Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

2011 : l’évêque de Carcassonne s’insurgeait contre la « haine anti islamiste » après le caillassage d’une église par des arabes

Publié le 8 novembre 2011 sur le blog de Bernard Antony

« Pour une fois, une attaque perpétrée contre une église catholique a été relayée lors du JT de TF1. La première chaine a en effet ouvert son journal de 20H00 vendredi 5 novembre pour dénoncer l’attaque par deux adolescents d’origine nord-africaine de l’église Saint-Jacques du quartier du Viguier de Carcassonne, lors de la cérémonie du jour des morts . Ces derniers ont, rappelons-le, caillassé les fidèles et cassé la statue de la Vierge Marie située à l’entrée de l’édifice.

Alors que les fidèles ont témoigné de la violence de l’attaque et que le curé, l’abbé Garouste a estimé, à juste titre, qu’il s’agissait « d’une véritable profanation« , l’évèque, Mgr Planet, a déclaré : « Les déchaînements de haine anti-islamiste qui ont suivi les événements de Carcassonne sont beaucoup plus offensants pour le Christianisme et le Christ lui-même que la sottise de quelques enfants mal intentionnés. L’évêque de Carcassonne et Narbonne ne peut pas cautionner un appel à la haine et au communautarisme tel qu’il se développe actuellement sur les réseaux Internet. »

Si Mgr Planet voulait bien enlever ses lunettes de béni-oui-oui, il saurait que cette profanation n’est pas anecdotique et que, comme le disent les habitants du quartier du Viguier, il y a des années que cette église n’est plus respectée par les musulmans du quartier à tel point que nombre de paroisiens de saint-Jacques se sont réfugiés dans une autre paroisse, moins exposée, l’église Saint-Michel.

S’il faisait son travail d’évêque, il essaierait de comprendre la nature de cet islam qui a fait irruption dans l’espace public et religieux français. Il s’apercevrait alors qu’au delà de la religiosité, l’islam est aussi un système social qui ne fait que tolérer les chrétiens les réduisant à un statut d’infériorité.

S’il faisait son travail d’évêque, il serait aux côtés des chrétiens d’Orient qui eux savent déjà dans leur chair ce que veut dire être chrétien dans un pays à majorité musulmane.

Pour ne pas finir comme nos frères d’Orient, il est donc plus que temps que les chrétiens de France fassent savoir tout cela à certains évêques incultes et dévirilisés et que dès à présent, ils ne tolèrent aucune exactions anti-catholiques, fussent-elles le fait de jeunes « mal intentionnés ».

Bernard Antony, directeur de Chrétienté-Solidarité

Un individu fonce en voiture sur les militaires d’un régiment d’artillerie de montagne à Varces (Isère)

Entre 8h30 et 9 heures ce jeudi matin, un véhicule a tenté de renverser des militaires du 93e régiment d’artillerie de montagne, a appris BFMTV. Ces derniers faisaient un footing à proximité d’une caserne, à Varces-Allières-et-Risset (Isère). L’homme aurait ensuite fait demi-tour pour leur foncer dessus à nouveau, avant de prendre la fuite.

Le conducteur leur a lancé des insultes à deux reprises, dont des insultes en arabe. Mais à ce stade, aucune indication ne permet d’en savoir plus sur ses motivations. Aucun militaire n’est blessé. Un important dispositif de recherche a été déployé pour retrouvé le véhicule en fuite.

Attaque islamiste ? Hautement probable mais pas encore avérée.

Italie : le président de la mosquée de Foggia prescrit de « couper la tête des infidèles » et d’employer des ceintures explosives

Lu dans Il Fatto quotidiano :

Un individu, d’origine égyptienne et de nationalité italienne, donnait des cours de religion aux enfants de l’association « Al Dawa » de Foggia et les invitait à combattre les « mécréants » et à transformer les églises en mosquées. Le siège du centre islamique et ses comptes courants ont été saisis. Après une longue enquête, il a été prouvé qu’il faisait des vidéos dans lesquelles il incitait ses élèves à rejoindre le djihad.

L’imâm de Torcy expulsé au Maroc, mais sa mosquée salafiste reste ouverte

La mosquée salafiste de Torcy a été épinglée dans l’enquête « Mosquées Radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit« parue en novembre 2016, pour avoir organisé des conférences marquées d’une hostilité envers l’occident. On apprend qu’un de ses imâms est expulsé aujourd’hui, mais malheureusement, cet endroit restera ouvert alors qu’il convient de fermer les mosquées radicales. 

Le Parisien du 28 mars 2018 :

« Mohammed Tlaghi, l’ancien imam suppléant de la mosquée Rahma de Torcy (Seine-et-Marne), a été interpellé ce mercredi matin vers 6 h 30 dans son appartement de Torcy. Selon son avocat Me Gilles Devers, il serait déjà dans l’avion pour Rabat, escorté par les policiers.

Ce ressortissant marocain de 50 ans, père d’un enfant français, est visé par une procédure d’expulsion depuis le 28 décembre dernier. La commission d’expulsion des étrangers avait rendu un avis favorable après l’audience du 20 décembre 2017.

La décision retenait « des prêches tenus en 2016 et 2017 » au cours desquels « les deux imams de la mosquée [avaient] explicitement légitimé le djihad armé en appelant les fidèles à prier pour les djihadistes du monde entier afin de détruire les ennemis de l’Islam en France et dans le monde ». »

La mosquée, installée dans des locaux provisoires avenue Lingenfeld, avait été fermée le 10 avril dernier par le ministère de l’Intérieur car soupçonnée d’être « un lieu de référence influent de la mouvance salafiste ».

