Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Larossi Abballa avait partagé une vidéo pro Etat Islamique le 12 juin sans être arrêté.

Capture d’écran 2016-06-14 à 08.51.19La page Facebook du meurtrier de Magnanville  est toujours active. On voit qu’il a partagé dimanche la vidéo d’un cheikh salafiste  expliquant, en s’appuyant sur le fondateur du wahhabisme Abdel Wahhab (1703-1792), que les militants de l’Etat Islamique sont de vrais musulmans et qu’il faut les défendre contre l’alliance interdite avec les non musulmans  « polythéistes » de la coalition qui les combattent. Déjà condamné pour participation à une filière terroriste pakistanaise en 2013, ce genre de vidéo sur son profil public, avec son vrai nom, aurait dû pousser la police à une surveillance plus étroite.

Les livres djihadistes de Abdel Wahhab sont présents, outre les librairies musulmanes, jusqu’ à la Fnac comme nous l’avons constaté le 26 avril dernier Fnac Les Halles.

Le groupe Facebook qui a partagé cette vidéo, « Retour au Tawid » compte 19 696 membres et en gagne de nouveaux rapidement à cause de sa promotion par le terroriste Abballa.

Dans une autre publication le groupe « Retour au Tawid » explique qu’il n’est pas autorisé, lorsque deux factions musulmanes se combattent, de s’allier avec des mécréants s’ils sont les plus puissants, une façon de soutenir l’Etat Islamique contre la coalition internationale:

Capture d’écran 2016-06-14 à 11.06.50

Cliquer pour agrandir

Dans une autre publication, la page Facebook soutient les djihadistes qui détruisent les statues antiques, représentant un paganisme honni:

Capture d’écran 2016-06-14 à 11.11.21

Avec presque 20 000 membres, on comprend que l’Etat Islamique soit loin d’avoir épuisé ses réserves de djihadistes potentiels en France. Facebook censure avec beaucoup plus de diligence les pages nationalistes. La police française devrait aussi s’intéresser aux membres salafistes de ce groupe…

Observatoire de l’islamisation- 14 juin 2016

Un conférencier de la mosquée d’Orlando avait rappelé la peine de mort pour les homosexuels, prévue par la charia

Un reportage de Channel 9 avait pointé la présence en avril dernier du cheikh Farrokh Sekaleshfar, éminent « savant » invité par le Centre islamique d’Orlando ( Husseini Islamic Center) à tenir une conférence. Problème: il a par le passé justifié la peine de mort pour les homosexuels, prévue par le droit islamique sans divergence entre les écoles juridiques musulmanes. La vidéo d’une conférence passée où il ose dire que c’est « par compassion » qu’il souhaite leur mort, car « c’est la seule manière qu’ils soient pardonnés par Allah ».

Cette information capitale est censurée en France, car elle établit un amalgame net entre l’islam orthodoxe tel qu’il est enseigné, et le terrorisme.

Pour en savoir plus sur le droit musulman prescrivant le meurtre des homosexuels, dans des traités de jurisprudence référencés jusqu’à la Grande mosquée de Paris ou à l’Institut du Monde Arabe, lire notre article sur le sujet.

Observatoire de l’islamisation- 13 juin 2016.

Orlando: le meurtre des homosexuels est bien prévu par la charia et enseigné dans des mosquées

bpt6k5813421pIbn Abî Zayd (922-996), dit Al-Qayrawânî car il passa la majeure partie de sa vie à Kairouan, est un des piliers de l’école sunnite malékite, officielle en Algérie et au Maroc. Surnommé également « le petit Malik » car il est connu pour tenir la doctrine du fondateur de cette école Mâlik ibn Anas par voie de tradition orale de trois garants successifs, « ce qui donnait à son enseignement une valeur d’authenticité remarquable » précise son traducteur Léon Bercher (+) qui collabora avec Henri Pérès (+), professeur d’arabe et fondateur de la « Bibliothèque Arabe-Française » à Alger au début du XXème siècle.

L’Epître  (risâla) de Qayrawânî, une sorte de condensé de doctrine destiné à vulgariser simplement le droit islamique, fut commandé par Sîdî Mahriz qui dirigeait une école islamique (Zâwiya) célèbre à Tunis, et est passé à la postérité comme étant un manuel incontournable pour les fidèles, notamment les plus jeunes, de par sa construction en petits chapitres thématiques de prescriptions limpides. Ce manuel comprend 4000 prescriptions juridiques (masaâla) et quatre cent hadith (propos de Mahomet rapportés par ses contemporains).

Le ministère des Affaires religieuses du Maroc rend compte que   « Elle (la Risâla) est programmée dans les établissements de l’enseignement traditionnel et elle est hautement considérée par les oulémas » (source : habous.gov.ma). 

