Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Le Sri Lanka a expulsé 200 prêcheurs musulmans depuis les attentats de Pâques

Lu sur www.francetvinfo.fr:

Le Sri Lanka a expulsé 200 prêcheurs musulmans étrangers, depuis les attentats de Pâques pour avoir dépassé la durée de leur visa, a annoncé dimanche 5 mai le ministre des Affaires intérieures Vajira Abeywardena. Il a indiqué que les religieux étaient entrés légalement dans le pays mais y étaient restés au-delà de la date autorisée sur leur passeport. « Vu la situation actuelle dans le pays, nous avons examiné le système de visas et avons pris la décision de renforcer les restrictions de visas pour les enseignants religieux », a-t-il déclaré.

Le Sri Lanka craint que des prêcheurs étrangers ne radicalisent des musulmans sri-lankais et n’incitent à de nouveaux attentats du type de ceux d’il y a deux semaines, revendiqués par l’organisation jihadiste État islamique (EI), et qui ont fait 257 morts. « Il y a des institutions religieuses qui font venir des prêcheurs étrangers depuis des années », a expliqué Vajira Abeywardena. « Nous n’avons aucun problème avec ces dernières, mais il y en a qui ont ouvert récemment. Nous allons faire plus attention à celles-ci ». Le ministre n’a pas précisé les nationalités des personnes expulsées. Selon la police, elles viennent principalement de Bangladesh, d’Inde, des Maldives et du Pakistan.

Fontainebleau: un afghan jugé avec laxisme pour apologie du terrorisme, menaces de mort sur des militaires de Sentinelle et dégradations

Lu sur Actu Fr du 9 avril (extrait)  :

Basit, un Afghan aujourd’hui âgé de 19 ans […] qui a le statut de réfugié politique en France, comparaissait pour apologie du terrorisme au tribunal correctionnel de Fontainebleau… Il était aussi poursuivi pour avoir dégradé le portail de la sous-préfecture de la cité impériale et menaces de mort contre les Sentinelles qui patrouillaient devant le château, le 4 avril dernier. […] Basit avait alors lancé : « Tu connais Daech ? Je suis Daech ! ». Des propos accompagnés d’un mime de tir à l’arme automatique. [..]

Les juges, qui ont relaxé Basit pour l’apologie du terrorisme, ont prononcé pour le reste un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve durant 36 mois, avec obligation de soins et de formation ou de travail. Le jeune homme, qui aura l’interdiction de fréquenter le château de Fontainebleau, bénéficiera d’une prise en charge sanitaire et psychologique pour sa réinsertion et acquérir les valeurs de la citoyenneté.

Rappel : des clandestins afghans imposés par le préfet du 94 dans le gymnase de Bry-sur-Marne (avril 2019)

Le ramadan met les commerçants montpellériens en alerte : violences, bagarres etc.

Lu sur Actu.fr (extrait) :

Insécurité oblige, le collectif des commerçants de Gambetta, à Montpellier n’en peut plus : il a le soutien de Brigitte Roussel-Galiana et en appelle au maire, Philippe Saurel.

Un des responsables de ce collectif qui tire, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme, Ajouri M. explique que, « depuis 4 ans maintenant à la même période durant le mois saint du ramadan, le quartier Gambetta est le théâtre de violence et de tension hors norme. Et le ramadam arrive pour un mois ».

Il énumère le quotidien de ce quartier des faubourgs Sud de la ville : « bagarres sanglantes , coups de couteau, échanges de coups de feu, sur fond de vente à la sauvette de fruit et légumes, de cuissons et de fritures dans des bains d’huiles aux conditions d’hygiène plus que douteuses et le tout à l’aide de bouteilles de gaz à même le trottoir, alors que nous  sommes en plan vigipirate » .

Les services de police, Sécurité publique et municipale, interviennent régulièrement, mais, après leur départ, les trublions sont de retour. Lire la suite

L’AFD voit son budget augmenter de 10 à 18 milliards pour 2022…et finance les pro palestiniens boycottant Israël

Lu dans L’Opinion du 29 mars 2019 (extrait) : 

« Institution financière publique, l’Agence Française de Développement a, par deux fois au moins l’an dernier, soutenu financièrement manifestation et association appelant à un boycott de l’Etat hébreu, pourtant interdit par la loi. (…) . En 2017, elle a ainsi alloué 320 000 euros à l’Association France Palestine solidarité. Celle-ci, qui affiche ouvertement son soutien au BDS en bannière de son site Internet, a reçu pour l’heure la moitié de ces fonds pour le développement de deux projets agricoles en Cisjordanie, en partenariat avec l’association Ma’an development center. Or, soulignait la députée LR Constance Le Grip dans une question écrite le 23 octobre, « un employé de cette structure », décédé lors de manifestations dans la bande de Gaza en mai 2018, appartenait au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), « organisation tristement connue pour ses activités terroristes depuis les années 1970 ». Lire l’article intégral sur L’Opinion

Rappel de notre documentaire sur cette agence :

La France va faire exploser son aide aux pays en développement de 10,3 milliards d’euros en 2017 à 18 milliards d’euros en 2022 (rapport du Sénat) source : http://www.senat.fr/notice-rapport/2018/r18-104-notice.html

Attentat déjoué : la cellule islamiste voulait s’attaquer à l’Elysée.

