Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Allemagne: 516 plaintes pour viol à Cologne, 133 plaintes à Hambourg, 41 à Dusseldorf

Capture d’écran 2016-01-06 à 00.57.13

Actualisation au soir du lundi 11  janvier:

Le Soir du dimanche 10 janvier informe :

« La police de Cologne (ouest) a indiqué dimanche que le nombre de plaintes liées aux violences dans la nuit du Nouvel An était désormais de 516, dont environ 40 % pour des faits d’agression sexuelle.

Samedi, le bilan du nombre de plaintes avait déjà été fortement relevé, à 379. Dix-neuf personnes sont pour l’instant considérées comme suspectes, a indiqué la police dans un communiqué sans autre détail. Par ailleurs, la police a procédé samedi soir à l’arrestation d’un Marocain de 19 ans soupçonné de vol de portables le soir de la Saint-Sylvestre sur la place principale de Cologne. Cet homme est déjà connu des services de police. (…) La police de Cologne, dont le chef a été mis à pied vendredi après de nombreuses critiques notamment sur une communication très tardive et limitée, avait affirmé samedi que les personnes sur lesquelles elle enquêtait étaient « originaires en grande partie de pays d’Afrique du Nord » et « en grande partie des demandeurs d’asile et des personnes se trouvant en Allemagne illégalement ». 

Lire la suite

Le viol des captives et esclaves est autorisé par le Coran et la Sunna

violAu cours du jihâd, la femme de l’ennemi fait partie du butin. A ce titre, le musulman dispose de son corps une fois qu’il l’a réduit en esclavage. Le rite malékite, officiel au Maroc et en Algérie, choisi par l’Institut de théologie de la Grande mosquée de Paris, se base sur un ouvrage fondamental : Al-Muwatta’  « synthèse pratique de l’enseignement islamique » de Abdu-llah Mâlik, jurisconsulte médinois du septième siècle appelé communément « l’imam des imams ». Al-Muwatta’ est tellement populaire chez les musulmans qu’il s’en vend à la Fnac et au Virgin Mégastore, ainsi qu’à la « librairie-boutique » de l’Institut du Monde Arabe.

Voici ce qu’on peut y lire à la page 450 de la traduction de Muhammad Diakho pour les éditions Albouraq :

(1262) 95- « Ibn Muhayriz a rapporté : « j’entrai à la mosquée et à la vue de Abû Sa’îd al-Khudrî, je m’assis près de lui et je lui demandai au sujet de l’éjaculation en dehors de l’utérus. Il me répondit : « Nous quittâmes Médine avec Mahomet dans une expédition contre les Banû al-Muçtaleq. Nous prîmes pour captives les meilleures femmes arabes. Comme nous les désirions, et que nous souffrions de notre célibat, nous avions voulu avancer des rançons en échange des captives, puis de cohabiter avec elles en éjaculant en dehors de l’utérus. Alors, nous nous dîmes : « Ferons nous cela sans le demander à Mahomet qui est parmi nous ? » En le lui demandant il répondit : « Il n’y a pas de mal à faire cela » »

Voici un « hadith Sahîh » soit une « tradition authentique » rapportant un épisode de la vie de Mahomet, sur qui tout bon musulman doit calquer son comportement  :Lire la suite

Des auteurs djihadistes disponibles à la bibliothèque de la mosquée UOIF d’Hérouville-St-Clair (Caen)

capture d'écran du 4 janvier 2016.

Capture d’écran du 4 janvier 2016.

La Grande Mosquée d’Hérouville Saint-Clair, du réseau UOIF, a été inaugurée en 2012 par la député socialiste Laurence Dumont et le maire Modem Rodolphe Thomas (video) de la ville, qui a cédé le terrain. Elle est la plus grande de Normandie. Depuis, les vocations djihadistes se multiplient dans la ville.  

Ouest-France informait le 29 décembre 2015: « Le djihadiste bas-normand proche d’Al-Quaïda tué en Syrie a été identifié : il s’agit de Reda Layachi, qui a grandi à Hérouville-Saint-Clair, près de Caen. »

Dans la seule ville d’Hérouville-Saint-Clair, début décembre, deux jeunes adultes ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste. Un mineur a également été condamné pour menace de mort et apologie publique d’un acte de terrorisme sur Twitter.

« Hérouville Saint-Clair, c’est comme Lunel, il y a phénomène de contagion que l’on n’arrive pas à cerner », estime Nathalie Goulet présidente de la commission d’enquête de la lutte contre les réseaux djihadistes.

