Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

Les soldats de l’Etat Islamique violent des fillettes yézidis de 9 ans, pour imiter leur modèle Mahomet

Reproduisant les actes du « Beau modèle » Mahomet, qui maria de force Aicha quand elle eut 7 ans, et qui la viola à 9, les combattants de l’Etat Islamique se croient dans le droit chemin. Mahomet viola également des femmes issues du butin de guerre, à l’instar de la juive Safiya lors de la bataille de Khaybar (année 7 après l’Hégire) dont il tua le mari et le père, chef de la ville, préalablement…

Des travailleurs humanitaires oeuvrant en Irak viennent de révéler que des fillettes âgées seulement de 9 ans ont été violées et torturées par les soldats de l’Etat Islamique.

Des milliers d’Irakiens appartenant à la communauté Yezidi vivent désormais dans des camps de réfugiés de guerre. Parmi eux des centaines de femmes et d’enfants Yezidi qui avaient été pris en otages par le brutal régime islamiste ISIS ont été relâchées cette semaine après plus de huit mois de captivité.

Mais les bénévoles travaillant dans ces camps transitoires de fortune pour réfugiés ont déjà dénombré un nombre impressionnant de personnes traumatisées à vie par le groupe djihadiste qui mène une guerre sanglante dans la région.

Les travailleurs humanitaires décrivent le cas d’une fillette de neuf ans, enceinte après avoir été violée par 10 hommes différents, qui risquait de mourir pendant son accouchement en raison de son jeune âge et de son état de faiblesse général.

« Même une césarienne pourrait lui être fatale » a prédit le travailleur humanitaire canadien Daoud.

« Les abus qu’elle a subi l’ont physiquement et mentalement traumatisé à vie »

Les combattants de Daesh ont décidé de libérer 200 femmes et fillettes qui avaient été prises en otages l’été dernier lors d’intenses combats au nord de l’Irak. Des dizaines de milliers de Yézidis, une ethnie minoritaire habitant principalement dans le Kurdistan, avaient été attaqués en août 2014.

Des centaines avaient été tués durant les combats mais on estime qu’il reste toujours à ce jours près de 4000 filles détenues par les militants djihadistes.

Les travailleurs humanitaires expliquent que si ces 200 filles ont été libérées, ceci est dans le but bien précis de leur faire ressentir honte et disgrâce auprès de leurs familles respectives.

« Si ces femmes étaient mariées avant d’avoir été capturées, il est évident que leurs maris ne les reprendront jamais et n’accepteront jamais leurs bébés non plus »

Traduction FDS du Daily Express et du International Business Times.

Observatoire de l'islamisation

Le sénateur UMP François Grosdidier d’accord pour « doubler » le nombre de mosquées sur fonds publics

Lu sur Lor’Actu (extrait):

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Dalil Boubakeur a récemment demandé le doublement du nombre de mosquées en France dans les deux ans. Le sénateur-maire UMP de Woippy François Grosdidier a été le premier élu de France à construire une mosquée financée par des fonds publics (3 millions d’euros à Woippy pour une mosquée UOIF).

Observatoire de l'islamisation

« Les migrations pour les nuls » : nombre d’entrées et coûts, interview avec J.P Gourévitch

Coûts de l’immigration à partir de la minute 32.

Quelques chiffres du coût des étrangers :

– RSA destiné aux étrangers ne travaillant pas : 2,75 Milliards d’euros (2012).
– Aide médicale d’état : 739 millions d’euros (2013)
– Allocations familiales: 8,41 Milliards (2012)
– Etudiants étrangers pris en charge par l’Enseignement supérieur : 3,25 Milliards (seuls 40% atteignent le niveau licence).

Observatoire de l'islamisation

Dalil Boubakeur s’amalgame tout seul aux islamistes de l’UOIF

Pour ceux qui ont tardé à comprendre, Dalil Boubakeur l’avait déjà dit lors de l’édition 2005 du congrès de l’UOIF : « nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer » (source)

Le parangon de « l’islam modéré » n’a jamais dénoncé la branche française des Frères Musulmans, mouvement totalitaire et violent dont les branches armées dénommées Fajr en Libye, Hamas en Palestine, Liwa al Tawid en Syrie, imposent par le jihâd l’établissement de la charia. En Egypte, porté au pouvoir en intimidant les votants et en bourrant les urnes en 2011, le mouvement suscita une révolution populaire en 2013 envers laquelle il opposa les armes avant d’être arrêté in extremis par l’armée (détails dans ce livre).