Une information du Parisien du 2 mai :

En garde à vue, ils n’ont pas caché leur adhésion à l’islam radical. Ni leur projet d’action violente, déjà à un stade avancé lors de leurs interpellations. Selon des sources concordantes, les quatre suspects, Alexandre B., Karim B., Anis M. et M.C., arrêtés vendredi et mis en examen mardi pour « association de malfaiteurs terroriste et criminelle » et écroués, envisageaient d’attaquer l’Élysée à la Kalachnikov (…) Le groupe, qui échangeait sur des messageries chiffrées et se revendique de Daech, avait collecté 1200 euros pour acquérir un fusil d’assaut Kalachnikov. Des réunions entre les protagonistes ont eu lieu à Chelles (Seine-et-Marne). Un passage à l’acte lors du début du ramadan ce week-end a été évoqué, précipitant le coup de filet des enquêteurs de la DGSI.

L’un des suspects, M.C., le mineur, était fiché S : il avait été condamné pour un projet de départ en Syrie puis placé en centre éducatif fermé. Les trois autres n’étaient connus que pour des délits de droit commun. Le plus âgé, Alexandre B., était fonctionnaire à la mairie de Paris, affecté à un stade du nord de la capitale. Lire l’article dans Le Parisien

Donald Trump étudie la possibilité de classer les Frères Musulmans comme organisation terroriste étrangère

Lu sur la BBC du 30 avril :

The Trump administration is working to designate the Muslim Brotherhood a foreign terrorist organisation, the White House said on Tuesday.

The designation will bring economic and travel sanctions against Egypt’s oldest Islamist movement, with more than a million members across the Middle East.

The decision follows a White House visit by Egyptian President Abdel Fattah al-Sisi in April.

Mr Sisi asked US President Donald Trump to make the move, US media said.

On Tuesday, White House Press Secretary Sarah Sanders confirmed the administration is pushing for the designation.

« The President has consulted with his national security team and leaders in the region who share his concern, and this designation is working its way through the internal process, » Ms Sanders said in a statement.

The Trump administration first directed security and diplomatic officials to find a way to impose sanctions on the Brotherhood after a meeting between Mr Trump and Mr Sisi on 9 April, US media report. Lire la suite

En France les Frères Musulmans de l’UOIF (rebaptisés Musulmans de France) contrôlent 170 mosquées et leurs prédicateurs étrangers sont tolérés :

Al-Qaradawi a reçu le fondateur du groupe terroriste Jamaat al-Tawhid

Cette photo du père spirituel vivant des « Frères musulmans », Youssef Al-Qaradawi a fait le tour du monde. On y voit ce prêcheur islamiste radical égyptien avec  Salman al-Nadawi à gauche (et non Zahran Hashim à droite comme l’affirma à tort Al Arabiya, information que nous avions relayée hier ) . Al Nadawi, de son vrai nom Abderrahman Al-Nadawi Al Hindi, est le fondateur de l’ organisation islamique armée Jamaat al-Tawhid, basée en Inde, que les autorités sri-lankaises accusent aujourd’hui d’être responsable de la série d’attentats suicides ayant fait 359 morts et 500 blessés à Colombo (capitale du Sri Lanka) et dans d’autres villes du pays. Effectivement, celui qui était le leader actuel du groupe, Zahran Hashim, s’est fait explosé à l’hôtel Shangri-La de la capitale Colombo, dimanche dernier (21 avril 2019). 