C’est l’Association Islamique et Culturelle du Calvados qui gère le lieu, et son site internet rend compte de ses nombreuses activités. Une école maternelle est intégrée au projet, ainsi qu’une école islamique pour enfants (fillettes voilées dès 6 ans). Pour les plus grands, une « formation en sciences islamiques » permet à l’issu d’un cursus de 2 ans d’obtenir un « certificat d’étude islamique ».

Tout cela ne relèverait que du communautarisme si en plus, la bibliothèque telle que présentée par l’association sur son site officiel (copie d’écran) ne proposait pas les principaux théoriciens de l’islam politique et djihadiste contemporains comme Abu Bakr al Jazairi dont nous avons retranscrit de large extraits de son livre belliqueux La Voie du Musulman, les livres de Yussuf Al-Qaradawî pour qui la Shoa fut un châtiment divin et qui recommande de tuer les apostats. Aussi, le fondateur du parti islamiste pakistanais Jamaat islamiya, Abu Ala Mawdûdi, décédé en 1979, figure à leurs côtés dans la présentation des livres de la bibliothèque.

 Mawdûdi écrivit : « L’islam souhaite détruire tous les Etats et gouvernements de la surface de la terre qui sont opposés au programme et à l’idéologie de l’Islam ». Sa conception de l’Islam a beaucoup influencé les Frères Musulmans, il l’a couché par écrit dans son livre phare Vers une compréhension du Coran : « La vérité est que l’islam n’est pas pareil qu’une ‘religion’, pas plus que les musulmans sont une nation. En réalité l’islam est une idéologie révolutionnaire et un programme qui cherche à changer l’ordre social du monde entier et le reconstruire en conformité avec ses propres principes et idéaux. ’Musulman’ est le nom d’un parti révolutionnaire international organisé par l’islam pour mener à bien son programme révolutionnaire. Et le ‘Jihâd’ se réfère à la lutte révolutionnaire et à un effort extrême pour amener le Parti islamique à réaliser ses objectifs »

Mawdûdi insiste pour proposer aux peuples du monde entier la soumission à l’ordre islamique ou la guerre :

Lire la suite

Orléans :  » J’attends avec impatience de nouveaux attentats, Un nouveau carnage serait génial »

orleansLu sur France Bleu Orléans du 29.12.2015 :

« Un Orléanais de 56 ans a été condamné ce mardi à huit mois de prison dont quatre ferme, pour vol, menaces de mort, violences et surtout apologie d’un acte de terrorisme. Jeudi dernier aux Halles Châtelet à Orléans il avait déclaré attendre avec impatience de nouveaux attentats en France. Lire l’article

Angers : un tunisien condamné pour viol, déjà libre, fait l’apologie de l’EI dans la rue

Reportage sur le tourisme urbain à Angers, Maine & Loire. Les bords de Maine et la cale de de la Savate de nuit. © Jean-Sébastien Evrard

Lu dans Ouest-France du 30.12.2015 (extrait)

Emprisonné à la maison d’arrêt d’Angers, cet homme a plusieurs fois proclamé son admiration pour Daech et les attentats du 13 novembre à Paris. Il a été condamné ce mercredi.

Un an de prison pour apologie du terrorisme, c’est la peine à laquelle ont été condamné, ce mercredi 30 décembre, un Tunisien déjà emprisonné à la maison d’arrêt d’Angers après avoir été condamné pour viol par la cour d’assises du Maine-et-Loire. Il a fait appel de cette condamnation. Mais ce mercredi, il a refusé d’être extrait de la prison. Lire l’article

« Salafistes » : le documentaire en salles le 27 janvier 2016

Le tournage du film « Salafistes » a duré trois ans, de 2012 à 2015, et s’est déroulé dans plusieurs pays africains (Mali, Mauritanie, Tunisie). Les deux réalisateurs ont pu accéder à des lieux très peu médiatisés, notamment les villes de Tombouctou et de Gao lorsqu’elles étaient contrôlées par les djihadistes. Ils décrivent des frontières ténues entre le salafisme quiétiste ou piétiste et le salafisme djihadisme. Même si, tient à signaler Lemine Ould M.Salem « tous (les salafistes) rencontrés ne prônent pas le djihad ».Lire la suite

La « patrouille musulmane » de Béziers était bien constituée d’islamistes.

