Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

121 imams sous contrat avec l’état turc…en France !

Saphirnews a interviewé Ömer-Faruk Harman, conseiller aux Affaires religieuses à l’ambassade de Turquie en France, qui quittera son poste le 30 septembre. Dans un entretien accordé avant son départ, il décrit la gestion des imams turcs en France et revient sur le problème du manque d’imams suffisamment formés, notamment du point de vue de la langue française. Lire l’entretien.

Rappel : aucun prêtre étranger à la Turquie n’arrive à y obtenir un visa…

La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

Photo : manifestation anti-catholique des partisans du Saadet Partisi, parti islamiste de l’ancien premier ministre Necmettin Erbakan. novembre 2006

30.9.09 ANKARA (AFP) – Les Turcs montrent peu de tolérance envers leurs minorités ethniques et religieuses, ils pensent que les minorités non musulmanes ne sont pas loyales envers le pays, et la majorité des Turcs refusent de voir des non musulmans employés dans des institutions publiques, c’est ce qu’un sondage d’opinion publié dans les journaux a révélé mercredi.

L’enquête, menée par l’institution de sondages Frekans qui a interrogé 1108 personnes entre mai et juin, a révélé que 57 % des Turcs ne voudraient pas vivre à côté d’un voisin athée, 42 % à coté de voisins juifs et enfin 35 % à proximité de chrétiens.

18 % ne voudraient pas d’une famille étrangère dans leur voisinage.

Bien qu’à majorité musulmane, de petites communautés de Juifs, Arméniens et Grecs vivent en Turquie – toutes officiellement reconnues comme des minorités par le Traité de Lausanne de 1923, qui prévoit une protection spéciale pour les non-musulmans.

48 % des personnes interrogées ont dit qu’elles ne croyaient pas que les Juifs sont loyaux à l’État Turc alors que 47 % mettent en doute la loyauté des Grecs et des Arméniens.

Le sondage révèle enfin que 57 % ne veulent pas que des membres de minorités non musulmanes travaillent pour l’Agence Nationale du renseignement et 55 % pensent que ces minorités ne devraient pas être employées dans la magistrature, la police et l’armée.

Source : AFP Traduction Bivouac-id.

Voir notre dossier Turquie.

Et pendant ce temps là, le président du Sénat UMP Gérard Larcher revient de mission à Ankara où il a réactivé les négociations d’adhésion qui n’ont jamais cessées, quoiqu’en dise le parti gouvernemental…

europe1

Eric Besson veut accélérer les naturalisations

Le ministre de l’immigration et de l’identité était l’invité d’Europe 1, émission Le Grand Rendez-vous ce dimanche. Il a défendu des idées fidèles à son identité socialiste :

« Nous avions un retard de 100 000 dossiers de naturalisations en attente, la France est l’un des pays en Europe des plus généreux en  matière d’accès à la nationalité mais nous avions un encombrement. Nous avons pris des dispositions  extrêmement importantes et donc des moyens pour réduire ce délai, et il y a quelques jours j’ai signé un décret et mis en oeuvre quelque chose qui est le visa de long séjour valant titre de séjour. »

Question du journaliste : Quel est le délai pour un Marocain par exemple qui dépose une demande de visa, il a une réponse dans combien de temps, vous dîtes « c’est pas très long » ?

Eric Besson : « Si c’est un visa de court séjour ça peut être extrêmement court, vous avez-même des consulats qui le délivrent dans la journée »

 » ça va nous permettre de réduire de 18 à 9 mois les délais d’accès à la naturalisation française »

Cela a le mérite d’être clair, d’autant que -selon le ministère de l’Intérieur – 49% des naturalisés proviennent d’un des 3 pays du Maghreb, selon un chiffre de 2005.

