Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Photo: 11 avril 2007 à Villepinte (ville UMP) Nicolas Sarkozy assiste à une "cérémonie d'entrée dans la nationalité française". Etre islamiste n'a pas l'air d'être une barrière pour obtenir une carte d'identité...

58% des Français trouvent «qu’il y a trop de musulmans» dans l’Hexagone. Un référendum sur le rapatriement ?

Photo : 11 avril 2007 à Villepinte (ville UMP) Nicolas Sarkozy assiste à une « cérémonie d’entrée dans la nationalité française ». Etre islamiste n’a pas l’air d’être une barrière pour obtenir une carte d’identité…

Depuis des décennies, les politiques bernent les électeurs en leur promettant une « maîtrise de l’immigration« , alors que dans les faits, ils distribuent des centaines de milliers de visas, porte d’entrée de l’immigration clandestine (une fois expirés), naturalisent des centaines de milliers d’étrangers et signent des traités européens nous interdisant tout contrôle aux frontières nationales.

L' »immigration-invasion« , un slogan d’extrémistes ? Lors de son voyage officiel en Algérie de mars 2008, François Fillon a promis 170 000 visas aux Algériens chaque année , Eric Besson 79 000 aux Tunisiens lors d’un autre voyage officiel d’avril 2009. Sachant qu’ils ne repartiront pas et feront des enfants « français » à cause du droit du sol, faire un calcul sur 10 ans est éloquent juste pour ces deux pays (les visas octroyés cumulés pour l’Afrique dépassent les 500 000).

Et l’immigration est loin d’être une immigration de travail : seuls 7% des titres de séjour vont de pair avec un contrat de travail, selon l’Intérieur.

150 000 étrangers sont naturalisés bon an mal an depuis l’arrivée de l’UMP au pouvoir en 2002 ( 144 640 en 2003, 168 826 en 2004, 150 000 en 2005, toujours plus de 100 000 en 2008)! Selon le ministère de l’Intérieur, 49% des naturalisés proviennent d’un des trois pays du Maghreb). Côté clandestins « qui n’ont pas vocation à rester sur le territoire » selon Sarkozy, le gouvernement régularise en fait par wagon entier les illégaux : 20 744 en 2003, 22 814 en 2004, 26338 en 2005, pour arriver au dernier amendement Hortefeux permettant de régulariser ceux qui travaillent, confortant ces chiffres (plus de 20 000 en 2009 d’après Le Monde). Notable reculade lors de la négociation sur la « directive retour » à Bruxelles, le refus de Brice Hortefeux de maintenir dans les centres de rétention administratifs les clandestins plus de 32 jours, alors que dans d’autres pays (Estonie, Finlande, Lituanie, Pays-Bas, Royaume Uni, Suède) maintiennent les illégaux de 18 mois à une rétention sans limitation de durée, pour les plus fermes.

Le dernier rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année en France + Dom Tom !

Selon un rapport remis à Alain Juppé le 20 mars 1997, qui s’appuyait sur une étude d’opinion commandée par la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, 58% des Français trouvent «qu’il y a trop de musulmans» dans l’Hexagone. En 10 ans, les Français ont-ils évolué dans leur appréciation ? Un référendum serait bienvenu pour savoir si Oui ou Non ils acceptent la poursuite de cette colonisation imposée.

Un autre sondage, paru dans le Nouvel Observateur du 15 janvier 1998, consacré à «l’islamisme» ( à l’époque la distinction islam/islamisme n’était pas encore évidente, et pour cause !), permit de découvrir que 34% des adeptes de ce culte qui résident en France se déclarent «musulmans avant tout», en opposition à «Français avant tout». 19% approuvent – plus ou moins – les options religieuses défendues par les tenants de l’intégrisme et 35% préconisent la création d’un parti politique musulman. Des chiffres quasi-similaires à ceux divulgués, déjà, le 29 mars 1988 par le même hebdomadaire et qui annonçaient l’arrivée en France de l’islamisme militant…On peut noter qu’à cette période, selon une étude de l’IFOP, 39% des électeurs «Français musulmans» se sentaient proches du PS contre 1% affichant une attirance pour l’UDF et 3% pour le RPR. Les sondages de la dernière présidentielle en 2007 ne donnaient que 1% des électeurs musulmans à l’UMP. Nicolas Sarkozy croyait apprivoiser cet électorat en allant embrasser Bouteflika, en permettant à des maires d’affecter des terrains municipaux à des mosquées (ordonnance Sarkozy du 21 avril 2006, article L.1311-2 du CGCT) … il sera considéré avec Chirac par les historiens de demain comme celui qui a définitivement hypothéqué les chances de la droite de revenir au pouvoir dans quelques années, car la démographie submergera bientôt son électorat traditionnel. Les exemples de submersion des Chrétiens du Liban, de Bosnie, et de Kosovo-Métochie, ayant perdu toute prise politique, sont pourtant des avertissements clairs et très récents.

