Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

L’Exécutif des musulmans de Belgique refuse de prier pour les victimes mécréantes

Exécutif-des-musulmans-de-BelgiqueIl s’agit de équivalent belge du Conseil Français du Culte Musulman, financé par le royaume. Censée être l’instance représentative et modérée des musulmans belges :

Lu sur La Capitale du Vendredi 25 mars (extrait):

« Lors d’un conseil, comme nous l’affirment plusieurs sources, les représentants religieux ont refusé de demander aux imams de réciter la sourate « Al-Fatiha » (l’ouverture) en hommage aux victimes des attentats. Et ce, parce que les victimes ne sont pas toutes musulmanes. « Ils ont prétexté que cela n’était pas prévu dans les codes rituels. C’est-à-dire qu’il n’est pas prévu dans la pratique de dédier une prière à des non-musulmans. »

Une information qui nous a été confirmée par l’islamologue Michaël Privot. « Il a été refusé de réciter cette prière en hommage à des « mécréants » pour reprendre les propos. Une minute de silence a également été proposée lors de la réunion, qui a été une nouvelle fois refusée », ajoute-t-il. » Lire l’article intégral

Xavier Raufer -conseiller Europol- suggère de changer les têtes défaillantes du renseignement.

ajAyaER

Le professeur de criminologie Xavier Raufer, conseiller d’Europol,  explique à Boulevard Voltaire pourquoi le système antiterroriste français est inefficace, l’urgence à le simplifier. Il propose de remplacer le personnel défaillant de la direction du renseignement français.

Tous ceux qui ont échoué à prévenir l’affaire Merah, échoués à prévenir Kouachi, échoués pour Coulibaly, échoués le 13 novembre, ont été maintenus en poste ou promus. Comment voulez-vous que ça change?

L’EI aurait envoyé 400 combattants en Europe (Renseignements)

Source: Euronews/AP du 24 mars 2016 :

« L‘État Islamique aurait envoyé au moins 400 combattants en Europe avec pour mission d’y organiser des cellules clandestines et des attentats. C’est ce que crois savoir l’agence international Associated Press qui cite sans les nommer des sources du milieu du contre-espionnage européen et irakien.

Selon Associated Press, l‘État Islamique aurait spécialement formé ces combattants dans des camps en Syrie.

De son côté, l’analyste Didier Leroy estime que la menace terroriste reste très élevée. “Nous sommes toujours dans ce contexte international d’une coalition qui frappe l‘État islamique en Irak et en Syrie ce qui a pour notamment pour effet indirect de galvaniser ce phénomène des combattants étrangers. Je pense que nous sommes encore dans une période durant laquelle il faudra rester absolument vigilant par rapport à ce genre de menace.”

Avant d‘être tué par la police à Saint-Denis, le cerveau des attentats de Paris Abdelhamid Abaaoud s‘était vanté auprès de sa cousine et avait évoqué la présence en Île de France de 90 “frêres” prêt à commettre des attentats.

A Paris comme à Bruxelles, des multirécidivistes radicaux et fichés frappent librement.

4819084_6_b8da_la-majorite-des-terroristes-du-13-novembre_485e20fff13a50a28f94d2276ee76136

Passée l’émotion, il va falloir que les autorités françaises et belges fassent une sérieuse autocritique de leur gestion des bandits et/ou islamistes déjà condamnés, mais qui frappent après de trop courts passages en prison, bénéficiant souvent des remises de peine décidées par des juges teintés d’idéologie.

Voici la liste des terroristes de Paris et de Bruxelles, dont l’identité n’a pas surpris les policiers qui les connaissaient déjà :