Il est programmé comme « référence » par « Le guide de l’étudiant » de l’institut al-Ghazâli, école d’imâm de la Grande Mosquée de Paris. Nous l’avions trouvé à l’Institut du Monde Arabe. Plus généralement, étant aussi connu chez les musulmans que le catéchisme chez les catholiques, il se trouve dans toutes les librairies musulmanes.

On y lit que :

  «  Si un homme commet l’acte de sodomie avec un mâle adulte consentant, les deux doivent être condamnés à mort, musulmans ou non. » ( chapitre 37, des prescriptions relatives aux délits de sang et aux peines légales)

Le cheikh marocain Saïd Al Kamali, extrêmement populaire dans les mosquées marocaines en France, régulièrement en conférence dans celles-ci, fait des séminaires dédiés sur ce livre de charia.

Un autre exemple dans cette école diplomante d’enseignement de l’islam, dirigée par le cheikh algérien Zakaria Seddiki qui a longtemps enseigné à l’école d’imams de l’UOIF l’IESH, avant de monter sa structure :

Capture d’écran 2016-06-06 à 18.43.28

Autre grand « savant » qui préconise la mise à mort des homosexuels, le cheikh Yussuf Al-Qaradawi qui préside l’Union Internationale des Savants Musulmans, pour qui Tariq Ramadan « éprouve un profond respect [1] ». Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam, 2002) il s’interroge sur la manière la plus « pratique » d’éliminer les homosexuels :

« Est-ce que l’on tue l’actif et le passif ? Par quel moyen les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu, en les jetant du haut d’un mur ? Cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen pour épurer la société islamique de ces êtres nocifs  ».[2]

Les livres de Qaradawi sont disponibles à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe, étant un savant exerçant une grande autorité dans le monde sunnite.

Observatoire de l’islamisation.

[1] Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135.

[2] Youssef Qaradhawi , Le licite et l’illicite, El Qalam, 2002, p.175

248 djihadistes « français » revenus de Syrie, 666 encore sur place (Renseignement)

PHOc5ab94c2-3a8a-11e4-be2a-1bf67af1e474-805x453Les services de renseignement sont en ébullition avec l’affaiblissement de l’Etat Islamique, les volontaires français cherchant à revenir. Le Figaro du 10 juin 2016 nous apprend que :

Selon un dernier bilan porté vendredi à la connaissance du Figaro, pas moins de 248 djihadistes français sont déjà revenus sur le sol national sachant que 666 compatriotes sont encore sur place, dont 400 hommes engagés sous la bannière de Daech parmi lesquels figurent environ 20 mineurs. «Si l’on n’a pas encore constaté une accélération significative du nombre des retours, nous savons que plusieurs dizaines de “pointures” essaient actuellement de revenir en France, confie un haut responsable de la lutte antiterroriste. Il s’agit essentiellement d’individus très dangereux, qui se savent pertinemment identifiés et recherchés puisqu’ils se sont pour la plupart mis en scène comme outil de propagande dans des vidéos d’égorgements…» Lire la suite dans Le Figaro

Vingt « individus » ont agressé des militaires à Sarcelles mardi soir

4583248_6_b933_le-general-jean-pierre-bosser-inspecte-les_03aaf7e63d041f36cfaa7cbb6ef39621Il ne s’agit plus d’une attaque par un « déséquilibré » isolé mais il s’agit d’une bande :

« Les militaires en mission Vigipirate sont régulièrement la cible d’attaques de délinquants, comme cela a été le cas à Garges-Sarcelles mardi 7 juin 2016. Selon Metronewsune vingtaine d’individus ont pris à partie un groupe de militaires à côté de la gare SNCF de la ville du Val d’Oise. Bloquant le véhicule, ils les ont d’abord insultés. L’un d’entre eux a ensuite jeté un pavé vers leur fourgon, qui a traversé la vitre avant d’atteindre l’un des occupants à la tête. « La patrouille a été prise à partie, par ricochet, alors qu’une opération de police était en cours dans les environs. La mission était de sécuriser une synagogue de la commune voisine de Garges-lès-Gonesse » explique une source militaire. Le soldat a été évacué vers un hôpital »

L’épicier de Brest qui soutient l’Etat Islamique voit son assignation à résidence assouplie

5612d70ce6e4a

En France, on peut être fan de décapitation et gérer un commerce sur la voie publique.

Lu dans Le Télégramme du 7 juin 2016

« Il était le dernier assigné à résidence à Brest. Le juge des référés du tribunal administratif, en aménageant son assignation à résidence,  lui permet de travailler les nuits de ramadan.