Preuve que le gouvernement veut cacher la vérité aux Français, le dernier rapport « Immigration et présence étrangère en France en 2006 « que devait diffuser la Documentation française, bien qu’imprimé, ne fut pas disponible à la vente, et ne resta que quelque jours consultable en ligne avant d’être censuré. Lire ses principales conclusions.

Voir notre Dossier immigration.

Lire  le dossier de Contribuables associés sur le coût exorbitant de l’immigration.

Observatoire de l'islamisation

Spoliation des orthodoxes en Turquie : l’accommodement raisonnable de l’UE

13/12/2009 – 12h35 ISTANBUL (Novopress)Le siège du Secrétariat pour l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, dans le quartier d’Ortakoy à Istanbul, n’est autre qu’un bâtiment confisqué à la communauté chrétienne orthodoxe dans les années 1990. Avant la confiscation, ce bâtiment servait d’école primaire pour les enfants de la minorité orthodoxe d’Ortakoy. Une communauté orthodoxe florissante vivait autrefois dans ce quartier : elle a aujourd’hui disparu en raison du nettoyage religieux mené par l’État turc. L’école s’est ainsi retrouvée sans élèves et l’État turc l’a confisquée comme bâtiment inutilisé. La communauté orthodoxe d’Ortakoy a introduit un recours devant le tribunal administratif d’Istanbul, dont on attend encore la décision. Le Secrétariat n’en a pas moins été inauguré par le Premier Ministre Erdogan, accompagné de son ministre pour les affaires européennes et de plusieurs représentants de l’Union européenne. Tout un symbole.

[cc] Novopress.info, 2009, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://fr.novopress.info]

Note de l’Observatoire : Le rapport Eurling sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l’église orthodoxe et catholique…3 ans plus tard, les négociations d’adhésion se poursuivent comme si rien n’était. Imaginons le tollé que susciterait en France une éventuelle spoliations des biens musulmans !

Observatoire de l'islamisation

Turquie : 59% des sondés contre des réunions de Chrétiens

ISTANBULSelon une étude récemment publiée, plus de la moitié de la population turque est opposée à ce que les membres des autres relisions puissent tenir des réunions ou publier de la documentation pour expliquer leur foi.

Pour 59% des personnes interrogées, les non-musulmans « ne devraient pas » ou « ne devraient absolument pas » être autorisés à tenir des réunions publiques dans lesquelles ils peuvent discuter de leurs idées. Pour 54%, les non-musulmans « ne devraient pas » ou « ne devraient absolument pas » être autorisés à publier de la documentation pour expliquer leur foi.

Selon l’enquête, près de 40% de la population de la Turquie a une opinion « très négative » ou « négative » des chrétiens. Pour 60%, il n’y a qu’une seule vraie religion. Plus de 90% de la population turque est musulmane sunnite.

Pour Ali Çarkoglu, l’un des deux professeurs de l’université de Sanbancu ayant mené l’enquête, aucune réunion religieuse des non-musulmans n’est complètement « dépourvue de risques » en Turquie.

« Même à Istanbul, cela peut être difficile d’être un non-musulman pratiquant », ajoute-t-il. suite sur Bivouac-ID

Observatoire de l'islamisation

Turquie obligatoire : l’UE avance

10/12/2009 – 08h50 ANKARA (Novopress) –

En 2004, la Turquie avait promis d’accepter désormais dans ses ports et aéroports les bateaux et les avions chypriotes grecs. Or, Ankara vient de confirmer qu’il ne se conformerait pas à ses obligations vis-à-vis de Chypre. La Turquie a envahi en 1974 le tiers nord de Chypre en réaction à la résistance de patriotes chypriotes-grecs qui souhaitaient rattacher l’île à la Grèce. Résultat, depuis 35 ans, l’île est coupée en deux : le Sud est membre de l’Union européenne (UE), l’autre partie est occupée par la Turquie.

Alors que la Turquie refuse donc des avancées sur le dossier chypriote, non seulement l’Union européenne ne sanctionne pas Ankara, mais elle décide même d’ouvrir de nouveaux dossiers de négociations d’adhésion de la Turquie à l’Europe « avant la fin de l’année », selon le commissaire européen à l’Élargissement, Olli Rehn.

