Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

Les islamistes étrangers fichés S sont donc autorisés à séjourner librement en France !

L’étudiant algérien projetant de réaliser des attaques contre deux églises était encore sur le sol français, alors que la DGSI l’avait repéré depuis des mois, et l’avait fiché S, soit présentant un risque pour la sureté de l’État. Combien d’étrangers fichés pour islamisme sont eux aussi libres de circuler sur le territoire national ? Il serait bon de le savoir. Le laxisme du gouvernement et de la justice est très inquiétant.

Observatoire de l'islamisation

Les islamistes algériens peuvent se procurer la littérature djihadiste criminogène dans les Fnac parisiennes !

L’État Islamique peut se féliciter d’avoir son livre de chevet vendu à la FNAC. Malgré le reportage de LCI , malgré la Une du Figaro en Juillet, l’enseigne persiste mettre en rayon le « classique parmi les classiques » des musulmans pratiquants. Que lit-on à l’intérieur ?

« Le jihad contribue à éradiquer toute autre adoration autre que celle du seigneur » page 263

« Le jihad a pour finalité de prohiber toute autre adoration que celle de Dieu, l’Unique » page 264
« Il faut que tous les musulmans, formant un seul ou plusieurs états séparés, s’équipent de toutes sortes d’armes. Ils doivent aussi se perfectionner et s’améliorer dans l’art militaire défensif et offensif, pour défendre ou attaquer au moment opportun pour que le verbe de Dieu triomphe » page 267
« Avant d’entreprendre la guerre contre les infidèles, il faut les convier à l’islam, s’ils refusent on les invite à payer un tribut, s’ils refusent finalement, on recourt aux armes » page 269
« Celui qui renie les décrets divins concernant la prière, le jeûne, le pèlerinage, l’obéissance aux parents ou le Jihad est un renégat (…) Peines infligées aux renégats: Durant trois jours, on incite le renégat à renoncer à sa croyance et à demander grâce à Dieu, s’il n’accepte pas, il est passible de la peine capitale  » page 395
« Kharaj ou impôt foncier: C’est un tribut que les musulmans imposent sur les terres conquises par la force » page 273
« Le Prophète est formel: « On ne doit ni édifier d’églises en terre d’islam ni les restaurer » page 271
« Dieu veut que les musulmans exterminent les polythéistes sans leur donner l’avantage d’être considérés comme prisonniers » page 274
« Le Prophète dit: « Tuez celui qui renie sa religion » page 394

Les homosexuels doivent aussi être mis à mort selon cet ouvrage…

Nous rappelons que Bernard Cazeneuve a affirmé ne pas vouloir interdire ces ouvrages. « C’est comme la Bible » affirme l’Intérieur au Figaro interrogé sur l’affaire.
Une action en justice pour apologie du terrorisme et incitation à la haine religieuse vient d’être lancée par l’avocat Gilles-William Goldanel contre la Fnac, qui vend ce vade-mecum du bon musulman, très populaine chez les pratiquants. Démarche réalisée avec l’aide de l’Observatoire de l’islamisation. Les journalistes qui nous lisent peuvent se renseigner. Affaire à suivre.

Observatoire de l'islamisation

Quand Paul Moreira était complaisant avec les islamistes pour mieux vilipender les « islamophobes »

Article paru dans Le Mensuel de l’Observatoire de février 2012.

Dans un documentaire à charge contre des mouvements résistant intellectuellement à l’islamisation, mouvements qui n’ont le plus souvent aucun liens entre eux malgré ce qu’affirme Paul Moreira auteur du documentaire « Islam, Antéchrist et Jambon Beurre » diffusé sur Canal + en septembre 2011, on est effaré par la non maitrise totale du sujet du « journaliste ».

Dans le documentaire, Paul Moreira va à la rencontre du Council of American Islamic Relation (CAIR), qu’il présente comme un lobby comme un autre, alors que la direction des Frères Musulmans égyptiens elle-même le présente comme une association très proche (voir l’interview de Mohamed Habib du Conseil des Frères Musulmans avouant ces liens, page 10).

