Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

« Schengen est une passoire » reconnait un haut responsable du renseignement (Le Point)

Lu dans Le Point du 19 novembre (extrait):

« La présence aux portes de Paris, où il est soupçonné d’avoir organisé le massacre du 13 novembre, du djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, tué mercredi dans un raid policier, révèle des défaillances majeures dans le système de contrôle aux frontières de Schengen, estiment des experts. D’autant que le jeune homme, condamné, recherché, omniprésent dans des vidéos de propagande du groupe État islamique (EI) tournées en Syrie, s’était déjà vanté, dans Dabiq, le magazine en ligne de l’EI, de s’être rendu en Belgique cet hiver pour y monter une opération qui a avorté après un raid de la police belge, puis d’être rentré en Syrie sans être repéré.

« Il faut l’admettre, Schengen est une passoire« , assure un ancien haut responsable de la DGSE, qui demande à ne pas être identifié. « Ce gars, avec un CV et des antécédents pareils, où qu’il soit entré dans Schengen cela aurait dû provoquer un drapeau rouge. Qu’un client pareil puisse se balader comme ça sans que personne ne s’en aperçoive, ça montre qu’on a un problème, un gros« Lire la suite dans Le Point.

Le Monde retire son article intitulé « Plusieurs terroristes auraient emprunté la route des migrants »

Actualisation: Le Monde a rétabli l’article après plusieurs heures d’absence, suite à l’indignation de nombreux site de « réinformation » :

Copie d’écran du 19 novembre à 8h du matin :

CUKFi-nWUAA78xp.jpg-large

A 10 heures du matin, la présentation de l’article peut se trouver dans le moteur de recherche. Mais à la même url l’article a disparu :

Capture d’écran 2015-11-19 à 10.02.08

« Je ne connais pas les terroristes que j’ai hébergé » affirme l’homme interpellé à Saint-Denis


Le logeur des terroristes interpellé: « On m’a demandé de rendre service, je n’étais pas au courant »

Jawal qui dit avoir hébergé deux personnes « qui venaient de Belgique » dans l’appartement de Saint-Denis, au nord de Paris, visé par un assaut antiterroriste, a été interpellé par les policiers. Il est récemment sorti de prison, condamné pour meurtre. Vu son jeune âge, il a donc bénéficié d’une remise de peine.

Sarkozy est-il au courant que les mairies de son parti ouvrent leurs terrains aux salafistes ?

David Lisnard, maire LR de Cannes, assume avoir contourné la loi de 1905 pour mettre à disposition des wahhabites saoudiens un terrain municipal pour la mosquée Iqra (Débat France3 lors des municipales 2014). Pour avoir la liste complète des mairies de droite et de gauche favorisant la construction de mosquées, voire les finançant, lire notre enquête de 320 pages « Ces Maires qui courtisent l’islamisme » ( éditions Tatamis, 2015).

Le jour où Cazeneuve refusa d’interdire les livres jihadistes diffusés par Carrefour et la Fnac

Toute l’affaire est rappelée dans le sujet de TV Liberté du 30 juillet 2014, où Joachim Véliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation et analyste pour Wikistrat, est interrogé :

Le quotidien Metro du 29 juillet 2014 a couvert l’affaire :

« Le ministère de l’Intérieur nous confirme avoir été alerté au sujet de ce livre « salafiste aux propos radicaux ». Mais bien que la polémique intervienne en plein plan anti-djihad, les services de Bernard Cazeneuve assurent qu’ils ne peuvent rien faire.  » Ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible », affirme-t-on cabinet du ministre, tout en assurant mener « une expertise juridique » pour s’en assurer. Et le ministère des Cultes de tempérer la polémique, en rappelant que ce genre de contenus n’est pas l’apanage d’ouvrages islamiques : « Si l’on prend la Bible, c’est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l’interdire ». Lire dans Metro

Bernard Cazeneuve n’a jamais pris le soin de s’inscrire en faux contre ce laxisme de son cabinet personnel. L’affaire étant grave, il aurait pu réagir ou au moins corriger les services de son ministère qui ont répété cette explication (« ce n’est pas un délit de prôner le jihâd ») à la fois au Figaro et à Métro. Pire, il a laissé ces livres se vendre tranquillement. Il est totalement solidaire de son ministère.

