Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Le Figaro accable Ratko Mladic et tait l’épuration des serbes de Bosnie autour de Srebrenica

Nous rediffusons cette mise au point de 2008 alors que Le Figaro vient de publier un article à charge sur Ratko Mladic, en taisant les massacres commis par les musulmans ayant conduit à l’offensive sur Srebrenica, en reprenant les chiffres de morts farfelus du TPI, institution inique dirigée par l’Otan alliée des islamistes à l’époque.

« Le Tribunal Pénal International passe par pertes et profits les massacres avérés de milliers de civils serbes par les troupes musulmanes de Bosnie dirigées par Naser Oric, et ignore toujours l’existence des camps de concentrations musulmans où croupirent des civils serbes, femmes et enfants inclus.

   Naser Oric fut acquitté, jeudi 3 juillet 2008 , par la chambre d’appel du Tribunal Pénal International de La Haye, après avoir été condamné en première instance en juin 2006 pour crimes de guerre. Si en 1992, estiment les magistrats, des civils serbes ont été passés à tabac et tués en Bosnie, « les preuves de la culpabilité de Naser Oric sont absentes », comme si celui qui était le commandant en  chef de l’armée bosniaque de 1992 à 1995 n’était pas au courant que ses hommes s’attaquaient à des milliers de civils, comme si il ne s’était rien passé après 1992 !Lire la suite

La Turquie a saisi une cinquantaine de biens de l’Eglise depuis 2014

Depuis 2014, une cinquantaine de biens appartenant à l’Église syrienne-orthodoxe ont été expropriés par le gouvernement turc dans le sud-est de la Turquie.

Parmi ces biens, des monastères très anciens où vivent encore une dizaine de moines, les derniers de Turquie orientale. Reportage à lire dans La Croix.

La mosquée de Sartrouville à nouveau fermée par le préfet

Lu sur France Bleu du 20 novembre :

La mosquée du quartier des Indes à Sartrouville (Yvelines) venait de rouvrir après la fin de l’état d’urgence. Elle a de nouveau été fermée samedi par les autorités pour propagation d’idéologie radicale, a annoncé lundi la préfecture des Yvelines. La durée de la fermeture est de six mois.Lire sur France Bleu

La mairie UDI-En Marche d’Amiens soutient le projet de grande mosquée des Frères Musulmans (UOIF)

Lu dans Le Courrier Picard du 10 juillet :

Le tribunal administratif d’Amiens a rendu ce lundi 10 juillet son délibéré dans l’affaire concernant le permis de construire du projet de mosquée rue Francklin-Roosevelt. Un recours d’une dizaine de riverains opposés à ce projet et défendus par Me Destarac, avait été examiné mardi 20 juin. Le tribunal administratif a donc décidé d’annuler le permis de construire (lire les raisons dans le détail)

Contacté cet après-midi, Ahmed Berami, ancien président de l’association et initiateur du projet, aujourd’hui membre du Conseil d’administration, ne comprend pas cette décision. «  C’est un projet que nous avons mis près de trois ans à monter avec la Ville qui nous a accompagnés tout le long, dit-il. Nous avons eu de nombreuses réunions. Il y a eu un concours d’architecte. L’architecte de la ville, lui-même, a entendu les différents projets présentés.

Adjoint au maire chargé de l’urbanisme, Jean-Christophe Loric (LREM) est l’élu qui a signé le permis de construire. «  Je ne suis pas inquiet, dit-il, nous allons nous réunir pour apporter des modifications, des améliorations. Le plus important, c’est que le projet sorte. C’est un projet architectural de qualité qui répond à un vrai besoin dans le secteur. » Pourquoi ne pas l’avoir défendu au tribunal si c’est vraiment le cas ? «  Parce qu’il est extrêmement rare que la Ville soit représentée à ce type d’audience. C’est la procédure écrite qui compte et elle avait été particulièrement soignée. Soyez sûr que la Ville est derrière l’association qui porte ce projet. Nous connaissons son sérieux, on a beaucoup travaillé avec elle. Je le répète ce que nous importe c’est que ce projet aboutisse, je suis optimiste. » Lire l’article intégral

Dans notre ouvrage Mosquées Radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016), nous avons exposé que l’Association des Musulmans de Picardie (fédération UOIF), qui porte ce projet de mosquée, diffuse la pensée des Frères Musulmans, pages 35 à 42, extraits :Lire la suite

Un évêque proche de Jean-Paul II révèle sa vision d’une Europe envahie par l’islamisme

23-27 juin 1988: Jean Paul II lors de son voyage en Autriche.

Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l’Opus Dei, fut le témoin direct du récit de la vision, qu’eut Jean Paul II au mois de mars 1993, à l’Ermitage « Santi Pietro e Paolo » de Bienno, dans le Val Camonica. L’inquiétante vision du Pape Jean Paul II ne fut jamais portée à la connaissance du public avant le 22 octobre dernier.

Mgr Longhi avait entretenu des contacts étroits avec le Pape polonais tout au long de son pontificat. Il révéla cette vision du Pape Jean Paul II au cours d’une conférence organisée le 22 octobre dernier en son souvenir, jour où l’Église célèbre sa mémoire.

(révélation de la vision de Jean Paul II à partir de 48.59)

« J’avais posé mon regard sur lui croyant qu’il avait besoin de quelque chose. » Il s’aperçut que je le regardai, ses mains tremblaient, c’était le début de la maladie de Parkinson.

Il me dit : »Cher Mauro, c’est la vieillesse. » Je lui répondis immédiatement : « Mais non Sainteté, vous êtes jeune. » Et c’est alors que Wojtyla changea de ton et de voix et me dit :

« Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l’Église du troisième millénaire: « Je vois l’Église du troisième millénaire affligée d’une plaie mortelle, qui, comparée à celles de ce millénaire (le communisme et le nazisme) sera plus profonde, plus douloureuse: elle se nomme « islamisme ». Ils envahiront l’Europe. J’ai vu les hordes surgir de l’Orient à l’Occident, du Maroc à la Libye, de différents pays orientaux à l’Égypte. »

« Ils envahiront l’Europe et cette dernière sera semblable à une cave sombre, remplie de reliques, de vieux souvenirs de famille et de toiles d’araignées. Vous l’Église du troisième millénaire devrez endiguer l’invasion. Mais non par les armes, car les armes ne suffiront pas, mais avec votre foi, vécue dans son intégrité. »»

(Lu sur Dreuz, traduction Dreuz.info)

Un documentaire sur les chrétiens en Algérie tait le sujet des convertis pour ne pas s’attirer les foudres du régime

Un documentaire sur les chrétiens en Algérie, réalisé par Jean Dulon, a été diffusé lundi 16 octobre sur KTO.

Le site de l’Eglise catholique en Algérie en parle ainsi : 

« Le film sera projeté en Algérie. Pour des raisons politiques, il est peu question des convertis menacés par le régime ou des différents obstacles posés à l’exercice de la religion catholique. La constitution algérienne garantit la liberté de culte, mais l’interdiction du prosélytisme se confond parfois avec une sévérité à l’endroit des non musulmans — notamment des convertis. On se souvient des années noires, durant la décennie 1990, où dix-neuf religieux furent assassinés par des terroristes : les moines de Tibhirine, plusieurs religieuses, et l’évêque d’Oran, Pierre Claverie. De cela, il n’est pas question dans un documentaire qui se veut terrain de rencontre et de dialogue entre communautés. « Mon chauffeur ne savait même pas que le christianisme était encore vivant en Algérie. Il pensait que les monuments n’étaient plus affectés au culte. Axer le film sur les années noires eût été la garantie de ne pas avoir les autorisations de diffusion du film en Algérie, et que les Algériens ne le voient jamais », explique Jean Dulon, pour qui la double projection, en France et en Algérie était primordiale. Lire l’article intégral.

Égypte : une foule de 1000 personnes attaque une église copte

Lu sur Chrétiens.info / Express.co.uk

Une foule furieuse de près de 1000 personnes a lancé une attaque contre une église copte récemment rénovée à Mina en Égypte, contraignant les chrétiens à verrouiller les portes du bâtiment pour leur propre sécurité. Cette action visait principalement à menacer et intimider les personnes qui s’y trouvaient.

Le 26 octobre dernier, la police a été appelée par l’église Saint-George de Mina, attaquée par une foule de près de 1000 personnes furieuses. Pour des raisons de sécurité, les portes de l’église ainsi que la garderie pour enfants ont été fermées à clé.