Se moquant des personnalités « islamovigilantes » qu’il interroge avant, comme le brillant islamologue Robert Spencer qu’il fait passer pour un paranoiaque lorsque celui-ci évoque une stratégie secrète des Frères Musulmans, il utilise l’ironie pour présenter le CAIR :

 » Nous avons réussi à débusquer des membres du complot présumé, les bureaux du lobby des musulmans américains sont situé à Washington à quelques centaines de mètres du Congrès. D’après leurs détracteurs, le Conseil des Relations Americano-Islamique serait infiltré par les Frères Musulmans et le Hamas »

Si Moreira avait travaillé un tant soit peu, il aurait lu sur le site officiel des Frères Musulmans Egyptiens, Ikwanonline,  l’interview de Mohamed Habib ou s’il avait lu l’ouvrage « Muslim mafia » (éditions WND, 2009), fruit d’une longue enquête d’infiltration dans le CAIR, regorgeant d’informations accablantes, il saurait que :

– Le Cair a eu des relations avec des membres d’Al-Qaida aux Etats-Unis.
– Le Cair est financé par des fonds provenant d’Arabie Séoudite
– Le Cair a donné 40 000 euros à la Holy Land Fundation, qui au même moment a transféré 40 000 euros au Hamas.
– Des membres du bureau du Cair ont eu des relations avec les jihadistes ayant tenté de réaliser un attentat dans la base de Fort Bragg.

Les auteurs de l’ enquête « Muslim Mafia » n’ont pas été attaqué en diffamation par le Cair, disposant de preuves accablantes.

Paul Moreira est pleinement rassuré car « aujourd’hui, ils reçoivent les lycéens » remarque-t-il, avant de filmer les photos des dirigeants du CAIR serrant la mains de responsables politiques démocrates comme Al-Gore et républicains comme Bush, ignorant semble-t-il tout des excellents rapports entre l’Amérique et le Wahhabisme.

Puis Moreira demande à un responsable du CAIR :
« J’ai écouté Mr Glenn Beck (un présentateur télévisé de la chaîne Fox) et il parait que vous faites partie d’une conspiration pour un nouvel ordre mondial ? »

Le porte-parole Ibrahim Hooper va lui servir exactement ce qu’il attend :
« Certains font du dénigrement de l’islam une petite entrerpise industrielle, ces islamophobes vouent toute leur vie à la diabolisation de l’islam, ils cherchent à marginaliser les musulmans américains »

Moreira pose une autre question: « En tant que musulman vous comprenez que certains américains puissent être effrayés après le 11 septembre? »
Hooper: « Bien sûr mais en tant que musulmans américains nous sommes toujours vulnérables aux actes des autres, si quelqu’un fait quelque chose de mal dans un pays lointain nous le payons ici » dit-il avant d’évidemment condamner le terrorisme. Voici Moreira complètement rassuré !

Autre piège dans lequel est tombé Moreira, l’affaire de la mosquée de Ground Zero
Paul Moreira présente ceux qui manifestent contre le projet de mosquée à côté de Ground zero à New-York comme la bloggeuse Pamela Geller, comme des ignares imbus de préjugés, voire des xénophobes.
Le reportage  s’arrête longuement sur le projet de grande mosquée, nommé Centre culturel pour les besoins de la communication, qui se situerait à quelques pas de Ground Zero, aujourd’hui à l’arrêt faute de financement, mais dont l’Observatoire de l’islamisation avait analysé le profil des instigateurs, leur orientation idéologique, ainsi que leurs liens amicaux avec l’IIIT, un institut de pensée des Frères Musulmans. Voir notre dossier en deux parties sur l’imâm Feisal Abdul Rauf, (photo) son projet de « Sharia Index » [ référentiel pour la charia] ainsi que ses liens avec les Frères Musulmans:

http://www.islamisation.fr/archive/2010/08/19/le-projet-de-mosquee-a-ground-zero-est-islamiste-les-preuves.html
http://www.islamisation.fr/archive/2010/08/23/le-projet-de-mosquee-a-ground-zero-est-islamiste-les-preuves.html