« La France est une terre d’immigration, une terre de métissage (…) J’étais lundi au Brésil avec le Président de la République devant Lula ce qui n’était pas rien, j’ai entendu le Président de la République dire « la consanguinité c’est l’impasse, vive le métissage, il parlait du Brésil et de la France «  On attend les preuves scientifiques montrant la dangerosité pour des Français de souche à se marier entre eux. Aussi, les femmes d’Eric Besson et de Nicolas Sarkozy sont des européennes de souche, de race blanche. Leurs enfants respectifs ne sont pas métisses. Il serait intéressant de leur poser la question  » Quel effet ça vous fait de vous être mis délibéremment dans une impasse ? «   »

« La double nationalité personne ne veut la remettre en cause, j’ai dit en revanche qu’il ne pouvait y avoir qu’une identité nationale. Chacun peut avoir la fierté de ses origines et un lien privilégié avec ses origines » …tout en obtenant la nationalité française, on notera l’absurde contradiction.

« Nous devons tout faire pour promouvoir un islam laïcisé, un islam de France » on notera l’oxymore.

Eric Besson s’est aussi prononcé contre les tests ADN pour les prétendants au regroupement familial, très souvent des faux membres d’une famille se faisant passer pour un frère ou un cousin. Il défend également Yazid Sageb (Kommissaire à la diversité ) face aux députés réclamant sa démission pour avoir défendu le droit des femmes à porter la burqa.

Joachim Véliocas

La nouvelle recrue musulmane de l’UMP

Mercredi 12 août France 3 propose deux documentaires sur les Arabes installés en France. Le journal Le Monde des 9 et 10 août rapporte leur contenu édifiant.

Le documentaire d’Emmanuelle Machtou intitulé Code et coran (extrait ci-dessus), dresse le portrait d’une jeune arabe de 30 ans, avocate et pleine d’ambition, ayant été recrutée par l’UMP des Hauts-de-Seine. A la mairie de Levallois, elle a les faveurs de Patrick Balkany, qui lui promet de parler d’elle à Nicolas Sarkozy. Jolie, brillante, issue de la « diversité« ,  ne rechignant pas à tracter le weekend dans les rues de Clichy ( commune proche de Levallois-Perret mais dont les habitants sont très « diversifiés » ) elle parait effectivement avoir un profil prometteur.

Là où on s’inquiète vraiment, c’est quand les proches de la juriste affichent de manière décomplexée leur refus catégorique de construire une famille avec un Français, fusse-t-il converti à l’islam !

Je cite Le Monde :

« Faudrait qu’il soit « musulman de père en fils » dit sa famille, pas un Français converti, ah non. « Que Dieu nous préserve du Diable« . Et un musulman qui boit de l’alcool et mange du porc, demande la jeune femme? Pas de problème dit la parentèle. Et un Noir, un Noir musulman? Ca va aussi. Mais un Français converti ? Pas question« 

On imagine bien que, confrontées aux refus des parents et des frères, nombreuses jeunes femmes nées musulmanes rêvant de mener une vie à la française se heurtent à un mur de taille, l’islam classique, dont une des règles unanimement partagée par ses juristes est catégorique : interdiction de quitter le groupe ou de se marier avec un mécréant. Le contrevenant est punissable de mort selon les 4 écoles juridiques du sunnisme.

Ainsi, l’intouchable droit du sol automatique pour toute la descendance de l’immigration est une absurdité, une folie politique, un crime contre la France, ouvrant la voie à une libanisation dont nous voyons déjà les pires effets.

Le deuxième documentaire suit la pathétique vie d’ arabes mâles tuant leur temps dans une salle municipale du 8ème arrondissement de Lyon à jouer aux cartes. La mairie a réussi à négocier avec eux afin qu’ils prètent  » six à dix fois par an » (sur 365 jours), la salle aux femmes afin qu’elles puissent profiter d’activités culturelles. Point trop n’en faut, réactions des anciens fellaghas :

« On va se révolter, on va tout casser comme les jeunes »

Question que se poseront certainement les téléspectateurs du service public : Mais qu’est-ce qu’ils font chez nous ? Si la première finira certainement Garde des sceaux, les derniers auront le temps d’apprendre à leurs enfants les bonnes manières à suivre en pays conquis.