Le 19 janvier dernier, elle a été reprise par la Grande mosquée de Paris et un nouvel imam ainsi qu’une nouvelle association ont été installés par le recteur Dalil Boubakeur. 

Les chiffres officiels de l’immigration 2017 analysés par Gourévitch

Le samedi 10 mars 2018, Jean-Paul Gourévitch, spécialiste des migrations et auteur de nombreux ouvrages d’analyses, donnait une conférence à l’occasion de l’université d’hiver de La Droite Libre. 

Deux-tiers des terroristes ayant frappé la France étaient fichés S, et non un quart comme le dit Macron

Un marocain fait l’apologie du terroriste de Trèbes à Reims : comparution immédiate

Lu dans L’Union du 27 mars 2018 :

C’est une déplaisante réalité rappelée par le parquet de Reims. « Dès qu’un attentat est perpétré sur le territoire national, il y a toujours des personnes pour faire l’apologie de ces actes de terrorisme. » La sanglante prise d’otages au Super U de Trèbes n’échappe pas à la règle.

Lundi en comparution immédiate, on ne jugeait pas un ex-candidat aux législatives parti en vrille sur twitter, mais un homme de 31 ans d’origine marocaine, né à Reims, arrêté ce week-end après des propos tenus dans la rue (notre précédente édition). Lire la suite

Paris: un musulman poignarde 11 fois une octogénaire juive


Les nombreuses mains courantes déposées par son aide à domicile au commissariat pour alerter des propos infamant à l’encontre de sa fille de 12 ans n’ont pas suffis à le maintenir en détention. 

Lu sur Actualité Juive :

Le meurtre de Mireille Knoll, 85 ans, vendredi dernier à Paris, suscite un vent d’indignation en France et en Israël. Deux de ses petites-filles ont rappelé le souvenir de leur grand-mère sur le réseau social Facebook.

Résidant en Israël, deux petites-filles de Mireille Knoll, une femme juive de 85 ans, assassinée à Paris vendredi 23 mars, ont posté lundi des témoignages sur leur page Facebook.

Noa Goldfarb a publié ce message, accompagné de deux photos de famille où l’on voit la victime entourée de sa petite-fille et de son fils. 

« Il y a 20 ans, j’ai quitté Paris sachant que mon avenir n’était pas là. Ni le mien ni celui du peuple juif.
Mais qui pourrait penser que je quitte mes proches dans un endroit où la terreur et la cruauté mènent à une fin si triste.
Ça n’arrivera pas.
Mais la réalité est différente… Grand-mère a été poignardée à mort 11 fois par un voisin musulman qu’elle connaissait bien.
[Il] a mis le feu à l’appartement et ne nous a pas laissé de souvenir. Pas d’album photo, pas le sien, pas celui de grand-père, pas de lettres…. Rien.
Il ne nous reste que les larmes et les autres.
Espérons un avenir meilleur.
Papa, on arrive. »

Autre message, celui de Jessica Knoll. 

« Qui m’a demandé pourquoi, si j’avais un passeport français,  ne suis-je pas là-bas ?
Eh bien, je crois que j’ai été sauvée. De L’Europe et de la France en particulier.
[…]
Maudites religions. Ce sont les gens qui décident de prendre les lois de la divinité entre leurs mains.
Vendredi dernier, il a décidé qu’un voisin musulman a pris la vie de ma grand-mère chez elle à Paris.
Il a brûlé tous les souvenirs d’enfance que nous avions sur les photos et le coeur que j’avais là.
Non, je ne suis pas comme ça. Je n’y comprends rien.
Je ne déteste pas l’homme. Je déteste les fanatiques !
Ceux qui n’ont pas conscience. Pas d’intelligence. Pas de cœur. »

Deux suspects interpellés

Depuis ce lundi, un homme de 22 ans, SDF, « défavorablement connu des services de police », est en garde à vue. Samedi, un premier homme, un voisin de l’octogénaire, âgé de 29 ans, lui aussi défavorablement connu des services de police et qui sortait de prison, avait été placé en garde à vue.

Les deux suspects ont été déférés en vue de leur présentation à un juge d’instruction. Le Parquet de Paris a pris des réquisitions pour qu’ils soient placés en détention provisoire.

Avant la messe d’hier à Cambrai, il crie au micro «Allahou Akbar»

Lu dans La Voix du nord du 26 mars 2018 :

Ce dimanche matin, alors que la messe paroissiale des Rameaux n’avait pas encore commencé en la cathédrale de Cambrai, un incident, sans gravité ni conséquence puisqu’il n’a pas créé de mouvement de panique, s’est produit.

Selon les renseignements qui nous sont parvenus, un individu, plus marginal que dangereux, s’est approché du micro et a lâché cette expression connotée au lendemain de l’attentat perpétré dans l’Aude. « Il a crié Allahou Akbar, quelqu’un s’est approché de lui et il s’est enfui en courant…

Manuel Valls dénonce les Frères Musulmans mais a inauguré une de leurs mosquée !

« Je pense qu’il faut prendre un acte fort, politique, à caractère symbolique d’une interdiction du salafisme », a proposé ce dimanche Manuel Valls sur BFMTV. « Je reconnais que c’est extrêmement difficile, on peut fermer des mosquées, un des imams salafistes de Marseille est en voie d’expulsion… », a-t-il détaillé. Pour l’ancien premier ministre, « les idées salafistes, les mots salafistes ont gagné la bataille idéologique au sein de l’islam ». « Nos adversaires, ce sont les salafistes, les Frères musulmans, l’islam politique », a-t-il fait valoir.

Mais alors pourquoi a-t-il inauguré la mosquée de Cergy en 2012, au moment où son imâm d’alors, Tahar Mahdi, affichait ses liens proches avec les Frères Musulman ? Preuves dans la vidéo ci-dessus.