Steve Emerson, président du Investivatige Project, est un expert reconnu du contre-terrorisme. Dans une entrevue à l’émission de radio animée par Bill Bennet, il avait dévoilé le contenu explosif d’enregistrements de l’imam Rauf récemment découverts. Rauf est cet imam censément modéré  derrière le projet de mosquée de Ground Zero. Emerson s’en prend à juste titre aux médias et aux partisans de la mosquée de Ground Zero qui persistent à discréditer leurs contradicteurs en les accusant d’intolérance et d’islamophobie, alors que des informations fiables indiquent que ses promoteurs sont des extrémistes. Il est temps que tombe le masque de Rauf, ce faux modéré.

Le Investivative Project on Terrorism a établi une corrélation entre les foyers de terrorisme aux États-Unis et la présence de mosquées radicales (voir la carte sur leur site).  80 pour cent des mosquées aux États-Unis sont contrôlées par des wahhabites qui propagent un islam extrémiste.Steve Emerson sur Bill Bennett (extraits d’entrevue)

Steve Emerson a découvert 13 heures d’enregistrement audio de l’imam Rauf. Emerson et son équipe d’enquêteurs ont passé les quatre dernières semaines à les analyser. Rauf est un « religieux extrémiste radical, un loup en habit d’agneau ». Les déclarations suivantes de Rauf font partie du matériel qui sera dévoilé la semaine prochaine :

– Il défend le wahhabisme, une version puritaine de l’islam pratiquée en Arabie saoudite
– Il appelle à l’élimination d’Israël en plaidant pour un état d’une seule nation, ce qui signifie qu’il n’y aurait plus d’état juif
– Il justifie la violence de Ben Laden.

Les preuves démontrent que cet homme est beaucoup plus qu’un simple religieux.
Le public américain voit désormais la tromperie des groupes islamistes qui se disent contre la violence et le terrorisme et demandent le respect de leurs droits, tout en servant de façade aux Frères musulmans.

« « Sans justifier directement le terrorisme islamique, l’imam Rauf (qui dirige l’institut Cordoba) n’en a pas moins déclaré, dans un entretien télévisé récent, que « le terrorisme ne pourrait prendre fin qu’à partir du moment où le monde occidental reconnaîtra tout le mal qu’il a fait au monde musulman ». Une mosquée tout près de Ground Zero serait vraisemblablement un lieu où les Occidentaux pourraient se rendre pour commencer à expier »  écrivait Guy Millière- universitaire français enseignant aux Etats-Unis lorsque l’affaire a éclaté.

Paul Moreira réussit le prodige d’arriver à placer au centre de son documentaire ce projet de mosquée, sans prononcer une seule fois le nom de ceux qui en sont à la tête. Et pour cause, le premier imâm (Rauf) qui a dirigé la communication du projet a été remplacé par Abdallah Adhami , car sa défense de la Charia et ses liens avec des Frères Musulmans devenait trop embarrassante :

« Les vrais musulmans qui entrent dans les plus hauts niveaux du paradis  sont ceux qui paient le prix ultime du sacrifice dans le but de mettre en œuvre la charia, la loi islamique,” avait déclaré dans une conférence l’imam Abdallah Adhami  qui  est devenu le nouveau visage du Centre culturel islamique de Ground Zero à New York (source Fox News).

Source de cet article : Mensuel de février 2012 de l’Observatoire de l’islamisation.

Observatoire de l'islamisation

Le Traité de Lisbonne imposé par Sarkozy interdit de refouler les bateaux de clandestins vers l’Afrique

L’article 19 de la charte européenne des droits fondamentaux rendue contraignante par le Traité de Lisbonne, stipule que  « les expulsions collectives sont interdites » dès lors qu’elles concernent des populations caractérisées par une appartenance à une ethnie.