> Mercredi 12 août France 3, 23 heures, Strip-Tease.

Joachim Véliocas, Observatoire de l’islamisation, août 2009.

Eric Besson prend les Français pour des socialistes

Eric Besson prend les Français pour des socialistes

Abracadabrantesque. Lors d’une audition devant le Sénat le 1er juillet dernier, Eric Besson a expliqué la décroissance du nombre de clandestins détenus dans les Centres de rétention administratifs (CRA) par le formidable succès des aides au retour ainsi que par la fermeté dans la maîtrise des flux migratoires… lorsque l’on sait que le dernier rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année, on est en droit de s’interroger, alors qu’officiellement, seulement 30 000 clandestins maximums par an ont été reconduits ces dernières années (dernier chiffre connu pour 2008, le plus important par rapports aux années précédentes).

Nota bene :

L’article R553-3 du code de l’entrée du séjour des étrangers(CESEDA)prévoit que la capacité d’accueil des CRA ne peut dépasser 140 places. La capacité d’accueil des zones d’attente varie de quelques places dans la plupart des aéroports ou ports, à 172 places pour la zone d’attente de l’aéroport de Roissy. La durée de maintien est strictement limitée à 18 jours pour la zone d’attente, à 32 jours pour les CRA. Au delà de ce délai, les clandestins sont relâchés sur le territoire.   D’après la Cour des comptes, «le coût total de la rétention en Centre de Rétention Administrative en métropole, hors dépenses d’interpellation, d’éloignement et de justice, s’élève en 2008 à environ 190,5 millions d’euros, soit 5 550 euros par retenu». Mais, souligne la Cour des comptes, 58,3 % de ces retenus ne seront pas expulsés, soit que la justice les remette en liberté, soit que leur consulat refuse de délivrer le laissez-passer permettant le rapatriement. Conséquence ? Si l’on ne prend en compte que les retenus «effectivement reconduits», le coût de la rétention «se monte à 13 220 euros» par personne.

Intervention de M. Eric Besson
Ministre de l’immigration, de l’intégration,
de l’identité nationale et du développement solidaire
Audition commission des Finances
*
Sénat
1er juillet 2009

Le taux d’occupation des CRA

« Ce taux était, au niveau national, de 76% en 2007 et 68% en 2008. Il est exact de constater que ponctuellement, comme à Nîmes très récemment, certains CRA connaissent des situations de sous-occupation temporaire.
Ainsi, à Lille 1, le taux d’occupation était de 14% en 2008. Cette situation s’explique : ce CRA est vétuste et en voie de désaffectation, pour répondre aux demandes de mise aux normes. Il ne sert que quelques jours dans l’année pour soulager Lille 2 en période de forte occupation.

Pour le CRA de Nîmes récemment visité par le Rapporteur, le taux d’occupation se situait à 33% en 2008. Nîmes est situé entre Marseille (69%) et Lyon (69%). Ces deux CRA absorbent une grande partie des interpellations d’étrangers de la région.
En règle générale, la légère baisse du taux d’occupation de 2008 par rapport à 2007 s’explique par les nouvelles conditions pécuniaires mises en oeuvre pour les départs aidés lesquels ont fortement progressé en 2008. Le taux d’occupation baisse : il est de 64% pour le premier trimestre 2009. Les préfectures essaient également, de plus en plus, d’éviter le passage en CRA avant la reconduite de familles.
Ces taux d’occupation montrent donc que la politique de maîtrise des flux migratoires mise en place à partir de la fin 2007 permet d’assurer un remplissage des CRA correspondant à la mise en oeuvre des reconduites à la frontière. » Lire l’intégralité sur le site de la propagandstaffel

Observatoire de l'islamisation

Un ministre Turc remet en place l’UMP : pas de « partenariat privilégié »

Egemen Bagis, 39 ans, membre de l’AKP au pouvoir, a été nommé en janvier ministre d’État, négociateur en chef avec l’Union européenne (UE). Il refuse la notion de partenariat privilégié et affirme que la Turquie sera membre à part entière de l’UE ou pas du tout : « Plus de cinq millions de Turcs vivent dans les pays membres. Nous sommes déjà dans l’Europe. »

Comment la Turquie réagit-elle aux élections européennes et à la question turque dans la campagne ?