2015-12-27_172301_VI-BEZIERS-MAIRE-Copie-en-conflit-de-Mac-Pro-2015-12-14-Mise au point de Robert Ménard à propos de la « milice musulmane » à Béziers

« Dans la nuit de Noël, un groupe d’individus se présentant comme de « simples musulmans » s’est rendu à l’église du quartier de La Devèze puis à la cathédrale dans le centre-ville. Dès le lendemain, ce groupe a communiqué sur les réseaux sociaux pour promouvoir son action. Sa communication a été aussitôt relayée par les médias et notamment Midi Libre. Une communication en forme de conte de Noël : leur action visait, selon eux, à protéger les fidèles catholiques…

J’ai alors réagi en publiant à mon tour un communiqué. Celui-ci a été immédiatement condamné par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, à qui la lutte contre le terrorisme semble laisser quelques loisirs, puis par SOS Racisme qui annonce vouloir déposer plainte contre moi.
Je le dis ici très clairement : je maintiens mes propos. Des propos que je souhaite maintenant développer et expliquer plus longuement qu’il me paraissait nécessaire dans un simple communiqué de réaction.
Lorsque j’ai écrit la phrase suivante, « depuis quand les pyromanes protègent les incendies », je visais expressément les deux chefs du groupe prétendument « protecteurs » de catholiques. Il est possible que Bernard Cazeneuve ignore leurs noms, mais son représentant dans l’Ouest de l’Hérault, le sous-préfet de Béziers, les connaît très bien puisque j’ai déjà eu l’occasion d’attirer publiquement son attention à leur sujet.
Le premier de ces individus est un converti, Mehdi Roland. Le second est un certain Omar Kathiri. A eux deux, ils dirigent sur Béziers plusieurs associations au développement groupusculaire et auxquelles n’adhère pas la grande majorité des musulmans de la ville. Il serait trop long de donner ici tous les détails sur les fréquentations douteuses, les déclarations anti-républicaines et les actions illégales de ces deux individus. Les services de l’Etat sont parfaitement au courant. Je me bornerai à en donner quelques exemples.
Lorsque voici quelques mois, un individu, converti lui aussi, connu sous le pseudonyme de « Toubib Burger », a été arrêté à Béziers pour apologie de terrorisme, il a été découvert par la suite que le dénommé Mehdi Roland entretenait avec lui des relations sur les réseaux sociaux mais également dans la vie courante puisque « Toubib Burger » filmait les actions de rue de Mehdi Roland.
Ce même Mehdi Roland ornait volontiers jusqu’à peu sa page facebook de photos montrant une Marianne décapitée et la tête remplacée par le Coran. Photo que, depuis notre publication dans le journal de la ville, il a fait disparaître.
Il s’est également signalé par ses liens avec l’imam dit « de Brest » devenu tristement célèbre pour avoir expliqué à des enfants qu’écouter de la musique les transformerait en porcs et dont la mosquée a été perquisitionnée au lendemain des massacres du 13 novembre.
Omar Kathiri s’est distingué, lui, en tentant à deux reprises de perturber le conseil municipal. Son comportement lui valant d’être expulsé par la police. Une plainte est en cours suite à cette affaire.
Son activité principale est l’organisation et la participation, un peu partout en France, à des actions, souvent illégales, contre l’Etat d’Israël.
C’est donc ces individus que je visais par mes propos. Lire la suite 

Les séparatistes musulmans des Philippines tuent neufs catholiques à Noël

Radio Vatican du 27 décembre

mindanao_g« Noël endeuillé aux Philippines, sur l’île méridionale de Mindanao. Neuf paysans catholiques ont été enlevés dans la nuit du 24 au 25 décembre 2015 par des combattants du Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (Biff) et ont été abattus. C’est ce qu’a annoncé un représentant de l’unité locale de l’armée philippine.
Par ailleurs, les combattants islamistes ont lancé une attaque contre la municipalité de Pigcawayan. Selon les autorités, six rebelles ont été tués, huit ont été blessés. Un civil, membre de l’autorité locale, a également perdu la vie.
Face à cette agression contre des catholiques, le Pape François a envoyé ce dimanche 27 décembre un télégramme au nonce apostolique à Manille, Mgr Giuseppe Pinto. Dans le texte signé par le secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin, le Pape y exprime sa profonde tristesse pour « la mort absurde de personnes innocentes à Mindanao ».Lire la suite

La « salle de prière » vandalisée à Ajaccio est camouflée en association sportive.

Capture d’écran 2015-12-26 à 22.53.59

Cliquer pour agrandir

Corse Matin nous indique que cette salle se situe « juste en face du centre financier de la Poste » sis 22 avenue du Colonel Colonna d’Ornano, donc en face du numéro 17, il s’agit bien de l’association décrite ci dessus. La salle de prière qui a été vandalisée est déclarée en « association culturelle et sportive ».

Qu’est-ce que l’Etat islamique ?

Publié initialement sur StratPol

Se procurer le dernier livre de Frédéric Pichon « Syrie: pourquoi l’occident s’est trompé »