Al-Nadawi est lui-même le chef de l’organisation extrémiste en Inde, le père spirituel de ses branches en Asie du Sud; il avait déjà prêté serment au groupe terroriste État islamique et a publiquement incité à assassiner des étrangers et à verser leur sang.
« Si vous êtes en mesure de tuer un Américain ou un Européen, que ce soit un Français, un Australien, un Canadien ou un Hindou, ceux qui ont déclaré la guerre à l’État islamique, fais- le « ,  déclara Al-Nadawi lors d’un séminaire islamiste. (Plus d’informations ici)
Al Qaradawi était l’invité d’honneur du salon des Frères musulmans de l’UOIF (Rassemblement annuel des musulmans de France) chaque année jusqu’en 2012, année où une campagne de communication de l’Observatoire de l’islamisation poussa Nicolas Sarkozy à demander à l’émir du Qatar de le dissuader de se rendre au salon. Il a financé la grande mosquée de Mulhouse qui sera inaugurée en mai. 
Pour avoir une idée de son idéologie qu’il propage dans les 170 mosquées de l’UOIF (rebaptisé « Musulmans de France ») en France et à la Fnac où sont vendus ses livres, on lira cet extrait avec intérêt :
« La formation du croyant vise l’édification d’une génération de vrais croyants, habilités à porter le flambeau de la réforme et de la rénovation, est préalable à toute action d’exhortation au combat sur la voie de Dieu; lequel combat fait du recours aux armes le moyen de procéder au changement de la société et à l’instauration de l’état » . ( Youssef Al Qaradawi, La Science des prioritéséditions Maison d’Ennour page 222).

« Je serai intraitable avec l’islam politique » affirme Macron. Ses élus collaborent pourtant avec.

Lors de son discours du jeudi 25 avril, Emmanuel Macron prétend qu’il va dorénavant être intraitable avec l’islam politique, comprendre l’islamisme. Avec des députés et maires LREM qui inaugurent les mosquées des Frères Musulmans et des salafistes (preuves dans ce documentaire) cela semble être que pure communication.

Sri Lanka: deux frères islamistes au cœur de l’enquête


Lu dans Le Figaro du 23 avril 2019 :

Ils figuraient parmi les kamikazes, auteurs d’un carnage lors du dimanche de Pâques au Sri Lanka. Selon plusieurs sources proches de l’enquête, deux frères islamistes ont joué un rôle clé dans les attentats qui ont tué plus de 320 personnes dans trois hôtels de luxe et trois églises, en pleine messe, notamment à Colombo. Les autorités attribuent pour le moment ce bain de sang au mouvement islamiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ). L’organisation n’a cependant pas revendiqué les attaques, à l’inverse de l’État islamique, qui a affirmé qu’elles étaient le fait de «combattants de l’État islamique». Mardi, le premier ministre sri-lankais, Ranil Wickremesinghe, a déclaré qu’il pouvait effectivement y avoir «des liens» entre les attentats de dimanche et l’État islamique.

Les deux frères, âgés entre 20 et 30 ans, dont les noms n’ont pas été révélés, étaient d’origine aisée et fils d’un riche commerçant d’épices. Selon les policiers, ces suspects, qui sont morts dans les attaques, dirigeaient une «cellule terroriste» familiale et jouaient un rôle clé au sein du NTJ. Les enquêteurs ignorent toutefois encore si les attaques sont le fait de cette seule «cellule», ou d’équipes séparées mais coordonnées (…)

Les forces de l’ordre ont arrêté à ce jour 40 personnes en lien avec les attentats, qui ont fait 320 morts et 500 blessés. Si l’un des deux frères avait donné de faux détails sur son identité lors de son enregistrement à la réception de l’hôtel, l’autre avait en revanche inscrit sa véritable adresse. Cela a guidé la police jusqu’à leur résidence familiale à Orugodawatta, quelques heures seulement après les explosions. «Lorsque les forces spéciales sont allées là-bas pour enquêter, la femme d’un des frères a actionné des explosifs, se tuant avec ses deux enfants», a déclaré un responsable policier. Trois commandos de la police ont également péri dans la déflagration, qui a causé l’effondrement du plafond. Lire la suite dans Le Figaro

Sri Lanka: un des terroristes musulmans a été identifié selon CNN Inde


Information repérée par la RTBF:

Selon CNN Inde, l’un des terroristes à la base des attaques qui ont frappé quatre hôtels et trois églises et fait plus de 200 morts. Son nom : Zahran Hashim. Il serait l’un des kamikazes. Il aurait également tenté de mener une autre attaque terroriste plus tôt dans le mois. 

C’est une information à prendre avec précaution mais selon la chaîne de télévision indienne CNN News18, l’un des terroristes à la base des attaques qui ont frappé le Sri Lanka ce matin aurait été identifié. Il s’agirait de Zahran Hashim. La chaîne cite une source au sein des « unités de renseignement« . 

Toujours selon le média indien, il aurait été à la base d’une tentative d’attaque terroriste sur la Haute Commission de l’Inde basée à Colombo, la capitale du pays, le quatre avril dernier. Attaque qui aurait échoué. 

La chaîne annonce également qu’il y aurait au moins « deux kamikazes sur les six attaques qui ont été perpétrées« .