L’épicier brestois s’était fait connaître à Brest le 14 novembre dernier, au lendemain des attentats de Paris. Au passage d’une patrouille de police devant son domicile, il avait mimé des tirs d’arme automatique après avoir exprimé sa joie.

Des faits d’une gravité telle qu’il avait été assigné à résidence à Brest, entre 20 h et 6 h. Le juge des référés vient  d’imposer l’aménagement de son assignation à résidence pour lui permettre de travailler durant les nuits du ramadan. »

Nice: une serveuse agressée pour servir de l’alcool pendant le ramadan

648x415_une-serveuse-de-bar-place-des-terreaux-de-lyon-le13-avril-2011-cyril-villemain-20-minutes20 Minutes du 7 juin 2016 :

Sur son plateau, la serveuse sert des verres d’alcool. Une activité qui n’a pas plu à un passant, en ce premier jour de ramadan. Selon Nice-Matin, ce dernier aurait agressé l’employée pour cet unique motif.

La scène se serait déroulée lundi soir dans un bar du centre-ville de Nice, rue Lamartine. Alors qu’il ne fait que passer sur le trottoir, un homme aurait interpellé la serveuse. Elle aurait rétorqué qu’il ne pouvait pas la juger, vu qu’il n’était pas Dieu pour le faire. « Si j’étais Dieu, je t’aurais déjà étranglé », aurait-il lancé avant de lui porter un coup.

Immédiatement, le propriétaire du bar a porté plainte auprès du commissariat. La police a fait des recherches dans le secteur, disposant des bandes-vidéo de la scène de l’agression.

Sur les images vidéo enregistrées par l’établissement, que l’Agence France-Presse a pu consulter, on voit très nettement deux individus, dont l’un serait un étranger en situation irrégulière bien connu dans le quartier, selon le propriétaire du bar, menacer longuement la serveuse

Dans le même quartier, fin 2014, un boulanger avait été agressé parce qu’il vendait des sandwichs au jambon. »

Rappel: Au Maroc, Algérie et Tunisie la police traque les « non jeûneurs »

En effet, le code pénal marocain précise:

«Celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de 12 à 120 dirhams.»

Les nuisances sonores du ramadan reconnues par des fidèles du Loiret

Omar Belbouab, imâm de Saint-Chamond a réagi à la polémique sur l’affichage municipal de la ville de Lorette, demandant à ce que « le ramadan doit se vivre sans bruit », en s’exprimant dans les médias en tant que président du Conseil théologique de la Loire.

Cependant, sur sa page Facebook, certains de ses fidèles sont d’accord avec la mairie de Lorette :

Capture d’écran 2016-06-07 à 09.43.31

Capture d’écran 2016-06-07 à 09.43.47

Cliquer pour agrandir

Le Maroc va contrôler totalement la Grande Mosquée de Strasbourg

438288Strasbourgmosquee650x434Lu sur Rue89 (extrait):

C’était réunion de crise ce week-end à la grande mosquée de Strasbourg à la veille de l’ouverture du Ramadan. Le président de l’association qui gère l’institution vient de démissionner, comme trois autres présidents avant lui depuis 2013. À l’origine de ce dernier retournement, une visite à Rabat début mai lors de laquelle le Maroc a menacé de cesser de financer la mosquée si elle ne suivait pas ses conditions.(…)D’après des informations qui ont fuité sur cette visite, Abdellah Boussouf a posé un ultimatum aux administrateurs de la grande mosquée : soit ils acceptent de passer une convention avec le Maroc et de mettre en place un recteur et une équipe salariée fixe à la tête de la mosquée, payés grâce à des subventions marocaines, soit ils ne pourront à l’avenir plus compter sur le soutien financier du royaume chérifien Lire la suite

Rappel : la mosquée a été financée en partie par la ville à l’époque de l’UMP Fabienne Keller (610 000 euros), le département LR (510 000 euros) et la région LR (420 000 euros). Pour plus d’informations lire l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015) dont un chapitre démontre la radicalité de cette mosquée financée par les sarkozystes.

Les évêques soudanais dénoncent le pilonnage des civils par le président islamiste

Le président El-Bechir avec sa femme.

Le président El-Bechir avec sa femme.

(Information non traitée par les médias français)

Radio Vatican du 2 juin 2016

« Les évêques du Soudan ne cachent pas leur colère : ils condamnent avec la plus grande fermeté les raids aériens incessants dans les Monts Nouba qui tuent et blessent sans discrimination et qui répandent une culture de peur et de mort au sein de la population. Ces jours derniers, une école catholique a été touchée au Kordofan du Sud, entre les deux Soudans, une zone contrôlées par les rebelles, qui contestent le pouvoir du président Omar el-Béchir.Lire la suite