L’article 4 de la Convention européenne des droits de l’homme interdit également les expulsions groupées.

C’est en accord avec ce principe que le Parlement européen prit une résolution interdisant à la France les expulsions groupées de Roms en 2012.

La Cour européenne des droits de l’homme (CrEDH) condamna l’Italie en 2012 pour avoir refoulé des migrants en Méditerranée. Elle jugea l’interception des bateaux et la reconduite des boat people en Libye contraires à la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La décision de la Grande chambre, prise à l’unanimité, devrait améliorer la protection des boat people en Méditerranée.

Jugement du 23 février 2012 (Requête no 27765/09)

En 2012, Amnesty International se félicita de la condamnation de l’Italie qui avait raccompagné un bateau de migrants clandestins vers son port de départ en Libye.

« La Cour européenne des droits de l’homme a estimé jeudi 23 février 2012 que l’Italie avait bafoué des principes relatifs aux droits humains en repoussant des migrants et demandeurs d’asile africains en haute mer.  Un arrêt qualifié d’historique par Amnesty International.

(…) Toute personne interceptée doit bénéficier d’une procédure individualisée ainsi que de voies de recours afin de pouvoir contester la décision relative à son renvoi dans le pays de départ. La Cour a estimé que ces refoulements, effectués hors du territoire national, constituaient des expulsions collectives. »

Observatoire de l’islamisation

Observatoire de l'islamisation

Cadre important des Frères Musulmans… et directeur Egypte de la Fondation Clinton

Gehad El-Haddad, conseiller spécial du parti Liberté et Justice, façade politique des Frères Musulmans en Egypte, a été arrêté par l’état égyptien en août 2013 dans le cadre de son coup de filet contre les cadres du mouvement islamo-terroriste.  Fils de Essam el Haddad, membre du bureau exécutif des Frères Musulmans, il fut aussi porte parole de la campagne présidentielle de Mohamed Morsi.

Les Etats-Unis ont ces dernières années soutenu activement les prises de pouvoir en Tunisie et Egypte des islamistes, Hillary Clinton en tant que secrétaire d’état à la politique étrangère notamment.

De août 2007 à août 2012, Gehad El-Haddad a été le directeur pour l’Egypte de la Fondation Bill Clinton. Plus d’information sur le média égyptien Egypt Indépendant

L’Egypte a, depuis le pouvoir du général Sissi, tenu rigueur aux Etats-Uniens de leur soutien aux Frères Musulmans, d’où leur réorientation stratégique envers la Russie et la France.

Observatoire de l'islamisation

France24 parle des chrétiens jetés par dessus bord par des musulmans en méditerranée

Observatoire de l'islamisation

10 Millions versés par l’UE pour promouvoir « l’intégration des migrants »… au Maroc

Lu sur Yabiladi du 17.04.2015

Le programme « Promotion de l’intégration des migrants au Maroc », financé par l’UE pour 10M€, a été lancé ce matin, à Rabat. Il vient s’ajouter au 5,2M€ accordés au projet Sharaka centré sur les Marocains Résidants en Europe (MRE).

L’Union européenne ajoute 10M€ d’aide de soutien de la nouvelle politique migratoire marocaine dans le cadre de l’Accord pour la mobilité signé par les deux partenaires en juin 2013. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la Migration, des Affaires intérieures et de la Citoyenneté et Anis Birou, ministre en charge des MRE et des Affaires de la Migration, viennent de lancer aujourd’hui, le 17 avril 2015, la mise en œuvre de la convention de financement du programme d’aide « Promouvoir l’intégration des migrants au Maroc ». (…) Ce dispositif vient en plus du projet Sharaka, doté d’un budget de 5,2M€, lancé en septembre 2014 Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

« Faut-il quitter Marseille ? » 50 témoignages de Marseillais désabusés

Présentation de l’éditeur:

José D’Arrigo a consacré un an à rencontrer des habitants de Marseille, de tous horizons, tous âges, toutes confessions, toutes professions.