Ainsi, d’ici 15 jours, les Européens et les Turcs ouvriront le douzième chapitre des négociations (il y en a en tout 35), portant sur les transports, l’agriculture, les médias, la fiscalité, etc. Une nouvelle victoire pour la Turquie dans sa marche vers l’Europe. Les 27 ministres des Affaires étrangères de l’UE sont prêts à sacrifier la sécurité et l’identité de l’Europe pour des raisons énergétiques, les pipelines turcs alimentant l’Europe en hydrocarbures.

François Fillon

François Fillon officialise le remplacement du peuple français

« Les étrangers d’aujourd’hui seront souvent les Français de demain », discours du 4 décembre, cité par L’Express du 10 au 16 décembre 2009.

L’appel des Coptes, décembre 2009.

Observatoire de l'islamisation

Eric Besson invente la prime à la clandestinité prolongée

Incroyable, Eric Besson va récompenser les clandestins, et donc les patrons voyoux, qui peuvent justifier la performance de 5 années d’ infraction sans s’être fait arrêté. Les français de souche, touchés par le chômage de masse, sont en concurrence directe sur le marché du travail avec ces individus prêts à travailler à des conditions salariales et sociales très précaire afin de survivre. Eric Besson sanctifie l’immoralité d’un libéralisme ayant recours à une nouvelle traite négrière déracinant des milliers d’hommes corvéables à merci, au détriment des autochtones.

AFP-25/11/2009

« La circulaire indiquant aux préfets les critères à prendre en compte pour l’admission exceptionnelle au séjour des salariés étrangers pourrait déboucher sur la régularisation de 1.000 étrangers, a affirmé aujourd’hui le ministre de l’Immigration Eric Besson, sur France Inter. (…)
Le ministre a précisé les conditions pour ces régularisations. « Les critères précis peuvent être l’ancienneté du séjour en France, qui doit être au moins égale à cinq ans, il faut exercer un métier dit en tension, soit dans le métier, soit dans la zone géographique (…) l’ancienneté dans l’entreprise qui doit être égale ou supérieur à 12 mois, la nature de la promesse d’embauche qui doit être supérieure à 12 mois, l’intégration du demandeur ».
»

Chaque année, depuis 2002, le gouvernement de la majorité présidentielle régularise plus de 25 000 clandestins… en contravention totale avec les lois françaises !

Observatoire de l'islamisation

Un rapport édifiant sur la polygamie des colons

Lu dans Présent :

« Un rapport édifiant sur la polygamie en France, signé par Mme Sonia Imloul, vient de sortir. Il nous révèle que 500 000 enfants, africains et musulmans pour l’immense majorité d’entre eux, sont nés en France dans des familles polygames. Une polygamie que les socialistes avaient d’ailleurs légalisée dans les années quatre-vingt, au nom du respect des droits des minorités ethniques et qu’en 1993 Charles Pasqua avait interdite. Aujourd’hui, en France, la polygamie est donc illégale, mais tolérée. Les municipalités concernées préfèrent fermer les yeux de peur de « stigmatiser » les populations dont certains ressortissants pratiquent la polygamie. Le rapport cite des familles polygames vivant sur notre sol – un homme, deux ou trois femmes, parfois quatre, et une multitude d’enfants (cela peut aller jusqu’à trente-cinq et plus) – entassées dans deux ou trois pièces. Les possesseurs de ces harems touchent évidemment des allocations familiales. Toutefois, nous explique l’auteur de ce rapport, beaucoup d’entre eux envoient une grande partie de ces ressources sur le continent africain. Eux-mêmes subsistant en France de divers petits trafics. Tandis que leurs femmes continuent de quémander d’autres prestations sociales.« 

Eric Besson

Eric Besson autorise Hani Ramadan à séjourner en France

Parfaitement au courant de la venue de Hani Ramadan, annoncée sur les sites musulmans depuis des mois, les services du Ministère de l’Immigration ne voient aucun inconvénient à sa venue, comme pour de récents visas accordés à des cheikhs séoudiens wahhabittes à la mosquée de Puteaux en juillet dernier, ou d’un partisan du Hamas, chef de la branche koweitienne des FM, (venu au Bourget pour annoncer la prise de Rome !), en avril dernier. Et nous sommes loin d’être au courant des dizaines d’autres idéologues islamistes obtenant les sésames administratifs… Certes, la Suisse a rejoint l’espace Schengen depuis décembre 2008, mais une « clause de sauvegarde » fut prévue lors de la convention de Schengen afin de rétablir temporairement les frontières pour les questions d’ordre public ou de sécurité nationale. Apparemment, la promotion de la lapidation ne rentre pas dans cette catégorie :

« la lapidation constitue une punition, mais aussi une sorte de purification » Hani Ramadan, La Charia incomprise, article du quotidien Le Monde du 10 septembre 2002.