Au contraire, Dalil Boubakeur était encore cette année au Rassemblement des Musulmans de France, pour clamer qu’il faut « doubler le nombre de mosquées d’ici deux ans ». Avec le concours des mosquées de l’UOIF donc.

En 2012, alors que six conférenciers étrangers invités par l’UOIF s’étaient vu interdire de séjourner en France –suite aux révélations de l’Observatoire de l’islamisation- Dalil Boubakeur avait pris clairement la défense de l’UOIF et de ses cheikh appellent à tuer les Juifs, tuer les homosexuels et conquérir l’Europe :

« L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…) L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour El Hadj Brez Touhami qui est un homme que j’estime beaucoup. Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (…) Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF. »  (source)

En se solidarisant ainsi avec les islamistes, Dalil Boubakeur et la Grande Mosquée de Paris (GMP), dont le programme de formation pour imam référence le cheikh psychopathe al Qaradawi recherché par Interpol, doivent être considérés comme des suppôts de l’islamisme international. Il est grand temps de geler toute construction de mosquées en France, la fédération de la GMP en contrôlant déjà 700, et l’UOIF 400 (salles de prières + grandes mosquées).

Renvoyer Dalil Boubakeur dans son pays, l’Algérie, avec les centaines d’imams fonctionnaires de l’Algérie qui gèrent les mosquées de la GMP, serait d’une élémentaire précaution. L’Algérie qui applique un islam totalitaire, a encore arrêté un chrétien pour possession de bibles récemment.

Observatoire de l'islamisation

L’UMP maintient la subvention de 2,5 millions pour la mosquée de Tours, décidée par Jean Germain suicidé aujourd’hui

Alors que l’ancien maire de Tours vient de se suicider pour échapper à son procès dans l’affaire des mariages chinois, nous rappelons son projet de Grande Mosquée soutenu aujourd’hui par l’UMP.

Lu dans Valeurs Actuelles du 15 mai 2014, page 35:

« Fin 2013, malgré le fort endettement, le maire Jean Germain a annoncé une subvention de 2,5 millions d’euros, en coopération avec la région, censée alimenter les activités culturelles et non cultuelles de la mosquée. L’arrivée d’un maire UMP, Serge Barbary, n’indique aucun revirement. Selon Chérifa Zazoua-Khames, adjointe au nouveau maire UMP en charge de la politique de la ville : « la subvention a été décidée en accord avec Philippe Briand, président UMP de la communauté d’agglomération et sera sans doute maintenue »

En revanche, trois bâtiments chrétiens (deux églises et une chapelle) menacés de destruction ou fermés pour « décrépitude » ne pourront pas, eux, compter sur le soutien des pouvoirs publics, qui en ont pourtant la charge ». Lire la suite dans Valeurs Actuelles du 15 au 21 mai 2014.

L’imâm de la nouvelle mosquée financée par l’UMP et le PS  est un Algérien, Salah Meratbi, connu pour avoir mis une salle de prière à disposition de salafistes arrêtés en 2006 dans le cadre d’un coup de filet anti terroriste selon Le Monde.

Nous avions évoqué la mosquée de Tours pour ses livres djihadistes disponibles en téléchargement.

Observatoire de l'islamisation

Le professeur de mathématiques du Collège-Lycée Averroès (UOIF) soutient ouvertement les terroristes du Hamas

Alors que l’école Averroès est sous contrat avec l’état (donc subventionnée par les contribuables), et que le Hamas vent d’être maintenue sur la liste des organisations terroristes de l’UE… Mohamed Louizi (blog) ancien membre des islamistes de l’UOIF, repenti, fait des révélations importantes dans son ouvrage en ligne sur la face cachée de la branche française des Frères Musulmans, nous en avons déjà parlé. Nous revenons sur un passage de son livre, pages 153 et suivantes, où il dénonce les appels au Jihâd du professeur de mathématique, alors que l’école Averroès est financée par les contribuables étant sous contrat avec l’État !