Un peu plus tôt dans la semaine, les responsables de la congrégation copte de la région ont reçu une invitation les contraignant à assister à une réunion de paix, une rencontre qui visait à mettre fin au conflit entre ce groupe chrétien et la communauté musulmane locale.

La CGT sous pression islamiste ? Son responsable justifie la Barbie voilée.

Benjamin Amar est responsable de la CGT dans le Val-de-Marne, département fortement islamisé. Sa position bienveillante à l’égard de la Barbie voilée est-elle dû à la pression d’une base de plus en plus musulmane dans le syndicat ? Ce personnage dénonce « la stigmatisation d’une religion » à 12min 50 secondes.  Le syndicaliste dénonce aussi une ancienne Une du Figaro magazine, comme si c’était le rôle d’un syndicat de travailleurs de défendre l’islamisation de la France :

Ivan Rioufol du Figaro le recarde sèchement : « le voile est un uniforme et vous êtes complice de cette idéologie là ». 

Le maire LR de Clichy résiste aux prières de rue mais collabore aux mosquées municipales

Rémi Muzeau, maire LR de Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, est à l’origine de la manifestation, très médiatisée, d’élus en écharpe tricolore, le 10 novembre dernier, contre des prières de rue. Il a été interrogé par Minute. Extrait :

2847_page_01« J’ai rendez-vous jeudi prochain avec le préfet et avec cette fameuse association qui organise les prières de rue.

Qu’attendez-vous de ce rendez-vous ?

J’attends de ce rendez-vous que le préfet comprenne que les revendications de cette association ne sont pas plausibles. On ne peut pas donner un nouveau lieu de culte à chaque croyant qui le demande ! A Clichy, il y a deux églises, deux mosquées et une synagogue. Il y a tout ce qu’il faut pour répondre aux besoins des croyants de la ville.

Après, si l’Etat veut vendre des terrains pour construire une nouvelle mosquée… L’Etat possède trois hectares à Clichy – les anciens locaux de l’Inalco (l’Institut national des langues et civilisations orientales, Ndlr) –, il peut vendre, il n’y a pas de problème, je ne m’y opposerai pas.

Vous ne seriez donc pas opposé à une troisième mosquée à Clichy ?

Je ne me suis jamais opposé à une troisième mosquée. Et je ne m’opposerai ni à une quatrième, ni à une cinquième, ni à une sixième mosquée ! Pourquoi voulez-vous que je m’y oppose ?Tant qu’elle respecte les règles de réception du public… Vous savez, à Clichy, nous avons des orthodoxes qui se réunissent dans une salle ; des témoins de Jéhovah qui respectent les règles ; il n’y a aucun problème.

D’ailleurs, nous avons à Clichy un centre culturel et cultuel [musulman] de 1 500 m2 sur trois niveaux. C’est un bâtiment municipal pour lequel nous avons signé un bail emphytéotique de 99 ans. D’ailleurs, Hamid Kazed (président de l’Union des associations musulmanes de Clichy et organisateur des prières de rue, Ndlr) était présent à l’inauguration. […] »

Pour avoir une vision d’ensemble de la collaboration des maires de « droite » et de gauche avec les musulmans pour faciliter l’irruption de mosquées, souvent radicales, lire Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015) plus que jamais d’actualité.

Après l’EI, l’espérance contagieuse de l’archevêque de Kirkouk en Irak

Conférence de Monseigneur Yousif Thomas Mirkis du 16 novembre 2017 à Paris. Ce dominicain maitrisant parfaitement le français évoque ses projets mobilisateurs pour les irakiens de toutes confessions, dont l’institut universitaire créé de toute pièce qui se hisse déjà à la première place dans cette grande ville pétrolifère du nord de l’Irak. Les élèves yézidis et musulmans lui sont reconnaissants, et des élèves chrétiens ne veulent pas suivre leurs parents ayant pourtant obtenus le statut de réfugié en Europe ! Un formidable message d’espoir, relayé par l’association Fraternité en Irak qui réhabilite actuellement deux-cent logements , et peut être bientôt plus grâce à votre aide ! Mobilisons nous sur http://fraternite-en-irak.org