Les Marseillais sont angoissés. Ils ont le sentiment que leur ville est en train de partir en « biberine » comme on dit sur le Vieux Port. Depuis quarante ou cinquante ans, ils hurlent dans le désert. Insécurité, immigration, chômage, pauvreté, saleté, trafics : les politiques promettent de se saisir de ces problèmes récurrents pour mieux éviter de les résoudre.

La ville s’enlise, elle perd pied, mais selon José D’Arrigo, le naufrage serait non seulement spectaculaire mais probablement contagieux.
Pour la première fois de leur vie, un très grand nombre de Marseillais se demandent si, la mort dans l’âme, ils ne vont pas quitter Marseille

José d’Arrigo a travaillé longtemps au Méridional et comme correspondant du Figaro et du Dauphiné libéré.

Il enseigne aujourd’hui le journalisme et a écrit plusieurs ouvrages dont Marseille Mafias (Toucan, 2013) et la seule biographie de Gaétan Zampa, l’ancien parrain de la pègre marseillaise (La Manufacture)

Observatoire de l'islamisation

Fréjus et Cogolin étaient des bases de pirates andalous pour asservir les chrétiens et les déporter à Cordoue

La « tolérante » Andalousie musulmane avait besoin d’esclaves, et c’est sur les côtes de Provence, notamment à Cogolin et Fréjus que ses pirates s’établirent pour lancer leurs razzias contre des populations déportées ensuite à Al Andalus.

Extrait du livre L’Espagne Musulmane d’André Clos, Tempus-Perrin, 1999, page 125 :

Espagne Musulmane

Observatoire de l'islamisation

Listes d’esclaves français rachetés en 1785 à Alger par l’ordre de la Trinité

Lu sur cet excellent site de documentaires :

L’Histoire  fournit maint témoignages des victimes européennes de l’esclavagisme arabo-musulman,  comme cette lettre à la Reine datée de 1643 intitulée Les larmes et soupirs de deux milles François esclaves dans l’enfer d’Alger en Barbarie à la Reine régente, mère de Louis XIV. Durant les siècles que dura cet esclavage, des Français organisèrent, au péril de leurs vies, des missions de sauvetage pour racheter la liberté de leurs compatriotes captifs, tenant à cette occasion des sortes de listes de Schindler : des litanies de noms, de prénoms, d’âges, d’années d’asservissement, de prix de rachat. Vous n’en avez probablement jamais entendu parler. Tellement  incorrectes, ces listes témoignent ligne après ligne de  vérités à contre-courant des priorités mémorielles de la doxa contemporaine.

symbole des Trinitaires La plupart des listes qui suivent ont été rédigées par des Trinitaires, un ordre religieux  fondé à Cerfroid  (Picardie) en 1194 par les Français Jean de Matha et Félix de Valois. Le symbole des Trinitaires est une mosaïque datant de 1210 qui représente Jésus libérant deux captifs, un blanc et un noir. Un ordre similaire, fondé en 1218 à Barcelone par Pierre Nolasque, est celui des Mercédaires. Ces ordres dits de « rédemption des captifs » avaient pour mission de récolter des dons puis d’aller négocier le rachat des esclaves victimes de la traite arabo-musulmane et plus particulièrement les Français aux mains des Barbaresques en Afrique du Nord. Ces missions faisaient l’objet de compte-rendus dans lesquels apparaissaient les  listes dont certaines sont données ci-dessous. Les liens vers les documents originaux numérisés par la BNF (bibliothèque nationale de France) sont disponibles en fin d’article, ainsi que des témoignages d’époque.

Nom – Age – Durée de l’esclavage – Patrie (ville) – Diocèse

Suite et source

En arrivant à Alger en 1830, les français libérèrent encore des compatriotes, ce que les historiens officiels adeptes de la repentance omettent sciemment.