Le résultat était attendu : le centre droit et les conservateurs restent majoritaires. L’émergence des Verts est le progrès le plus notable. Les Verts sont largement en faveur d’une intégration de la Turquie, ils veulent une Europe multi-culturelle. De toute façon, le Parlement européen n’a pas un rôle décisif. Le plus important pour nous reste le message de la Commission et des États membres.

Celui de la France et de l’Allemagne a été assez virulent…

(…) L’Europe va affronter des défis dans les vingt ou trente ans à venir. La sécurité énergétique, la défense, le trafic d’êtres humains, l’intégration des immigrants, la crise économique, le terrorisme, l’islamophobie … Ces problèmes nécessitent la coopération des États membres. (…)

Il n’y a donc pas de ralentissement des réformes ?

(…) Vingt-sept pays sont devenus plus prospères et plus démocratiques en appliquant les critères de Copenhague et de Maastricht. C’est ce que la Turquie doit faire. Tous les pays qui ont commencé les négociations ont fini par adhérer.(Source)

Periple en Turquie chretienne

Pas de Halde pour les Chrétiens de Turquie

Un reportage du Figaro magazine renseigne sur le triste sort des autochtones colonisés par l’islam conquérant :

« Le gouvernement islamiste turc multiplie les tracasseries contre la minorité chrétienne du Tur Abdin. Au cœur de cette lutte, les terres millénaires du monastère Mor Gabriel »

Sébastien de Courtois, écrivain qui habite Istanbul, fin connaisseur de la Turquie chrétienne et auteur entre autres de Périple en Turquie chrétienne (Presses de la Renaissance): « En cinq ans, j’ai vu une mosquée s’élever dans chaque village chrétien, les haut-parleurs des minarets orientés vers les églises et les monastères en signe de provocation. Que veulent-ils ? La fin des chrétiens ? Je ne le pense pas, mais hélas ! l’image de ces procès est pitoyable pour la Turquie. Ce sont aux Turcs de défendre leurs propres chrétiens, pas à nous. »

Lire l’article sur le site du Figaro.

Et pendant ce temps là, à l’Élysée…

Mayotte: la déferlante migratoire.

Mayotte: la déferlante migratoire

AFP
20/04/2009
Le nombre d’étrangers a encore augmenté à Mayotte et dépassait 40% en 2007, une proportion en hausse d’environ 6 points par rapport à 2002, a-t-on appris aujourd’hui de source officielle, deux jours avant la publication par l’Insee des résultats détaillés du recensement de 2007.

La collectivité départementale comptait 75.800 étrangers en 2007, pour une population totale de 186.452 habitants, contre 55.300 étrangers en 2002, pour une population totale de 160.265 habitants. Lire la suite de la dépêche.

nota :

à cause du droit du sol, tous les enfants des étrangers, la plupart clandestins, deviendront « français« .

Observatoire de l'islamisation

Turquie : Villiers démasque le double jeu de Sarkozy chez Moati


Villiers sur Riposte (1/2) par pourlafrancetv

Observatoire de l'islamisation

La Turquie entre déjà dans les tracts UMP

Alors que nous assistons à une grosse opération de désinformation de l’UMP cachant à ses électeurs que les négociations d’adhésion vont bon train et que les contribuables français déboursent plus de 90 millions d’euros en crédit de pré-adhésion chaque année pour la Turquie; les fédérations départementales UMP communiquent depuis longtemps à destination des électeurs Turcs naturalisés, en utilisant leur langue et leur promettant l’adhésion prochaine de leur pays…

Denis Jacquat, qui rédige ses tracts de campagne en turc, est bel et bien membre de l’UMP

Lire la démonstration par a+b que l’UMP prépare l’adhésion de la Turquie, en ponctionnant déjà lourdement les contribables.