Hani Ramadan

Incroyable. En plein débat sur l’identité nationale, après le thème de l’immigration choisie (en fait complètement subie par les Français), voici que le « suisse » Hani Ramadan est encore autorisé à séjourner sur le territoire national , afin de prêcher sa mauvaise parole dans les locaux de l’UOIF à la Courneuve. Il donnera ce samedi une conférence intitulée « A la lumière du Coran ». D’ailleurs, son frère Tariq donnera lui une conférence sur son livre à l’Institut du Monde Arabe le lendemain, ce dimanche 15 novembre ! Hani déclara en 2002 qu’avec Tariq, « nous sommes les deux faces d’une même pièce », Hani ayant le rôle du classique chef de centre islamique, énonçant les vérités de l’orthodoxie, et Tariq au discours plus politique et subversif.

Sa biographie selon Wikipédia (extrait) :

Hani Ramadan, né le 2 juin 1959, est un intellectuel suisse[1] de confession musulmane. C’est le frère de Tariq Ramadan. Il est docteur ès lettres et philosophie de l’Université de Genève (1990). Il est marié et père de 3 enfants.

Il dirige depuis 1995 le Centre islamique de Genève, fondé par son père Saïd Ramadan, également fondateur de la branche palestinienne des Frères musulmans. Il dispense un enseignement religieux fondamentaliste. Prédicateur musulman, il donne de nombreuses conférences et ses publications sont largement diffusées. Il trouve un large écho parmi de jeunes musulmans désirant revenir à la pratique. (…) Le 10 septembre 2002, dans une tribune du Monde intitulée La Charia incomprise, Hani Ramadan explique la notion de droit islamique et fait référence à la lapidation en la présentant comme une mesure dissuasive pratiquement impossible à appliquer dans la réalité, bien qu’effectivement prévue par la loi divine, référence ultime pour les musulmans. Il établit un parallèle avec le SIDA : ce sont des punitions imposées par Dieu à une humanité pécheresse, qu’il convient d’accepter si nécessaire, mais en montrant de la compassion pour la victime. » Fiche Wikipedia.

Hani Ramadan croit à la venue, lors de la fin des temps, du « dajjal« , bête « borgne » qui viendra de l’au-delà, possédant des « pouvoirs mystérieux » (vue très longue distance, oreille bionique comme dans les séries télé…) afin de semer le désordre sur terre… voilà pour l’équilibre mental de celui qui a une réputation d’intello chez les colons musulmans :

Questions :

– A quoi sert le renseignement français ?

– Pourquoi envoyer nos soldats risquer leur vie en Afghanistan si nous tolérons la venue d’islamistes patentés sur le territoire national, soit disant « sanctuarisé » ?

– A quoi sert Eric Besson ? Pourquoi vient-il de naturaliser des responsables tunisiens de l’UOIF, comme 100 000 autres étrangers chaque année ?

– Que pense Alain Juppé du sympathique hôte de l’UOIF, organisation à qui il vient d’affecter 8 hectares de terrain municipal pour une Grande Mosquée ?

Observatoire de l'islamisation

Crédits de pré-adhésion turcs : seuls 2 députés UMP sur 350 protestent


Lu dans Le Cri du contribuable :

Les députés UMP européens les ont voté, en 2007. Deux députés UMP français souhaitent aujourd’hui revenir dessus. Les crédits de pré-adhésion à l’Europe accordés à la Turquie n’ont pas fini de faire polémique.

Deux députés UMP, Richard Mallié et Claude Bodin, ont déposé un amendement à la Loi de Finances 2010 visant à diminuer les crédits de pré-adhésion à l’Europe accordés à la Turquie. Une somme estimée, d’ici 2012, à 3,937 mds d’euros !

Sur la période 2007 à 2009, la Turquie aura déjà bénéficié de ces crédits de européens à hauteur de 2,256 milliards d’euros. Rapportés à la contribution française au budget européen, on peut estimer que le contribuable français aura mis 383,5 millions d’euros de sa poche.

Un budget de pré-adhésion en hausse, puisqu’il a été porté à 3,937 milliards pour la période 2009-2012.

« Connaissant la position des Français et du président de la République sur cette adhésion, il n’apparaît pas légitime de verser une telle somme », a commenté le député Richard Mallié, qui « ne comprend pas que l’on encourage financièrement ce pays à faire des réformes en vue d’une adhésion à l’UE », qui n’est pas censée être au programme…

Articles similaires :

  1. La saison de la Turquie crée la polémique
  2. Oui à la Turquie !
  3. La tour Eiffel aux couleurs de la Turquie
  4. Les folies dépensières pour la Turquie
  5. Turquie : on se fiche du citoyen-contribuable