Devant l’inaction du ministre de l’Intérieur, l’association Avocat Sans Frontières représentée par Maître Gilles-William Goldnadel, a lancé une procédure en octobre dernier contre les enseignes commerciales qui vendent les livres des idéologues du salafisme violent, best-seller chez les musulmans pratiquants. Lire

Les prophéties du journaliste arabisant qui avait infiltré la communauté marocaine de Bruxelles

Retour sur l’interview du journaliste hollandais Arthur van Amerongen le 13 août 2007, à propos de son livre “Bruxelles Eurabia”, fruit d’une immersion d’un an dans la communauté musulmane pratiquante de Bruxelles. Le journaliste, parlant l’arabe couramment et qui a exercé dans des pays arabes, ne pratique pas la langue de bois :

Voir la deuxième partie

Le terroriste Ahmad Almohammad faisant la fête dans un camp de migrants en Serbie

Au moins trois terroristes ont bénéficié de la filière « migrant » pour entrer en Europe

Photo de Ahmed Almuhamed publiée par The Sun

Le journal grec Protothema publie les noms et les billets de traversée des deux terroristes recherchés Ahmed Almuhamed et Mohammed Almuhmed, passés par la Grèce avant de se rendre en Serbie.

Ils sont arrivés en Grèce le 3 octobre, ont rejoint l’île grecque de Leros les 3 et 4 octobre. Le 5 octobre avec leur passeport syrien ils ont pu se rendre au Pirée via Kalymnos et Rhodes.

39 jours plus tard ils sont aux abords du stade de France au moment où un kamikaze se fera exploser. Lire la suite

Valls, qui a inauguré la mosquée radicale de Cergy, doit démissionner.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy, 3 octobre 2015.

« On a retrouvé des tracts dans la mosquée qui appelaient au jihâd » témoigne l’ancien adjoint au maire de Cergy, Pierre Bouchacourt, à l’hebdomadaire Marianne du 22 mai 2015. (Voir)

Le premier imâm de la Grande Mosquée de Cergy soutient les Frères Musulmans comme nous l’avons démontré :

Se procurer l’enquête de 320 pages Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

Djihad à Paris : le bilan en temps réel

A 6h ce samedi matin :

Au moins 126 morts, plus de 200 blessés. Le bilan, très lourd, est encore incertain. Le procureur de Paris a parlé de 18 morts rue de Charonne, 5 morts rue de la Fontaine au Roi, et au moins 12 morts rues Alibert/Bichat. Quatre personnes sont mortes dans le secteur du Stade de France, dont «sans doute trois terroristes», selon des sources policières. Il y a aussi des «dizaines de morts» au Bataclan. On dénombre aussi 83 blessés en urgence absolue et 132 blessés en urgence relative, selon les sources du Figaro.

o Des fusillades sont survenues sur cinq sites à Paris intra-muros vendredi soir dans les Xe et XIe arrondissements de la capitale. Plusieurs terrasses de bars et de restaurants ont été balayées par des rafales de balles. Ont été visés le bar La Belle équipe rue de Charonne, le bar Le Carillon et le restaurant Le Petit Cambodge à l’intersection des rues Bichat/Alibert, la terrasse de la pizzeria La Casa Nostra rue de la Fontaine au Roi. Une autre fusillade s’est produite boulevard Voltaire. Enfin, des terroristes ont pénétré dans la salle de concerts duBataclan.

o Des explosions près du Stade de France. Il y a eu trois explosions vers 21h20 près du Stade de France à Saint-Denis, où se déroulait le match France-Allemagne. Chacune de ces explosions a été causée par des individus qui se sont fait exploser, selon plusieurs sources policières. François Hollande, qui assistait au match, a été évacué.

o Une prise d’otages, puis un assaut donné au Bataclan. Il y avait 1500 personnes présentes à l’intérieur de la salle de spectacle, où se déroulait un concert de rock, lorsque quatre terroristes y ont fait irruption, tirant sur le public puis organisant une prise d’otages durant trois heures. L’assaut des forces de l’ordre a été donné peu avant 0h30 et s’est achevé vers 1 heure. Les quatre assaillants sont morts, dont trois en actionnant leurs ceintures d’explosifs. Un autre terroriste s’est fait exploser non loin, sur le boulevard Voltaire.

o L’État d’urgence est décrété en France, des contrôles aux frontières. François Hollande a annoncé dans une intervention télévisée ces mesures, en réaction à des attaques terroristes «sans précédent». Le président de la République a demandé des «renforts militaires».

o Equipements, établissements…tout restera fermé à Paris. Tous les équipements de la ville de Paris seront fermés ce samedi : écoles, musées, bibliothèques, gymnases, piscines, marchés…Toutes les manifestations ont été annulées. L’ensemble des établissements scolaires et universitaires d’Ile-de-France sont fermés également.

o Les transports franciliens fonctionnent ce samedi, seules 11 stations de métro restent fermées. Un numéro vert d’information a été mis en place: 0800406005.

o Aucune revendication. Plusieurs survivants de la prise d’otage du Bataclan racontent que l’attaque s’est faite sous les cris de «Allah Akbar». «Nous savons qui sont criminels, qui sont ces terroristes», a dit François Hollande.

Nous avions alerté depuis des années sur la diffusion des idées jihadistes en France :