  • Les frères El Bakraoui : En octobre 2010, Ibrahim avait été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov. Avec un complice, Ibrahim commet alors un braquage chez un agent de change. Ibrahim reste dans la voiture et fait le guet. Une fois le braquage commis, les auteurs s’en vont, à trois, dans la voiture. La police tente de les intercepter mais Ibrahim El Bakraoui fait feu à plusieurs reprises sur les agents et blesse l’un d’entre eux de trois projectiles. Ibrahim avait été reconnu coupable et condamné à une peine de 9 ans de prison. En février 2011 cette fois, c’est Khalid El Bakraoui qui s’est retrouvé devant la justice. Il a été condamné à 5 ans de prison sans sursis pour des car-jackings. Lors de son arrestation à l’époque, il détenait des kalachnikovs avec ses complices. Pourquoi les deux frères sont libres en mars 2016 pour commettre leur massacre ?
  • Samy Amimour Le Figaro du 23 novembre dernier notait à son endroit : « c’est le symbole de l’inertie judiciaire et administrative qui confine à la cécité ». Ce tueur du Bataclan a été inculpé en 2012 pour un projet de départ au  Yémen, base arrière bien connue d’Al Qaida. Son passeport et sa carte d’identité lui sont retirés. Mais il a suffit à un de ses complices de  déclarer la perte de ses papiers à sa place, et on lui a réédité des originaux. Aussi, Amimour « devait » pointer au commissariat chaque semaine, chose qu’il ne faisait plus depuis septembre dernier. Ce qui n’a pas interpellé la « vigilance » des policiers chargés de le suivre.
  • Omar Ismael Mostefai : Il fait partie des terroristes du Bataclan. Condamné 8 fois pour des délits de droit commun entre 2004 et 2010, sans jamais être incarcéré! Fiché S pour radicalisation depuis 2010, sa fiche fut renouvelée un mois avant les attentats de Paris ! C’est la Turquie qui a prévenu la France en septembre 2013, qu’il serait en Syrie probablement. La police savait qu’il avait coupé les ponts avec son entourage, qu’il priait dans les mosquées tablighi de Lucé et Chartres. Mais laissé sans surveillance…
  • Abdelhamid Abaoud: Dès 2014 , ce belgo-marocain est repéré dans un vol Cologne-Istanbul, les policiers le soupçonnent d’aller faire le djihad. En janvier 2015, il échappe au démantèlement de la cellule terroriste de Verviers, la police belge est certaine qu’il en fait partie. Il a traversé les frontières européennes depuis la Syrie, en passant par Athènes où son portable est géolocalisé, pour revenir tranquillement dans sa ville natale de Molenbeek. A cause du refus idéologique de contrôler les frontières par les gouvernements eurofédéralistes, il peut aller à Paris et en revenir après avoir tué des dizaines de parisiens, victime du sans-frontiérisme.
  • Mohammad Al Mahmod et Ahmad Al-Mohammad: Le premier a  été contrôlé en Grèce le 3 octobre 2015 sur l’ile de Léros. Autorisé à entrer en Europe comme des centaines de milliers d’hommes seuls en provenance de Syrie, d’Afghanistan, du Soudan et d’Erythrée. Alors que l’Etat Islamique se vante d’infiltrer les migrants, il est entré dans l’espace Schengen de manière formelle tout comme son comparse Ahmad Al-Mohammad, lui aussi Syrien.
  • Jawad Bendaoud: Condamné en 2008 à huit ans de prison pour avoir tué au hachoir un adolescent de 16 ans, il sort déjà en septembre 2013 pour reprendre son activité de caïd.
  • Fabien Clain Condamné en 2009 pour être le chef d’un groupe de djihadistes voulant se rendre en Irak, il est condamné à 5 ans de prison mais ressort déjà en 2012. Il s’envole aussitôt pour la Syrie où il dirige la communication francophone de l’Etat islamique.

Bruxelles: la signature de l’artificier Najim Laarchaoui (Màj : mort à l’aéroport)

Capture d’écran 2016-03-22 à 09.42.08

Un blessé devant une bouche de métro à Bruxelles ce matin.

Mise à jour du 24 mars 2016 : Laarchaoui est mort à l’aéroport de Bruxelles en se faisant sauter.

Quatre jours après l’arrestation de Salah Abdeslam à Bruxelles, l’enquête vient de franchir une nouvelle étape. L’ADN d’un certain Najim Laarchaoui a été retrouvé à plusieurs endroits-clé de la trajectoire des terroristes du 13 novembre. Dans un communiqué, le parquet fédéral belge a révélé que les traces de Laachraoui avaient été identifiées «dans la maison louée à Auvelais, ainsi que dans l’appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek», deux lieux utilisés par les commandos pour préparer les attentats de Paris. L’ADN du suspect a également été retrouvé sur «du matériel explosif utilisé lors des attaques». Selon la RTBF, il s’agirait d’au moins deux ceintures d’explosifs, utilisées pour l’une au Bataclan, pour l’autre au Stade de France.

