Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Six mois de sursis pour fraudes à la CAF requis contre l’imâm marocain de Montpellier. Il restera en France.

Epilogue dans le procès de l’imâm marocain Mohamed Khattabi, qui concentre à lui seul tous les symptômes du laxisme dans la gestion des imâms radicaux étrangers.

Condamné en première instance à six mois de prison avec sursis le 13 avril 2016 pour recel de fraudes aux allocations et « travail dissimulé », son assignation à résidence avait été levée en décembre comme nous le révélions en exclusivité. Une de ses femmes a été également condamnée pour se prétendre « parent isolé » , technique bien connue dans les familles polygames pour toucher l’allocation liée. L’imâm de la mosquée Aicha est aussi accusé par le juge de travail dissimulé. Un inventaire à la Prévert que l’on peut lire dans la dépêche du Figaro.

Il est incroyable que malgré ses prises de positions en faveur des moudjahidines et de moult dérapages, il soit encore toléré sur le sol français. Même le Canada -dont il a aussi la nationalité- n’en veut plus. Son titre de séjour en France a été renouvelé vingt fois, il s’en vante, mais sur quels critères?  Manuel Valls qui a surtout le ministère de la parole, ne compte pas l’expulser de notre territoire, ce qui démontre son double discours à l’endroit des imâms radicaux, fussent-ils étrangers.

Rappel de nos précédents articles sur Khattabi:

Violents heurts dans toute l’Europe entre colons turcs et kurdes (Vidéos)

Les forces de l’ordre allemandes ont dû intervenir à Cologne, à Nuremberg, à Francfort et à Stuttgart notamment, en tirant des gaz lacrymogènes, pour disperser la foule. A Montpellier, la police a également dû intervenir ce dimanche 10 avril, place de la Comédie, au cours de débordements qui n’ont pas eu l’ampleur des heurts en Allemagne.Lire la suite

7000 turcs au Zenith de Strasbourg autour du grand mufti de Turquie

Une information Rue 89:

« Ils sont venus de tout le grand Est, voire de plus loin en France et de l’Allemagne voisine. Plus de 7 000 Turcs se sont rassemblés dimanche 10 avril au Zénith de Strasbourg autour du grand mufti de Turquie Mehmet Görmez pour commémorer la naissance du prophète Mahomet.

Mehmet Görmez, grand mufti de Turquie, exhorte ses compatriotes à ne pas s’assimiler à l’Europe:

“Notre premier devoir, où que nous vivions est de garder notre foi, notre langue et notre culture, pour qu’aucun de nos enfants, même dans des siècles, ne s’éloigne de notre grande religion. Nous sommes les enfants d’une civilisation qui a toujours vécu en paix avec les autres et nous avons le droit d’attendre des autres civilisations qu’elles vivent en paix avec nous.”

On se souvient du discours de Tayyep Recep Erdogan à Paris en avril 2010 qui associait l’assimilation aux sociétés européennes à un « crime contre l’humanité »:

« Personne ne peut vous demander d’être assimilés. Pour moi, le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité, personne ne peut vous dire: ‘renonce à tes valeurs’

« Chacun d’entre vous êtes les diplomates de la Turquie, chacun, s’il vous plaît, apprenez la langue du pays dans lequel vous vivez, soyez actifs dans la vie culturelle, sociale du pays où vous vivez ». 

« La France vous a donné le droit à la double nationalité: pourquoi vous ne la demandez pas ? Ne soyez pas réticents, ne soyez pas timides, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque ».

En Turquie, « la France a plusieurs écoles, du primaire au lycée, (…) pourquoi ne faisons nous pas la même chose en France? ».

Vidéo du rassemblement de 6000 turcs au Zenith de Paris en 2010 :

Un universitaire musulman prescrit de « tuer les homosexuels par compassion »

Capture d’écran 2016-04-11 à 21.43.24En 2013, le professeur Farrokh Sekaleshfar (biographie ci contre) invitait ses fidèles à tuer les homosexuels «par compassion». Il est aujourd’hui encore invité à s’exprimer dans des Centres, comme au Husseini Islamic Center à Sanford en Floride.

Taoufik, logé dans un centre pour réfugiés, reconnu comme violeur à Dusseldorf

Capture d’écran 2016-04-11 à 16.40.07

Taoufik M. a eu la mauvaise idée de témoigner de ses «talents» à la télévision. Le Marocain de 33 ans, présenté comme «le roi du vol à la tire» avait accepté de répondre aux questions des journalistes du Spiegel TV sur la criminalité dans le «petit Maghreb» de Düsseldorf. Mauvaise idée car il a été reconnu par sa victime de 18 ans. Si les médias se sont concentrés sur Cologne, des centaines de plaintes furent également déposées pour viol le jour du réveillon à Hambourg et Dusseldorf. Des arabes logés gratuitement en tant que « réfugiés » par une Allemagne ethno-masochiste. A lire dans Le Figaro

Estrosi défend localement les imâms de l’UOIF tout en évoquant sa dissolution !