Extraits des pages 153 et suivantes :

« La preuve est désormais fournie pour démontrer, sans l’ombre d’une ambigüité, qu’au moins, un professeur de mathématiques au sein du « Collège-Lycée Averroès » est un idéologue, qui s’assume en public, vulgarisant et reproduisant, avec une violence verbale inouïe, toute la rhétorique islamiste concernant le discours de la confrérie, depuis Hassan Al-Banna jusqu’au Hamas. Son discours est accessible à tout le monde sur le net.

Date : Vendredi 29 août 2014.

Lieu : Centre Islamique de Villeneuve d’Ascq (CIV).

Imam : Dr Mohamed Karrat, professeur de maths au « Collège-Lycée Averroès ».

Sujet du prêche : « La victoire de Gaza ».

J’ai écouté, à mon tour, «religieusement» le discours de ce professeur, plusieurs fois, sur Youtube. J’ai pris presque 10 heures pour le retranscrire intégralement ; les passages en arabe et ceux en français. Je l’ai ensuite relu plusieurs fois. J’y ai repéré 47 mots-clés, 47 unités linguistiques : 47 armes. Je voulais savoir ce que le jeune élève de 14 ans allait garder, peut-être, dans sa tête à la veille de la rentrée scolaire au « Collège-Lycée Averroès ». Je précise que les statistiques concernent uniquement le corps du discours. L’introduction invariable et ritualisée ainsi que les invocations itératives de la fin, que l’on entend par ailleurs tous les vendredis, ne rentrent pas dans le cadre de mon recensement.

Le top 20 des mots-clés les plus utilisés – par ordre décroissant avec l’occurrence entre parenthèse – est : Gaza (44) ; Palestine/Palestiniens (33) ; Résistance (32); Sioniste (28); Victoire (25); Dieu/Allah (23); Musulmans (20); Armes/Armée (14) ; Israël/Israéliens (11) ; Jihad (11) ; Frères Musulmans (10) ; Combattre (10) ; Hamas (9) ; Hassan Al-Banna (9) ; Colons/colonies (8) ; Oumma (8) ; Guerre (7) ; Juif (6) ; Islam (6) ; Arabe (6).

(…) J’ai tenté ensuite de regrouper, par famille, certains mots-clés et de comptabiliser toutes les occurrences qui y sont associées. Le jeune élève a entendu 119 des termes renvoyant au Jihad, résistance, guerre, martyrs, etc. (…) Le mot « Paix » n’a été prononcé qu’une seule fois.

Le plus incroyable, mais peu surprenant, est que la confrérie des « Frères Musulmans », son fondateur et son bras armé (Hamas) cumulent, à eux seuls, une occurrence totale de 28 fois. Le Prophète, quant à lui, n’a été cité qu’une seule fois (…) A mon sens, traiter de la guerre de Gaza ne serait qu’un habillage, très malin, qu’un vernis et qu’une chapelure. Le fond du sujet, son cœur visé, serait de rappeler : L’appartenance primordiale à la Oumma islamique, au sens spirituel comme au sens politique indéfini ; la centralité et l’islamité de la question palestinienne ; l’obligation religieuse absolue du Jihad armé et violent ; l’obligation de sacrifier sa vie, en martyr si nécessaire, pour la cause religieuse ; la nécessite de prendre comme seuls exemples Hassan Al-Banna, les « Frères Musulmans » et le Hamas … et de rappeler surtout que : l’Etat d’Israël est illégitime et que les israélites, quelques soient les époques, – juifs, sionistes, … – étaient, sont et resteront les ennemis de l’islam et de la Oumma islamique, envers qui, aucune tolérance ne serait admise. (…) L’imam n’oublia pas de rendre hommage au Hamas – « Gloire de Dieu au Hamas » disait en arabe – et à d’autres aussi. »

Lire le livre intégral.