C’est lui qui avait envoyé le SMS du « top départ » à Paris, et a échangé avec plusieurs terroristes sur place.

L’homme est toujours en fuite, tout comme Mohamed Abrini, l’homme filmé le 11 novembre au volant de la Clio noire louée par Salah Abdeslam. Il a été jugé par défaut en février à Bruxelles dans le procès d’une filière de recrutement de combattants pour la Syrie et une peine de 15 ans de prison a été requise à son encontre.

Selon la RTBF, plusieurs éléments indiquent que Laachraoui pourrait être l’artificier des attentats de Paris. Il aurait des compétences en électromécanique suffisantes pour concevoir les explosifs sur lesquels son ADN a été retrouvé. Par ailleurs, la planque de Schaerbeek où il a séjourné serait le lieu où ont été confectionnés les explosifs utilisés en novembre. Selon la même source, il était connu des services belges et faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis mars 2014.

Un Professeur d’Al-Azhar (partenaire CFCM) rappelle que le viol des captives de guerre est halal

Al-Azhar-Professor-Suad-Saleh_-In-a-Legitimate-War-Muslims-Can-Capture-SlavegirVoir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Dans une émission sur les fatwas datant du 12 septembre 2014,  Mme Suad Saleh, Professeur en théologie à Al-Azhar, affirme que les musulmans qui capturent des femmes dans une guerre légitime contre leurs ennemis peuvent les posséder et en faire des esclaves sexuelles « En vue de leur humiliation », déclare Pr Saleh, « elles deviennent la propriété du commandant militaire, ou d’un musulman, et il peut avoir des relations sexuelles avec elles, tout comme il a des relations sexuelles avec ses épouses ». La vidéo circule actuellement sur les médias sociaux. Extraits : Voir sur MemriTV

Problème : l’Université islamique d’Al Azhar, la plus prestigieuse du monde sunnite, a établi un partenariat avec le ministère de l’Intérieur français et la Grande mosquée de Paris en 2005, pour former des imâms ! Le ministre des Affaires étrangères de l’époque Philippe Douste-Blazy visita en compagnie de Dalil Boubakeur l’Université Al Azhar en octobre 2005 pour nouer cette collaboration : des imâms français viennent de former en Egypte, et des imâms d’al-aznar viennent en France pour enseigner dans les écoles coraniques de l’hexagone. Le Monde consacra un article à l’accord.

La grande mosquée (salafiste) de Bruxelles dans l’irrégularité (RTBF)

Source : RTBF du 16 mars 2016

Capture d’écran 2016-03-18 à 20.13.47

Pour voir la vidéo cliquer ici

« S’il y a un lieu qui symbolise l’influence étrangère sur l’Islam en Belgique, c’est bien la grande mosquée du cinquantenaire à Bruxelles. C’est le roi Baudouin en personne qui a confié les clés de l’endroit à l’Arabie Saoudite en 1969.

Depuis, le président du conseil général de la grande mosquée n’est autre que l’ambassadeur d’Arabie Saoudite en Belgique. Officiellement, la grande mosquée prône l’ouverture et le vivre ensemble. Pourtant, sur son site internet, la grande mosquée donne des conseils ambigus aux musulmans belges : interdiction pour une femme de soutenir le regard d’un homme, interdiction de travailler dans un magasin qui vend des produits non halal, etc.

Le ministre président de la région bruxelloise, Rudi Vervoort y voit « l’influence du wahhabisme saoudien qui crée les bases du rejet de l’autre ». Il demande même que « L’Arabie saoudite laisse les musulmans bruxellois en paix ». 