109801145Un communiqué de presse du député Maréchal-Le Pen du 10 avril pointe les contradictions du président de la région PACA Christian Estrosi, au discours ferme dans les médias, mais accordant des facilités aux mosquées UOIF localement. Nous le reproduisons intégralement :

« Voici à peine deux semaines, Christian Estrosi s’était laissé aller à réclamer la dissolution de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), organisation islamiste notoirement liée aux Frères Musulmans. Il réagissait en fait à l’intervention de Marion Maréchal-Le Pen et Stéphane Ravier contre un rassemblement de cette organisation à Marseille.

Hier, à l’occasion de l’assemblée plénière du Conseil régional de PACA, le groupe Front National a donc décidé de prendre Christian Estrosi au mot et de réclamer, à travers un vœu, que le Conseil régional dans son ensemble se positionne en faveur de la dissolution de l’UOIF, organisation considérée comme liée à des entreprises terroristes par certains pays musulmans (comme les Emirats Arabes Unis).

Dans une énième volte-face, Christian Estrosi a appelé ses élus à rejeter ce vœu. Il s’est même livré à un incroyable plaidoyer en défense de l’UOIF ! Les imams UOIF avec lesquels Christian Estrosi travaille très étroitement à Nice (où deux mosquées de l’organisation islamiste sont installées dans des locaux municipaux), doivent se sentir soulagés.

Au-delà de ce vote incompréhensible et de la duplicité permanente de Christian Estrosi, la cécité de ces responsables politiques vis-à-vis de la poussée islamiste, et les compromissions de certains avec ces organisations, est particulièrement inquiétante. Tout cela, alors qu’aujourd’hui même le quotidien La Provence titre « Marseille, Molenbeek en puissance ? » ! Source

Nous avons consacré un chapitre entier de notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015) sur la collaboration entre la mairie de Nice et les islamistes. Lire.

Philippines: 18 soldats tués lors d’une embuscade des séparatistes islamistes.

wounded-in-basilan-encounter

Hernando Iriberri, ministre de la défense, visitant un blessé des forces spéciales philippines blessé dans l’embuscade du 9 avril.

RFI/AFP 10 avril 2016 (extrait) :

« Ce sont les plus graves violences survenue aux Philippines depuis le début de l’année. Une opération militaire menée contre le groupe islamiste Abou Sayyaf a coûté la vie à 18 soldats, samedi 9 avril sur l’île de Basilan, au sud de l’archipel.

Au moins quatre militaires philippins ont été décapités au cours des affrontements dans lesquels une centaine de militants d’Abou Sayyaf étaient engagés, a fait savoir dimanche le commandant Filemon Tan, porte-parole militaire de la région. Le commandant Tan a indiqué que 53 militaires et probablement une vingtaine de jihadistes avaient été blessés. (…) Ces violences ont éclaté au lendemain de la libération d’un ancien prêtre italien, retenu en otage par des islamistes présumés depuis l’automne. Le groupe islamiste Abou Sayyaf détiendrait aujourd’hui une vingtaine d’otages.Lire la dépêche intégrale.

Quand Raphael Liogier rigolait quand était évoqué le retour des djihadistes syriens.

Capture d’écran 2016-04-11 à 10.59.46

Sur France Inter, Raphael Liogier, sociologue de l’IEP d’Aix, se prétendant spécialiste de l’islamisme, est interrogé sur les accusations de Caroline Fourest à son encontre le qualifiant de « compagnon de route de l’UOIF », et dénonçant sa présence annuelle au congrès de ces Frères Musulmans. Lui sont également reprochés sa défense de la mode islamique exploitée par les grandes marques , et sa négation en 2014 du risque d’attaques perpétrées par les « français » djihadistes de retour de Syrie face au journaliste David Thomson.

Dans un de ses précédents ouvrages « Le mythe de l’islamisation »(Seuil, 2012), il qualifiait de « rocambolesque » la saisie par la police suisse du « Projet » des Frères Musulmans lors d’une perquisition dans la villa de Youssef Nadha, banquier de l’organisation. Ce « Projet » bien connu des (vrais) spécialistes de l’islam est un plan stratégique à moyen-long terme pour la pénétration islamique des sociétés européennes. Il a même été édité en version commentée chez Seuil, sa propre maison d’édition (en savoir +) !

Il niait aussi dans ce même ouvrage le caractère massif de l’immigration en éludant les chiffres officiels d’entrées clandestines (150 000/an), de demandeurs d’asile (60 000/an) pour se contenter du « solde migratoire » retranchant les sorties de français diplômés aux entrées légales d’immigrés sous qualifiés. Cette technique rassurante permet d’affirmer que les migrations n’augmente la population de 100 000 personnes par an. Tout en camouflant les entrées par visas court séjour d’algériens (332 000 en 2014) , de marocains (214 000) et de tunisiens (80 000) chaque année (source Ined).

Zineb : « le Coran est clair : tout ce qui n’est pas musulman peut être cible du Djihad »

500 écoles coraniques encadrant 35 000 enfants en France (EHESS)

Capture d’écran 2016-04-07 à 14.33.48

TF1 revient sur l’enquête sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.