Observatoire de l'islamisation

Quand les Algériens musulmans refusaient la citoyenneté française pour conserver leur « statut coranique »

Jean Monneret à propos du Décret Cremieux :

« Voici une conférence passionnante de l’historien spécialiste de l’Algérie française Jean Monneret à propos du statut civique des musulmans en Algérie française. Nous avons extrait de cette conférence de plus d’une heure et demi un passage sur le décret Crémieux, tant il nous paraît que circulent de fausses informations à son sujet, que M. Monneret a bien rectifiées. Ainsi il nous apprend notamment que seulement 398 musulmans ont demandé à devenir Français à part entière, alors que la possibilité leur était laissée. En effet explique-t-il, “renoncer à un statut coranique pour demander à accepter un statut occidental est considéré comme une apostasie”. On est donc loin des théories fumeuses sur les musulmans exclus par les Français de la citoyenneté, contrairement aux juifs, et tout ce que ça implique. »

Source : Enquête&Débat

Observatoire de l'islamisation

L’État Islamique continue sa progression en Libye (FR24)

erdogan

Radicalisation du discours islamiste du président turc Erdogan : la lutte contre l’occident ravivée

Les discours récents du président turc, Recep Tayyip Erdogan ont été marqués par une rhétorique de plus en plus radicale.

La paranoïa anti-occidentale, basée sur un mélange extrémiste de nationalisme turc et d’islamisme, ont infusé plus en plus ses discours. L’exemple le plus frappant de cette métamorphose inquiétant était le discours qu’il a prononcé lors d’une cérémonie tenue le 16 Mars dans le palais présidentiel où il attribua des médailles d’honneur aux anciens combattants de l’armée et les familles des soldats tombés au combat.

« Ces terres demeurent notre maison parce que chacun des 78 millions de citoyens de ce pays, hommes et femmes, même les enfants et les personnes âgées – voient le martyre comme un honneur si nécessaire. Sinon, nous ne aurions pas été autorisé à rester un seul jour ici « ,

at-il dit.

«Ne pensez même pas que la lutte, commencée il y a 1400 ans entre la vérité [l’Islam] et l’erreur [autres croyances] est terminée. Ne pensez même pas que ceux qui ont mis un oeil sur ces terres il y a 1000 années ont renoncé à leurs ambitions. Ne pensez même pas que ceux qui se placèrent aux Dardanelles, puis à travers l’Anatolie il y a 100 ans, qui viennent avec les armées les plus puissantes (les occidentaux), des armes et de la technologie de l’époque, se sont repentis. Non, ils ne ont jamais ainsi. Cette lutte de longue date est en cours et se poursuivra « ,

a-t-il ajouté.

Erdogan a poursuivi en disant,

«Nous devons continuer à endurer avec cette prise de conscience, toujours prêt pour l’une des deux belles (éventualités), et prendre des mesures en conséquence. »

Ce que Erdogan voulait dire par deux «belles» éventualités est l’espérance de devenir un « martyr » ou « Ghazi ». Dans le sens islamique, un martyr est quelqu’un qui sacrifie sa vie au nom d’Allah, alors que «Ghazi» est un titre honorant combattants qui ont survécu à une guerre au nom d’Allah. Dans la culture turque contemporaine, le «martyr» et les termes de «Ghazi» sont généralement utilisés pour désigner les combattants qui  tués ou blessés tout en défendant la patrie. Lire la suite sur le média arabe Al Monitor

Crédit photo : Al-Monitor

Observatoire de l'islamisation

Le cardinal Sarah s’oppose aux chrétiens voulant combattre l’État Islamique

L’abbé Guy Pagès, spécialiste de l’islam, rend compte de l’intervention du cardinal Sarah « en tournée » en France :

« Je suis allé écouter le cardinal Sarah à l’église Saint Eugène à Paris, et ai été surpris qu’il ait condamné, comme il l’a fait ailleurs, le choix fait par certains jeunes et valeureux Occidentaux d’aller s’enrôler dans les milices chrétiennes d’autodéfense au Moyen-Orient, au motif que lors de Son arrestation, Jésus a dit à Pierre :

« Remet ton épée dans le fourreau. Celui qui fait périr par l’épée périra aussi par l’épée. »

(Mt 26.52).
Or, nonobstant le religieux respect que je dois ‒ et que j’ai ‒ pour le cardinal, force est pour moi de dénoncer le contresens qu’il fait de cette citation. En effet (…)  Lire la suite sur le blog de l’abbé Pagès