Nous avons voulu nous plonger dans les comptes de l’ASBL qui gère la grande mosquée : Le Centre Islamique et Culturel de Belgique. Ses comptes n’ont jamais été déposés depuis sa création. Ce qui est contraire à la loi. Alors, pourquoi le ministre de la Justice Koen Geens ne demande-t-il pas au ministère public d’entamer une procédure judiciaire contre la grande mosquée? Il a refusé de répondre à nos questions fuyant même notre micro (voir vidéo). Le cabinet du ministre s’est contenté de nous expliquer par mail qu’un projet existe actuellement pour renforcer le suivi administratif des ASBL dont les mosquées. Sans beaucoup plus de détails. La totalité de l’enquête ce soir dans Questions à la Une 

Heurts entre patriotes et islamistes à Londres

Le mouvement Britain First a organisé une manifestation début mars contre la mosquée radicale de East London. La police a eu peine maintenir l’ordre face à une meute d’islamistes violents.

Parution du livre gratuit du professeur Abu-Sahlieh sur l’interprétation du jihâd chez les savants musulmans

studio1-705x1024-207x300

Sami-Aldeeb Abu-Sahlieh CV

Disponible en PDF ici

Introduction:

Dans la présente étude, nous verrons comment le Coran a réglé la question du jihad à travers ses chapitres mecquois (86 chapitres révélés entre 610 et 622) et ses chapitres médinois (28 chapitres révélés entre 622 et 632), en nous appuyant sur les exégèses tant anciennes que contemporaines.

La division du Coran entre chapitres mecquois et chapitres médinois, acceptée à l’unanimité par les milieux religieux musulmans, est contestée par des chercheurs dont certains vont jusqu’à nier l’historicité de Mahomet, de la Mecque et de Médine, estimant que le Coran est un amas hétéroclite de textes réunis entre la Syrie et l’Iraq.

Mais quelle que soit la position qu’on défend, on ne peut nier que le Coran comporte pêle- mêle des versets plus ou moins pacifiques et des versets appelant au jihad. Pour démêler ces versets, les juristes musulmans recourent au concept de l’abrogation selon lequel les versets postérieurs prévalent sur les versets antérieurs. Ce qui nécessite le classement chronologique de ces versets.

Ces juristes estiment que le jihad a passé par différentes étapes, culminant avec le chapitre 9, soit le 113e dans l’ordre chronologique. On se retrouve ainsi entre deux courants: ceux qui veulent comprendre le jihad dans son évolution finale, et ceux qui veulent faire évoluer les mentalités en se rattachant surtout aux chapitres mecquois, estimant que le Coran médinois s’écarte de l’esprit de l’islam pour des raisons politiques. Appartient à ce dernier courant le penseur soudanais Mahmoud Muhammad Taha, pendu sur instigation de l’Azhar en 1985, qui prônait le retour au Coran mecquois, et l’abandon du Coran médinois. Lire la suite.

Kosciusko-Moriset chez les islamistes de l’UAM93 pour leur promettre mosquées et école d’imâm « profitant du concordat ».

nkmCommuniqué du 12 mars 2016
Le Président de l’UAM-93
H. FARSADOU

« Le mardi 1er mars 2016, l’UAM-93 a reçu Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, députée et présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris.

Une semaine avant l’officialisation de son entrée dans les primaires, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet a souhaité rencontrer des responsables de la communauté musulmane pour partager ses idées et sa vision pour un meilleur vivre-ensemble avec comme mot d’ordre « la stigmatisation des musulmans ça suffit ! ».

Dans un échange franc et extrêmement enrichissant, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet a pu présenter  plusieurs  propositions qu’elle souhaite défendre à l’occasion des primaires : (i) une taxe halal pour assurer le financement du culte musulman et son indépendance, (ii) formation des imams de France dans l’Alsace en profitant du cadre du concordat (iii) une valorisation de l’enseignement de la langue arabe, (iv) la lutter contre la stigmatisation des musulmans de France, etc. 

Au sein de l’UAM-93 nous avons apprécié la qualité de cet échange et le volontarisme de la désormais candidate aux primaires de la droite et sa bonne maitrise des problématiques liées à l’islam et aux musulmans de France.

Pour rappel, l’UAM-93 a déjà reçu deux autres candidats à la primaire à droite, il s’agit des deux anciens premier ministre Mr François Fillon, le jeudi 9 octobre 2014 et Mr Alain Juppé, le mardi 3 mars 2015.« 

En quoi l’UAM93, regroupant une trentaine de mosquées de Seine-Saint-Denis, est-elle une fédération islamiste ? Voici au moins trois raisons issues de ses  prises de position :

Lire la suite