Frères musulmans lui auraient, depuis le Qatar, donné des instructions pour préparer un attentat contre la communauté copte égyptienne. Il aurait ensuite entraîné, dans le quartier al-Zeitoun du Caire, des personnes pour mener l’attentat. Un groupe nommé le Conseil révolutionnaire égyptien, une branche présumée des Frères musulmans, avait publié une déclaration le 5 décembre «jurant de cibler les chefs de l’église orthodoxe en raison de son soutien à l’Etat». Lire la suite dans Le Figaro

Joachim Véliocas invité de Radio courtoisie pour présenter « Mosquées Radicales »

Mosquées-RadicalesLe livre est disponible ici sur Amazon. Présentation et clip ici.

Attentat de Nice : 11 personnes arrêtées suspectées d’avoir aidé matériellement l’islamiste

Toulouse : la mosquée de Bagatelle conteste la fermeture municipale

Lu dans La Dépêche du 12 décembre :

« Depuis la fin du mois de septembre, la mosquée du chemin de Bagatelle, animée par le centre toulousain de la spiritualité musulmane, est sous le coup d’un arrêté municipal de fermeture pour des raisons de sécurité et d’accessibilité. Une décision que le président de l’association Khalid ne s’explique pas.

« C’est une fermeture brutale qui nous met en difficulté, explique-t-il. Que faire des quelques 300 personnes qui fréquentent le lieu de culte et qui viennent prier quotidiennement»? Pour lui, la décision de la mairie est d’autant plus paradoxale  que c’est à l’initiative de la mosquée  « dans un souci de dialogue» que la municipalité a été approchée notamment pour régler ces questions de sécurité. » Lire la suite dans La Dépêche

Mosquée d’Ecquevilly: un homme arrêté après des menaces contre un gendarme

Capture d’écran 2016-12-05 à 11.13.32Lu dans L’Express du 12 décembre (extrait)

« Interpellation ce lundi matin à Ecquevilly, dans les Yvelines. Un homme soupçonné de menaces à l’encontre d’un gendarme des renseignements territoriaux a été arrêté, rapportent à L’Express des sources concordantes, confirmant une information du Parisien. Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés samedi en fin de matinée, nous précise une source policière. 

Le gendarme, alors en civil, est reconnu par trois hommes à la sortie d’une mosquée. Toujours selon la même source, les individus âgés d’une trentaine d’années et connus notamment pour des faits de violences et d’outrages l’auraient alors abordé et menacé au sujet de la fermeture de la mosquée d’Ecquevilly le 2 novembre dernier. »  Lire l’article intégral

Alep: la guerre des 5 jours : l’analyse de Bassam Tahhan au 10 décembre

Un djihadiste lance un explosif dans une église du Caire : 22 morts, 35 blessés

attentat-copte-cathedrale-egypteAu moins 25 personnes ont été tuées dimanche dans une explosion au Caire dans une église copte appartenant au complexe de la cathédrale ce dimanche matin. L’explosion a également fait au moins 35 blessés. L’explosion a eu lieu en pleine célébration vers 10H00 dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, contigüe de la cathédrale copte Saint-Marc.La télévision égyptienne d’Etat citant le ministère de la Santé parle d’un attentat. Il s’agit du deuxième attentat en deux jours, vendredi six policiers ont trouvé la mort dans une explosion perpétrée par un groupe armé des Frères Musulmans selon les autorités. 

Pour comprendre la logique djihadiste des Frères Musulmans, lire notre ouvrage Les Frères Musulmans dans le texte: djihad, califat, charia paru aux éditions Tatamis, présentation :

Se procurer « Les Frères Musulmans dans le texte » sur Amazon

Pamiers (09) : le RAID interpelle un islamiste présumé qui voulait « donner son âme à Allah »

Lu dans La Dépêche du 10 décembre 2016 :

Les policiers du RAID ont interpellé ce samedi après-midi vers 16 heures, à Pamiers, un individu au profil radicalisé qui a proféré des menaces de mort sur Facebook et voulait « donner son âme à Allah. » (…) 

Chargé de l’enquête, le service régional de police judiciaire (SRPJ) a identifié l’homme qui n’est pas inconnu de la justice. « Il a été dernièrement condamné en janvier 2016 à 8 mois d’emprisonnement en comparution immédiate pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, menaces de mort sous condition, intrusion dans un établissement scolaire, détention de stupéfiants », précise Karline Bouisset.

[…] L’individu a été placé en garde à vue « pour apologie du terrorisme et menaces de mort en raison de la religion. » […] Lire la suite